Créer un cluster de base de données haute disponibilité

avec Amazon Aurora

Dans ce didacticiel, vous allez apprendre à configurer un cluster Amazon Aurora pour créer une base de données haute disponibilité. Une base de données haute disponibilité est composée de nœuds de calcul répliqués sur plusieurs zones de disponibilité pour augmenter la scalabilité de lecture et la protection en cas de basculement. 

Amazon Aurora est un service de base de données relationnelle avec des éditions compatibles avec PostgreSQL et MySQL, qui offre les performances et la disponibilité des bases de données d'entreprise, pour une fraction du prix. Pour la plupart des charges de travail de production, vous devrez configurer votre base de données avec une haute disponibilité.

Par défaut, un cluster Amazon Aurora ne dispose que d'une instance de calcul principale exécutant des opérations de lecture/écriture. En ajoutant un ou plusieurs réplicas Aurora au cluster, vous augmentez la scalabilité de lecture et la disponibilité de votre cluster de base de données. Si l'instance principale dans le cluster échoue, Aurora promeut automatiquement un réplica existant au titre de nouvelle instance principale.

De manière générale, vous devrez créer des réplicas Aurora dans une zone de disponibilité différente de celle de l'instance principale. De cette manière, votre base de données peut rapidement déclencher le basculement vers le réplica de l'autre zone de disponibilité dans le cas de problèmes d'infrastructure dans la zone de disponibilité principale.

Au niveau de la couche de stockage, Aurora protège toujours vos données en les répliquant six fois dans trois zones de disponibilité. Cependant, si vous n'avez pas ajouté de réplicas Aurora à votre cluster, vous devrez attendre qu'Aurora crée une nouvelle instance principale de remplacement pour vous en cas de détection d'une défaillance, ce qui peut prendre plus de temps.

Ce didacticiel utilisera Amazon Aurora, compatible avec MySQL. Vous allez créer un cluster Aurora via Amazon RDS Management Console, ajouter un réplica Aurora, tester un scénario de basculement, puis supprimer l'environnement du didacticiel.

Ce didacticiel n'est pas compris dans l'offre gratuite et vous coûtera moins d'un dollar si vous suivez les étapes mentionnées et que vous supprimez les ressources à la fin de ce didacticiel.

À propos de ce didacticiel
Durée 10 minutes                                           
Coût Moins de 1 USD
Cas d'utilisation Bases de données
Produits Amazon Aurora, Amazon RDS
Public ciblé Administrateurs de bases de données, développeurs
Niveau Intermédiaire
Dernière mise à jour 12 avril 2019

1. S'inscrire à AWS

Vous avez besoin d'un compte AWS pour suivre ce didacticiel. Créez un compte en sélectionnant « S'inscrire à AWS ». 

Vous possédez déjà un compte ? Connectez-vous à votre compte

Étape 2 – Ouvrir la console Amazon RDS

Amazon Aurora est une base de données relationnelle compatible MySQL et PostgreSQL, créée pour le cloud. Il s'agit d'un moteur Amazon Relational Database Service (Amazon RDS). Dans cette étape, vous allez ouvrir la console Amazon RDS.

Ouvrez AWS Management Console afin de maintenir ouvert le guide détaillé. Lorsque cet écran se charge, saisissez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour commencer. Sélectionnez Services > RDS pour ouvrir la console Amazon RDS.

Étape 3 – Créer un cluster Amazon Aurora

Dans cette étape, vous allez créer un cluster Amazon Aurora composé d'une instance de base de données Aurora.

a. Dans le coin supérieur droit de la console Amazon RDS, sélectionnez la Région dans laquelle vous voulez créer l'instance de base de données, puis sélectionnez Créer une base de données.

b. Sur la page Sélectionner le moteur, sélectionnez Amazon Aurora. Puis, sélectionnez l'édition que vous souhaitez et cliquez sur Suivant.

c.  Vous devez maintenant configurer votre base de données. Conservez les paramètres par défaut pour le type de capacité et la version du moteur de base de données. Sélectionnez la capacité de calcul et la capacité mémoire de l'instance de base de données dans Classe d'instance de base de données. Amazon Aurora est facturé par heure, par type d'instance. Aux fins de ce didacticiel, sélectionnez db.t2.small (1 vCPU, 2 Gio de RAM) pour limiter vos coûts.

Sous Déploiement multi-AZ, sélectionnez Non. Amazon Aurora propose le déploiement multi-AZ en option par défaut, mais ce didacticiel vise à vous aider à créer des réplicas sur la zone de disponibilité de votre choix. 

d.  Saisissez un nom pour votre identifiant d'instance de base de données, pour votre identifiant principal et pour votre mot de passe. Sélectionnez Suivant.

e.  Les options de configuration avancées pour Amazon RDS sont nombreuses. Aux fins de ce tutoriel, conservez les configurations par défaut et sélectionnez Créer une base de données.

En fonction de la classe d'instance de base de données allouée, il peut s'écouler plusieurs minutes avant que l'instance de base de données soit disponible. Sélectionnez Afficher les détails de l'instance de base de données

f. La nouvelle instance de base de données Aurora s'affiche dans la liste des Bases de données de la console RDS. L'instance de base de données présentera le statut en cours de création jusqu'à ce qu'elle soit prête à l'emploi et que le statut passe à disponible. Si le statut ne change pas après quelques minutes, actualisez la page.

Étape 4 – Créer un réplica Aurora pour une haute disponibilité

Par défaut, chaque instance Amazon Aurora bénéficie d'une protection accrue des données. Vous pouvez augmenter la disponibilité de calcul en ajoutant des réplicas de lecture dans différentes zones de disponibilité au sein d'une région AWS. Jusqu'à 15 réplicas Aurora peuvent être distribués sur les zones de disponibilité qu'un cluster de base de données couvre au sein d'une région. 

a.  Dans la console Amazon RDS, l'instance principale (auteur) de notre cluster Aurora sera répertoriée dans la section Bases de données. Sélectionnez le nom de l'instance et consultez la zone de disponibilité sous Mise en réseau.

b. Sélectionnez le bouton radio du cluster et créez un réplica Aurora en sélectionnant Actions > Ajouter un lecteur.

c. Sélectionnez une Zone de disponibilité différente de l'instance de base de données principale ou maître. Pour Spécifications de l'instance, sélectionnez une classe d'instance similaire à celle de l'instance principale (dans cet exemple, db.t2.small). Ainsi, nous ne verrons pas de changement dans les performances de base de données en cas de basculement. Sous Réglages, saisissez un nom unique pour l'instance de base de données du réplica de lecture Aurora.

Sélectionnez Ajouter un lecteur.

d. Dans la liste des bases de données, nous voyons que le nouveau réplica est créé et possède le rôle de Lecteur. Faites défiler vers la droite pour consulter la propriété Multi-AZ. Vous y verrez 2 zones, ce qui indique que le cluster est distribué sur deux zones de disponibilité (au niveau de la couche de calcul). 

Vous êtes parvenu à garantir une haute disponibilité au niveau de la couche de calcul. Nous allons ensuite tester le processus de basculement de base de données.

Étape 5 – Configurer le cluster de base de données pour le basculement

Pour augmenter la disponibilité, vous pouvez utiliser des réplicas Aurora sous forme de cibles de basculement. Si l'instance principale échoue, un réplica Aurora est promu au titre d'instance principale. Les réplicas sont utilisés à des fins de scalabilité et de disponibilité de lecture. Dans cette étape, vous allez configurer l'ordre de priorité des réplicas Aurora à utiliser pour le basculement.

 

a.  Sélectionnez le bouton radio situé à côté de l'instance de base de données Lecteur et sélectionnez Modifier.

b.  Pendant un basculement, Amazon RDS choisit le réplica dont le niveau de priorité est le plus élevé (en partant du niveau 0) et le définit comme la nouvelle instance principale. Dans cet exemple, nous ne possédons pas de réplicas existants ; nous définirons donc le réplica en tant que priorité principale. Sous Basculement, sélectionnez Niveau 0.

En cas de conflit entre deux réplicas ou plus du même niveau de priorité, Amazon RDS choisit le réplica dont la taille est identique à celle de l'instance principale.

Sélectionnez Continuer, puis Modifier l'instance de base de données.

Étape 6 – Tester le basculement de la base de données

a.  Sélectionnez le bouton radio de l'instance cible. Puis, sélectionnez Actions > Basculement. En conséquence, le réplica est promu au titre de nouvelle instance principale (ou auteur), et l'ancienne instance principale (ou auteur) devient un nouveau réplica de lecture.

 

b. Sélectionnez Basculement.

c. Le temps nécessaire au basculement dépend de la proportion d'activité de la base de données au moment du basculement. Toutefois, de manière générale, il s'élève à 60 secondes. Vous pouvez surveiller le processus de basculement sous Journaux et événements Événements récents.

En utilisant des points de terminaison, le basculement est transparent pour l'application. Alors que le cluster et les points de terminaison du lecteur sont utilisés en tant que DNS pour la base de données, la connexion de l'instance demeure inchangée et utilise automatiquement la nouvelle instance de base de données. 

7. Résilier des ressources

Dans cette étape, vous allez résilier l'environnement de votre cluster de base de données Aurora.

Important : il est conseillé de résilier les ressources qui ne sont pas utilisées de manière active, afin de réduire les coûts. La non-suppression de ressources peut entraîner des frais.

a. Sélectionnez le nom de votre cluster Amazon Aurora pour le résilier et cliquez sur le nom du cluster pour afficher la liste de toutes les instances de cluster. Sélectionnez le bouton radio de l'instance de base de données disposant du rôle Lecteur et sélectionnez Actions > Supprimer.

 

b. Saisissez la phrase supprimez-moi et sélectionnez Supprimer pour confirmer la suppression. Le statut de l'instance passera sur En cours de suppression.


c. Répétez les étapes 6a et 6b pour l'instance de base de données disposant du rôle Auteur. La bonne pratique consiste à vous demander de créer un instantané final avant de procéder à la suppression. Étant donné qu'il s'agit de votre cluster de base de données test, désélectionnez l'option Créer un instantané final et confirmez votre sélection. Saisissez supprimez-moi et sélectionnez Supprimer. Le cluster Aurora, le stockage et toutes les sauvegardes de base de données automatisées sont supprimés.

Félicitations

Vous avez appris à configurer un cluster de base de données haute disponibilité Amazon Aurora à l'aide de l'AWS Management Console. Vous pouvez désormais exploiter la haute disponibilité, les performances et la durabilité d'Amazon Aurora pour vos applications stratégiques.

Ce didacticiel vous a-t-il été utile ?

Merci
Merci de nous indiquer ce que vous avez aimé.
Nous sommes désolés de vous décevoir.
Quelque chose est-il obsolète, déroutant ou inexact ? Aidez-nous à améliorer ce didacticiel en fournissant des commentaires.