Comment puis-je dépanner un problème de latence source élevée sur une tâche AWS DMS ?

Date de la dernière mise à jour : 01/10/2019

Comment puis-je dépanner un problème de latence source élevée sur une tâche AWS Database Migration Service (AWS DMS) ?

Brève description

Vous pouvez surveiller votre tâche AWS DMS à l'aide des métriques Amazon CloudWatch. Lors d'une migration, vous pouvez voir une latence source pendant la phase de réplication continue – capture des données modifiées (CDC) – d'une tâche AWS DMS. Vous pouvez surveiller la latence source d'une tâche AWS DMS avec la métrique de service CloudWatch pour CDCLatencySource . Une ou plusieurs des causes suivantes peut expliquer la présence d'une latence source sur une tâche AWS DMS :

  • Les ressources de la base de données source sont limitées.
  • Les ressources de l'instance de réplication AWS DMS sont limitées.
  • La vitesse réseau entre la base de données source et l'instance de réplication AWS DMS est lente.
  • AWS DMS lit les nouvelles modifications à partir des journaux de transactions de la base de données source pendant la réplication continue.
  • Les paramètres de tâche AWS DMS sont incorrects ou la migration d'objets volumineux (LOB) est en cours.
  • La base de données source Oracle utilisée pour la tâche AWS DMS utilise LogMiner pour la réplication continue.

Resolution

Les ressources de la base de données source sont limitées. Une bonne pratique consiste à utiliser la surveillance native pour votre moteur de base de données source pour vous assurer que votre base de données ne connaît pas de problème de performance à l'instar d'un conflit processeur/mémoire ou une saturation des E/S.

Les ressources de l'instance de réplication AWS DMS sont limitées. Surveillez les métriques de l'instance de réplication comme CPUUtilization, FreeStorageSpace et FreeableMemory. Vérifiez que l'instance de réplication dispose de suffisamment de ressources pour gérer votre tâche.

La vitesse réseau entre la base de données source et l'instance de réplication AWS DMS est lente. De part sa conception, une seule tâche AWS DMS ne peut pas utiliser la totalité de la bande passante réseau. Si vous avez une base de données de production occupée qui présente un taux élevé de modifications, vous devrez peut-être augmenter la bande passante réseau. Par exemple, utilisez des connexions AWS Direct Connect.

AWS DMS lit les nouvelles modifications à partir des journaux de transactions de la base de données source pendant la réplication continue. En fonction de votre moteur de base de données source, le journal des transactions sources peut également contenir des données non validées. Pendant la réplication continue, AWS DMS lit les modifications entrantes à partir des journaux de transactions. Toutefois, AWS DMS transfère uniquement les modifications validées à la cible. Finalement, une latence source peut en résulter.

Toutefois, lorsque la base de données source écrit un ensemble de données volumineux et exécute moins de validations, AWS DMS poursuit la lecture à partir du journal des transactions. Néanmoins, AWS DMS n'applique pas les modifications de la cible tant que l'ensemble de la transaction n'est pas validée, ce qui peut également entraîner une latence source. L'augmentation de la latence source s'accompagne toujours de l'augmentation de la latence cible.

Les paramètres de tâche AWS DMS sont incorrects ou la migration d'objets volumineux (LOB) est en cours. AWS DMS migre les données LOB pour une réplication continue en deux phases. Dans un premier temps, AWS DMS crée une nouvelle ligne dans la table cible avec toutes les colonnes, sauf celles qui ont des LOB. Ensuite, AWS DMS met à jour les lignes comportant des LOB. Si vous disposez d'une base de données source qui met fréquemment à jour les tables comportant des colonnes LOB, vous pouvez constater une latence source. Pour plus d'informations, consultez Migration des objets binaires volumineux (LOB).

La base de données source Oracle utilisée pour la tâche AWS DMS utilise LogMiner pour la réplication continue. Si vous avez une base de données source occupée qui génère un grand nombre de journaux redo ou si la base de données source utilise Oracle Automatic Storage Management (Oracle ASM), pensez à utiliser la méthode du lecteur binaire pour la réplication continue. Pour plus d'informations, consultez Utilisation d'Oracle LogMiner ou Oracle Binary Reader pour la capture des données modifiées (CDC).


Cet article vous a-t-il été utile ?

Cette page peut-elle être améliorée ?


Vous avez besoin d'aide ?