Comment puis-je utiliser Amazon Redshift comme point de terminaison cible de ma tâche AWS DMS?

Date de la dernière mise à jour : 10/09/2020

Comment puis-je utiliser Amazon Redshift comme cible de ma tâche AWS Database Migration Service (AWS DMS)?

Brève description

Vous pouvez utiliser une base de données Amazon Redshift comme cible d’une tâche AWS DMS en utilisant n’importe laquelle des ressources prises en charge. Lorsque vous migrez vers Amazon Redshift, AWS DMS transfère d'abord les données vers un compartiment Amazon Simple Storage Service (Amazon S3). Ensuite, les données sont transférées vers les tables du cluster Amazon Redshift cible. Ce compartiment S3 est créé dans la même région AWS que la base de données Amazon Redshift. Par conséquent, votre cluster Amazon Redshift doit se trouver dans le même compte et la même région AWS que l'instance de réplication. Pour plus d’informations, consultez Limitations de l'utilisation d'Amazon Redshift comme cible pour AWS Database Migration Service.

Solution

Avant de commencer, fournissez le groupe de sécurité, la plage CIDR du sous-réseau ou l'adresse IP de l'instance de réplication dans les règles entrantes du groupe de sécurité du cluster Amazon Redshift. L'instance de réplication AWS DMS doit avoir une connectivité réseau au point de terminaison Amazon Redshift (nom d'hôte et port) qu'utilise le cluster. Vérifiez également qu'AWS DMS dispose des autorisations nécessaires pour créer le compartiment S3. AWS DMS utilise Amazon S3 comme support pour transférer les données vers un cluster Amazon Redshift. Cela signifie qu'AWS DMS nécessite le rôle DMS-access-for-endpoint AWS Identity and Access Management (IAM). Pour plus d’informations, consultez Conditions préalables à l'utilisation d'une base de données Amazon Redshift comme cible pour AWS Database Migration Service.

  1. Ouvrez la console AWS DMS, puis choisissez la région AWS dans laquelle se trouve votre cluster Amazon Redshift.
  2. Choisissez Endpoints(Points de terminaison) dans le volet de navigation. 
  3. Choisissez Create endpoint (Créer un point de terminaison).
  4. Dans « Endpoint type » (Type de point de terminaison), choisissez « Target endpoint » (Point de terminaison cible).
  5. Entrez votre identifiant de point de terminaison, puis choisissez Redshift comme moteur cible
  6. Saisissez le nom du point de terminaison Amazon Redshift dans Server Name (Nom du serveur). 
  7. Entrez votre numéro de port.
    Remarque : le port par défaut pour Amazon Redshift est 5439.
  8. Saisissez le nom d'utilisateur, mot de passe, et nom de la base de données de votre Amazon Redshift.
  9. Le cas échéant, vous pouvez ajouter des attributs de connexion supplémentaires à partir des paramètres spécifiques au point de terminaison.
  10. Dans la section « Test endpoint connection » (Tester la connexion du point de terminaison) choisissez le VPC dans lequel se trouve l'instance de réplication et choisissez l'instance de réplication
  11. Choisissez « Run test » (Exécuter le test) et attendez que le statut aboutisse.
  12. Choisissez Create endpoint (Créer un point de terminaison).

Si vous utilisez la console AWS DMS pour créer le point de terminaison, DMS crée les rôles et stratégies IAM requis automatiquement. Si vous utilisez l'interface de ligne de commande AWS (CLI AWS) ou l'API AWS DMS, vous devez créer les rôles et stratégies IAM manuellement. Pour plus d'information sur la configuration du rôle et de la stratégie IAM, consultez la section Pour créer le rôle IAM dms-access-for-endpoint à utiliser avec Amazon Redshift comme base de données cible de Création des rôles IAM à utiliser avec l’interface de ligne de commande AWS (CLI AWS) et l’API AWS DMS.