Comment puis-je créer une tâche dans AWS DMS et activer les tables de contrôle ?

Date de la dernière mise à jour : 26/06/2019

Comment puis-je créer une AWS Database Migration Service (AWS DMS), puis activer les tables de contrôle pour ma tâche ?

Résolution

Avant de créer une tâche et d'activer les tables de contrôle, assurez-vous d'avoir créé une instance de réplication, un point de terminaison source et un point de terminaison cible pour votre tâche. Les tables de contrôle sont uniquement destinées aux opérations de capture des données modifiées (CDC). Si vous rencontrez des problèmes lors d'un chargement complet, il se peut que vous ne soyez pas en mesure de consulter des informations dans les tables de contrôle.

  1. Ouvrez la console AWS DMS, puis choisissez Database migration tasks (Tâches de migration de base de données) dans le volet de navigation.
  2. Choisissez Create task (Créer une tâche).
  3. Dans la section Create data migration task (Créer une tâche de migration de données), choisissez l'instance de réplication, ainsi que les points de terminaison source et cible que vous avez créés.
  4. Pour Migration type (Type de migration), choisissez l'une des options suivantes :
    Migrate existing data (Migrer les données existantes)
    Migrate existing data and replicate ongoing changes (Migrer les données existantes et répliquer les modifications en cours)
    Replicate data changes only (Répliquer les modifications de données uniquement)
  5. Dans la section Task settings (Paramètres de tâche), à partir de Target table preparation mode (Mode de préparation des tables cible), choisissez l'une des options suivantes :
    Do nothing (Ne rien faire) - Permet de créer la table si une table n'est pas sur la cible. Si une table existe, cela permet de laisser les données et les métadonnées inchangées.
    Drop tables on target (Supprimer les tables sur la cible) - Permet de supprimer la table au niveau de la cible et de recréer la table.
    Truncate (Tronquer) - Permet de tronquer les données et de garder la table et les métadonnées intactes.
  6. Dans la section Task settings (Paramètres de tâche), depuis Include LOB columns in replication (Inclure les colonnes LOB dans la réplication), choisissez l'une des options suivantes :
    Don't include LOB columns (Ne pas inclure de colonnes LOB)
    Full LOB mode (Mode LOB complet) - Spécifiez la taille de bloc LOB. Si vous avez de grands objets binaires (LOB), cela peut ralentir votre migration, car AWS DMS ne connaît pas la taille exacte des LOB. AWS DMS récupère des LOB par blocs, comme spécifié par le paramètre LOB chunk size (Taille de bloc LOB) jusqu'à reconstituer l'ensemble. Ensuite, AWS DMS migre les LOB vers la cible.
    Limited LOB mode (Mode LOB limité) - Spécifiez la taille de LOB maximale. Il s'agit de la taille du plus grand LOB que vous migrez. Par conséquent, vous devez interroger votre base de données source pour obtenir ces informations.
  7. Choisissez Enable CloudWatch Logs (Activer CloudWatch Logs).
    Remarque : si vous choisissez Enable validation (Activer la validation), la réalisation de la tâche prend plus de temps.
  8. Dans la section Table mappings (Mappages de table), ajoutez vos schémas et tables.
  9. Développez Advanced task settings (Paramètres de tâche avancés).
  10. Dans le champ Create control table in target using schema (Créer une table de contrôle dans la cible à l'aide d'un schéma), entrez un schéma correspondant à votre table de contrôle. Si vous ne saisissez pas d'informations dans le champ du schéma, les tables sont copiées vers l'emplacement par défaut de la base de données. Consultez les emplacements par défaut ci-dessous pour chaque moteur de base de données :
    PostgreSQL - Public
    Oracle - le schéma cible
    SQL Server - dbo dans la base de données cible
    MySQL - awsdms_control
    MariaDB - awsdms_control
    Amazon Redshift - Public
    Amazon DynamoDB - créé sous forme de tables individuelles dans la base de données
  11. Dans le champ History timeslot (minutes) (plage horaire historique (minutes)), entrez le nombre de minutes restant pour chaque enregistrement dans la table d'historique de réplication.
  12. Pour les tables de contrôle suivantes, activez les éléments suivants :
    Apply exceptions (Appliquer des exceptions) - Cette table ne peut pas être désactivée. En outre, elle contient les exceptions, les erreurs et les informations sur l'instruction qui était en cours d'exécution lorsque l'erreur s'est produite.
    Replication status (Statut de la réplication) - cette table fournit des détails sur la tâche en cours, notamment son statut, la quantité de mémoire utilisée par la tâche, ainsi que le nombre de modifications qui ne sont pas encore appliquées à la cible. Cette table donne également la position de la lecture d'AWS DMS dans la base de données source. En outre, elle indique si la tâche est un chargement complet ou une capture des données modifiées (CDC).
    Suspended tables (Tables suspendues) - Cette table fournit une liste de tables suspendues, ainsi que la raison pour laquelle les tables ont été suspendues.
    Replication history (Historique de réplication) - Cette table fournit des informations sur l'historique de réplication. Ces informations comprennent le nombre et le volume d'enregistrements traités pendant la tâche, la latence à la fin d'une tâche de capture des données modifiées, ainsi que d'autres statistiques.
  13. Choisissez Create task (Créer une tâche).
  14. Exécutez la tâche, puis vérifiez la base de données cible pour le schéma et les tables.

Pour modifier les paramètres de la table de contrôle, choisissez Database migration tasks (Tâches de migration de base de données) dans le volet de navigation. Sélectionnez successivement votre tâche, Actions et Modifier. Dans la section Advanced task settings (Paramètres de tâche avancés), vous pouvez modifier les paramètres de la table de contrôle. Lorsque vous avez terminé, choisissez Enregistrer.


Cet article vous a-t-il été utile ?

Cette page peut-elle être améliorée ?


Vous avez besoin d'aide ?