Comment puis-je résoudre les problèmes de ralentissement des performances lors du chargement de ma passerelle Storage Gateway vers AWS ?

Dernière mise à jour : 12/10/2020

Comment puis-je résoudre les problèmes de ralentissement des performances lors du chargement de ma passerelle sur AWS Storage Gateway vers AWS ?

Solution

Vérifier votre bande passante Internet ou votre débit réseau vers AWS

Le débit Internet entre votre passerelle et AWS peut avoir un impact sur les performances de chargement. Pour déterminer la bande passante Internet disponible pour votre passerelle, exécutez un test réseau à partir d'une machine virtuelle (VM) ou d'un système situé sur le même réseau que votre appliance de passerelle.

Si votre passerelle se connecte à AWS via un point de terminaison Amazon Virtual Private Cloud (Amazon VPC) pour Amazon Simple Storage Service (Amazon S3), par le biais d'une connexion AWS Direct Connect ou VPN, exécutez un test de débit réseau à partir d'une machine virtuelle sur site vers une instance du VPC.

Si votre passerelle est hébergée sur site et se connecte à AWS via un point de terminaison de VPC pour Storage Gateway par le biais d'une connexion Direct Connect ou VPN, le trafic de la passerelle vers le compartiment S3 traverse l'interface virtuelle publique ou l'Internet public. Si l'interface virtuelle publique ou la connexion Internet est encombrée, les performances de chargement de votre passerelle peuvent être affectées. Pour autoriser le trafic à traverser l'interface virtuelle privée, envisagez de configurer votre passerelle avec un point de terminaison de VPC Amazon S3. Avec cette configuration, vous devez créer et configurer un proxy Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2) sur votre appliance de passerelle

Vérifier la taille des fichiers en cours d'écriture sur l'appliance Storage Gateway

Storage Gateway offre généralement de meilleures performances de chargement avec des fichiers plus volumineux qu'avec des fichiers plus petits. Cela s'explique par le fait que Storage Gateway sépare les fichiers volumineux en plusieurs parties, puis charge ces parties en parallèle au compartiment S3. 

Vous pouvez comparer la vitesse de chargement depuis la passerelle vers AWS en exécutant des tests avec les tailles des fichiers et le nombre de threads décrits dans le Guide des performances pour les passerelles de fichiers. Ensuite, vérifiez la métrique CloudBytesUploaded pour déterminer la vitesse de chargement.

Vérifier le stockage du cache de la passerelle

Si vous utilisez une passerelle de fichiers, vérifiez votre métrique CachePercentDirty. Toutes les données écrites sur la passerelle et qui n'ont pas été écrites sur Amazon S3 sont considérées comme erronées. Une métrique CachePercentDirty supérieure à 80 % peut indiquer la lenteur des chargements depuis la passerelle vers Amazon S3.

Si la métrique CachePercentDirty est élevée, vérifiez la métrique CloudBytesUploaded pour confirmer si la vitesse de chargement vers Amazon S3 est lente. Si la vitesse de chargement est lente, envisagez d'augmenter la bande passante Internet disponible pour la passerelle. 

En outre, vérifiez la métrique IoWaitPercent de votre passerelle sur Amazon CloudWatch. Si vous constatez que la métrique IoWaitPercent de votre passerelle est supérieure à 10 % pendant vos tests, il se peut que le disque de votre passerelle n'ait pas assez d'I/O pour gérer la charge de travail. Vous pouvez également vérifier la métrique WriteBytes (à l'aide de la statistique SampleCount) pour vérifier votre total d'I/O d'écriture vers AWS.

Si le disque en cache de votre passerelle n'a pas assez d'I/O pour gérer la charge de travail, envisagez de le changer pour un type de disque plus rapide. Par exemple, envisagez d'utiliser un disque SSD ou SSD à technologie NVMe. L'attachement d'un autre disque en cache à votre passerelle peut également contribuer à augmenter les I/O agrégées disponibles pour la passerelle. 

Vérifier la configuration de la machine virtuelle hôte ou de l'instance Amazon EC2 de votre passerelle

Vérifiez que le processeur et la RAM de la machine virtuelle hôte ou de l'instance EC2 de votre passerelle peuvent prendre en charge le débit de votre passerelle vers AWS. Par exemple, chaque type d'instance EC2 a un débit de base différent. Si le débit en rafale a été épuisé, l'instance utilise son débit de base, ce qui peut limiter le débit de chargement vers AWS. 

Si votre passerelle est hébergée sur une instance EC2, vérifiez la métrique NetworkOut de l'instance. Si la métrique NetworkOut se trouve au débit de base pendant votre test, envisagez de changer l'instance en un type d'instance plus volumineux. Un type d'instance plus volumineux peut atteindre un débit réseau plus élevé.

Tenir compte de la distance géographique entre votre passerelle et l'ensemble de données

Il est recommandé de déployer votre passerelle dans le même réseau que votre ensemble de données ou à proximité de celui-ci. Évitez de configurer des connexions via un réseau étendu (WAN). Un exemple de connexion WAN est une passerelle déployée sur une instance EC2 avec le partage de fichiers monté sur Direct Connect ou VPN. La latence du trafic sur site vers AWS via la connexion WAN a un impact sur la vitesse à laquelle les données parviennent à la passerelle. Cette latence affecte finalement la vitesse de chargement vers le compartiment S3. Pour réduire la latence de chargement, déployez votre passerelle dans la même région AWS que le compartiment S3 que vous utilisez comme partage de fichiers.</p


Cet article vous a-t-il été utile ?


Besoin d'aide pour une question technique ou de facturation ?