Questions d'ordre général

Q : Qu’est-ce qu’Amazon RDS for SQL Server ?
Amazon RDS for SQL Server est un service de base de données relationnelle (RDS) qui simplifie la configuration, l'utilisation et la mise à l'échelle de déploiements SQL Server dans le cloud. C’est une base de données durable entièrement gérée, conçue pour les charges de travail d'entreprise à grande échelle et qui vous permet de vous concentrer sur le développement d'applications.

Q  : Comment se connecter à une instance de base de données Amazon RDS for SQL Server ?
Dans ce didacticiel, vous apprendrez comment créer une instance de base de données Microsoft SQL Server (nous appelons cela une instance), vous connecter à la base de données et supprimer l'instance de base de données. Pour ce faire, nous allons utiliser Amazon Relational Database Service (Amazon RDS) et tout ce que nous allons effectuer dans ce didacticiel est disponible dans l'offre gratuite.

Pour davantage de guides, consultez l’onglet ressources.

Q : Quelles sont les versions de base de données prises en charge par Amazon RDS for SQL Server ?
Actuellement, Amazon RDS for SQL Server prend en charge Microsoft SQL Server 2012, 2014, 2016, 2017 et 2019. Pour en savoir plus sur les versions mineures prises en charge, consultez le Guide de l'utilisateur Amazon RDS.

Q : Quelles sont les éditions de SQL Server prises en charge par Amazon RDS for SQL Server ?
Amazon RDS for SQL Server prend en charge les éditions Enterprise, Standard, Web et Express.

Q : Quels sont les types d’instances proposés par Amazon RDS for SQL Server ?
Consultez la tarification Amazon RDS for SQL Server pour obtenir tous les renseignements sur les instances de base de données et sur la disponibilité régionale.

Q : Comment essayer Amazon RDS for SQL Server ?
Démarrer avec Amazon RDS for SQL Server.

Q : Y a-t-il un SLA pour Amazon RDS for SQL Server ?
Oui. Pour plus d’informations, consultez l’accord de niveau de service Amazon RDS.

Tarification

Q : Combien coûte Amazon RDS for SQL Server ?
Consultez la tarification Amazon RDS for SQL Server pour obtenir tous les renseignements sur les instances de base de données et sur la disponibilité régionale.

Q : Comment est facturé Amazon RDS for SQL Server ?
La tarification des instances est calculée depuis le moment où l'instance est créée jusqu'au moment où celle-ci est supprimée. Les instances sont facturées par tranches d'une seconde, avec des frais minimum pour les périodes inférieures à 10 minutes, à la suite d'un changement de statut facturable tel que la création, la modification ou la suppression d'une instance.

Par exemple, si vous créez une instance r5.large à 13:00:00, modifiez l'instance vers une r5.xlarge à 13:30:00 et supprimez l'instance à 13:50:00, vous serez facturé 1 800 secondes (30 minutes) au tarif de l'instance r5.large et 1 200 secondes (20 minutes) au tarif r5.xlarge. Si vous créez une instance r5.large à 15:00:00 et que vous la supprimez à 15:06:00, le minimum de 10 minutes s'applique et vous serez facturé 600 secondes (10 minutes) au tarif de l'instance r5.large.

Q : Dois-je payer séparément pour des licences ?
Non. La tarification Amazon RDS for SQL Server comprend la licence du logiciel, les ressources matérielles sous-jacentes et les capacités de gestion d'Amazon RDS.

Matériel, évolutivité et stockage

Q : Quelles sont les limites de stockage minimale et maximale d'une instance de base de données Amazon RDS for SQL Server ?
La taille de stockage d'une instance de base de données peut être définie entre 10 GiB et 16 TiB. Vous pouvez augmenter automatiquement le stockage de votre base de données sans temps d'arrêt en utilisant la fonction Auto-Scale Storage.

Q : À quelle fréquence puis-je mettre à l'échelle le stockage sur Amazon RDS for SQL Server ?
Vous pouvez augmenter la taille de stockage aussi souvent que vous le souhaitez, mais vous devez attendre 6 heures à partir de la mise à l’échelle précédente.

Q : Comment mettre à l'échelle les ressources de calcul associées à mon instance de base de données Amazon RDS for SQL Server ?
Vous pouvez mettre à l’échelle les ressources de calcul attribuées à votre instance dans la Console de gestion AWS en sélectionnant l’instance souhaitée et en cliquant sur le bouton « Modifier ». Les ressources de mémoire et de processeur peuvent être modifiées en changeant votre classe d'instance.

Lorsque vous modifiez votre classe d'instance, les changements requis sont appliqués au cours de la fenêtre de maintenance que vous avez définie. Vous pouvez aussi utiliser l'indicateur « Appliquer immédiatement » pour appliquer immédiatement vos demandes de dimensionnement. Ces deux options affecteront la disponibilité pendant quelques minutes, le temps de l'opération de dimensionnement. N'oubliez pas que toutes les modifications système en attente seront également appliquées.

Sauvegarde et restauration

Q : Comment activer les sauvegardes pour mon instance RDS for SQL Server ?
Par défaut, Amazon RDS active la sauvegarde automatique de votre instance de base de données avec une période de rétention de 7 jours. Le stockage de sauvegarde gratuit est limité à la taille de votre base de données allouée et s'applique uniquement aux instances de base de données actives. Par exemple, si vous avez 100 Go de stockage de base de données alloués pour le mois, nous offrons 100 Go de stockage de sauvegarde par mois sans frais supplémentaires.

Si vous souhaitez modifier votre période de rétention des sauvegardes, vous pouvez le faire en utilisant la console ou l'API CreateDBInstance (pour la création d'une instance de base de données) ou l'API ModifyDBInstance (pour les instances existantes). Vous pouvez utiliser ces API pour définir le paramètre RetentionPeriod sur n'importe quel nombre compris entre 0 jour (ce qui désactive les sauvegardes automatiques) et le nombre de jours de sauvegarde désiré. La valeur ne peut pas être définie sur 0 si l'instance de base de données est une source de réplicas en lecture. Pour plus d'informations sur les sauvegardes automatisées, consultez le manuel Amazon RDS User Guide.

Q : Puis-je prendre des instantanés et les conserver aussi longtemps que je le souhaite ?
Oui. Vous pouvez également sauvegarder votre instance DB manuellement, en créant manuellement un instantané de la base de données. Pour plus d'informations sur la création d'un instantané DB, consultez Création d’un instantané de base de données.

Q : Qu'arrive-t-il à mes sauvegardes automatisées si je supprime mon instance de base de données ?
Lorsque vous supprimez une instance DB, vous pouvez créer un instantané DB final au moment de la suppression ; de cette manière, vous pourrez utiliser cet instantané pour restaurer ultérieurement l'instance DB supprimée. Amazon RDS conserve cet instantané DB final créé par l'utilisateur avec les autres instantanés DB créés manuellement et ce, même après la suppression de l'instance DB. Consultez la page de tarification pour en savoir plus sur les coûts de stockage des sauvegardes.

Q : Puis-je partager mes instantanés entre les régions ?
Oui. Avec Amazon RDS, vous pouvez copier des instantanés DB automatisés ou manuels. Après que vous avez copié un instantané, la copie est un instantané manuel.

Vous pouvez copier un instantané au sein de la même région AWS, copier un instantané entre des régions AWS et copier des instantanés partagés.

Haute disponibilité et réplication

Q : Qu’est-ce que Multi-AZ sur Amazon RDS for SQL Server ?
Amazon RDS prend en charge les déploiements Multi-AZ pour Microsoft SQL Server en utilisant soit SQL Server Database Mirroring (DBM) soit les groupes de disponibilité (AG) Always On. Les déploiements Multi-AZ assurent une disponibilité, une durabilité des données et une tolérance aux pannes accrues pour les instances DB. En cas de maintenance planifiée de la base de données ou d'interruption de service imprévue, Amazon RDS lance automatiquement le basculement vers l’instance DB secondaire à jour.

Consultez cette page pour en savoir plus.

Q : Amazon RDS for SQL Server prend-il en charge les réplicas en lecture ?
Oui. Vous pouvez créer jusqu'à cinq réplicas en lecture à partir d'une instance DB source.

Q : Puis-je avoir des réplicas sur plusieurs régions avec Amazon RDS for SQL Server ?
Non. En guise d'alternative, vous pouvez utiliser Change Data Capture et AWS Database Migration Service pour dupliquer une réplication en cours.

Q : Que se passe-t-il lors d’un basculement ?
Les instances primaires et de secours utilisent le même point de terminaison, dont l'adresse réseau physique passe à la réplique secondaire dans le cadre du processus de basculement. Vous ne devez pas reconfigurer votre application en cas de basculement.

Exigence de ports d'instance multi-AZ

Le trafic sur le port 3343 pour TCP et UDP doit être autorisé à la fois dans les ACL de réseau de votre VPC et dans le groupe de sécurité qui est attaché à votre instance Amazon RDS for SQL Server Multi AZ. Ce trafic est nécessaire dans les deux sens, entrant et sortant. Veuillez noter que le trafic sur ce port n'est requis qu'au sein du VPC dans les ACL de réseau et au sein du groupe de sécurité qui est attaché à l'instance du serveur SQL RDS.

Q : Je n'ai PAS modifié les règles par défaut des ACL, que dois-je faire ?
Si vous n'avez pas supprimé les règles entrantes et sortantes par défaut dans votre liste de contrôle d'accès, vous n'avez pas à prendre d'autres mesures concernant vos listes de contrôle d'accès.

Q : Je n'ai PAS ajouté de règle « autoriser » dans mon groupe de sécurité, que dois-je faire ?
Autorisez le trafic sur le port 3343 pour UDP et TCP dans le groupe de sécurité qui est attaché à votre instance RDS SQL Server Multi-AZ.

Q : Je n'ai pas autorisé ce trafic jusqu'à présent, pourquoi n'ai-je pas vu d'échecs ?
Ne pas autoriser le trafic sur le port 3343 pour UDP et TCP peut provoquer des défaillances inattendues du service WSFC. Même si vous n'avez pas vu d'échecs jusqu'à présent, vous pourriez en voir à l'avenir. Cela dépend de la façon et du moment où le service WSFC a besoin de trafic sur le port 3343. Il se peut également que votre instance utilise actuellement une version du moteur qui n'utilise pas AlwaysOn for Amazon RDS for SQL Server. Dans ce cas, Amazon RDS for SQL Server utiliserait Database Mirroring pour fournir Multi-AZ, et le port 3343 ne serait pas nécessaire. Cependant, à l'avenir, vous pourrez passer à une version qui utilise AlwaysOn on Amazon RDS for SQL Server, et vous devrez autoriser ce trafic.

Q : Comment modifier ACLs et le groupe de sécurité d'un réseau ?
Consultez le document suivant pour modifier la liste de contrôle d'accès au réseau et ajouter des règles de contrôle d'accès.

Consultez le document suivant pour ajouter des règles de groupes de sécurité (egress).

Consultez le document suivant pour ajouter des règles de groupes de sécurité (ingress).

Standard Product Icons (Features) Squid Ink
En savoir plus sur la tarification du produit

Vous pouvez essayer Amazon RDS gratuitement. Paiement en fonction de l'utilisation. Il n'y a pas de frais minimums.  

En savoir plus 
Sign up for a free account
Créer gratuitement un compte

Obtenez un accès instantané à l'offre gratuite d'AWS. 

S'inscrire 
Standard Product Icons (Start Building) Squid Ink
Commencez à créer sur la console

Démarrez avec Amazon RDS for SQL Server sur la console AWS.

Se connecter