Le Centre national des maladies cérébrales et cardiovasculaires est une agence de développement et de recherche nationale constituant l'un des centres nationaux pour la prise en charge médicale spécialisée et avancée au Japon. L'hôpital et l'institut de recherche unissent leurs efforts pour combattre les maladies cardiaques, offrant les services médicaux les plus pointus tout en étant des pionniers dans la recherche et le développement.

Créé en avril 2014, le Centre national des maladies cérébrales et cardiovasculaires exploitait ses propres serveurs et installations, mais il avait anticipé une augmentation rapide du volume de données, car le Centre allait commencer à collecter et à utiliser des informations en provenance d'institutions médicales de tout le Japon. Le Centre prévoyait de relocaliser toutes ses installations pour l'exercice 2018, puis il a réalisé que l'utilisation de services externes faciliterait le processus de relocalisation.

La sécurité était un autre facteur à prendre en compte. L'organisation est arrivée à la conclusion que l'utilisation d'un environnement externe fiable améliorerait la sécurité et la sûreté par rapport à la gestion de ses propres serveurs, et elle a décidé de migrer sur une infrastructure cloud.

Pour sélectionner un prestataire pour le développement de l'infrastructure cloud, le Centre a lancé une procédure d'appel d'offres ouvert. L'élaboration d'une politique de sécurité des informations sur le cloud était incluse dans les exigences de l'offre.

De plus, le plan consistait à transférer le système réseau entier du Centre sur le cloud plutôt que de migrer les serveurs individuellement. Le Centre s'est donc particulièrement intéressé la flexibilité du réseau, notamment le nombre de VLAN, lors de la sélection de l'infrastructure.

Après une analyse comparative basée sur ces exigences et réalisée par un comité d'évaluation, le Centre a décidé d'adopter Amazon Web Services (AWS), car son infrastructure remplissait tous les critères.

Dans AWS, le Centre a développé une infrastructure de surveillance en utilisant Hinemos et une infrastructure de gestion des journaux en utilisant Logstorage, avec le soutien de Mitsui Knowledge Industry (MKI). 

NCVC-arch-diag

Après avoir comparé les coûts opérationnels sur cinq ans tout en prenant en compte l'utilisation d'instances réservées AWS, les décisionnaires du Centre ont conclu que les coûts de l'utilisation du cloud seraient équivalents à ceux des opérations sur site. Cependant, la sécurité obtenue par la migration sur le cloud AWS représente un avantage supplémentaire considérable.

Le Centre pense également que la migration sur AWS améliorera les charges opérationnelles des systèmes internes. Il prévoit de continuer à faire du cloud sa priorité pour son site Web public, qui collecte des données sur les maladies cérébrales et cardiovasculaires.

Ryo Haraguchi, directeur adjoint du département de l'informatique médicale au Centre, déclare : « Avant l'installation de l'infrastructure cloud, nous avions besoin de réaliser plusieurs études et ajustements techniques, ainsi que de nous occuper de la sécurité, de la gouvernance et de détails contractuels. Mais étant donnés les avantages de sécurité et opérationnels sur le long terme, cela en valait la peine. »