Sogeti propose des services de conseil en informatique depuis 1967. Cette entreprise est spécialisée dans la gestion des applications et des infrastructures, ainsi que dans les services d'assurance qualité, de test, de gestion de projet et d'ingénierie de haute technologie. Le siège social de Sogeti se trouve en France, à Paris. L'entreprise dispose également de locaux à Dayton, dans l'Ohio. Le réseau croissant de Sogeti, qui compte aujourd'hui 20 000 experts et spécialistes, couvre plus de 200 sites répartis aux Etats-Unis, en Europe et en Inde.

Dans un souci de proposer des solutions métier à la fois évolutives et pratiques, Sogeti a souhaité mettre au point un programme unifié et avantageux de reprise après sinistre pour les systèmes de gestion de base de données relationnelle (SGBDR). Dans le cas d'un sinistre local, le site de reprise doit être séparé physiquement de l'environnement principal, mais utiliser le même type de serveurs. La base de données de secours certifiée par Oracle doit également faire l'objet d'une configuration dispersée par rapport au site principal, tenir à jour les données synchronisées et prendre en charge l'évolutivité multidirectionnelle afin de tenir compte des demandes métier changeantes.

Le principal centre de données de Sogeti, à Cincinnati (Ohio), se compose d'un environnement RAC (Real Application Cluster) à 4 nœuds, hébergé sur un ordinateur Oracle Exadata en demi-rack.

Pour faire face à des exigences très précises en matière d'infrastructure, Sogeti tire parti d'Amazon Web Services (AWS) pour doter son programme de reprise après sinistre d'une infrastructure de cloud, en plus du système de réplication de données Oracle Data Guard. Les clients de Sogeti ont le choix entre trois options en fonction de leurs propres besoins métier et de leur budget : celles-ci vont de trois heures de sauvegarde quotidienne, à la sauvegarde continue avec fonctionnalités de script automatisé. 

Lorsque ses clients choisissent l'une des options du programme de reprise après sinistre, Sogeti met en place une instance Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2) au sein de la région AWS USA Est (Virginie du Nord). Des volumes Amazon Elastic Block Store (Amazon EBS) sont montés sur les instances Amazon EC2 pour augmenter la capacité de stockage en fonction des besoins. En tirant parti des fonctionnalités de sécurité d'AWS, la société établit une communication fiable et sécurisée entre l'infrastructure de reprise après sinistre et la base de données principale.

Sogeti Architecture Diagram

Illustration 1 : Schéma de l'architecture de reprise après sinistre Oracle E-Business Suite pour Sogeti

Aujourd'hui, les clients de la solution Sogeti de reprise après sinistre peuvent planifier plus rapidement des exercices de reprise nécessitant moins de ressources qu'auparavant. Outre l'élimination des processus complexes de validation des données et des longues sauvegardes ralentissant les bases de données principales, les clients apprécient également de pouvoir de se conformer plus facilement aux accords de niveau de service (SLA, Service Level Agreement).

Sogeti et ses clients s'épargnent également les frais supplémentaires associés aux centres de données secondaires, notamment l'achat de matériel, l'alimentation électrique et les opérations de maintenance. Ainsi, les budgets de reprise après sinistre peuvent être réaffectés afin de couvrir une partie plus importante de l'environnement de données principal. Comme l'indique le gestionnaire des services de base de données, Ragesh Rao : « Grâce à AWS, les serveurs virtuels peuvent être rapidement déployés avec une capacité de stockage permanente et une mise en réseau optimisée avec le service Amazon EC2. Vous ne payez que ce que vous consommez, sans frais initiaux ni obligation d'engagement à long terme. »

Pour savoir comment AWS peut aider votre entreprise à répondre à ses besoins de reprise après sinistre, consultez la page de présentation de la reprise après sinistre à l'adresse suivante : https://aws.amazon.com/disaster-recovery/.