Pourquoi la restauration de ma table Amazon DynamoDB prend-elle beaucoup de temps ?

Dernière mise à jour : 09/08/2022

J'essaie de restaurer ma table Amazon DynamoDB, mais le processus de restauration prend beaucoup de temps.

Solution

Lorsque vous restaurez votre table DynamoDB à partir de sa sauvegarde, le processus de restauration est terminé en moins d'une heure dans la plupart des cas. Cependant, les temps de restauration sont directement liés à la configuration de votre table, comme la taille de votre table, le nombre de partitions sous-jacentes et d'autres variables connexes. Lorsque vous planifiez une reprise après sinistre, une bonne pratique consiste à documenter régulièrement les temps moyens de restauration et d'établir comment ces temps affectent votre objectif de délai de reprise global.

Le temps nécessaire à DynamoDB pour restaurer une table varie en fonction de multiples facteurs et n'est pas nécessairement corrélé directement à la taille de la table. Si votre table contient des données avec une asymétrie importante et inclut des index secondaires, le temps de restauration peut augmenter. Lorsque le processus de restauration est en cours, le statut de la table est Restoring (Restauration). Lorsque la restauration est terminée, le statut de la table est Active (Actif). Toutes les sauvegardes dans DynamoDB fonctionnent sans consommer de débit alloué à la table.

Tenez compte des points suivants lorsque vous restaurez une table DynamoDB à partir de sa sauvegarde :

  • Les temps de restauration ne sont pas toujours en corrélation directe avec la taille de la table.
  • Lorsque vous effectuez une récupération ponctuelle d'une table DynamoDB, le processus de restauration prend au moins 20 minutes, quelle que soit la taille de la table. Cela s'explique par le fait qu'après la restauration, DynamoDB a besoin de temps pour allouer toutes les ressources afin de créer la nouvelle table et de lancer le processus de restauration pour copier les données réelles.
  • Si les données de la table sont réparties uniformément, le temps de restauration est proportionnel à la plus grande partition unique par nombre d'éléments.
  • Si les données sont asymétriques, le temps de restauration peut augmenter en raison de la limitation potentielle liée aux clés « hot ». Par exemple, si la clé primaire de votre table utilise le mois de l'année pour effectuer le partitionnement, mais que toutes vos données sont du mois de décembre, alors vos données sont asymétriques.
  • La restauration d'une table peut être plus rapide et plus rentable si vous excluez la création d'index secondaires.
  • Les temps de restauration de deux tables ayant des schémas et des données différents ne peuvent pas être comparés. Cela est dû au fait que le temps de restauration d'une table dépend de l'asymétrie des données au niveau de la partition.

Cet article vous a-t-il été utile ?


Besoin d'aide pour une question technique ou de facturation ?