Oracle® Database est un système de gestion de base de données relationnelle développé par Oracle. Lancez Amazon RDS, le service de base de données relationnelle qui simplifie la configuration, l'utilisation et la mise l'échelle des déploiements MariaDB dans le cloud. Grâce à Amazon RDS, vous pouvez déployer plusieurs éditions d'Oracle Database en quelques minutes avec une capacité matérielle économique et évolutive. Amazon RDS vous permet de concentrer vos efforts sur le développement de vos applications en prenant en charge les tâches chronophages d'administration de la base de données, y compris la mise en service, la sauvegarde, l'application de correctifs logiciels, la surveillance et le dimensionnement du matériel.


logo_oracle_sm

Découvrez gratuitement AWS

Créer un compte gratuit

Le niveau gratuit d'AWS inclut 750 heures d'exécution d'une instance DB Micro chaque mois durant un an, 20 Go de stockage et 20 Go de sauvegardes avec Amazon Relational Database Service (RDS).

Voir les détails relatifs au niveau gratuit d'AWS »

Vous pouvez exécuter Amazon RDS pour Oracle sous différents modèles de licence : « License Included » (licence incluse) et « Bring-Your-Own-License (BYOL) » (licence à fournir). Sous le modèle de service « Licence Included » (licence incluse), vous n'avez pas besoin d'acheter séparément les licences Oracle, la licence du logiciel de base de données Oracle est gérée par AWS. Les tarifs « License Included » commencent à 0,04 USD/heure et incluent le logiciel, les ressources matérielles sous-jacentes et les capacités de gestion d'Amazon RDS. Si vous disposez déjà de licences de bases de données Oracle, vous pouvez utiliser le modèle « BYOL » (licence à fournir) pour exécuter des bases de données Oracle sur Amazon RDS. Dans ce cas, le prix de départ est de 0,025 USD de l'heure. Le modèle « BYOL » (licence à fournir) est conçu pour les clients qui préfèrent utiliser les licences de bases de données Oracle existantes ou acheter de nouvelles licences directement auprès d'Oracle. Pour plus d'informations, consultez la page relative aux options de licence Amazon RDS pour Oracle.

Nos tarifs à l'heure sont exempts de frais initiaux et ne nécessitent aucun engagement à long terme. Par ailleurs, vous pouvez également acheter des instances de base de données réservées pour une durée d'un ou de trois ans. Grâce aux instances de base de données réservées, vous pouvez effectuer un paiement initial peu élevé pour chaque instance de base de données, puis bénéficier d'un tarif à l'heure très avantageux (jusqu'à 48 % d'économies nettes).

Les instances DB Amazon RDS pour Oracle peuvent être mises en service avec un stockage standard ou de type IOPS dimensionné. L'option de stockage par volume IOPS dimensionné pour Amazon RDS permet de fournir des performances d'E/S rapides, prévisibles et constantes. Elle est optimisée pour les charges de travail de bases de données transactionnelles (OLTP) à fort taux d'E/S.

En outre, Amazon RDS pour Oracle facilite l'utilisation de la réplication dans le but d'améliorer la disponibilité et la fiabilité pour les charges de travail de production. A l'aide de l'option de déploiement Multi-AZ, vous pouvez exécuter des charges de travail critiques pour votre activité avec une haute disponibilité et une fonction de basculement automatique intégrée. Cette fonction vous permet de basculer à partir de votre base de données principale vers une base de données secondaire répliquée de façon synchrone en cas de panne. A l'instar de tous les services AWS, il n'y a pas d'investissement initial à réaliser et vous ne payez que les ressources que vous utilisez.


Amazon RDS pour Oracle Database est conçu pour les développeurs ou les entreprises qui ont besoin de toutes les fonctions et capacités des bases de données Oracle, ou qui souhaitent migrer leurs applications et outils existants qui utilisent des bases de données Oracle. Parce qu'Amazon RDS pour Oracle Database vous fournit un accès direct au logiciel Oracle Database de votre choix, vos applications devraient se connecter directement.

  • Paramètres préconfigurés – les déploiements Amazon RDS pour Oracle sont préconfigurées avec un ensemble sensible de paramètres et les réglages appropriés pour l’édition Oracle Database et la classe d’instance DB que vous avez sélectionnée. Quelques minutes suffisent pour lancer une instance de base de données Oracle et connecter votre application, sans configuration supplémentaire. Si vous souhaitez un niveau de contrôle supplémentaire, vous pouvez utiliser les groupes de paramètres DB.
  • Surveillance et mesures – Amazon RDS fournit des mesures Amazon CloudWatch pour vos déploiements d'instances DB sans frais supplémentaires. Vous pouvez utiliser AWS Management Console pour consultez les mesures opérationnelles clés pour vos déploiements d'instances DB, y compris l'utilisation des capacités de calcul/mémoire/stockage, les opérations d'E/S et les connexions aux instances DB.
  • Notifications d'événements DB – Amazon RDS envoie des notifications Amazon SNS par e-mail ou SMS pour vos déploiements d'instance DB. Vous pouvez utiliser AWS Management Console ou les API Amazon RDS pour vous abonner à plus de 40 événements DB distincts liés à vos déploiements Amazon RDS.
  • Correction du logiciel – Amazon RDS s'assurera que le logiciel Oracle Database alimentant votre déploiement dispose des derniers correctifs disponibles dans des délais raisonnables après leur mise à disposition. Vous pouvez exercer un contrôle optionnel pour définir si et quand des correctifs sont installés sur votre instance DB via la fonctionnalité de gestion de version du moteur DB.
  • Stockage à usage général (SSD) – Le stockage à usage général (SSD) Amazon RDS présente une ligne de base constante de 3 IOPS par Go mis en service, avec la possibilité d'atteindre des pics de 3 000 IOPS.

    Vous pouvez passer d'un stockage de type magnétique à un stockage à usage général (SSD). Sachez toutefois que cette conversion nuira à la disponibilité pendant un très court laps de temps.

    Pour en savoir plus et commencer à utiliser le stockage à usage général (SSD) Amazon RDS, reportez-vous à la section General Purpose (SSD) Storage du manuel Amazon RDS User Guide.

  • Stockage IOPS dimensionné (SSD) – Vous pouvez dimensionner jusqu'à 16 To de stockage et 30 000 IOPS par instance de base de données. Les performances réellement réalisées en termes d'IOPS peuvent varier en fonction de la quantité mise en service en fonction de la charge de travail de votre base de données, du type d'instance et du choix du moteur de base de données. Pour en savoir plus, consultez la section Factors That Affect Realized IOPS du manuel Amazon RDS User Guide.

Vous pouvez passer d'un stockage standard au stockage IOPS dimensionné et obtenir un débit homogène et des temps de latence courts pour les E/S. Sachez que cette conversion nuira à la disponibilité durant un très court laps de temps. Vous pouvez mettre à l'échelle de manière indépendante les capacités en termes d'IOPS (par incréments de 1 000) et de stockage à la volée et sans temps mort. Vous pouvez ensuite réaliser une mise à l'échelle ascendante ou descendante des capacités IOPS selon divers facteurs, tels que les variations saisonnières du trafic de vos applications.

Pour en savoir plus et commencer à utiliser le stockage IOPS dimensionné Amazon RDS, reportez-vous à la section Provisioned IOPS Storage du manuel Amazon RDS User Guide.

  • Sauvegardes automatiques – Activée par défaut, la fonction de sauvegarde automatique d'Amazon RDS permet d'effectuer une récupération de votre instance DB à un instant donné. Amazon RDS sauvegardera votre base de données et vos journaux de transactions et les stockera pendant une période de rétention spécifiée par l'utilisateur. Vous pouvez ainsi restaurer votre instance DB à chaque seconde de votre période de rétention, et ce, jusqu'aux cinq dernières minutes. Vous pouvez configurer une période de rétention des sauvegardes automatiques de 35 jours maximum.
  • Instantanés DB – Les instantanés de DB sont des sauvegardes initiées par l'utilisateur de votre instance DB. Ces sauvegardes complètes de base de données seront stockées par Amazon RDS jusqu'à ce que vous les supprimiez de manière explicite. Vous pouvez créer une nouvelle instance DB à partir d'un instantané de DB chaque fois que vous le désirez.
  • Classe d'instances DB – En utilisant les API Amazon RDS ou en quelques clics dans AWS Management Console, vous pouvez réaliser une mise à l'échelle ascendante ou descendante des ressources de calcul et de mémoire alimentant votre déploiement. Quelques minutes suffisent en général pour redimensionner les opérations de calcul.
  • Stockage et IOPS – Lorsque vos exigences de stockage augmentent, vous pouvez aussi mettre en service des capacités de stockage supplémentaires à la volée, sans temps mort. Si vous utilisez les IOPS dimensionnés pour RDS, vous pouvez également mettre à l'échelle le débit de votre instance DB en définissant un taux d'E/S par seconde (IOPS) entre 1 000 et 30 000 IOPS (par incréments de 1 000 IOPS) et un stockage compris entre 100 Go et 16 To.
  • Remplacement automatique de l’hôte – En cas de défaillance matérielle, Amazon RDS remplace automatiquement l’instance de calcul utilisée par votre déploiement.
  • Déploiements multi-AZ – Une option de déploiement pour vos instances DB de production qui améliore la disponibilité de la base de données tout en protégeant vos dernières mises à jour contre les interruptions de service imprévues. Lorsque vous créez ou modifiez votre instance DB afin qu'elle soit exécutée en tant que déploiement Multi-AZ, Amazon RDS met en service et gère un réplica « de secours » dans une zone de disponibilité différente (infrastructure indépendante dans un lieu physiquement séparé). Les mises à jour de base de données sont effectuées en parallèle sur les ressources de secours et principales pour empêcher le retard de réplication. En cas de maintenance planifiée de la base de données ou d'une défaillance d'une instance DB ou d'une zone de disponibilité, Amazon RDS basculera automatiquement vers le serveur de secours mis à jour, afin que les opérations de la base de données puissent reprendre rapidement sans intervention administrative. Avant le basculement, vous ne pouvez pas accéder directement au serveur de secours et celui-ci ne peut pas être utilisé pour servir le trafic en lecture.

L'utilisation d'Amazon VPC permet d'isoler vos instances de base de données dans votre propre réseau virtuel et de vous connecter à votre infrastructure informatique existante à l'aide d'une connexion VPN IPsec cryptée conforme aux normes du secteur. Pour en savoir plus sur l'utilisation d'Amazon RDS dans un VPC, reportez-vous au manuel Amazon RDS User Guide. De plus, Amazon RDS vous permet de configurer les paramètres de pare-feu et de contrôler l'accès réseau à vos instances DB.

Amazon RDS pour Oracle prend également en charge les modes Transparent Data Encryption et Native Network Encryption, qui font partie des options de sécurité avancée (Advanced Security) d'Oracle Database Enterprise Edition. Avec l'option Transparent Data Encryption, Amazon RDS assure la gestion du portefeuille (« wallet ») Oracle et de la clé de chiffrement principale pour l'instance DB. La prise en charge du chiffrement transparent des données est intégrée à AWS CloudHSM, ce qui vous permet de générer, stocker et gérer vos clés cryptographiques en toute sécurité sur des appliances HSM (Hardware Security Module ou Module de sécurité matérielle) en location exclusive au sein du cloud AWS.