K1-Vssig-couleurs

Kem One : Une plus grande flexibilité pour une meilleure maîtrise des coûts

En neuf mois Kem One ferme son Datacenter et migre ses environnements SAP et infrastructure virtuelle VMware dans le Cloud AWS. Grâce à la flexibilité du cloud, les équipes IT sont devenues des accélérateurs de process et proposent facilement et rapidement des solutions aux demandes business des sites de production.
start a python tutorial
kr_quotemark
Sur la partie scalabilité et disponibilité, le bénéfice en termes de disponibilité est tel que nous avons complètement changé de posture. Nous sommes passés d’empêcheurs de tourner en rond, faute de ressources, à accélérateurs de process, forces de propositions"
Maxime Duprez
Directeur des Systèmes d'Information, Kem One

Kem One : Une plus grande flexibilité pour une meilleure maîtrise des coûts

Évoluant sur un marché de commodités, très concurrentiel, Kem One recherche constamment des leviers de compétitivité, en particulier par l’optimisation de ses processus de production. Dans ce domaine, les technologies IT peuvent apporter beaucoup :
« Pour nous, le principal atout du numérique réside dans son potentiel d’optimisation des frais d’infrastructures informatiques, tout en fluidifiant et simplifiant nos processus », nous explique Maxime Duprez, directeur des Systèmes d’information chez Kem One.
 
C’est dans cet objectif d’optimisation que Kem One a entrepris une migration totale de son Datacenter traditionnel vers les services cloud d’AWS, afin d’acquérir l’infrastructure et les outils répondant aux besoins exprimés par les sites et de proposer des solutions digitales performantes.
 
Problématiques :
 
L’entreprise voulait gagner en flexibilité et en agilité pour satisfaire les besoins métiers, émis notamment par les sites de production, tout en maîtrisant les coûts liés à l’infrastructure et aux services adoptés, enjeu clé pour garantir le retour sur investissement. Dans ce cadre, le projet de fermeture du Datacenter était sans précédent pour l’équipe IT de l’entreprise.
 
Une migration ambitieuse mais maîtrisée
 
Avant la migration, les équipes de Kem One opéraient un Datacenter « on-premise » dont le matériel devait être remplacé à échéances régulières. L’équipe IT était confrontée, à chaque renouvellement, à la difficulté d’anticiper de façon précise les besoins d’infrastructures pour les années à venir, avec pour corollaire un grand manque de flexibilité. Pour remédier à ce problème, la direction de l’entreprise s’est prononcée en faveur des solutions cloud, à condition que l’infrastructure de Kem One demeure dans le cadre européen. Jean-Yves Pottier, responsable des infrastructures IT chez Kem One, nous détaille les retours attendus de cette migration :
« Notre intention était de trouver une solution souple, planifiable et qui ouvrait des possibilités. L’appel d’offres a été lancé et AWS l’a remporté principalement car son outil nous est apparu fiable, disponible et évolutif ».
 
Peu expérimentées sur l’infrastructure cloud, les équipes de Kem One ont su se faire accompagner pour entreprendre ce projet :
« Nous avons pu compter sur différents partenaires, comme VMware et Teamwork, et sur l’équipe AWS récemment implantée à Lyon », ajoute-t-il.
 
La migration s’est déroulée en deux parties : d’abord la migration des quatre environnements SAP et celle de sa base de données vers HANA, achevée en 6 mois ; puis la migration des 250 machines virtuelles vers le cloud, en l’espace de trois mois. Kem One utilisait déjà les solutions fournies par VMware sur son site physique. La préparation de la migration a donc d’abord consisté à mettre en place la structure VMware chez AWS, suivie de la configuration du cluster et d’une étude des machines virtuelles de l’entreprise (volume, accès…) avant de finaliser la migration.
 
Aujourd’hui, l’entreprise s’est appropriée un grand nombre de services du catalogue AWS tels que S3, EC2 mais aussi des load balancers utilisés sur le site internet de l’entreprise ainsi que des API dynamiques.
 
Des accélérateurs de process
 
L’adoption d’une infrastructure évolutive a décuplé les possibilités offertes à l’équipe infrastructure de Kem One. Auparavant, la solution « on-premise » rendait souvent nécessaire le renouvellement ou la commande de matériel dès que des besoins infrastructure étaient exprimés par les sites de production.
 
Cette rigidité s’avérait très limitante pour l’adoption de nouveaux projets et ajoutait systématiquement des délais importants aux plannings. Ainsi pour Maxime, ce changement a véritablement bouleversé la place des équipes infrastructure au sein de l’entreprise :
Sur la partie scalabilité et disponibilité, le bénéfice en termes de disponibilité est tel que nous avons complètement changé de posture. Nous sommes passés d’empêcheurs de tourner en rond, faute de ressources, à accélérateurs de process, forces de propositions. Ce n’est plus qu’une question de business case : s’il est convaincant et sans coûts excessifs alors il est possible et tellement plus simple pour nous de le réaliser. »
 
Les équipes ont désormais accès à un écosystème de services facilement intégrables et testables, dont les coûts peuvent être estimés rapidement, comme le décrit Jean-Yves :
« Maintenant, on sait optimiser et chiffrer précisément le coût d’un projet. L’accès à l’ensemble du catalogue de services AWS nous permet facilement de proposer des solutions aux problématiques business que l’on nous soumet. »
 
Une gestion des coûts précise et précieuse
 
Avant d’entamer la migration, les équipes de Kem One craignaient principalement une hausse des coûts liée à l’infrastructure cloud. Le passage vers une facturation à l’usage a permis à Kem One de bénéficier d’une infrastructure dynamique et de lisser les coûts, comme le décrit Maxime :
« Auparavant nous procédions par « marche d’escalier » : toutes les X années nous devions réinvestir, avec des coûts significatifs. Maintenant on a un lissage parfait qui permet d’améliorer nos coûts de fonctionnement. »
 
Avec la facturation à l’usage sont nées de nouvelles habitudes au sein de l’équipe afin de diminuer certains coûts, en fermant les instances de test lorsqu’elles ne sont pas utilisées par exemple. De manière générale, ce mode de facturation permet à l’entreprise de s’adapter très rapidement comme le décrit Maxime :
« Il nous est devenu possible d’adapter rapidement notre infrastructure en fonction des marges de manœuvre budgétaires de l’entreprise, c’est un atout essentiel pour nous. »
 
A ses yeux, la migration a non seulement atteint les objectifs mais aussi respecté les budgets alloués en amont :
« Un an après la migration de l’ensemble de l’infrastructure, on est pile dans les budgets, ce qui est une réussite concrète pour nous dès la première année de fonctionnement », conclut-il.

À propos de Kem One

Kem One est le deuxième fabricant européen de PVC, avec une gamme diversifiée alliant produits de commodité et de spécialité. Egalement producteur de soude et de dérivés chlorés, il réalise un chiffre d’affaires de près de 900 M€, dont près de 80 % hors de France. Ses activités industrielles sont implantées essentiellement en France (Saint-Fons, Balan, Saint-Auban, Berre, Lavéra, Fos-sur-Mer, Vauvert) et en Espagne (Hernani). L’entreprise compte près de 1350 collaborateurs, répartis entre ses sites industriels, ses laboratoires R&D, ses bureaux commerciaux en Europe et son siège lyonnais.

Bilan

  • Migration du Datacenter vers le cloud achevé en 9 mois au total avec un impact utilisateur minimal
  • Réponse désormais en quelques jours pour estimer la faisabilité d’un projet (vs + 1 mois avant)
  • L’étape infrastructure ne figure plus dans le planning d’un projet car immédiatement mobilisable si nécessaire 

VMware

AWS est le partenaire privilégié de VMware en matière de cloud public pour toutes les charges de travail vSphere.

En savoir plus »

Amazon S3

Amazon Simple Storage Service (Amazon S3) est un service de stockage d'objet offrant une évolutivité, une disponibilité des données, une sécurité et des performances de pointe.

En savoir plus »

Amazon EC2

Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2) est un service Web qui fournit une capacité de calcul sécurisée et redimensionnable dans le cloud.

En savoir plus »

Elastic Load Balancing

Elastic Load Balancing répartit automatiquement le trafic entrant d'application sur plusieurs cibles, comme les instances Amazon EC2, les conteneurs, les adresses IP, les fonctions Lambda et les appliances virtuelles.

En savoir plus »