Les réplicas en lecture Amazon RDS offrent des performances et une durabilité accrues pour les instances de base de données (DB). Cette fonction facilite le dimensionnement de manière extensible au-delà des contraintes de capacité d'une seule instance DB pour les charges de travail de base de données à lecture importante. Vous pouvez créer un ou plusieurs réplicas d'une instance DB source donnée et assurer un trafic élevé en lecture d'application depuis plusieurs copies de vos données, augmentant ainsi le débit en lecture agrégé. Il est également possible de promouvoir les réplicas en lecture de manière à ce qu'ils deviennent des instances DB autonomes. Les réplicas en lecture sont disponibles dans Amazon RDS pour MySQL, MariaDB et PostgreSQL, ainsi que dans Amazon Aurora.

Pour les moteurs de bases de données MySQL, MariaDB et PostgreSQL, Amazon RDS crée une deuxième instance DB en utilisant un instantané de l'instance DB source. Il se sert ensuite de la réplication asynchrone native des moteurs pour mettre à jour le réplica en lecture à chaque modification de l'instance DB source. Ce réplica en lecture fonctionne comme une instance DB qui autorise uniquement les connexions en lecture seule. Les applications peuvent se connecter à un réplica en lecture de la même façon qu'à toute instance DB. Amazon RDS réplique toutes les bases de données dans l'instance DB source.

Amazon Aurora a recours à une couche de stockage virtualisé SSD conçue spécifiquement pour les charges de travail de base de données. Les réplicas Amazon Aurora partagent le même stockage sous-jacent que l'instance source, ce qui permet de réduire les coûts et d'éviter de devoir copier les données vers les nœuds de réplica. Pour en savoir plus sur la réplication avec Amazon Aurora, consultez la documentation en ligne.

Démarrez avec AWS avec notre offre gratuite

Créer un compte gratuit

Le niveau gratuit d'AWS inclut 750 heures d'exécution d'une instance DB Micro chaque mois durant un an, 20 Go de stockage et 20 Go de sauvegardes avec Amazon Relational Database Service (RDS).

Voir les détails relatifs au niveau gratuit d'AWS »

Vous pouvez réduire la charge sur votre instance DB source en acheminant les requêtes en lecture depuis vos applications vers le réplica en lecture. Les réplicas en lecture facilitent le dimensionnement de façon extensible au-delà des contraintes de capacité d'une seule instance DB pour les charges de travail de base de données à lecture intensive.

Pour maximiser encore plus les performances de lecture, Amazon RDS pour MySQL vous permet d'ajouter des index de table directement à vos réplicas en lecture, sans que ces index soient présents dans le réplica principal.

Etant donné que ces réplicas en lecture peuvent être promus au statut de réplica principal, ils sont utiles dans le cadre de la mise en œuvre d'un partitionnement. Pour partitionner votre base de données, ajouter un réplica en lecture et donnez-lui le statut de réplica principal, puis, à partir de chaque instance DB obtenue, supprimez les données qui appartiennent à l'autre partition.

Etant donné que le moteur Amazon RDS pour MySQL vous permet également d'effectuer des actions à l'échelle de la table, par ex., ajouter des index ou de nouvelles colonnes aux réplicas en lecture, vous pouvez utiliser la capacité de promotion des réplicas pour réduire l'impact de ces actions. Vous dirigeriez l'instruction DDL de l'action vers un réplica en lecture, donneriez à ce réplica en lecture le statut de réplica principal, puis redirigeriez le trafic de base de données vers le nouveau réplica principal.

Les réplicas en lecture dans Amazon RDS pour MySQL, MariaDB et PostgreSQL fournissent un mécanisme de disponibilité complémentaire aux déploiements multi-AZ Amazon RDS. Vous pouvez promouvoir un réplica en lecture en cas d'échec de l'instance de base de données source. Vous pouvez également répliquer des instances de base de données sur des régions AWS dans le cadre de votre stratégie de reprise après sinistre. Cette fonctionnalité vient compléter celles de réplication synchrone, de détection automatique d'échec et de basculement, fournies avec les déploiements multi-AZ.

Lorsque vous créez un réplica en lecture pour Amazon RDS pour MySQL, MariaDB et PostgreSQL, Amazon RDS configure un canal de communication sécurisé à l'aide d'un chiffrement de clé publique entre l'instance DB source et le réplica en lecture, même en cas de réplication sur plusieurs régions. Amazon RDS établit toutes les éventuelles configurations de sécurité AWS, telles que l'ajout d'entrées de groupe de sécurité, requises pour activer le canal sécurisé.

Vous pouvez également créer des réplicas en lecture au sein d'une région ou entre plusieurs régions pour vos instances de base de données Amazon RDS pour MySQL, MariaDB et PostgreSQL chiffrées au repos avec AWS KMS (Key Management Service).

Les réplicas en lecture sont facturés aux mêmes tarifs que les instances DB standard et les réservations d'instances DB standard (instances réservées RDS) de la même classe d'instance DB et de la même région peuvent être appliquées aux réplicas en lecture. Pour plus d'informations, consultez la page de tarification d'Amazon RDS.

A l'aide d'AWS Management Console, vous pouvez facilement ajouter des réplicas en lecture à des instances DB existantes. Utilisez l'option « Create Read Replica » correspondant à votre instance DB dans AWS Management Console. Amazon RDS pour MySQL, MariaDB et PostgreSQL vous permet d'ajouter jusqu'à 5 réplicas en lecture à chaque instance DB.

Amazon RDS pour MySQL, MariaDB et PostgreSQL vous propose deux options de stockage de base de données SSD : usage général et IOPS mis en service. Les réplicas en lecture de ces moteurs n'ont pas besoin d'utiliser le même type de stockage que leurs instances DB principales. Vous pouvez optimiser vos performances ou vos dépenses en sélectionnant un autre type de stockage pour les réplicas en lecture.

Les réplicas en lecture d'Amazon RDS complètent les déploiements multi-AZ. Ces deux fonctionnalités conservent une copie supplémentaire de vos données, mais certaines différences subsistent :

Déploiements multi-AZ Réplicas en lecture
Réplaction synchrone – hautement durable Réplaction asynchrone – hautement évolutive
Seul le moteur de base de données est actif sur l'instance primaire Tous les réplicas en lecture sont accessibles et sont utilisables à des fins de dimensionnement de lecture
Les sauvegardes automatiques sont tirées de leur veille Aucune sauvegarde configurée par défaut
Toujours sur deux zones de disponibilité dans une même région Peut se trouver dans une zone de disponibilité, sur plusieurs zones de disponibilité ou sur plusieurs régions
Des mises à niveau de version de moteur de base de données surviennent sur la primaire Les mises à niveau de version de moteur de base de données sont indépendantes de l'instance source
Basculement automatique pour mettre en veille en cas de détection de problème Promotion manuelle possible vers une instance de base de données autonome

Vous pouvez combiner les déploiements multi-AZ aux réplicas en lecture pour profiter des avantages de chacun. Par exemple, vous pouvez configurer une base de données source sur multi-AZ pour profiter d'une haute disponibilité et créer un réplica en lecture (en zone de disponibilité seule) pour profiter d'un haut dimensionnement en lecture.

Avec RDS pour MySQL et MariaDB, il est également possible de configurer le réplica en lecture sur multi-AZ, ce qui vous permet de l'utiliser comme une cible DR. En cas de promotion du réplica en lecture vers une base de données autonome, ce dernier sera directement configuré sur multi-AZ. Il est à noter que RDS pour PostgreSQL ne prend pas encore en charge cette fonctionnalité.