Le Blog Amazon Web Services

Partage d’expériences. Discussion avec des leaders inspirés – 20 Minutes

Dans cette série, Stephan Hadinger, Directeur de la Technologie, AWS France s’entretient avec des CIOs et CTOs d’entreprises françaises. Aujourd’hui, Stephan échange avec Aurélien Capdecomme, CTO de 20 Minutes.

Stephan Hadinger à son bureau Aurelien Capdecomme
Stephan Hadinger, Directeur Technologie, AWS France Aurélien Capdecomme, CTO, 20 Minutes

Nos services numériques sont toujours opérationnels malgré une forte sollicitation […] le cloud apporte autant de souplesse quel que soit le contexte.

Aurélien Capdecomme, CTO, 20 Minutes


Avec le Covid-19, nos clients ont dû faire face à des situations exceptionnelles et adapter leur manière de travailler et de délivrer leurs services à leurs clients. J’ai voulu en savoir plus sur les solutions que les responsables techniques ont mises en place durant cette période pour répondre à ces nouveaux besoins de flexibilité. Avec ces interviews, j’ai découvert que leur force réside dans leur habilité à trouver des solutions et à continuer d’innover malgré la tempête. Je suis ravi aujourd’hui de vous partager leurs témoignages.

Quel a été votre plus grand challenge professionnel avec le Covid19 ?

Il y a d’abord eu ce soir du 15 mars où nous avons atteint une audience inimaginable.
En premier lieu parce que la rumeur du confinement planait, mais aussi parce que nous avons vécu un premier tour des élections municipales atypique. D’une prévision à 120k-130k connexions simultanées, nous sommes passés à près de 700.000 sur le site de 20 Minutes. Soit en termes AWS ; 57 instances Amazon EC2 (contre 2 en rythme de croisière).  Pendant les jours qui ont suivi, il a fallu que nous assurions le maintien du service pour nos lecteurs tout en apprenant à travailler chacun chez soi.

Comment la technologie vous permet de maintenir votre activité ?

Quand nos lecteurs sont confinés chez eux, ils ne sont pas dans la rue pour prendre leur édition 20 Minutes du jour. L’arrêt de la publication de la version papier a fait des supports numériques nos uniques sources de revenus. Heureusement, chez 20 Minutes, la rédaction est en web to print depuis déjà plusieurs années ; notre processus de publication est resté inchangé. L’existence de nos différents bureaux locaux impliquait déjà l’utilisation d’outils de visioconférence. Nous avons juste intensifié cet usage.

Nous avons également adapté notre monitoring pour rendre les valeurs que nous suivons plus pertinentes dans ce contexte. Il a ensuite été très simple de les partager au sein des différents départements (marketing, monétisation, etc.).

Comment le cloud s’est-il-révélé être un atout dans la continuité de vos activités ?

D’abord parce que nos services numériques sont toujours opérationnels malgré une forte sollicitation et surtout parce que le cloud apporte autant de souplesse quel que soit le contexte. Nos projets sont toujours sur les rails et nous avons même lancé de grandes fonctionnalités comme, par exemple, notre nouvelle page d’accueil des applications iOS et Android ou encore une version dark mode de notre site.

La rédaction a adapté ses formats (newsletters, podcasts, vidéos…) dès le début du confinement et il nous a été très simple de conduire les développements. En parallèle, nous continuons de travailler sur des outils d’assistance pour nos journalistes ; beaucoup de services sur étagère nous permettent d’avancer vite.

Prévoyez-vous des changements significatifs suite à cette crise dans votre manière de travailler/d’innover/de fournir vos services à vos clients ?

Nous nous sommes finalement rendu compte, après un ou deux jours d’adaptation, que notre organisation était efficace. Il y a, bien sûr, quelques petits points que nous ne manquerons pas d’ajuster mais dans l’ensemble, notre “esprit 20 Minutes” a été salvateur. Je reste convaincu que nous le devons plus aux personnes qu’aux méthodes.

Avez-vous une anecdote liée à le situation à partager?

Si je devais retenir une chose, c’est que dans un contexte de confinement, les réunions commencent et terminent à l’heure ! Plus besoin de courir après une salle de réunion ou de devoir en déloger les précédents occupants. On s’en tient à l’essentiel ; ça nous rend finalement bien plus productifs et constructifs.


A propos de Aurélien Capdecomme
Autodidacte, Aurélien a commencé le développement il y a un peu plus de quinze ans au sein du Ministère de l’Education Nationale. Il est ensuite intervenu dans les équipes de geotracking de Fret SNCF en qualité de chef de projet avant de passer par Publicis. Après trois années comme responsable technique de L’Express, il rejoint 20 Minutes en tant que CTO début 2016.

A propos de 20 Minutes
Créé en 2002, 20 Minutes est un éditeur d’information indépendant détenu à parts égales par le groupe SIPA-Ouest-France et par le Groupe Rossel. Seul grand média français indépendant de tout groupe financier, industriel ou commercial, 20 Minutes définit sa raison d’être, véritable moteur du projet d’entreprise, ainsi : “être un trait d’union citoyen et indépendant pour une société bien informée et respectueuse”. Son audience réunit 22,8 millions d’utilisateurs chaque mois dont 77% sont numériques. Il est le leader de l’info chez les 25-49 ans. Mobilisée dans la lutte contre les fausses informations, la rédaction de 20 Minutes a obtenu la labellisation du très restreint IFCN Network. Sur le plan publicitaire, 20 Minutes a reçu le label Digital Ad Trust (display et vidéo) attestant son engagement en faveur de pratiques publicitaires responsables. L’entreprise a édité, en 2011, une charte éthique et déontologique, définissant les valeurs ainsi que les règles de vie professionnelle portées par chacun des collaborateurs de 20 Minutes. Source : étude ONE Next Global V1 2019