2U-logo

2U, Inc., lance une véritable révolution dans l'enseignement supérieur, en collaborant avec des universités majeures pour que les étudiants puissent passer leurs examens de fin d'études en ligne. Pour soutenir cette coopération et renforcer la formation, la plate-forme technologique de l'entreprise doit pouvoir mettre en cache des données dont le volume augmente de façon exponentielle à mesure que les étudiants communiquent avec leurs formateurs ou entre eux. Reposant sur AWS et exécutant Amazon ElastiCache ainsi que d'autres services AWS, 2U est capable de mettre en cache les données de façon très simple, pour accélérer l'interaction entre les utilisateurs et concentrer ses ressources sur l'innovation plutôt que sur l'infrastructure.


En savoir plus et écouter le témoignage de James Kenigsberg (2U).

BCM logo

Baylor avait besoin d'une solution économique et facile à gérer, afin de permettre une coopération efficace dans le monde entier, sans pâtir des retards dus à la configuration d'une infrastructure physique. « Nous ne pouvions pas nous permettre de consacrer plusieurs mois à la mise en place d'une infrastructure et nous avions besoin de pouvoir partager les données de façon interactive en toute sécurité et sans perdre en efficacité », explique M. Veeraraghavan.

Il fallait une solution suffisamment flexible pour satisfaire aux normes cliniques ainsi qu'aux exigences HIPAA. « Lorsque nous avons fait le point sur nos besoins et exigences, nous nous sommes naturellement tournés vers DNAnexus et le cloud AWS. »

En savoir plus sur la façon dont Baylor utilise le cloud AWS.

CarnegieMellonlogo

« Project Olympus est une nouvelle initiative visant à encourager et à soutenir les innovations informatiques de nouvelle génération pour la Pennsylvanie occidentale. Le module d'indexation verticale de notre moteur de recherche est une application particulièrement exigeante en termes de durées qui nécessite des pics de puissance de calcul. Amazon Web Services nous a permis de rapidement exploiter la puissance du cloud computing pour répondre aux besoins de notre projet. »

– David E. Chen, étudiant de premier cycle en systèmes d'information et interactions homme-machine à l'Université Carnegie Mellon

En savoir plus sur Project Olympus

code.org-logo

Avec un système reposant sur AWS, Code.org a pu lancer la campagne Hour of Code au cours de l'événement CSEdWeek, conformément à ses prévisions. « Notre objectif était d'attirer 10 millions d'étudiants. Nous avons eu 20 millions de participants », indique Elliot. « En exécutant notre solution dans le cloud AWS, nous avons pu bénéficier de l'élasticité nécessaire pour que le site Internet continue de fonctionner normalement même lorsque le trafic a atteint un pic, passant de zéro à 20 millions de codeurs au cours de la semaine de campagne. La mise à l'échelle descendante fut tout aussi efficace après l'événement. AWS nous a été d'une grande aide. »

En savoir plus sur la façon dont Code.org a utilisé AWS pour se concentrer sur ses objectifs plutôt que sur l'infrastructure.

logo-coursera-150

En utilisant Amazon Web Services, Coursera peut traiter l'équivalent d'un demi-pétaoctet de trafic chaque mois et réaliser une mise à l'échelle pour dispenser des cours à plus de 3 millions d'étudiants par an.

Regardez la vidéo pour en savoir plus.

echo360-logo

La plate-forme d'apprentissage active d'Echo360 permet aux enseignants de gérer le processus d'enseignement dans les environnements d'enseignement supérieur et jusqu'au secondaire, en s'appuyant sur les solutions AWS EC2, S3, Glacier, ELB et DynamoDB pour mettre à l'échelle et gérer la fiabilité de leur contenu.

Découvrez le témoignage de Tony Abate, d'Echo360.

edx_logo_200x200

edX transforme les méthodes d'apprentissage des étudiants grâce à ses cours en ligne ouverts à tous (MOOC, Massive Open Online Course), et AWS participe à cette transformation.  Ecoutez le témoignage de son PDG, Anant Agarwal, lors de notre symposium annuel.

Cliquez ici pour en savoir plus. 

« Au cours de l'automne 2008, nous avons effectué la migration vers le cloud du cours CS 50 dispensé à Harvard comme introduction à l'informatique. Au lieu de continuer à compter sur notre propre infrastructure de calcul sur le campus, nous avons créé, au sein d'Amazon EC2, un cluster de machines virtuelles avec équilibreur de charge pour nos 330 étudiants. Notre but était de bénéficier d'avantages techniques tout en répondant à un besoin pédagogique. En tant qu'informaticiens, nous voulions un meilleur contrôle sur l'infrastructure du cours (par exemple, pour l'accès racine), afin que nous puissions installer nous-mêmes les logiciels dont nous avons besoin et répondre aux problèmes rencontrés à toute heure. En tant qu'enseignants, nous voulions pouvoir accéder plus facilement aux travaux de nos étudiants tout en ayant la possibilité d'étendre ou de réduire notre infrastructure en fonction des besoins de calcul des problèmes étudiés. Nous voulions également intégrer au programme du cours une discussion autour des concepts d'évolutivité, de virtualisation, de traitement multicœur et, même, de cloud computing. Quoi de mieux pour cela que de faire en sorte que les étudiants puissent tester ces concepts par eux-mêmes. »

– David J. Malan, Maître de conférence en informatique, Université d'Harvard

Voir le cours d'Harvard

logo_harvard

« La science translationnelle se développe rapidement et englobe l'ensemble des activités allant du séquençage des génomes à l'interprétation clinique de polymorphismes nucléotidiques (SNP) particuliers avec pour objectif ultime : la validation et l'intégration des dernières avancées et expériences dans les domaines génétiques et moléculaires au sein d'initiatives cliniques. Le laboratoire de médecine personnalisée (lpm.hms.harvard.edu) et nos collaborateurs exploitent la flexibilité offerte par Amazon Web Services afin de réaliser diverses « expériences » en science translationnelle sous la houlette de Dennis Wall et de moi-même au sein du Centre pour l'informatique biomédicale de la Faculté de médecine d'Harvard. »

– Peter J. Tonellato, Docteur (Ph.D.), Centre pour l'informatique biomédicale, Faculté de médecine d'Harvard

En savoir plus sur le travail du Dr Tonellato à Harvard

Mt Sinai

Explorer des informations pesant quelques téraoctets de données génomiques, et vérifier que ces informations sont sécurisées, nécessite une plate-forme aussi performante que flexible, avec un stockage de type Big Data (données volumineuses) et un contrôle des accès très strict. L'ensemble de ces tâches s'accordait parfaitement avec le cloud computing.

Amazon Web Services (AWS) constitue le socle de la plate-forme de génomique de Station X, nommée GenePool, qui peut être mise à l'échelle de façon dynamique pour analyser des dizaines de milliers de génomes en quelques minutes. « AWS représente une solution naturelle pour l'élaboration d'environnements logiciels », indique Sandeep Sanga, vice-président de la section Produits pour Station X. « Nous avons construit GenePool sur AWS pour fournir aux chercheurs un emplacement leur permettant de gérer et d'analyser d'énormes quantités de données. Nous avons choisi AWS pour la quantité des services proposés et leur compétitivité. » L'utilisation d'AWS a permis aux équipes de Station X de se concentrer sur la conception de la plate-forme GenePool, destinée à aider les chercheurs à analyser rapidement et en toute sécurité leurs données séquencées.

Découvrez-en plus sur la façon dont les chercheurs du Mont Sinai utilisent le cloud AWS.

ND_monogram_blue_L

Le passage à AWS signifiait que l'université pouvait bénéficier de plusieurs zones de disponibilité pour assurer la résilience des données en cas de catastrophe naturelle. L'université disposerait ainsi d'une évolutivité à la demande, telle qu'elle en avait besoin pour faire face aux pics de trafic sur son site Internet.

Découvrez comment Notre Dame utilise trois zones de disponibilité différentes.

ucas-logo

UCAS est le seul service du Royaume-Uni permettant aux étudiants de soumettre leurs candidatures pour les établissements d'enseignement supérieur. Une fois par an, lorsque le site publie les résultats du A-Level (l'équivalent du baccalauréat en France), le site Internet de l'entreprise doit faire face à une vague massive de connexions d'utilisateurs. En utilisant AWS pour bénéficier d'une capacité flexible, l'entreprise peut mettre à l'échelle ses serveurs afin de répondre à la demande, puis les redimensionner dans l'autre sens lorsque le site retrouve une charge normale, tout en payant uniquement pour ce qu'elle utilise.

Découvrez-en plus sur la façon dont UCAS gère les grands pics de trafic sur son site à l'aide d'AWS.

University of California Berkeley logo

« Pour nos cours sur le développement d'applications Web 2.0, nous avons pu tirer avantage des solutions AWS. Grâce à la simplicité des tâches d'administration, nos étudiants ont pu déployer leurs projets rapidement et les capitaux-risqueurs qui assistaient aux démonstrations des projets finaux ont été impressionnés par le niveau de sophistication et de créativité qu'une petite équipe d'étudiants était en mesure de démontrer en seulement quelques semaines. »

– Armando Fox, Professeur agrégé adjoint, Université de Californie, Berkeley

Voir les travaux du Professeur Fox et du laboratoire Berkeley RAD avec AWS

UC San Diego Logo

« La généreuse subvention octroyée par le programme AWS in Education va considérablement renforcer la portée de la collaboration de mon groupe d'étudiants avec la National Federation of the Blind (NFB), une organisation américaine pour les non-voyants, afin de développer un technologie d'aide visuelle par ordinateur pour les personnes malvoyantes. »

– Serge Belongie, Professeur agrégé, Université de Californie, San Diego

En savoir plus sur l'initiative TIES de l'Université de Californie, San Diego

university-of-maryland-logo

« Grâce à l'aide généreuse d'Amazon Web Services, mes étudiants ont pu accéder à AWS à travers ma subvention d'enseignement et exploiter ces services dans le cadre de leurs travaux. En ayant la possibilité de mettre en service des clusters Hadoop à la demande, les étudiants ont pu se familiariser avec les services d'Utility Computing et mener à bien leurs travaux jusqu'à la réalisation de leur projet final. »

– Jimmy Lin, Professeur agrégé, Université du Maryland, College Park

Voir le cours du Professeur Jimmy Lin

University of Oxford jpg

« Le Malaria Atlas Project est une initiative ambitieuse réunissant divers scientifiques de renommée internationale contre le paludisme, visant spécifiquement à la réalisation d'une cartographie détaillée du paludisme en vue d'en faciliter l'éradication. L'équipe du Malaria Atlas Project a déjà établi les limites de la transmission (les frontières de l'étendue géographique du paludisme) et a récemment publié les cartes les plus détaillées jamais éditées sur le risque à l'échelle mondiale. La prochaine étape consiste à dresser la carte des variations de la maladie et de la charge de morbidité du paludisme à travers le monde. En effet, les connaissances actuelles sont étonnamment inégales et cela nuit aux efforts de ciblage des financements et des ressources à destination des populations qui en ont le plus besoin. » « Tous les modèles utilisent des statistiques géo-spatiales haut de gamme qui représentent un coût important lorsque vous réalisez une cartographie détaillée à 5x5 km pixels du monde entier. Jusqu'à présent, les exigences en termes de calcul et de stockage étaient les principales restrictions pesant sur les modèles que nous pouvions exécuter. La subvention de recherche octroyée par Amazon Web Services nous permet désormais d'accéder aux ressources de traitement en parallèle dont nous avons besoin pour implémenter des modèles qui s'exécutent sur des durées raisonnables et de bénéficier des capacités de stockage nécessaires à la prise en charge de l'énorme masse de données générées. »

– Dr Pete Gething, Département de Zoologie, Université d'Oxford.

En savoir plus sur l'initiative Malaria Atlas Project

logo-USF_stacked

« Grâce à AWS, nos étudiants en Master de sciences en analyses et informatique ont accès à des ressources que nous aurions du mal à financer à l'échelle d'une université de notre envergure. De plus, la console de gestion permet aux enseignants de gérer vraiment facilement les ressources utilisées par les étudiants. Enfin, DynamoDB nous permet de concevoir des bases de données NoSQL qui ne pourraient pas s'exécuter sur l'ordinateur d'un étudiant et Elastic MapReduce nous évite les tâches fastidieuses d'installation d'Hadoop. »

– Prof. Terence Parr, Directeur du programme d'études supérieures en informatique

En savoir plus sur l'utilisation d'AWS par l'USF pour l'enseignement supérieur

University of Texas - Austin lgo

« AWS convient parfaitement au programme 3 Day Startup, un événement au cours duquel 40 étudiants entrepreneurs passent d'une idée de start-up Web au lancement d'un prototype après 60 heures de travail intensif. Avec les technologies Amazon EC2 et Amazon S3, nous pouvons assurer une mise en œuvre en quelques minutes, sans nous soucier de la configuration, de la fiabilité, ni même de l'évolutivité. »

– Thomas Finsterbusch, Doctorant, Université du Texas, Austin

Voir le site « 3 Day Start Up »