Netflix sur AWS

 

 

 

Avec plus de 100 millions d'utilisateurs dans plus de 190 pays et plus de 125 millions d'heures de programmes visionnées par jour, Netflix est le leader mondial de la télévision sur Internet. Netflix utilise AWS pour presque tous ses besoins de calcul et de stockage, y compris les bases de données, les analyses, les moteurs de recommandations, le transcodage vidéo, et bien plus encore ; des centaines de fonctions qui, au total, utilisent plus de 100 000 instances de serveur sur AWS.

200x100_Netflix_Logo

Netflix utilise près de 1 000 partitions Amazon Kinesis en plus de traiter des milliards de flux de trafic

La solution Amazon Kinesis Streams de Netflix s'est révélée hautement évolutive ; elle traite chaque jour des milliards de flux de trafic. Typiquement, environ 1 000 partitions Amazon Kinesis s'exécutent en parallèle pour traiter le flux de données. « Amazon Kinesis Streams traite plusieurs téraoctets de données de journalisation chaque jour, bien que les événements apparaissent dans nos analyses en quelques secondes, explique John Bennett, ingénieur principal en logiciel chez Netflix. Nous pouvons détecter et corriger des problèmes en temps réel, garantissant ainsi une haute disponibilité et une expérience client exceptionnelle. »

En savoir plus 

Netflix réalise une résilience multi-régions à l'aide d'Amazon Route 53

Que se passe-t-il lorsqu'il faut déplacer 89 millions d'utilisateurs vers une région AWS différente ? L'infrastructure de Netflix, basée sur AWS, est très résiliente, même lorsque l'entreprise exécute des services dans plusieurs régions AWS, simultanément. Dans cet épisode de This is My Architecture, Coburn Watson, directeur de l'ingénierie de la fiabilité et des performances chez Netflix, décrit l'architecture DNS de l'entreprise, conçue sur Amazon Route 53 et augmentée avec Zuul, permettant à l'équipe d'évacuer une région entière en moins de 40 minutes.

Regardez l'épisode 
netflix_arch_diagram_2

Comment Netflix utilise AWS Lambda pour créer une infrastructure autogérée basée sur des règles afin d'augmenter l'efficacité

Netflix est l'un des principaux fournisseurs de streaming vidéo en ligne au monde, avec près de 7 milliards d'heures de programmes distribuées à près de 50 millions d'utilisateurs dans 60 pays par zone. L'entreprise compte utiliser AWS Lambda pour créer une infrastructure autogérée basée sur des règles et remplacer les processus inefficaces en vue de réduire le taux d'erreurs et gagner un temps précieux. Regardez Neil Hunt, directeur en charge des produits, expliquer comment l'entreprise peut utiliser des déclencheurs basés sur les événements pour automatiser plus facilement le processus d'encodage des fichiers multimédias, la validation des sauvegardes et des déploiements d'instances à l'échelle et le suivi des ressources AWS utilisées par l'organisation.

Regardez la session 
netflix_thumbnail

Comment Netflix parvient-elle à effectuer un encodage à l'échelle

Dans cette session, Netflix explore les diverses stratégies employées par le service d'encodage pour automatiser la gestion d'une collection hétérogène d'instances réservées Amazon EC2, résoudre des conflits de calcul et distribuer des instances en fonction de la priorité et de la charge de travail. L'équipe d'encodage de Netflix est chargée de transcoder différents types de sources multimédias en un grand nombre de formats multimédias pour prendre en charge tous les appareils Netflix. Le transcodage de ces sources multimédias a des besoins de calcul allant de l'exécution d'encodages vidéos à calcul intensif au traitement de grands volumes de texte et d'image à faible latence. Le service d'encodage peut nécessiter de répartir des centaines de milliers d'heures de calcul à tout moment, là où on en a le plus besoin.  

Regardez la session 

Comment Netflix parvient-elle à adapter les instances Amazon EC2 aux performances

Netflix utilise les fonctions et les types d'instances Amazon EC2 pour créer un cloud à hautes performances, atteignant des vitesses proches de celles offertes sur matériel nu pour ses charges de travail. Cette session résume la configuration, le réglage et les activités pour offrir les instances Amazon EC2 les plus rapides possible. Brendan Gregg, l'un des membres de l'équipe de performances et d'ingénierie du système d'exploitation chez Netflix, explique comment choisir les types d'instances Amazon EC2, comment choisir entre les modes Xen (HVM, PV ou PVHVM), ainsi que l'importance des fonctions Amazon EC2, telles que SR-IOV, pour des performances proches de celles offertes sur matériel nu. Il aborde également la surveillance et le réglage basiques et avancés du noyau, y compris l'utilisation de compteurs de performances et de graphiques de flammes Java et Node.js. 

Regardez la session