Premier producteur mondial indépendant d'électricité, ENGIE est présent dans 70 pays. Avec ses 150 000 collaborateurs, il s’affirme comme le premier fournisseur de services à l’énergie dans le monde. Au sein d’ENGIE, la structure ENGIE Digital a été créée en octobre 2016, et prend en charge la transformation numérique du Groupe.

Miniature ENGIE Digital

« Nous faisons face à une véritable révolution du monde de l’énergie qui vient bouleverser notre business model. ENGIE a anticipé cette évolution et a engagé une véritable transformation pour devenir le leader mondial de la transition énergétique. Le digital est l’une des clés pour atteindre notre objectif, via les outils s'appuyant sur l’IoT, le big data… L’utilisation du Cloud est un levier essentiel pour proposer de nouvelles applications et les déployer à l’international, c’est pourquoi nous avons retenu AWS, Amazon Web Services, leader incontesté dans son métier. »

  • Accélérer le time-to-market des nouveaux produits et applications
  • Disposer de services à la demande, rapides et flexibles
  • Pouvoir déployer des services facilement, à grande échelle, à l’international

Pour réaliser sa transformation digitale, ENGIE se base sur 4 piliers : proposer des produits et des applications à haute valeur digitale à ses clients, s’associer à des partenaires stratégiques pour faciliter leur mise en œuvre, être Cloud et API « first » pour être flexible, et enfin veiller à la cybersécurité des produits développés. « Nous avons logiquement choisi AWS afin de nous accompagner dans cette transition, explique Gérard Guinamand. Nous sommes un grand groupe international, il faut que nous travaillions avec les meilleurs experts de chaque secteur pour bénéficier de leur expérience. Pas de place à l’expérimentation, nous devons nous assurer d’avoir le partenaire adéquat pour nos projets cloud, afin de les déployer rapidement et efficacement, dans le monde entier. »

Le Cloud AWS permet désormais au Groupe de développer des applications et des produits accessibles au plus grand nombre, dans tous les pays où il est présent, de façon universelle. « Nous avions également besoin de flexibilité, d’une capacité à voir grand et à donner un accès sécurisé à nos développeurs, partout dans le monde », précise Gérard Guinamand.

À ces besoins s’ajoute la rude concurrence à laquelle se livrent les acteurs du marché de l’énergie. « Il faut pouvoir mettre des produits en service très rapidement, avant les autres. Grâce à notre plateforme de développement Cloud qui s’appuie sur l’infrastucture AWS, nous sommes désormais capables de sortir de nouvelles solutions très vite et à grande échelle. À titre d’exemple, le développement de nos cinq dernières applications a débuté en début d’année. 6 mois plus tard, elles étaient toutes mises sur le marché, un vrai changement par rapport au passé ! », juge Gérard Guinamand. Parmi ces services, ENGIE propose par exemple Clara Domus en Italie, dédiée au smart building, mais aussi une application destinée aux clients disposant d’un compteur Linky en France, afin de maîtriser leur consommation d’électricité, ou encore Delta, qui analyse le comportement des centrales thermiques de façon à augmenter le rendement et à faire de la maintenance prédictive. « Les outils d’analyse mis en place nous permettent par exemple de trouver les causes de différences de performances entre deux centrales électriques », précise Gérard Guinamand.

Clara Domus permet aux gestionnaires d’immeubles de suivre en temps réel le fonctionnement d’un bâtiment équipé de capteurs et de savoir comment il se comporte au quotidien, pour ainsi relever les anomalies et en tirer des plans d’action. 500 bâtiments sont actuellement connectés, avec plus de 16 000 capteurs. À terme, ils seront plus de 3 500 bâtiments connectés avec 160 000 capteurs.

Clara Domus s’appuie sur l’infrastructure AWS ainsi que sur C3 IoT, partenaire d’AWS en matière de big data et d’analytics. « Nous utilisons C3 IoT comme PaaS pour construire nos propres applications complétées par AWS IoT, qui collecte les data, prend en charge une partie de l’intégration des données, avant de se connecter à C3 IoT, détaille Gérard Guinamand. Le choix du Cloud permet de maîtrise l’effort financier lié à une telle transformation digitale : « les services s’adaptent à nos besoins, sans surconsommation ».

Enfin, avoir une vraie logique de partenariat est un point capital pour ENGIE Digital. Des experts AWS sont présents en permanence pour former les équipes et transférer la compétence. « L’objectif est de faire en sorte qu’au bout des 3 ans de contrat, nous puissions faire croître et embellir ce que nous avons construit avec une certaine autonomie. »

« Nos derniers services n’auraient clairement pas pu sortir avant que l’on n’utilise le service Cloud d’AWS. Nous avions nos propres serveurs, donc il aurait fallu tout mettre en place, à la fois en termes de plateforme et d’infrastructure… On voit tout de suite le temps que ça peut prendre », conclut Gérard Guinamand.