Bien qu'il n'y ait pas de frais supplémentaires pour la création et l'utilisation d'un Amazon Virtual Private Cloud (VPC), vous pouvez payer pour bénéficier de capacités VPC en option, avec une facturation basée sur l'utilisation. AWS propose des fonctions et des services qui vous permettent de personnaliser le contrôle, la connectivité, la surveillance et la sécurité de votre Amazon VPC. Pour la tarification spécifique à ces composants, consultez les informations suivantes.

Le coût d'utilisation pour d'autres solutions Amazon Web Services, par exemple Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2), s'applique selon les tarifs en vigueur pour ces ressources, notamment pour les frais de transfert de données. Si vous connectez votre VPC à votre centre de données d'entreprise à l'aide de la connexion réseau privé virtuel (VPN) matérielle en option, le tarif est calculé par heure de connexion VPN (durée pendant laquelle vous avez une connexion VPN dans l'état « disponible »). Les heures partielles sont facturées comme des heures complètes et les données transférées au-delà des connexions VPN seront facturées aux tarifs standard de transfert de données AWS.

  • Passerelle NAT
  • Tarification de passerelle NAT

    Si vous décidez de créer une passerelle NAT dans votre VPC, vous serez facturé pour chaque « heure de passerelle NAT » pendant laquelle votre passerelle est opérationnelle et disponible. Des frais de traitement des données sont appliqués pour chaque gigaoctet traité par la passerelle NAT, quelles que soient la source et la destination du trafic. Chaque heure de NAT Gateway consommée sera facturée comme une heure pleine. Vous devrez également payer les frais standard de transfert de données AWS pour toutes les données transférées via la passerelle NAT. Si vous ne souhaitez plus être facturé pour une passerelle NAT, il suffit d'y mettre fin à l'aide d'AWS Management Console, d'une interface de ligne de commande, ou de l'API.


    Passerelle NAT – Exemple de tarification

    Partons du principe que vous avez créé une passerelle NAT et que vous disposez d'une instance EC2 accédant à Internet via cette passerelle NAT. Votre instance EC2 derrière la passerelle NAT envoie un fichier de 1 Go vers l'un de vos compartiments Amazon Simple Storage Service (Amazon S3). L'instance EC2, la passerelle NAT et le compartiment S3 se trouvent dans la même région, USA Est (Ohio) ; la passerelle NAT et l'instance EC2 sont situées dans la même zone de disponibilité. Vos coûts sont calculés de la manière suivante :

    • Coût horaire de la passerelle NAT : la passerelle NAT est facturée sur une base horaire. Le tarif pour cette région est de 0,045 USD par heure.
    • Frais de traitement des données par la passerelle NAT : 1 Go de données ont transité par la passerelle NAT. Le traitement des données entraînera des frais de 0,045 USD.
    • Frais de transfert de données : il s'agit des frais de transfert de données EC2 standard. 1 Go de données a été transféré de l’instance EC2 vers S3 via la passerelle NAT. Le transfert de données de l'instance EC2 vers S3 est gratuit, car il s'agit d'un transfert de données sortantes entre une instance Amazon EC2 et un compartiment S3 situés dans la même région. De même, aucun coût n'est associé au transfert de données entre la passerelle NAT et l'instance EC2, car le trafic ne quitte pas la zone de disponibilité et repose sur des adresses IP privées. Des frais seront facturés pour le transfert de données entre la passerelle NAT et l'instance EC2 si celles-ci sont situées dans deux zones de disponibilité différentes.
     
    Pour en savoir plus, consultez la section Transfert de données de la page Tarification Amazon EC2.
     
    Pour résumer, vos frais sont de 0,045 USD pour 1 Go de données traitées par la passerelle NAT et 0,045 USD par heure sont facturés en permanence une fois que la passerelle NAT est allouée et disponible. Dans cet exemple, le transfert de données est gratuit. Cependant, si vous envoyez le fichier à une adresse Internet extérieure à AWS, des frais de transfert de données seront appliqués, car il s'agira alors d'un transfert de données sortantes d'Amazon EC2 vers Internet.
     
    Remarque : dans cet exemple, il est possible de configurer un point de terminaison d'un VPC de type passerelle et d'acheminer le trafic depuis et vers S3 via ledit point de terminaison d'un VPC au lieu de passer par la passerelle NAT, afin d'éviter les frais du traitement des données par la passerelle NAT. L'utilisation de points de terminaison d'un VPC de type passerelle n'entraîne aucun frais de traitement de données ou coût horaire. Pour en savoir plus sur l'utilisation des points de terminaison d'un VPC, consultez la documentation Points de terminaison d'un VPC.
  • IPAM
  • Vous payez à l'heure pour chaque adresse IP active que vous gérez en utilisant IP Address Manager (IPAM). Une adresse IP active est une adresse IP ou un préfixe alloué à une ressource, par exemple une instance EC2 ou une interface réseau Elastic (ENI). Vous avez par exemple un VPC auquel est attribué un CIDR /16 (65 536 adresses IPv4), sur lequel vous n'avez attribué que 2 000 adresses IP à des ressources telles que les ENI. L'IPAM ne considérera que 2 000 adresses IP comme actives et ne vous facturera que celles-là. De même, si vous avez attribué un préfixe IPv4 /28 ou un préfixe IPv6 /80 à un ENI, IPAM le considérera comme un seul rattachement d'adresse actif et ne vous facturera que l'unité.

    IPAM suit et surveille toutes les adresses IP attribuées aux ressources dans vos VPC, même si elles ne font pas partie d'un pool d'adresses IP IPAM. Par exemple, vous avez peut-être créé dans le passé des ENI avec des adresses IP qui n'appartiennent pas à un pool IPAM existant. L'IPAM continuera à suivre les adresses IP (affectations, chevauchements, etc.) et vous facturera les adresses IP actives.

    Si vous ne souhaitez plus être facturé pour l'IPAM, il suffit d'y mettre fin à l'aide de la Console de gestion AWS, de l'interface de ligne de commande AWS ou de l'API.


    IPAM – Exemple de tarification 1 :

    Dans cet exemple, vous avez un VPC existant avec un CIDR /16 (65 536 adresses IPv4) qui lui est assigné, dont vous utilisez 2 000 adresses IP sur les instances EC2. Vous créez maintenant un IPAM et l'utilisez pour attribuer un CIDR /16 (65 536 adresses IPv4) à un nouveau VPC, et utilisez 5 000 adresses IP sur les instances EC2 dans ce VPC.

    Le total des adresses IP actives est de 7 000 (2 000 + 5 000), et ces adresses sont actives pendant 30 jours, 24 heures sur 24. Les 7 000 adresses IP actives vous seront facturées.

    Le tarif horaire par adresse IP active est de 0,00027 USD.

    7000 adresses IP actives x 30 jours x 24 heures x 0,00027 USD par heure = 1 360,80 USD.

    Les frais mensuels y afférents seront de 1 360,00 USD.

    IPAM – Exemple de tarification 2:

    Dans cet exemple, vous avez un préfixe /28 (16 adresses IPv4) attribué à chacune de vos 50 interfaces réseau, et vous avez un préfixe /80 (environ 300 trillions d'adresses IPv6) attribué à 100 autres interfaces réseau dans votre VPC. Chaque préfixe que vous attribuez à une interface réseau compte comme un seul attachement d'adresse actif pour IPAM. Vous disposez également de 1 000 adresses IPv4 qui sont attribuées aux instances EC2 dans le VPC.

    Le tarif horaire par adresse IP active est de 0,00027 USD.

    (150 préfixes + 1 000 adresses IP) x 30 jours x 24 heures x 0,00027 USD de frais horaires = 223,56 USD.

    Les frais mensuels y afférents seront de 223,56 USD.

  • Analyse réseau
  • Tarification de la mise en miroir du trafic

    Si vous choisissez d'activer la mise en miroir du trafic sur les interfaces réseau Elastic (ENI) d'instance Amazon EC2, des frais seront facturés à l'heure au propriétaire ENI pour chaque ENI activée avec la mise en miroir du trafic. Si vous ne souhaitez plus être facturé pour la mise en miroir du trafic, désactivez la mise en miroir du trafic sur les ENI des instances EC2 à l'aide de l'AWS Management Console, de l'interface de ligne de commande ou de l'API.

    Remarque : la mise en miroir du trafic continuera de vous être facturée jusqu'à ce que vous supprimiez toutes les sessions de mise en miroir actives. Par exemple, les scénarios suivants vous seront toujours facturés :

    1. Vous avez détaché l'interface réseau de la source miroir, mais vous ne supprimez pas la session de mise en miroir du trafic correspondante.
    2. Vous avez arrêté ou résilié la source miroir, mais vous ne supprimez pas la session de mise en miroir du trafic correspondante.
    3. Vous avez remplacé le type d'instance de la source miroir par un type d'instance non pris en charge, mais vous ne supprimez pas la session de mise en miroir du trafic correspondante.

    Traffic Mirroring – Exemple de tarification

    Vous activez les sessions de mise en miroir du trafic sur 5 ENI de votre Amazon VPC dans la région USA Est (Ohio). Les séances de mise en miroir du trafic étaient actives pendant 30 jours, 24 heures sur 24. Vous serez facturé sur une base horaire, pour chaque heure où les séances de mise en miroir du trafic étaient actives sur les ENI pour la région USA Est (Ohio), le tarif horaire étant de 0,015 USD.

    5 séances x 30 jours x 24 heures/jour x 0,015 USD par séance-heure = 54 USD. 

    Cela entraînera des frais de 54 USD.

    Si le compte A a partagé le sous-réseau 1 avec le compte B, que le compte B a ensuite créé une ENI 1 dans le sous-réseau 1 et que le compte A a activé la mise en miroir du trafic sur l'ENI 1, l'utilisation de la mise en miroir du trafic sera facturée au compte B.


    Tarification de Reachability Analyzer

    Vous payez chaque fois que vous analysez la connectivité entre une source et une destination données avec Reachability Analyzer.

    Reachability Analyzer – Exemple de tarification

    Supposons que vous analysiez la connectivité entre deux instances à dix reprises.
    Vous serez facturé pour chaque analyse ; le tarif par analyse traitée est de 0,10 USD.

    10 connexions x 0,10 USD par connexion = 1 USD.

    Les frais s'élèvent donc à 1 USD.


    Tarification de Network Access Analyzer

    Vous payez pour le nombre d'interfaces réseau Elastic (ENI) d'instance Amazon EC2 analysées lorsque vous lancez une évaluation du réseau avec Network Access Analyzer.

    Network Access Analyzer – Exemple de tarification

    Supposons que vous lancez 5 évaluations réseau avec Network Access Analyzer et que chacune de ces évaluations analyse 1000 ENI. Vous devrez payer pour chaque ENI analysée.

    5 évaluations réseau x 1000 ENI x 0,002 par ENI analysée = 10 USD.

    Les frais mensuels y afférents seront de 10 USD.

  • Adresse IPv4 publique
    • Qu'est-ce qu'une adresse IPv4 publique ?
      Une adresse IPv4 publique est une adresse IPv4 qui est routable depuis Internet. Une adresse IPv4 publique est nécessaire pour qu'une ressource soit directement accessible depuis Internet via IPv4.
    • Comment les adresses IPv4 publiques fonctionnent-elles avec les services AWS ?
      Presque toutes les ressources que vous lancez dans votre VPC sont associées à une adresse IP à des fins de connectivité. Alors que la grande majorité des ressources de votre VPC utilisent des adresses IPv4 privées (RFC1918), les ressources qui nécessitent un accès direct à Internet via IPv4 utilisent une adresse IPv4 publique. Par exemple, les instances EC2 lancées dans un VPC par défaut sont dotées d'une adresse IPv4 publique. Vous utilisez des adresses IP Elastic et vous les associez à des ressources telles que l'équilibreur de charge Elastic ou la passerelle NAT. Il existe également des services AWS, comme Amazon EKS, Amazon EMR, Amazon ECS, Amazon RDS et Amazon Workspaces, qui créent des ressources dans votre VPC auxquelles sont associées des adresses IPv4 publiques afin de fournir une connectivité Internet. Enfin, il existe des adresses IPv4 publiques que vous utilisez avec des services, comme l'AWS Global Accelerator et l'AWS Site-to-site VPN, qui ne se trouvent peut-être pas directement dans leur VPC, mais qui sont associées aux ressources AWS qu'elles utilisent.
    • Quel type d'adresse IPv4 publique est facturé ?
      Toute adresse IPv4 publique associée à une ressource lancée dans un Amazon VPC et les adresses IPv4 publiques attribuées à l'AWS Global Accelerator et aux points de terminaison du tunnel AWS Site-to-Site VPN sont facturées en tant qu'adresse IPv4 publique en cours d'utilisation. Toute adresse IPv4 publique associée à votre compte AWS qui n'est pas utilisée sur une ressource est facturée en tant qu'adresse IPv4 publique inactive. Les adresses IPv4 publiques qui ne sont pas dédiées à votre ressource ne sont pas facturées, par exemple, les adresses IPv4 publiques associées à Amazon S3 qui ne sont pas dédiées par compartiment S3. Pour obtenir la liste des services AWS pour lesquels les adresses IPv4 publiques vous sont facturées, consultez la page de documentation liée aux adresses IPv4 publiques.
    • Quand la tarification des adresses IPv4 publiques entrera-t-elle en vigueur ?
      Les frais liés à l'utilisation d'une adresse IPv4 publique entreront en vigueur le 1er février 2024. Jusqu'à cette date, vous ne remarquerez aucune modification dans vos factures. Tous les frais d'adresse IP Elastic existants, décrits sur la page de tarification d'EC2, s'appliqueront.
    • Comment fonctionne la tarification des adresses IPv4 publiques ?
      Vous payez un tarif horaire pour chaque adresse IPv4 publique utilisée par votre compte AWS. Le prix est le même, que l'adresse IPv4 publique soit une adresse IPv4 publique en cours d'utilisation associée à une ressource AWS que vous possédez ou une adresse IPv4 publique inactive de votre compte AWS qui n'est associée à aucune ressource AWS.

      Tarif horaire pour une adresse IPv4 publique en cours d'utilisation : 0,005 USD
      Tarif horaire pour une adresse IPv4 publique inactive : 0,005 USD


    Adresse IPv4 publique – Exemple de tarification 1

    Dans cet exemple, vous disposez des éléments suivants :
    • Trois instances Amazon EC2, chacune dotée d'une adresse IPv4 publique en cours d'utilisation.
    • Un équilibreur de charge Elastic avec deux adresses IPv4 publiques en cours d'utilisation.
    • Une base de données Amazon RDS dotée d'une adresse IPv4 publique en cours d'utilisation.
    • Quatre adresses IP Elastic inactives dans votre compte AWS.
    Le nombre total d'adresses IPv4 publiques en cours d'utilisation est de 6 (3+2+1). Celles-ci sont actives pendant 30 jours, 24 h/24. Les six adresses IPv4 publiques en cours d'utilisation vous seront facturées.
    Le nombre total des adresses IP inactives est de 4. Celles-ci sont actives pendant 30 jours, 24 h/24. Les quatre adresses IPv4 publiques inactives vous seront facturées.
    Le tarif horaire par adresse IPv4 publique en cours d'utilisation est de 0,005 USD
    Le tarif horaire par adresse IPv4 publique inactive est de 0,005 USD

    6 adresses IPv4 publiques en cours d'utilisation x 30 jours x 24 heures x 0,005 USD de tarif horaire = 21,60 USD.
    4 adresses IPv4 publiques inactives x 30 jours x 24 heures x 0,005 USD de tarif horaire = 14,40 USD.

    Les frais mensuels y afférents seront de 36,00 USD.

    Adresse IPv4 publique – Exemple de tarification 2

    Dans cet exemple, vous disposez des éléments suivants :
    • Un AWS Global Accelerator fournissant deux adresses IPv4 statiques
    • Cinq adresses IP Elastic associées à des instances EC2.
    Le nombre total d'adresses IPv4 publiques en cours d'utilisation est de 7 (2+5). Celles-ci sont actives pendant 30 jours, 24 h/24. Les sept adresses IPv4 publiques en cours d'utilisation vous seront facturées.

    Le tarif horaire par adresse IPv4 publique en cours d'utilisation est de 0,005 USD

    7 adresses IPv4 publiques en cours d'utilisation x 30 jours x 24 heures x 0,005 USD de tarif horaire = 25,20 USD.

    Les frais mensuels y afférents seront de 25,20 USD.

    • Sur quels emplacements AWS la tarification des adresses IPv4 publiques s'applique-t-elle ?
      La tarification des adresses IPv4 publiques en cours d'utilisation et inactives s'applique à toutes les régions commerciales AWS, GovCloud (US) et AWS Chine, ainsi qu'à toutes les AWS Local Zones.
    • Est-ce qu'une adresse IPv4 publique n'est pas facturée ?
      Vous pouvez transférer votre espace IPv4 vers AWS avec la fonctionnalité Apportez votre propre adresse IP (BYOIP) ou Adresses IP appartenant au client (COIP). Ces adresses IPv4 publiques ne sont pas facturées.
    • Comment puis-je contrôler l'adresse IPv4 publique que j'utilise ?
      Vous pouvez contrôler l'utilisation de votre adresse IPv4 publique avec Informations sur les adresses IP publiques, une fonctionnalité du gestionnaire d'adresses IP d'Amazon VPC qui vous permet de suivre, de gérer et de contrôler les adresses IPv4 publiques sur l'ensemble des charges de travail d'un compte AWS. Cela vous permet également d'identifier l'adresse IPv4 que vous n'utilisez pas activement pour votre ressource AWS aujourd'hui afin de la retransmettre à AWS et d'éviter de payer des frais. Vous pouvez également trouver des manières de réduire le nombre d'adresses IPv4 utilisées par une application particulière en examinant l'utilisation globale des ressources.
    • Comment puis-je suivre l'utilisation des adresses IPv4 publiques et estimer mes frais ?
      Les Rapports d'utilisation et de coût AWS vous permettent de suivre l'utilisation de vos adresses IPv4 publiques et d'agréger les informations par heure, par jour ou par mois. Vous pouvez également choisir d'inclure des ID de ressources individuelles qui contiennent l'ID de la ressource que vous avez mise en service pour utiliser l'adresse IPv4 publique. Le blog sur l'efficacité en matière d'adresses IPv4 explique comment estimer les frais.
       

Découvrez comment démarrer avec Amazon VPC

Visitez la page de démarrage
Prêt à vous lancer ?
S'inscrire
D'autres questions ?
Contactez-nous