Overseas Vote Foundation (OVF), un organisme à but non lucratif et non partisan 501(c)3 basé aux Etats-Unis, aide les Américains à s'inscrire aux votes et aux votes par procuration, même lorsque les électeurs sont loin de chez eux. En 2005, OVF a mis en place le premier site complet de services en ligne pour les électeurs des Etats-Unis, proposant des outils d'informations, de demande de vote et d'inscription pour les électeurs qui se trouvent hors des Etats-Unis le jour des élections (y compris le personnel militaire, les employés du gouvernement à l'étranger et les citoyens américains vivant à l'étranger). « Nous souhaitions mettre en place des services électoraux accessibles, faciles à utiliser et complets pour les électeurs à l'étranger et membres de l'armée », explique Susan Dzieduszycka-Suinat, présidente et fondatrice d'OVF. Au fil du temps, les applications de vote de l'organisme ont gagné en complexité, mais la mission reste la même : faciliter les démarches permettant aux électeurs américains du monde entier de participer aux élections fédérales.

En 2011, OVF a commencé à chercher des moyens d'apporter son aide aux électeurs se trouvant sur le territoire des Etats-Unis comme ceux qui se trouvent à l'étranger ou sont membres des forces militaires. La fondation a permis dans un premier temps aux citoyens américains vivant à l'étranger de s'incrire pour voter et de demander des bulletins de vote par procuration en ayant recours à un processus fédéral normalisé. Toutefois, au sein des Etats-Unis, il n'existe aucun règlement fédérale pour la demande de bulletins de vote par procuration dans tous les Etats, et ces derniers préfèrent disposer de leurs propres modes d'inscription pour voter.

Fournir de meilleurs services aux électeurs se trouvant sur le territoire des Etats-Unis signifiait simplifier l'inscription pour voter et la demande de bulletins de vote par procuration pour les conditions personnalisées des 50 Etats différents. Chaque Etat dispose d'un formulaire unique et qui lui est spécifique, ce qui a nécessité de programmer une série de questions sur mesure. En outre, OVF a programmé la création d'un formulaire propre à chaque Etat à la fois pour les bulletins de vote par procuration et pour l'inscription des électeurs, et ce pour les 50 Etats. La nouvelle organisation lancée dans le cadre de ces capacités plus étendues est appelée US Vote Foundation (US Vote).

D'autres changements ont également été apportés. OVF souhaitait offrir aux électeurs des applications mobiles, garantir des coûts réduits, ainsi qu'une flexibilité améliorée. L'organisme a attendu les élections présidentielles de 2012 pour pousser davantage d'utilisateurs à utiliser ses services Web. « Nous avions besoin de plus de flexibilité pour faire face à nos pics de trafic », déclare Susan Dzieduszycka-Suinat. « Nous étions coincés dans un système coûteux qui ne nous offrait pas l'évolutivité immédiate ni la fiabilité nécessaires. Il était temps d'adopter une nouvelle solution. »

OVF a décidé de migrer vers Amazon Web Services (AWS). L'entreprise s'est tournée vers les conseils de Bear Code, une société de consulting qui fournit des solutions IT clé en main pour l'organisation OVF. Bear Code était en charge de la gestion d'OVF et a également aidé d'autres clients à migrer vers le cloud AWS avec succès. « Nous sommes devenus des fans invétérés d'AWS au cours de l'année dernière », explique Michael Howe, directeur associé de Bear Code. « AWS permet à nos clients de gagner en réactivité et en agilité, bien plus qu'avec une solution matérielle traditionnelle. Cette flexibilité était l'un des facteurs qui nous a conduits à recommander AWS à OVF. »

OVF a reçu plus d'1 million de visites sans incident en 2012 sur ses 18 sites Web dédiées aux électeurs et aux services utiles. « Gardez à l'esprit que nos sites ne fournissent pas de contenu simple et statique », souligne Susan Dzieduszycka-Suinat. « Il s'agit d'applications Web interactives avec des éléments mobiles. Pendant notre période de pics, du 1er septembre au 15 novembre, le nombre de visites sur le site a augmenté de 20 % en 2012 par rapport à 2008. Le nombre de vues des pages a augmenté de 50 %. Nous considérons cela comme une vraie réussite. « Si nous regardons la même période de pics en 2010, pour les élections de mi-mandat par rapport aux élections présidentielles de 2012 », poursuit-elle, « le site d'OVF a connu une augmentation du nombre de visites de 200 %. Ce chiffre est réellement parlant. »

Le cloud AWS a founir la flexibilité, l'évolutivité et la fiabilité dont OVF avait besoin. « Nous pouvions augmenter ou réduire notre capacité très rapidement », explique Susan Dzieduszycka-Suinat. « Pour les votes, il existe de grandes fluctuations dans le trafic : cela commence à se mettre en place pendant l'été, atteint son pic à l'automne, puis chute radicalement juste après le jour des élections en novembre. Il s'agit d'une dynamique unique en termes de coûts et de demande des utilisateurs. »

AWS permet à OVF de mieux gérer ses coûts en augmentant ou en réduisant les instances selon ses besoins. Passer au cloud AWS a également facilité la mise à niveau du système d'exploitation pour l'équipe, et a apporté certaines modifications au système sans les délais qui auraient été nécessaires pour un matériel traditionnel. L'équipe utilise Amazon Relational Database Service (Amazon RDS) dans différentes zones de disponibilité afin d'augmenter la fiabilité. L'équipe utilise également Amazon Elastic Cloud Compute (Amazon EC2), Elastic Load Balancing et Amazon Simple Email Service (Amazon SES), tel que l'explique le schéma de l'architecture ci-dessous.


Overseas Vote Foundation Architecture Diagram

Figure 1 : Schéma de l'architecture d'Overseas Vote Foundation

L'équipe de développement de Bear Code a conçu un environnement de simulation qui reflète l'environnement de production, une tâche qui se serait avérée difficile à réaliser avec un prestataire autre qu'OVF. « Fournir cette fonctionnalité aurait doublé les dépenses d'OVF », précise Michael Howe. « Avant AWS, nous utilisions un serveur de simulation distinct qui n'était pas hébergé. Amazon EC2 a grandement facilité le clonage d'une machine pour la création d'une machine de production supplémentaire ou d'un serveur de simulation. La création d'un environnement de test est une aide précieuse qui nous permet d'éviter de mauvaises surprises. »

« A la minute où nous sommes passés à AWS, j'ai remarqué un grand changement dans les performances », déclare Susan Dzieduszycka-Suinat. « Avec notre type d'opérations (extrêmement cycliques, avec des utilisateurs aux quatre coins du monde), je dois être certaine que les personnes bénéficient d'un temps de réponse optimal de la part de notre système. Je dois avoir la certitude que nous contrôlons à la fois les coûts et les ressources, que nous disposons de ce dont nous avons besoin et ce, au moment opportun. Enfin, j'ai également la responsabilité de savoir que nous ne dépensons pas pour des ressources que nous n'utilisons même pas. » La flexibilité que nous offre le cloud AWS est un véritable atout », révèle Michael Howe. « Nous avons intégré un nouveau développeur à notre équipe afin de créer de nouvelles applications mobiles pour OVF. Avec AWS, il a pu rapidement configurer un nouveau serveur distinct des sites Web principaux. Cela aurait été réellement difficile à faire avec notre ancien prestataire. »

OVF a également découvert d'autres avantages en passant à la solution AWS. L'organisme peut désormais profiter d'une gamme de services plus étendue que celle que proposait son ancienne solution, notamment le basculement automatique du serveur de base de données vers un serveur situé à un emplacement différent en cas de sinistre. OVF peut désormais proposer un site de services mobiles à ses clients et a pu intégré une mise à niveau du système d'exploitation sur toutes les machines de l'entreprise à un faible coût. En outre, les serveurs de simulation d'OVF sont désormais les répliques exactes des serveurs de production, ce qui rend les tests plus fiables.

Adopter le cloud AWS a renforcé la confiance de Susan Dzieduszycka-Suinat en ce qui concerne la fiabilité du système OVF face aux périodes de pics. « Les élections de 2012 ont été les premières grandes élections pour lesquelles à aucun moment je n'ai redouté que le système tombe en panne en raison de la demande », explique-t-elle. « L'idée d'une interruption d'activité ne m'a même pas traversé l'esprit. Maintenant que nous sommes passés à AWS, nous avons juste à nous soucier de remplir nos missions et AWS s'adapte à nous, et non le contraire. »

Pour découvrir comment AWS peut collaborer avec les clients du secteur public, visitez notre page d'informations sur le secteur public : http://aws.amazon.com/government-education/.