Notre système SAP sur AWS a géré entre 15 et 40 millions d'euros de transactions chaque jour pendant six mois, et nous n'avons subi aucune interruption.
Wilco van de Wijnboom Responsabilité de la comptabilité et des rapports financiers

Les Pays-Bas sont reconnus comme le centre mondial de la floriculture, et abritent les plus grandes ventes aux enchères de fleurs du monde à Aalsmeer, gérées par Royal FloraHolland (RFH). En 2016, la société a géré la vente aux enchères de 12,5 milliards de plantes et fleurs, générant 4,6 milliards d'euros de revenus (5,33 milliards de dollars US). RFH est également une coopérative de floriculteurs, rassemblant les entreprises du secteur pour le bénéfice mutuel de leurs membres et de leurs clients. Surnommée « le Wall Street de la fleur », cette énorme exploitation nécessite le soutien de milliers d'employés et de systèmes sophistiqués. Le département financier à lui seul emploie 70 personnes pour le traitement, l'enregistrement et l'analyse des millions de transactions qui passent par les ventes aux enchères chaque jour. Pour réussir à prendre en charge ces opérations, RFH a récemment mené un projet novateur consistant à migrer son système de comptabilité et de rapports financiers SAP vers le cloud Amazon Web Services (AWS).

« Nos clients et nos membres ne demandent qu'une chose à nos systèmes financiers : 100 % de disponibilité », explique Wilco van de Wijnboom, responsable de la comptabilité et des rapports financiers chez Royal FloraHolland. « En tant que l'une des plus grosses sociétés de ventes aux enchères de tous types au monde, nous ne pouvons pas nous permettre la mauvaise publicité qu'engendrerait une panne de nos systèmes financiers. »

Lorsque le contrat d'assistance de l'ancien système de comptabilité et de rapports financiers de la société est arrivé à son terme fin 2016, Wilco van de Wijnboom et ses collègues ont décidé de passer à SAP S/4HANA pour s'aligner avec le système de facturation SAP Hybris, que l'entreprise utilisait déjà. Ils se sont rapprochés des experts de chez McCoy & Partners, une société de consultants SAP spécialisée dans les implémentations dans le cloud.

La date limite de retrait de l'ancien système se rapprochant rapidement, McCoy a entamé les discussions avec l'équipe financière de RFH, ainsi qu'avec le responsable du service numérique de la société, pour déterminer une architecture et un environnement d'hébergement. Il est rapidement devenu évident qu'AWS allait offrir la meilleure solution, et ce pour plusieurs raisons. Selon Casper Ballemans, consultant en solutions chez McCoy, exécuter SAP on AWS est 40 à 50 % plus économique que sur les plateformes de cloud concurrentes. AWS fournit également une large gamme de types d'instances pour son service Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2), en particulier les types d'instances de mémoire optimisée comme R3 et R4, qui sont idéales pour répondre aux exigences de SAP S/4HANA en termes de calcul en mémoire.

McCoy a commencé à travailler et a mis un système de développement en ligne en quelques heures. Celui-ci est basé sur des instances Amazon EC2, avec des compartiments Amazon Simple Storage Service (Amazon S3) et AWS Lambda pour automatiser les tâches simples dans AWS via des fonctions sans serveur. M. Ballemans déclare : « Nous utilisons AWS Lambda pour créer des sauvegardes, lancer et arrêter des instances et renouveler les instantanés, par exemple, le principal avantage étant la réduction du risque d'erreur humaine. » L'équipe surveille également l'environnement AWS avec Amazon CloudWatch. McCoy a recommandé l'utilisation d'Amazon Virtual Private Cloud (Amazon VPC) pour garantir la protection des données. Ce VPC est connecté au réseau de RFH à l'aide d'AWS Direct Connect. « Nous avons commencé avec une stratégie de sécurité simple, consistant à “tout refuser” », explique M. Van de Wijnboom. « Puis, nous avons ouvert les ports que nous avions besoin d'ouvrir et rien de plus. Nous avons intégré la sécurité à chaque niveau. » Royal FloraHolland a également pu assurer sa conformité aux règles de protection de données nationales et internes, en conservant par exemple ses données au sein de l'Union européenne, dans la région AWS UE (Francfort).

Une fois l'architecture et ses exigences en termes de capacités établies, Royal FloraHolland pouvait passer aux instances réservées Amazon EC2. « Nous avons économisé plus de 30 % en nous engageant dans des contrats à plus long terme pour nos instances Amazon EC2 », affirme M. Van de Wijnboom. « Nous utilisons toujours les instances à la demande pour les démonstrations de faisabilité avec d'autres systèmes comme SAP PRO (une couche d'intégration de SAP), mais le paysage final de ces systèmes sera à nouveau entièrement réservé. » 

Le système SAP S/4HANA sur AWS s'est bien adapté aux demandes des plus importantes ventes aux enchères du monde. « Notre système SAP sur AWS a géré entre 15 et 40 millions d'euros de transactions chaque jour pendant six mois, et nous n'avons subi aucune interruption », déclare M. Van de Wijnboom. « De manière générale, je donnerais 10 sur 10 au projet. Je suis vraiment ravi d'AWS et de la manière dont McCoy gère notre environnement. Cela nous laisse la liberté de nous concentrer sur nos membres et nos clients, et de leur offrir des services qui comptent pour eux. »

royal floralholland diagram

L'architecture SAP de Royal FloraHolland sur AWS

Apprenez-en davantage sur l'exécution de SAP on AWS.