FreeRTOS

Q : Qu'est-ce que FreeRTOS ?

FreeRTOS est un système d'exploitation pour microcontrôleurs, open source et en temps réel, qui facilite la programmation, le déploiement, la protection, la connexion et la gestion de petits appareils à faible puissance en périphérie. Distribué gratuitement dans le cadre de la licence open source MIT, FreeRTOS inclut un noyau et un ensemble toujours plus large de bibliothèques logicielles, adaptés à une utilisation dans tous les secteurs et avec tous les types d'application. Afin de permettre la prise en charge d'un vaste nombre de cas d'utilisation, AWS fournit des bibliothèques logicielles garantes de fonctionnalités optimisées, notamment en matière de connectivité, de sécurité et de mise à jour à distance. Vous pouvez, par exemple, connecter vos petits appareils de faible puissance à des services cloud AWS tels qu'AWS IoT Core, ou à des appareils plus puissants en périphérie qui exécutent AWS IoT Greengrass.

Q : Quel est le lien entre Amazon FreeRTOS et FreeRTOS ?

Depuis 2017, Amazon FreeRTOS constitue une extension du projet FreeRTOS. Les deux appellations ont donc été unifiées pour éviter toute confusion. Le projet FreeRTOS inclut désormais des bibliothèques de connectivité supplémentaires, des bibliothèques de sécurité et des intégrations de référence IoT.

Q : Dans quelles régions AWS FreeRTOS est-il disponible ?

Consultez le tableau des régions AWS pour obtenir la liste complète des régions dans lesquelles FreeRTOS est disponible. Vous pouvez néanmoins télécharger le code FreeRTOS sur GitHub, quel que soit votre emplacement géographique.

Q : Quels sont les principaux cas d'utilisation de FreeRTOS ?

FreeRTOS peut être utilisé dans des systèmes embarqués destinés à un usage industriel, commercial ou grand public. Les compteurs intelligents, les capteurs de pompe à pétrole, les appareils ménagers, les systèmes de sécurité commerciaux, les traqueurs fitness et les réseaux de capteurs peuvent, entre autres, bénéficier du programme FreeRTOS. Les compteurs intelligents sont installés dans les foyers afin de contrôler en temps réel leur consommation d'électricité. Les capteurs d'activité transmettent des données de santé vers le cloud via l'appareil mobile de l'utilisateur pour une surveillance ou une analyse en temps réel. Les fournisseurs peuvent exploiter ces données en optimisant l'équilibrage de la charge et la puissance de sortie au niveau de leurs centrales électriques. Sur les plateformes pétrolières, les capteurs de pompe à pétrole servent à contrôler le débit des puits qui sont parfois enterrés sous l'eau à une profondeur importante. Une plateforme pétrolière peut choisir de déployer FreeRTOS sur ces capteurs et d'utiliser AWS IoT Greengrass Core afin de traiter localement, et en temps réel, les données enregistrées au niveau des pompes et des vannes. AWS IoT Greengrass Core est alors en mesure d'envoyer dans le cloud les données prétraitées des capteurs de pompe afin qu'elles soient analysées, puis stockées. Pour en savoir plus sur AWS IoT Greengrass, cliquez ici.

Q : Comment le développeur d'un microcontrôleur peut-il avoir accès à FreeRTOS ?

Les développeurs utilisant FreeRTOS peuvent télécharger le logiciel ad hoc depuis la console FreeRTOS, ou sur GitHub ou FreeRTOS.org.

Q : Qui peut bénéficier de FreeRTOS ?

Les fournisseurs de semi-conducteurs produisent des microcontrôleurs et des modules tels que des capteurs de connectivité, des périphériques de sécurité et des contrôleurs Ethernet. Ces microcontrôleurs et ces modules sont utilisés par les fabricants OEM pour créer des appareils IoT.

Les entreprises industrielles et commerciales, et les marques grand public, font partie de ces fabricants. Les développeurs de microcontrôleurs peuvent utiliser FreeRTOS afin de concevoir facilement un appareil connecté et des applications IoT.

Les entreprises utilisent des appareils IoT connectés et basés sur FreeRTOS pour gagner en efficacité au niveau commercial et opérationnel.

Q : Quels sont les principaux composants du logiciel FreeRTOS ?

FreeRTOS est basé sur le noyau FreeRTOS, un noyau pour microcontrôleurs équipé de bibliothèques qui favorisent la connectivité, la sécurité et les mises à jour à distance. La pile de connectivité comprend les protocoles MQTT, TCP/IP, Wi-Fi et Bluetooth Low Energy pour le cloud et la connectivité locale. Les bibliothèques de sécurité sont équipées d'une interface de connexion Berkeley Sockets standard pour le protocole TLS et d'une interface standard PKCS#11 pour le délestage cryptographique.

  • Noyau FreeRTOS : noyau à licence MIT pour les périphériques à microcontrôleur intégré.
  • MQTT : bibliothèque client MQTT que vous pouvez utiliser pour créer des applications pour la publication et l'inscription à des rubriques MQTT et la connexion à un agent de messages de base MQTT.
  • Bibliothèque HTTP : bibliothèque client HTTP que vous pouvez utiliser pour créer des applications s’appuyant sur l’API REST afin de vous connecter à un serveur HTTP.
  • Bibliothèque de gestion Wi-Fi : une couche d'API commune qui extrait les implémentations Wi-Fi spécifiques aux ports et simplifie le développement d'applications.
  • Bibliothèque de gestion Bluetooth Low Energy : couche d'API standardisée qui permet d'utiliser des profils Generic Access Profile (GAP) et Generic Attributes (GATT) pour créer des applications Bluetooth Low Energy.
  • Bibliothèque Device Defender : permet à vos appareils FreeRTOS de fonctionner avec AWS IoT Device Defender. Cliquez ici pour en savoir plus sur Device Defender.
  • Bibliothèque Device Shadows : définit les fonctionnalités pour créer, mettre à jour et supprimer AWS IoT Device Shadows. Cliquez ici pour en savoir plus sur Device Shadows.
  • Agent à distance : permet de gérer les notifications, le téléchargement et la vérification de mises à jour applicables aux microprogrammes de vos appareils FreeRTOS.
  • Greengrass Discovery : bibliothèque permettant la détection des appareils FreeRTOS et leur connexion à AWS IoT Greengrass Core.
  • TLS : interface d'encapsulation facultative utilisée pour extraire de la pile TLS sous-jacente les informations relatives à l'implémentation cryptographique.
  • PKCS#11 : couche d'API (norme OASIS) extrayant les clés stockées, les propriétés Get/Set des objets cryptographiques et les informations relatives à la session.

Q : Quelle est la configuration matérielle minimale requise ?

Si vous exécutez toutes les bibliothèques FreeRTOS, y compris la bibliothèque TLS, au niveau du microcontrôleur de l'application, il est possible qu'une vitesse de traitement supérieure à 25 MHz et une taille de mémoire RAM supérieure à 64 Ko soient requises. Si la pile de communication et la pile cryptographique (à l'exception du protocole MQTT) sont délestées dans le processeur de mise en réseau, une vitesse de traitement de 10 MHz et une mémoire RAM de 16 Ko peuvent suffire à votre microcontrôleur. Cependant, ces valeurs font seulement office d'approximations, car des facteurs tels que l'architecture du microcontrôleur, le compilateur et le degré d'optimisation de celui-ci peuvent avoir une influence sur les besoins en matière de vitesse de traitement et de mémoire RAM. FreeRTOS nécessite de disposer d'une mémoire disponible de 128 Ko par image exécutable stockée sur le microcontrôleur. Pour la fonctionnalité de mise à jour à distance, deux images exécutables doivent être stockées simultanément dans la mémoire.

Q : Quelles architectures FreeRTOS prend-il en charge ?

FreeRTOS prend en charge un grand nombre de microcontrôleurs proposés par nos partenaires répertoriés dans l'AWS Partner Device Catalog. Le noyau FreeRTOS prend plus de 40 architectures en charge, en particulier la dernière version des architectures RISC-V et ARMv8-M.

Q : Comment puis-je me lancer avec FreeRTOS ?

Vous pouvez vous référer au guide de démarrage pour savoir comment exécuter FreeRTOS.

Q : Comment puis-je obtenir une assistance technique ?

Utilisez l'un des moyens suivants pour obtenir de l'aide :

Forums de la communauté FreeRTOS

Premium Support

Assistance AWS Support

Assistance GitHub

Q : Qu'est-il advenu du groupe Amazon FreeRTOS dans les forums AWS ?

Pour faciliter l'emploi des forums par nos clients, tout le contenu et les utilisateurs du groupe Amazon FreeRTOS ont été transférés dans la catégorie Amazon Web Services des forums de la communauté FreeRTOS. Consultez cette page pour en savoir plus.

Q : Existe-t-il un Guide de l'utilisateur ?

Oui. Vous pouvez vous reporter au guide de l'utilisateur de FreeRTOS pour savoir comment connecter des appareils FreeRTOS à AWS.

Q : Puis-je connecter FreeRTOS à d'autres services cloud ?

Oui. FreeRTOS est un logiciel open source. Il peut donc être modifié en fonction des besoins spécifiques de votre application.

Q : Puis-je modifier le code source de FreeRTOS ?

Oui. FreeRTOS est un logiciel open source diffusé dans le cadre de la licence MIT. Il peut donc être modifié, sans l'autorisation d'AWS, en fonction des besoins de votre application ou de votre projet.

Q : Combien coûte l'utilisation de FreeRTOS ?

FreeRTOS peut être téléchargé et utilisé gratuitement avec une licence MIT open source.

Q : Comment puis-je exploiter les fonctionnalités de FreeRTOS sans acheter de matériel ?

Vous pouvez exécuter du code et des fonctionnalités FreeRTOS sur un ordinateur Windows en téléchargeant les bibliothèques et les exemples ad hoc. Il s'agit d'un ensemble de fichiers appelé « Simulateur FreeRTOS pour Windows ». Cliquez ici pour démarrer.

Q : FreeRTOS comprend-il du matériel ?

Non. FreeRTOS est un système d'exploitation en temps réel et open source pour microcontrôleurs. Vous pouvez exécuter FreeRTOS sur le microcontrôleur de votre choix en transférant le code FreeRTOS, puis en le validant à l'aide d'AWS IoT Device Tester. Pour faciliter son utilisation, des intégrations de référence IoT et des ports qualifiés pour microcontrôleurs courants sont mentionnés dans l'AWS Partner Device Catalog.

Q : Comment les numéros de version doivent-ils être interprétés avec FreeRTOS ?

Un numéro de version spécifique est attribué au noyau FreeRTOS et à chaque bibliothèque individuelle. Le numéro de version (au format X.Y.Z) indique s'il s'agit d'une version majeure, mineure ou ponctuelle. Une augmentation du premier chiffre fait état d'une mise à jour majeure, une augmentation du second d'une mise à jour mineure et une augmentation du troisième d'une mise à jour ponctuelle.

Lorsqu'il est question d'un groupe de bibliothèques FreeRTOS, l'attribution des numéros de version s'effectue en fonction de la date. C'est également le cas des téléchargements comportant le noyau FreeRTOS et des bibliothèques supplémentaires. La date suit le format AAAAMM.NN pour les versions standard. Les lettres A représentent l'année, les lettres M le mois et la lettre N l'ordre de parution au cours du mois en question (00 correspondant à la première version d'un mois donné). Une mention « Major » indique l'ajout de nouvelles fonctionnalités et/ou de mises à jour significatives dans plusieurs bibliothèques. Par exemple, « 201906.00 Major » indique qu'il s'agit de la première version de juin 2019 et que celle-ci contient de nouvelles fonctionnalités et/ou d'importantes mises à jour. En vous intéressant au numéro de version des bibliothèques individuelles, vous pouvez évaluer la portée et l'impact d'une nouvelle version sur votre application.

Noyau FreeRTOS

Q : Qu'est-ce que le noyau FreeRTOS ?

Le noyau FreeRTOS a été développé pendant 15 ans en partenariat avec les principaux constructeurs de puces au monde. C'est le noyau de système d'exploitation en temps réel numéro un sur le marché, et la solution de référence pour les microcontrôleurs et les petits microprocesseurs.

Q : Le noyau FreeRTOS est-il entretenu par AWS ?

Oui. La dernière mise à jour vers la version v10 du noyau FreeRTOS inclut la prise en charge de RISC-V et d'Armv8-M (Cortex-M33 et Cortex-M23).

Q : Quelle est la différence entre la licence open source MIT et la version modifiée de la licence publique générale GNU (utilisée précédemment) ?

Les deux licences permettent d'utiliser gratuitement le logiciel, même pour des produits commerciaux, et aucune des deux n'impose d'obligations quant à la distribution de copies sous forme binaire (exécutables). La licence MIT induit un emploi facilité et vous permet d'utiliser encore plus librement notre code source. Grâce à la licence MIT, vous pouvez toujours développer et vendre vos produits avec FreeRTOS (noyau inclus), mais vous n'avez plus à publier, en open source, les modifications que vous apportez à notre code source, ce qui signifie que vous êtes le propriétaire exclusif de tous les changements que vous apportez. La seule condition à respecter est la suivante : l'avis de droit d'auteur et l'avis d'autorisation doivent être ajoutés à toute copie, même partielle du logiciel.

Communauté FreeRTOS

Q : Puis-je contribuer au code FreeRTOS ?

Oui, vous pouvez contribuer au code FreeRTOS via GitHub. Reportez-vous au fichier Contributions.md sur GitHub pour savoir comment procéder.

AWS IoT Device Tester pour FreeRTOS

Q : Qu'est-ce qu'AWS IoT Device Tester pour FreeRTOS ?

AWS IoT Device Tester pour FreeRTOS est un outil d'automatisation destiné à Windows/Linux/Mac et permettant aux fournisseurs de semi-conducteurs de tester FreeRTOS avec leurs cartes de microcontrôleurs. Grâce à AWS IoT Device Tester, les fournisseurs de semi-conducteurs peuvent vérifier que leurs cartes de microcontrôleurs sont à même d'exécuter FreeRTOS, ainsi que d'être authentifiées par les services AWS IoT et d'interagir avec ceux-ci.

Q : Où puis-je obtenir AWS IoT Device Tester pour FreeRTOS ?

Vous pouvez obtenir AWS IoT Device Tester pour FreeRTOS ici.

Q : L'apparition dans l'AWS Partner Device Catalog implique-t-elle obligatoirement l'emploi d'AWS IoT Device Tester pour FreeRTOS ?

Oui, cliquez ici pour en savoir plus sur l'ajout au catalogue.

Q : Que teste AWS IoT Device Tester pour FreeRTOS ?

AWS IoT Device Tester pour FreeRTOS vérifie que la combinaison entre les intégrations de référence IoT, les interfaces de couches de transfert associées à une carte de microcontrôleur et les pilotes d'appareils sous-jacents sont compatibles et peuvent interagir avec les services AWS IoT. AWS IoT Device Tester vérifie également que les interfaces des couches de transfert des bibliothèques FreeRTOS (mises en place par les fournisseurs de semi-conducteurs) fonctionnent correctement avec les pilotes d'appareils. En outre, AWS IoT Device Tester effectue des tests de bout en bout afin de s'assurer que la carte de microcontrôleur peut être authentifiée et interagir avec les services AWS IoT.

Q : Comment puis-je bénéficier d'une assistance technique avec AWS IoT Device Tester pour FreeRTOS ?

Utilisez l'un des moyens suivants pour obtenir de l'aide :

Premium Support

Support client

Assistance GitHub

Q : Comment répertorier ma plate-forme matérielle basée sur microcontrôleur dans le catalogue d'appareils des partenaires AWS ?

Le programme de qualification d'appareil AWS définit le processus d'ajout, à l'AWS Partner Device Catalog, de votre microcontrôleur. Vous devez tout d'abord satisfaire aux tests réalisés par AWS IoT Device Tester pour FreeRTOS. Ensuite, connectez-vous au portail du réseau de partenaires AWS et chargez le rapport AWS IoT Device Tester correspondant. Fournissez un lien vers votre code source afin de le mettre à disposition des fabricants d'appareils. Une fois que le code et le rapport ont été vérifiés par AWS et que les autres artefacts (image de l'appareil, fiche technique, etc.) ont été soumis, l'appareil est répertorié dans l'AWS Partner Device Catalog.

Q : Dans quelles régions AWS IoT Device Tester pour FreeRTOS est-il disponible ?

AWS IoT Device Tester pour FreeRTOS est disponible dans toutes les régions où FreeRTOS est pris en charge.  

Q : Combien coûte l'utilisation d'AWS IoT Device Tester pour FreeRTOS ?

L'utilisation d'AWS IoT Device Tester pour FreeRTOS est gratuite. Vous devrez cependant assumer tous les coûts liés à l'emploi d'AWS dans le cadre des tests de qualification. Une exécution unique d'AWS IoT Device Tester coûte généralement moins d'un cent. Référez-vous à la page Tarification d'AWS IoT Core pour en savoir plus sur les tarifs.

FreeRTOS et AWS IoT Greengrass

Q : Quelle est la différence entre AWS IoT Greengrass et FreeRTOS ?

AWS IoT Greengrass est un logiciel qui vous permet d'exécuter en toute sécurité des tâches locales de calcul, de messagerie, de mise en cache des données, de synchronisation et d'inférence ML avec les appareils connectés. Avec AWS IoT Greengrass, les appareils connectés peuvent exécuter des fonctions AWS Lambda, assurer la synchronisation des données des appareils et communiquer en toute sécurité avec d'autres appareils, même en l'absence de connexion Internet. Grâce à AWS Lambda, AWS IoT Greengrass assure la réponse rapide de vos appareils IoT aux événements locaux, ainsi que l'utilisation de fonctions Lambda s'exécutant sur AWS IoT Greengrass Core pour l'interaction avec les ressources locales, le fonctionnement malgré des connexions intermittentes, la réalisation de mises à jour à distance et la réduction des coûts de transfert des données IoT vers le cloud.

FreeRTOS est un système d'exploitation en temps réel et open source pour microcontrôleurs. Il opère en périphérie et ne prend généralement pas en charge les chipsets qui pourraient exécuter AWS IoT Greengrass. Ces appareils à microcontrôleur sont basés sur différents points de terminaison IoT, comme des traqueurs fitness, des pacemakers, des compteurs électriques, des transmissions automobiles ou encore des réseaux de capteurs. Les appareils FreeRTOS ne peuvent pas exécuter AWS IoT Greengrass Core, mais peuvent déclencher l'exécution de fonctions Lambda sur un appareil AWS IoT Greengrass Core.

La configuration matérielle et les systèmes d'exploitation requis diffèrent en fonction des appareils.

  FreeRTOS AWS IoT Greengrass
Logiciels Système d'exploitation en temps réel avec bibliothèques et s'exécutant sur un microcontrôleur Runtime pour appareils Linux et kit SDK pour appareils compatibles avec AWS IoT Greengrass
Configuration requise >64 Ko de RAM >128 Mo de RAM
Catégorie Systèmes intégrés, points de terminaison IoT Appareils périphériques, passerelles locales
Cas d'utilisation Appareils basés sur des microcontrôleurs Systèmes d'automatisation industrielle, routeurs sans fil, smartphones

Q : Est-il nécessaire d'utiliser AWS IoT Greengrass avec FreeRTOS ?

FreeRTOS ne nécessite pas l'utilisation d'AWS IoT Greengrass. FreeRTOS s'exécute sur les points de terminaison IoT. C'est souvent de lui que découle le niveau de sensibilité et de prise d'actions dans une topologie IoT. Les appareils FreeRTOS peuvent se connecter directement au cloud, ou localement à des appareils AWS IoT Greengrass Core.

Q : Comment puis-je connecter des appareils FreeRTOS à des appareils AWS IoT Greengrass Core ?

La bibliothèque d'exploration d'AWS IoT Greengrass fait partie du code source FreeRTOS et vous permet de rechercher un appareil AWS IoT Greengrass Core pour vous y connecter. Pour obtenir des informations supplémentaires, consultez le guide de l'utilisateur de FreeRTOS.

FreeRTOS et Bluetooth Low Energy

Q : Que permet la prise en charge de Bluetooth Low Energy dans FreeRTOS ?

La prise en charge de Bluetooth Low Energy dans FreeRTOS permet aux développeurs de bénéficier d'une couche d'API standardisée pour écrire des applications Bluetooth Low Energy transférables sur les cartes compatibles avec FreeRTOS. Elle implique la disponibilité de kits SDK pour Android et iOS, via lesquels un appareil FreeRTOS peut bénéficier des services AWS IoT lorsqu'un dispositif Android ou iOS est employé en tant que proxy. Vous pouvez utiliser un profil d'accès générique et des profils d'attributs génériques standards pour écrire des applications Bluetooth Low Energy, ainsi que des profils personnalisés pour MQTT, tout en bénéficiant d'une connexion Wi-Fi au réseau. Vous pouvez également utiliser d'autres services et fonctionnalités AWS IoT dont AWS IoT Device Defender, Device Shadows et les mises à jour OTA.

Q : Pourquoi dois-je utiliser Bluetooth Low Energy ?

Si vous êtes un développeur souhaitant créer une application Bluetooth Low Energy, connectez vos appareils Bluetooth Low Energy à AWS IoT via un proxy Android ou iOS, ou utilisez des fonctionnalités AWS IoT telles qu'AWS IoT Device Shadows. L'API Bluetooth Low Energy standardisée pour FreeRTOS vous permet de coder des applications portables sur les appareils compatibles avec FreeRTOS. Si vous décidez d'utiliser un autre microcontrôleur (lors de la mise à jour du produit, par exemple), vous pouvez utiliser le code de votre application Bluetooth Low Energy existante en tant que base pour ajouter de nouvelles fonctionnalités. Vous pouvez ainsi vous concentrer sur le code de votre application sans avoir à vous soucier des bibliothèques de connectivité et de sécurité sous-jacentes, qui ne contribuent pas à différencier votre produit.

Q : Quelles cartes sont prises en charge par Bluetooth Low Energy dans FreeRTOS ?

Consultez cette page pour obtenir des informations supplémentaires sur le matériel pris en charge.

Q : Où puis-je trouver les bibliothèques dont j'ai besoin ?

Vous pouvez télécharger le code source FreeRTOS dans la console FreeRTOS et depuis le dépôt GitHub FreeRTOS. Vous pouvez également télécharger les kits SDK pour Android et iOS sur GitHub. Le code source FreeRTOS inclut des exemples et les kits SDK contiennent des applications type pouvant vous aider à vous lancer rapidement.

Q : La prise en charge de Bluetooth Low Energy dans FreeRTOS est-elle uniquement possible avec AWS ?

Non. Les bibliothèques Bluetooth Low Energy FreeRTOS sont open source et distribuées dans le cadre de la licence MIT. Ainsi, les développeurs peuvent les adapter à leurs besoins spécifiques.

Q : Quelles sont les versions de Bluetooth Low Energy prises en charge ?

FreeRTOS prend en charge les versions 4.2 et ultérieures de Bluetooth Low Energy. La version 4.2 permet d'accroître le niveau de sécurité grâce à la prise en charge de Bluetooth Low Energy Secure Connections, une fonctionnalité rendant possible l'authentification d'un appareil homologue et la création d'un canal chiffré.

Q : La pile Bluetooth Low Energy est-elle fournie par Amazon ?

Non. FreeRTOS inclut une bibliothèque d'API Bluetooth Low Energy standardisée qui interagit avec une pile Bluetooth Low Energy tierce (associée à un fournisseur de cartes de microcontrôleur, par exemple).

Q : De quels services GATT est-il possible de bénéficier grâce à la prise en charge de Bluetooth Low Energy dans FreeRTOS ?

La prise en charge de Bluetooth Low Energy dans FreeRTOS permet aux développeurs d'ajouter autant de services GATT standards et personnalisés que nécessaire, en fonction des capacités du matériel cible. FreeRTOS inclut deux profils client : le profil « MQTT via Bluetooth Low Energy » qui permet aux appareils Bluetooth Low Energy d'utiliser les services AWS IoT, et le profil « Connexion Wi-Fi via Bluetooth Low Energy », qui permet de fournir des identifiants Wi-Fi à un appareil IoT utilisant Bluetooth Low Energy.

Q : Le proxy Bluetooth Low Energy peut-il prendre une action locale ?

Actuellement, il n'existe aucun mécanisme d'interception des flux de messages entre un périphérique Bluetooth Low Energy et AWS IoT. Le proxy Bluetooth Low Energy agit uniquement en tant que périphérique intermédiaire.

Cependant, vous pouvez utiliser des méthodes et des classes fournies dans les bibliothèques de proxy comme point de départ et modifier ces bibliothèques pour intercepter les messages et prendre des actions en local.

Q : Quels sont les avantages de l'utilisation du profil « MQTT via Bluetooth Low Energy » ?

Le profil « MQTT via Bluetooth Low Energy » permet aux appareils Bluetooth Low Energy de se connecter à AWS IoT via un proxy. Il vous permet également d'utiliser d'autres services et fonctionnalités AWS, comme AWS IoT Device Defender, AWS IoT Device Shadows et les mises à jour à distance FreeRTOS.

Q : Puis-je utiliser des options de connectivité multiples pour le même appareil ?

Oui. Vous pouvez utiliser MQTT over Wi-Fi et MQTT over Bluetooth Low Energy en même temps tant que votre périphérique possède la mémoire nécessaire pour ce faire.

Q : Comment puis-je authentifier mon périphérique de proxy avec AWS IoT ?

AWS IoT utilise le service Amazon Cognito pour authentifier des appareils mobiles auprès des services cloud. Cependant, vous pouvez également utiliser des certificats X.509 pris en charge par des kits SDK FreeRTOS mobiles pour authentifier votre proxy auprès d'AWS IoT.

FreeRTOS et AWS IoT Device Management

Q : Comment puis-je mettre à jour mes appareils avec un nouveau microprogramme ?

Vous pouvez utiliser la fonction de mise à jour à distance de FreeRTOS. Dans la console AWS IoT Device Management, il vous suffit de fournir un fichier image du microprogramme, de sélectionner les appareils à mettre à jour et une méthode de signature de code, puis de procéder à la mise à jour à distance. Pour obtenir des informations supplémentaires sur la fonction de mise à jour à distance et la signature de code, consultez le guide de l'utilisateur de FreeRTOS.

Q : Qu'est-ce que la signature de code ?

La signature de code permet aux développeurs de confirmer l'intégrité et l'origine des fichiers image du microprogramme destinés à un déploiement à distance sur des appareils FreeRTOS. Cette opération est effectuée par l'intermédiaire d'une fonction de hachage cryptographique, qui valide la non-altération et la non-corruption du code depuis sa signature. La cryptographie asymétrique permet également de signer ces fichiers image, le tout accompagné d'une preuve de leur origine pouvant être validée sur l'appareil. En utilisant la fonction de mise à jour à distance de FreeRTOS dans la console AWS IoT Device Management, les développeurs peuvent charger un nouveau fichier image, le signer et l'envoyer à un groupe d'appareils. Ces appareils valident la signature au moment du téléchargement et n'installent le code que s'il est fiable. Les clients peuvent utiliser IAM, qui garantit un contrôle d'accès extrêmement précis aux outils de signature, afin que seuls les développeurs habilités puissent signer et programmer de nouvelles mises à jour du micrologiciel.

Q : La signature de code est-elle obligatoire ?

Non, vous pouvez également utiliser votre propre service de signature et charger le fichier image signé directement dans Amazon S3. Vous devrez modifier l'agent à distance FreeRTOS pour en assurer la compatibilité avec le format de signature que vous choisissez d'utiliser.

Q : Quel matériel prend en charge les mises à jour à distance ?

Le matériel qualifié et prenant en charge les mises à jour à distance FreeRTOS est mentionné dans l'AWS Partner Device Catalog.

FreeRTOS et la sécurité

Q : Comment FreeRTOS sécurise-t-il les données en transit ?

FreeRTOS assure une connexion sécurisée au cloud à l'aide du protocole TLS 1.2 (Transport Layer Security). Le protocole TLS garantit la confidentialité et l’intégrité des données entre deux applications en communication. Il assure une authentification mutuelle entre un appareil FreeRTOS et le serveur cloud, via des certificats X.509, ainsi que le chiffrement des données en transit.

Q : Comment FreeRTOS sécurise-t-il les données au repos sur un appareil ?

FreeRTOS utilise une interface applicative standard, appelée « PKCS 11 », pour le chiffrement, la signature numérique et la gestion d'objets cryptographiques. Les objets cryptographiques sont stockés dans un emplacement spécifique ou dans la mémoire flash du microcontrôleur principal, si le stockage dédié n'est pas disponible. Si votre appareil nécessite le chiffrement de données au repos, il est recommandé d’utiliser un matériel cryptographique dédié pour protéger vos clés de chiffrement. Utilisez l’API PKS 11 pour accéder aux clés afin de chiffrer ou déchiffrer les données applicatives.

Q : Comment puis-je être tenu informé des derniers correctifs de sécurité ?

Les mises à jour de sécurité sont fournies via la console FreeRTOS, la page qui leur est consacrée et sur GitHub.

Q : Comment procéder pour signaler un problème de sécurité ?

Pour signaler un problème de sécurité, consultez la page Rapport de vulnérabilité pour AWS.

Q : Comment puis-je mettre à jour mes appareils FreeRTOS avec les derniers correctifs de sécurité ?

Il est recommandé d'utiliser la fonctionnalité de mise à jour à distance de FreeRTOS pour appliquer les correctifs de sécurité à vos appareils FreeRTOS. Dans la console AWS IoT Device Management, vous pouvez fournir une image du microprogramme, puis sélectionner les appareils à mettre à jour. La fonctionnalité de signature de code vérifie l'image signée sur l'appareil afin de garantir que le code de ce dernier n'a pas été corrompu durant le déploiement et les mises à jour. Pour obtenir des informations supplémentaires sur la fonction de mise à jour à distance, consultez le guide de l'utilisateur de FreeRTOS.

Informations supplémentaires sur FreeRTOS

Consultez la page de présentation de FreeRTOS
Prêt à vous lancer ?
S'inscrire
D'autres questions ?
Contactez-nous