Licence et support

Q : Quels types d'options de licence sont disponibles avec Amazon RDS for Oracle ?
Il existe deux types d'options de licence disponibles pour utiliser Amazon RDS for Oracle :
  • Réutilisez vos licences (BYOL) : dans ce modèle de licence, vous pouvez utiliser vos licences Oracle Database existantes pour exécuter vos déploiements Oracle sur Amazon RDS. Pour exécuter une instance de base de données sous le modèle BYOL, vous devez posséder la licence Oracle Database appropriée (avec la licence de mise à jour du logiciel et le support) pour la classe d'instance de base de données et l'édition d'Oracle Database que vous souhaitez exécuter. Vous devez aussi suivre les politiques d'Oracle pour obtenir la licence du logiciel Oracle Database dans l'environnement de cloud computing. Les instances de base de données résident dans l'environnement Amazon EC2, et la politique de licence Oracle pour Amazon EC2 est disponible ici.
  • Licence incluse : sous le modèle de service « Licence incluse », vous n'avez pas besoin d'acheter séparément les licences Oracle. La licence du logiciel Oracle Database est gérée par AWS pour votre usage conformément à la section 10.3.1 des Conditions générales de service AWS. La tarification « License Included » (licence incluse) comprend le logiciel, les ressources matérielles sous-jacentes, et les capacités de gestion Amazon RDS.
 
Q : Quelles sont les éditions Oracle Database disponibles avec Amazon RDS for Oracle ?
Amazon RDS prend actuellement en charge les éditions d'Oracle Database suivantes, sous chacun des modèles de licence ci-dessous :
  • BYOL : Standard Edition Two (SE2) et Enterprise Edition (EE)
  • Licence incluse : Standard Edition Two (SE2)
 
Q : Quelles sont les politiques de licences relatives à l'utilisation d'Amazon RDS for Oracle ?
  • BYOL : Pour exécuter une instance DB sous le modèle BYOL, vous devez posséder la licence Oracle Database appropriée (avec la licence de mise à jour du logiciel et le support) pour la classe d'instance DB et l'édition d'Oracle Database que vous souhaitez exécuter. Vous devez aussi respecter les politiques Oracle pour obtenir la licence du logiciel Oracle Database dans l’environnement de cloud computing. Les instances de base de données résident dans l'environnement Amazon EC2, et la politique de licence Oracle pour Amazon EC2 est disponible ici.
  • Licence incluse : sous le modèle de service « Licence incluse », vous n'avez pas besoin d'acheter séparément les licences Oracle. La licence du logiciel Oracle Database est gérée par AWS pour votre usage conformément à la section 10.3.1 des Conditions générales de service AWS.
 
Q : Comment Amazon RDS for Oracle est-il pris en charge ?
  • BYOL : Sous ce modèle, vous continuerez d'utiliser votre compte support Oracle actif, et vous devez contacter Oracle directement pour les requêtes de service spécifiques à Oracle Database. Si vous avez un compte AWS Premium Support actif, vous pouvez contacter AWS Premium Support pour les problèmes spécifiques à Amazon RDS. Amazon Web Services et Oracle disposent de processus de support multivendeurs pour les cas qui nécessitent une assistance de la part des deux organisations.
  • Licence incluse : dans ce modèle, si vous avez un compte AWS Premium Support actif, vous devez contacter AWS Premium Support tant pour les demandes de services spécifiques à Amazon RDS que pour celles spécifiques à Oracle Database.
 
Q : Quel est l'impact des options de licence sur la mise à l'échelle des instances de bases de données ?
  • BYOL : vous pouvez mettre à l'échelle vos instances DB en accord avec les termes de votre ou vos licences Oracle.
  • Licence incluse : les instances DB exécutant Oracle peuvent être mises à l’échelle supérieure ou inférieure à tout moment et sont soumises à la tarification horaire prévalante pour chaque classe d'instance DB.
    Pour plus d'informations sur les implications d'une mise à l'échelle des instances DB réservées, consultez notre page sur les instances réservées.
 
Q : Quel est l'impact des options de licence sur les mises à niveau d'une version à une autre ?
  • BYOL : vous devez disposer de la « Licence de mise à jour du logiciel et du support » d'Oracle pour utiliser Amazon RDS for Oracle Database.
  • Licence incluse : le coût de la « Licence de mise à jour du logiciel » est compris dans le tarif horaire, permettant l'accès aux mises à jour du logiciel Oracle Database.
 
Q : Puis-je modifier l'option de licence de mon instance DB (ex. : passer de BYOL à « Licence incluse ») ?
Oui, vous pouvez modifier vos options de licence depuis l'interface de ligne de commande ou la console AWS en sélectionnant « Modifier l'instance » et en choisissant l'option appropriée dans la liste déroulante « Modèle de licence ».
 
Q : Puis-je modifier l'édition Oracle que j'exécute pour une instance de base de données (par exemple, passer d'Oracle 11g R2 SE2 à EE) ?
Pour le modèle BYOL, vous pouvez migrer depuis l'édition SE2 du logiciel Oracle vers Enterprise Edition, tant que vous possédez une licence Oracle non utilisée et appropriée pour l'édition et la classe d'instance de base de données que vous prévoyez d'exécuter. Il n'est pas possible de passer d'Entreprise Edition vers d'autres éditions, par contre. Pour modifier l'édition et conserver vos données, vous devez faire un instantané de vos instances DB en cours d'exécution et créer une nouvelle instance DB de l'édition désirée depuis cet instantané. Vous devez ensuite supprimer l'ancienne instance DB, sauf si vous souhaitez continuer de l'exécuter et que vous disposez des licences Oracle Database appropriées.

Versions du moteur de base de données

Q : Quelles sont les versions du moteur de base de données Amazon RDS for Oracle et comment sont-elles liées aux ensembles de correctifs Oracle ?
 
Pour Oracle Database version 12.1 et inférieure, les noms des versions du moteur de base de données Amazon RDS sont sous la forme X.Y.Z, où : X = version majeure (par exemple, 12.1), Y = niveau de version (par exemple, 0.2), et Z = numéro de version dans la série de versions RDS (par exemple, v20). Par exemple, une version du moteur de base de données Amazon RDS for Oracle peut être 12.1.0.2.v20.
 
Pour Oracle Database version 12.2 et supérieure, les noms des versions du moteur de base de données Amazon RDS sont sous la forme A.B.C.D, où : A = famille de versions de la version annuelle (par exemple, 19.0.0.0), B = mise à jour trimestrielle de la version (par exemple, ru-2020-04), C = révision trimestrielle de la mise à jour de la version (par exemple, rur-2020-04), et D = numéro de version dans la série de versions RDS (par exemple, r1). Par exemple, une version du moteur de base de données Amazon RDS for Oracle peut être 19.0.0.0.ru-2020-04.rur-2020-04.r1. Les révisions de mise à jour ne sont pas actuellement utilisées par RDS, mais le RUR (Release Update Revision) est inclus dans le nom au cas où elles le seraient à l'avenir.
 
Oracle publie des mises à jour pour les versions majeures prises en charge sur une base trimestrielle – Patch Set Updates (PSU) dans le cas de la version 12.1 et inférieure, et Release Updates (RU) pour la version 12.2 et supérieure. Celles-ci incluent des mises à jour de sécurité critiques ainsi que des correctifs non liés à la sécurité recommandés par Oracle. Les versions du moteur de base de données Amazon RDS sont créées avec une PSU ou une RU donnée comme base et peuvent contenir des corrections additionnelles en plus.
 
Pour une liste complète des correctifs inclus dans chaque version, veuillez consulter la documentation.
 
Du point de vue d'Amazon RDS, un changement de version serait considéré comme étant majeur si la version majeure ou le niveau de mise à jour est modifié. Par exemple, passer de 12.1.0.2.v20 à 12.2.0.1.rur-2020-04.rur-2020-04.r1 ou de 19.0.0.0.ru-2020-04.rur-2020 04.r1 à 21.0.0.0.ru-2020-04.rur-2020-04.r1 serait un changement de version **majeur**. Un changement de version serait considéré comme mineur si l'on passe de 12.1.0.2.v20 à 12.1.0.2.v22 ou de 19.0.0.0.ru 2020-04.rur-2020-04.r1 à 19.0.0.0.ru-2020-10.rur-2020-10.r1.
 
Pour obtenir la dernière liste des versions majeures prises en charge par Amazon RDS for Oracle, consultez la documentation.
 
Q : Quelle est la composition de l'ensemble de correctifs de ma version du moteur DB pour Oracle ?
Consultez le guide de l'utilisateur Amazon RDS pour les détails sur la composition de l'ensemble de correctifs pour chacune des versions de moteur de base de données d'Oracle.
 
Q : Le service Amazon RDS fournit-il des directives pour la transition vers des versions plus anciennes ou plus récentes des moteurs prises en charge ?
Oui. Consultez la FAQ sur Amazon RDS.
 
Q : Quelles sont les différentes versions de la base de données prises en charge par Amazon RDS for Oracle ?
Pour plus d'informations sur les différentes versions prises en charge par Amazon RDS for Oracle, reportez-vous aux notes de mise à jour du moteur de base de données Oracle.

Q : Est-ce qu'Amazon RDS for Oracle prend en charge Oracle Market Driven Support (MDS) pour la version 11.2.0.4 ?

Veuillez contacter l'équipe dédiée à votre compte AWS ou AWS Support pour en savoir plus sur Oracle MDS pour Amazon RDS for Oracle. 

Q : Où puis-je trouver le planning de fin du support des versions 12.1.0.2 et 12.2.0.1 par Amazon RDS for Oracle ?
Veuillez vous reporter au message du forum.

Q : Où puis-je trouver le planning de fin du support de la version 18.0.0.0 par Amazon RDS for Oracle ?

Veuillez vous reporter au message du forum.

Options et fonctions

Q : Quels sont les types de réplications pris en charge par Amazon RDS for Oracle ?
Amazon RDS for Oracle prend en charge deux types de technologies de réplication : les réplicas Amazon RDS Multi-AZ et les réplicas Oracle. Les déploiements multi-AZ sont pris en charge à la fois par les modèles de licence incluse et BYOL (Apportez votre propre licence), tandis que les réplicas ne sont pris en charge que par le modèle BYOL (Apportez votre propre licence). Amazon RDS for Oracle fournit un déploiement multi-AZ pour améliorer la disponibilité et la durabilité des instances de bases de données (DB) au sein d'une région AWS spécifique. Le service fait souvent office de solution de reprise après sinistre efficace dans la plupart des cas d'utilisation. Pour les clients qui exécutent des bases de données stratégiques et qui sont soumis à une exigence opérationnelle relative à leur configuration de reprise après sinistre de répartir ces bases de données dans plusieurs régions AWS, la fonction de réplicas d'Oracle est un choix parfait.
 
Les réplicas d'Amazon RDS for Oracle sont complémentaires aux déploiements multi-AZ d'Amazon RDS. Amazon RDS Multi-AZ apporte disponibilité élevée et protection élevée, et le réplica associé d'Oracle de la région s'occupe de la capacité de mise à l'échelle des charges de travail en lecture seule. En complément, le réplica d'Oracle entre région fournit la reprise après sinistre en plus de la capacité de mise à l'échelle en lecture.
 
En outre, vous pouvez utiliser des solutions de réplication logique telles qu' Amazon Database Migration Service (DMS), Oracle GoldenGate et d'autres. Ces solutions sont généralement gérées par le client et capturent les modifications à partir des journaux de reprise archivés afin de les répliquer dans d'autres entrepôts de données.
 
Q : Est-ce qu'Amazon RDS utilise Oracle Data Guard pour les déploiements multi-AZ ?
Oracle Data Guard est une fonctionnalité de haute disponibilité disponible pour Oracle Database Enterprise Edition. Amazon RDS utilise actuellement une technologie de réplication synchrone et une fonctionnalité de basculement automatique différentes pour les déploiements Multi-AZ des instances DB Oracle. Les déploiements Multi-AZ sont disponibles pour toutes les éditions Oracle Database prises en charge par Amazon RDS.
 
Les réplicas en lecture Amazon RDS for Oracle (aussi bien dans la région qu'entre régions) utilisent Oracle Active Data Guard entre les instances de base de données (réplicas en lecture) de sauvegarde principales et physiques. Amazon RDS for Oracle configure une réplication Data Guard asynchrone entre l'instance principale et le réplica en lecture. Si le réplica est en mode lecture seule, assurez-vous que vous disposez de licences Active Data Guard. Si vous placez le réplica en mode monté, vous n'avez pas besoin de licences Active Data Guard. Seul le moteur de base de données Oracle prend en charge les réplicas montés.
 
Q : Aurai-je besoin d'une ou de plusieurs licences supplémentaires si j'utilise des déploiements multi-AZ pour mes instances de base de données Oracle dans le cadre du modèle de licence « BYOL » ?
Oui, vous devriez avoir besoin du double de licences pour les déploiements Multi-AZ par rapport à un déploiement Mono-AZ pour prendre en compte l'instance DB de secours. Il vous est toutefois recommandé de vérifier votre accord de licence logiciel Oracle et de respecter les politiques de licence d'Oracle.
 
Q : Oracle RAC est-il pris en charge sur Amazon RDS ?
Non, RAC n'est actuellement pas pris en charge.
 
Q : Quelles sont les options d'Enterprise Edition prises en charge dans Amazon RDS ?
Reportez-vous à la section « Prise en charge des fonctions de base de données » de la page de documentation.
 
Q : Quels sont les jeux de caractères pris en charge dans Amazon RDS for Oracle ?
Amazon RDS prend en charge les 30 jeux de caractères de la liste des jeux de caractères de base de données ASCII recommandés par Oracle. Vous pouvez spécifier le jeu de caractères souhaité lors de la création d'une instance de base de données. Cette opération est facultative. Le jeu de caractères par défaut est AL32UTF8. Pour plus d'informations, consultez la documentation Amazon RDS.
 
Q : Qui gère le portefeuille Oracle et la clé de chiffrement principale si l'option de chiffrement transparent des données est activée dans Amazon RDS ?
Amazon RDS assure la gestion du portefeuille Oracle et de la clé de chiffrement principale pour l'instance DB.
 
Q : Comment puis-je savoir si Amazon RDS prend en charge une fonction spécifique d'Oracle Database ?
Oracle Database prend en charge un certain nombre de fonctions qui varient avec l'édition d'Oracle Database que vous exécutez. Référez vous au guide de l'utilisateur Amazon RDS pour savoir quelles fonctions Oracle sont actuellement prises en charge par Amazon RDS.
 
Q : Prenez-vous en charge les instances avec une empreinte mémoire plus importante mais avec un nombre de vCPU plus faible ?
Amazon RDS for Oracle prend en charge les instances à mémoire étendue pour le type d'instance R5. Ces instances offrent un faible nombre de vCPU mais une empreinte mémoire plus importante, ce qui permet aux clients de dimensionner correctement leurs applications et de réaliser des économies. Pour plus d'informations, consultez les types d'instance pris en charge dans Amazon RDS for Oracle.
 
Q : Amazon RDS Database Activity Streams prend-il en charge Amazon RDS for Oracle ?
Oui, Database Activity Streams (DAS) pour Amazon Relational Database Service (Amazon RDS) for Oracle fournit un flux quasiment en temps réel de toutes les déclarations auditées (SELECT, DML, DDL, DCL, TCL) exécutées dans votre instance de base de données. Les données d'audit sont collectées à partir de l'audit unifié de la base de données, tandis que le stockage et le traitement de l'activité de la base de données sont gérés en dehors de votre base de données. Dans le cadre du déploiement de DAS, votre administrateur de base de données spécifie les politiques d'audit unifiées de la base de données native Oracle sur des objets définis. Ensuite, votre administrateur de sécurité démarre DAS sur votre instance de base de données Amazon RDS for Oracle et fournit une clé AWS Key Management Service (KMS) pour le chiffrement. L'activité de votre base de données est chiffrée puis poussée de manière asynchrone vers un flux de données Amazon Kinesis alloué au nom de votre instance de base de données Amazon RDS for Oracle. Les autorisations d'activation et de désactivation de DAS peuvent être gérées par IAM, ce qui permet une séparation des tâches entre le personnel chargé de la sécurité/conformité et les administrateurs de base de données. Pour en savoir plus sur Amazon RDS Database Activity Streams pour Oracle, consultez la documentation.
 
Q : Comment puis-je effectuer des sauvegardes entre régions et des restaurations ponctuelles pour mes besoins de reprise après sinistre ?
Amazon RDS prend en charge les sauvegardes automatisées entre régions pour Oracle. Lorsque cette fonctionnalité est activée, les instantanés et les sauvegardes archivées du journal de reprise, capturés et conservés dans la région source où réside votre instance RDS, sont automatiquement répliqués vers une deuxième région. RDS maintient alors les instantanés et les journaux archivés en fonction de la période de rétention des sauvegardes que vous avez choisie pour permettre une restauration ponctuelle (PITR) dans la région de destination. Cette fonction est idéale si vous avez besoin d'une capacité DR rentable qui vous aide à économiser sur les coûts de calcul et, dans certains cas, de licence jusqu'à ce qu'une PITR soit nécessaire dans une autre région. Pour plus d'informations, lisez cet article de blog.
 
Q : Puis-je mettre automatiquement à niveau le fichier de fuseau horaire actuel vers la dernière version sur mon instance de base de données ?
Oui. Amazon RDS for Oracle prend en charge la mise à niveau automatique du fichier de fuseau horaire d'Oracle. Pour activer cette fonction, vous devez ajouter l'option TIMEZONE_FILE_AUTOUPGRADE. Pour plus d'informations, consultez la documentation.
En savoir plus sur la tarification du produit

Vous pouvez essayer Amazon RDS gratuitement. Paiement en fonction de l'utilisation. Il n'y a pas de frais minimums.  

En savoir plus 
Créer gratuitement un compte

Obtenez un accès instantané à l'offre gratuite d'AWS. 

S'inscrire 
Commencer à créer dans la console

Démarrez avec Amazon RDS for Oracle sur la console AWS.

Se connecter