Cloud AWS
Cloud AWS
Premiers pas avec Amazon Relational Database Service

Une base de données relationnelle est un ensemble d'éléments de données dotés de relations prédéfinies entre eux. Ces éléments sont organisés en un jeu de tables composées de colonnes et de lignes. Les tables permettent de répertorier les informations sur les objets qui doivent être représentés dans la base de données. Chaque colonne d'une table comporte un certain type de données, et chaque champ indique la valeur réelle d'un attribut. Les lignes d'une table représentent un ensemble de valeurs liées d'un objet ou d'une entité. Chaque ligne d'une table peut être marquée avec un identifiant unique, appelé clé principale, et les lignes de dans plusieurs tables peuvent être associées en utilisant des clés étrangères. Ces données sont accessibles de plusieurs manières sans qu'il soit nécessaire de réorganiser les tables de la base de données elles-mêmes.

rds-thumbnail
6:44
Présentation d'Amazon Relational Database Service
15

SQL

SQL (Structured Query Language) est l'interface principale qui permet de communiquer avec les bases de données relationnelles. SQL est devenue une norme de l'American National Standards Institute (ANSI) en 1986. La norme ANSI SQL est prise en charge par tous les moteurs de bases de données relationnelles courants, certains d'eux disposant même d'une extension à ANSI SQL pour prendre en charge des fonctionnalités qui leur sont propres. SQL permet d'ajouter, de mettre à jour ou de supprimer des lignes de données, de récupérer des sous-ensembles de données pour le traitement des transactions et les applications analytiques et de gérer tous les aspects de la base de données.

Intégrité des données

L'intégrité des données désigne l'exhaustivité, l'exactitude et la cohérence globales des données. Les bases de données relationnelles utilisent un ensemble de restrictions pour mettre en œuvre l'intégrité des données dans la base de données. Ces restrictions incluent les clés principales, les clés étrangères, et les contraintes « Not NULL », « Unique », « Default » et « Check ». Ces contraintes d'intégrité permettent d'appliquer les règles métier sur les données des tables, afin de garantir l'exactitude et la fiabilité des données. De plus, la plupart des bases de données relationnelles autorisent également l'intégration de codes personnalisés dans les déclencheurs, qui sont exécutés en fonction d'une action réalisée sur la base de données.

Transactions

Une transaction de base de données désigne une ou plusieurs instructions SQL exécutées en tant que séquence d'opérations. Ces instructions constituent une unité de travail logique unique. Les transactions fournissent une proposition « tout ou rien » : ce qui signifie que la transaction tout entière doit être réalisée en tant qu'unité unique et être écrite sur la base de données, sans quoi aucun de ses composants individuels ne sera soumis. Dans la terminologie des bases de données relationnelles, une transaction entraîne un résultat COMMIT ou ROLLBACK. Chaque transaction est traitée de manière cohérente et fiable, indépendamment des autres transactions.

Conformité ACID

Toutes les transactions de base de données doivent présenter les propriétés ACID (c'est-à-dire atomicité, cohérence, isolation et durabilité) pour garantir l'intégrité des données.

L'atomicité requiert que toute transaction dans son ensemble soit exécutée avec succès. Si une partie de la transaction échoue, cette dernière sera invalidée dans son intégralité. La cohérence requiert que les données écrites dans la base de données dans le cadre d'une transaction soient conformes à toutes les règles et restrictions définies, notamment les contraintes, les opérations en cascade et les déclencheurs. L'isolation est essentielle pour assurer un contrôle de concurrence et veiller à ce que chaque transaction soit indépendante. La durabilité requiert que toutes les modifications réalisées sur la base de données soient permanentes une fois la transaction exécutée avec succès.

15

Amazon Aurora est un moteur de bases de données relationnelles compatible avec MySQL et PostgreSQL, qui associe la vitesse et la disponibilité des bases de données commerciales haut de gamme à la simplicité et à la rentabilité des bases de données open source. Amazon Aurora propose des performances jusqu'à cinq fois supérieures à celles de MySQL, avec la sécurité, la disponibilité et la fiabilité d'une base de données commerciale contre un dixième du coût. En savoir plus »

Amazon RDS vous permet de déployer plusieurs éditions de la base de données Oracle en quelques minutes, avec une capacité matérielle économique et redimensionnable. Vous pouvez utiliser des licences Oracle existantes ou payer pour utiliser une licence à l'heure. RDS vous permet de vous consacrer au développement de vos applications en gérant les tâches d'administration des bases de données complexes, notamment le provisionnement, les sauvegardes, l'application des correctifs, la surveillance et la mise à l'échelle matérielle. En savoir plus »

Amazon RDS for SQL Server facilite la configuration, l'exploitation et la mise à l'échelle de SQL Server dans le cloud. Vous pouvez déployer plusieurs éditions de SQL Server, notamment les éditions Express, Web, Standard et Enterprise. Amazon RDS for SQL Server vous fournit un accès direct aux capacités natives de SQL Server, par conséquent vos applications et outils fonctionnent sans qu'aucune modification soit requise. En savoir plus »

MySQL est un système de gestion de bases de données relationnelles (SGBDR) open source utilisé par un grand nombre d'applications Web. Amazon RDS for MySQL vous permet de bénéficier des fonctionnalités d'un moteur de bases de données MySQL classique. Cela signifie que le code, les applications et les outils que vous utilisez déjà avec vos bases de données fonctionnent avec Amazon RDS, sans qu'aucune modification soit requise. En savoir plus »

PostgreSQL est un puissant système de bases de données relationnelles objets open source et professionnel, qui est axé sur l'extensibilité et la conformité aux normes. PostgreSQL est doté d'un grand nombre de fonctionnalités sophistiquées et exécute des procédures stockées dans plus d'une dizaine de langages de programmation, notamment Java, Perl, Python, Ruby, Tcl, C/C++, et son propre PL/pgSQL, qui est similaire au PL/SQL d'Oracle. En savoir plus » 

MariaDB est un moteur de bases de données compatible avec MySQL, et une branche de ce dernier. Il a été conçu par les développeurs qui ont créé MySQL. Amazon RDS facilite la configuration, l'utilisation et la mise à l'échelle des déploiements MariaDB dans le cloud. Avec Amazon RDS, vous pouvez déployer des bases de données MariaDB scalables en quelques minutes, avec une capacité matérielle économique et redimensionnable. En savoir plus »

Pour commencer à utiliser Amazon RDS, c'est très simple. Suivez notre Guide de démarrage pour créer votre première instance Amazon RDS en quelques clics.

 

Se lancer gratuitement