Hess Corporation est l'une des principales entreprises indépendantes mondiales dans le secteur de l'énergie. Elle est spécialisée dans l'exploration et la production de pétrole et de gaz naturel. Fondée en 1933, Hess Corporation possède des bureaux dans plus de douze pays. L'entreprise a installé son siège national à New York et ses sièges régionaux à Houston, au Texas (Etats-Unis), et à Kuala Lumpur, en Malaisie.

Les entreprises procèdent à des acquisitions et à des cessions d'activités pour des raisons stratégiques et financières, entre autres. Ce processus peut affecter toutes les branches d'une organisation et engendrer une interruption d'activité s'il n'est pas géré de manière efficace. En 2013, Hess a décidé de rationaliser son activité pour se concentrer sur l'exploration et la production d'énergie. Dans le cadre de cette démarche, l'entreprise a annoncé en mars 2013 son intention de céder ses activités de distribution, notamment la vente, le commerce énergétique et les terminaux pétroliers. En prévision de la séparation des systèmes et des données de l'entreprise en vue de les céder à des acheteurs potentiels, le service informatique de Hess a commencé à utiliser Amazon Web Services (AWS) en juillet 2013. L'entreprise a conclu un accord afin que son environnement soit opérationnel d'ici janvier 2014.

« Nous avions déjà utilisé les fonctionnalités de la technologie du cloud et de l'infrastructure en tant que service (IaaS). L'annonce de la cession des activités nous a donné l'occasion unique d'accélérer le taux d'adoption », affirme Jim McDonald, l'architecte en chef. « Nous devions fournir à l'acheteur une infrastructure fonctionnelle et opérationnelle. Nous avions également l'obligation envers Hess de garantir que cette infrastructure pourrait être fournie rapidement sur le plan juridique et physique. L'utilisation du cloud nous a permis de répondre à toutes ces exigences, et nous sommes très satisfaits des résultats obtenus. »

Début 2013, le service informatique avait engagé des discussions à propos du cloud avec Nimbo, un consultant de niveau avancé du réseau de partenaires AWS (APN). En collaborant avec Nimbo, Hess a établi une courte liste des fournisseurs de technologie cloud, et son choix s'est finalement porté sur Amazon Web Services (AWS).

« Nous n'avions pas le temps de concevoir de nouveau des applications », indique Jim McDonald. « AWS pouvait prendre en charge nos anciennes applications 32 bits sur Windows Server 2003, plusieurs bases de données SQL Server et Oracle, ainsi qu'un environnement Citrix robuste. »

Pour préparer l'infrastructure qui permettrait de migrer l'infrastructure sur AWS, Hess et Nimbo ont développé une approche en deux temps qu'ils ont mis en place en parallèle :

• Un inventaire détaillé répertoriant les serveurs à migrer, les niveaux des systèmes d'exploitation, les exigences en termes de processeur et de mémoire, la configuration du stockage, ainsi que les exigences en matière de sauvegarde et de restauration

• Un processus de vérification des applications identifiant les applications qui seraient transmises à l'acheteur, les points d'intégration, les exigences en matière de performances, l'accès à distance, la consommation et l'évolution du disque

« Nous ne voulions pas apporter de changements à l'infrastructure qui auraient compliqué le processus », précise Jim McDonald. « Dans la mesure du possible, nous avons créé les instances sur AWS à partir des mêmes spécifications que l'environnement sur site. »

Ira Bell, co-fondateur et directeur des opérations chez Nimbo, rapporte : « Nous pensons qu'AWS a joué un rôle important pour concrétiser l'idée de rassembler toute l'organisation dans un package et de le remettre ensuite à l'acheteur. Nous avons traité la branche Commerce énergétique comme s'il s'agissait d'un véritable objet. Nous avons passé beaucoup de temps à réfléchir sur la manière dont nous pouvions placer cet objet dans un type d'environnement à part ou dans une sorte de zone neutre. Il était essentiel que l'activité continue de prospérer et d'être florissante pendant cette transition. »

Hess a sélectionné une série d'applications pilotes en juillet, puis a commencé à développer l'infrastructure de base sur la plate-forme AWS. Après avoir obtenu des résultats positifs rapidement et reçu l'approbation de la direction, l'équipe a passé plusieurs semaines à rassembler des informations détaillées sur le portefeuille d'applications restant et à fournir des indications à Nimbo concernant les exigences en matière de sécurité.

L'utilisation d'un environnement sur le cloud a constitué un bouleversement organisationnel et culturel pour Hess. Il était en outre primordial que les équipes chargées des applications soient sur la même longueur d'onde. « Il était extrêmement important que tout le monde se familiarise avec les capacités de la plateforme AWS et soit convaincu de l'approche choisie », insiste Jim McDonald. Nimbo a organisé des sessions informelles pour donner l'occasion aux développeurs des applications, qui n'auraient pas utilisé AWS en temps normal, de découvrir les technologies et fonctionnalités cloud fondamentales.

Hess a établi une connexion VPN en août 2013 pour relier son centre de données sur site à l'aide de Amazon Virtual Private Cloud (Amazon VPC) sur AWS. « Amazon VPC constituait un excellent moyen pour nous de diviser en toute logique les serveurs en sous-réseaux appropriés et d'appliquer la configuration réseau à notre guise. »

Au fur et à mesure de l'évolution de ses besoins, Hess a basculé vers AWS Direct Connect et une connexion de 1 Go/s, afin d'obtenir des performances réseau constantes. « Nous avions fixé des exigences assez complexes en matière de réplication de données lors de la migration », déclare Jim McDonald. « Tout a fonctionné comme prévu, et nos équipes d'assistance ont pu utiliser les mêmes outils de gestion des serveurs auxquels ils étaient habitués dans notre centre de données. Le cloud était une extension de notre réseau. »

Hess a migré environ 300 serveurs vers AWS dans la région USA Est (Virginie du Nord). Les instances Amazon Elastic Block Store (Amazon EBS) associées à Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2) ont fourni un stockage par bloc permettant de conserver près de 500 To de données. Les volumes IOPS dimensionnés pour le stockage, associés aux instances optimisées pour EBS, ont permis d'obtenir des performances de serveurs constantes et à faible latence, ainsi que des demandes E/S plus ardues. Dans des cas extrêmes, les volumes IOPS dimensionnés ont été configurés sous forme de matrice RAID en vue d'augmenter les performances.

En outre, l'environnement a été étendu sur plusieurs zones de disponibilité, afin de mieux le positionner en cas de reprise après sinistre. McDonald explique ce choix : « Nous n'avions pas l'obligation contractuelle de fournir une fonctionnalité de reprise après sinistre, mais nous avons décidé de placer l'environnement de développement dans une seconde zone de disponibilité. De cette manière, l'acheteur pouvait l'utiliser pour développer un programme de reprise après sinistre. »

Pour son environnement sur site, Hess a utilisé un système de sauvegarde sur bande. Sur AWS, l'équipe a configuré la plateforme de manière à créer des instantanés de chaque volume et à les stocker dans Amazon Simple Storage Service (Amazon S3) afin d'effectuer des sauvegardes de données pendant la nuit. Les instantanés ont été joints aux instances dans le but de récupérer des fichiers ou d'effectuer des retours en arrière. « Les instantanés nous permettaient de nous protéger contre les pannes de serveurs, la suppression accidentelle de données ou la corruption », ajoute Jim McDonald. « Nous avons tiré parti d'AWS pour copier facilement des instantanés depuis une région AWS vers une autre en utilisant la console Amazon EC2, des outils d'interface de ligne de commande Amazon EC2 ou encore une API. Nous avons utilisé des copies d'instantanés pour créer des sauvegardes de données, de nouveaux volumes Amazon EBS et des images machine Amazon (AMI) standard exécutant Windows Server 2003 et Windows Server 2008. »

Hess a utilisé plusieurs versions de Microsoft SQL Server dans l'environnement, notamment les versions Standard et Entreprise de SQL Server 2000, SQL Server 2005 et SQL Server 2008. Pour créer des sauvegardes des bases de données SQL Server et des bases de données Oracle associées, l'entreprise a utilisé des outils de sauvegarde de bases de données natifs dans Amazon S3, puis dans Amazon Glacier pour effectuer un archivage à long terme.

Amazon CloudWatch contrôle les ressources du cloud et les applications. L'infrastructure sur site de l'entreprise intégrait des appareils NetScaler pour l'équilibrage de charge, et F5 pour la gestion du pare-feu des applications. Hess a eu recours à AWS Marketplace pour virtualiser les appareils sur site sur le cloud. L'illustration 1 décrit l'infrastructure sur AWS.

hess-arch-diagram

Illustration 1. Infrastructure de la branche Commerce énergétique sur AWS

L'environnement informatique créé pour la branche Commerce énergétique est constitué à 50 % d'un logiciel standard et à 50 % d'applications personnalisées. Quasiment toutes les applications personnalisées ont été développées à l'aide du framework Microsoft .NET. La plupart des applications (personnalisées et standard) utilisaient des bases de données SQL Server ou Oracle selon les besoins. Environ 70 % des applications sont basées sur le Web, et le pourcentage restant correspond à des applications dites de « client lourd » (en d'autres termes, elles fonctionnent sur des ordinateurs connectés à un réseau).

Hess a tiré parti de la plateforme AWS non seulement pour créer et développer rapidement l'environnement, mais également pour le supprimer tout aussi rapidement. « Si un élément ne fonctionnait pas, nous pouvions le supprimer, puis le créer de nouveau en quelques heures ou jours », indique Jim McDonald. « La possibilité de créer des dizaines de serveurs rapidement a représenté un avantage immense pour nous. »

Hess a créé la moitié des serveurs dont elle avait besoin pour son environnement de production, puis a cloné les serveurs restants en utilisant du code. Grâce à cette méthode, Nimbo est parvenue à créer une centaine de serveurs en un seul jour. « Cela aurait été inimaginable dans notre environnement sur site », précise Jim McDonald. « Pouvoir créer 100 serveurs en un simple clic était tout bonnement incroyable. » « La maîtrise des opérations de développement constitue l'une des principales forces de Nimbo », ajoute Ira Bell. « Nous connaissons des dirigeants qui parviennent à faire prospérer véritablement leur activité lorsqu'ils peuvent tirer profit d'une plateforme comme AWS. »

En utilisant le cloud AWS, Hess est parvenue à installer Microsoft Windows et SQL Server, puis à créer facilement des appliances virtuelles, sans devoir effectuer d'achats coûteux ou suivre un processus fastidieux. « Ce type de projet apporte toujours son lot de défis », remarque Jim McDonald. « L'environnement AWS fournit des alternatives et différentes méthodes pour résoudre tous les problèmes rencontrés. Cette flexibilité a joué un rôle clé dans notre réussite. »

« Ce projet consistait à placer rapidement notre branche Commerce énergétique sur le marché, et nous sommes parvenus à la migrer sur le cloud AWS en six mois », se targue Jim McDonald. « Cette migration aurait nécessité deux fois plus de temps si nous avions utilisé des serveurs physiques. »

Hess souhaitait pouvoir fournir l'infrastructure à un nouveau propriétaire aussi facilement que possible, sans mettre en place un accord d'assistance contraignant. L'entreprise a commencé à utiliser AWS en tant qu'environnement de production pour sa branche Commerce énergétique en janvier 2014. Elle a ensuite transmis cet environnement à l'acheteur en février.

Pour réduire au maximum les risques en matière de sécurité et l'accès à l'environnement, Hess a utilisé un dispositif AWS Multi Factor Authentication (MFA) pour prendre en charge l'authentification. L'acheteur a configuré un compte AWS puis, après avoir transféré ses informations d'identification, Hess a remis le dispositif à l'acheteur. « Le transfert du dispositif s'est déroulé lors d'une réunion de 30 minutes », indique Jim McDonald. « Le processus était d'une simplicité étonnante. »

« Hess et Nimbo ont véritablement tiré profit d'AWS dans le cadre de l'un des plus uniques cas d'utilisation du cloud », se réjouit Ira Bell. « Nous avons remis les clés à l'acheteur à l'aide d'un processus à la fois simple et organisé, et l'activité a pu prospérer comme prévu. Je suis fortement impressionné par les responsables de Hess et AWS, qui ont permis à Nimbo de participer à une implémentation dans le cloud au succès retentissant. »

Le succès de cette acquisition a permis d'augmenter la visibilité des services cloud au sein de l'entreprise Hess. « Le travail que nous avons fourni a permis de montrer à l'entreprise l'éventail des capacités d'AWS », conclut Jim McDonald. « Les efforts particuliers fournis dans le cadre de ce projet ont été motivés par la cession de la branche Commerce énergétique, mais maintenant que nous avons effectué cette démarche avec succès, nous connaissons les capacités d'AWS Cloud. A l'avenir, nous chercherons à créer des solutions de cloud comme alternatives à nos capacités sur site. »

Pour en savoir plus sur la manière dont AWS peut vous aider à gérer votre activité, consultez notre page consacrée à l'informatique d'entreprise avec AWS : http://aws.amazon.com/fr/enterprise-it/.

Pour obtenir plus d'informations sur la manière dont Nimbo peut aider votre entreprise à opérer sur le cloud AWS, recherchez Nimbo dans l'annuaire des partenaires AWS.