Q : Qu'est-ce qui change ?

Les ID d'instance EC2 et de réservation, ainsi que les ID de volume et d'instantané (snapshot) pour EBS et Storage Gateway, adoptent un format plus long. La transition vers des ID de réservation et d'instance plus longs a commencé en janvier 2016 et durera jusqu'au début du mois de décembre 2016, et la transition vers des ID d'instantané (snapshot) et de volume plus longs a commencé en avril 2016 et durera jusqu'au début du mois de décembre 2016. Pendant ce temps, vous pouvez choisir le format d'ID de ces ressources et vous pouvez mettre à jour vos scripts et vos outils de gestion pour ajouter une prise en charge du format plus long. Après le début du mois de décembre 2016, tous les nouveaux instantanés, volumes, réservations et instances nouvellement créés devront utiliser le format d'ID plus long.

Le nouveau format s'appliquera uniquement aux ressources nouvellement créées ; vos ressources existantes ne seront pas concernées. Rendez-vous sur le blog AWS pour une présentation étape par étape de comment adopter les ID plus longs.

Q : Vais-je devoir faire une mise à niveau vers des versions plus récentes des kits SDK ou du CLI AWS ?

Pour utiliser le CLI et les kits SDK AWS avec les ID plus longs, il est nécessaire de procéder à une mise à niveau vers les versions suivantes :

– PHPv2 : mise à niveau nécessaire vers la version v2.8.27+
– PHPv3 : mise à niveau nécessaire vers la version v3.15.0+
– CLI : mise à niveau nécessaire vers la version v1.10.2+
– Boto3 : mise à niveau nécessaire vers la version v1.2.1+
– Botocore : mise à niveau nécessaire vers la version v1.3.24+

Les kits SDK suivants sont entièrement compatibles avec les ID plus longs, et n'ont pas besoins d'être mis à niveau : PHP v1, Boto v1, Boto v2, Ruby v1, Ruby v2, JavaScript, Java, .NET, Outils AWS pour Windows PowerShell et Go.

Pour tous les outils, si vous voulez utiliser les nouvelles API ModifyIdFormat et DescribeIdFormat, vous devrez mettre à jour vos outils pour recevoir les nouvelles API à partir de janvier 2016.

Q : À quoi ressemblera le nouveau format d'identifiant ?

Le nouveau format d'identifiant suivra le modèle du format actuel, mais il sera plus long. Le nouveau format sera -<17 caractères>, p. ex. « i-1234567890abcdef0 » pour les instances EC2 ou « snap-1234567890abcdef0 » pour les instantanés (snapshots) EBS.

Un exemple du nouveau format d'ID d'instance dans la console EC2 est illustré ci-dessous. 

nouveau format d'ID d'instance

Q : Pourquoi ce changement est-il nécessaire ?

Nous avons besoin de ce changement, car AWS connaît une croissance rapide et continue. Nous allons commencer à manquer d'ID pour certaines ressources EC2 et EBS dans un an environ. Afin de pouvoir créer de manière ininterrompue et sur le long terme de nouveaux instantanés (snapshots), volumes, instances et réservations, nous avons besoin d'introduire un format d'ID plus long pour ces ressources. D'autres identifiants auront peut-être également besoin d'être rallongés dans les années à venir.

Q : Quelles vont être les conséquences de ce changement sur moi ?

Il est très possible que vous n'ayez pas besoin d'apporter des changements à votre système pour gérer le nouveau format. Si vous utilisez uniquement la console pour gérer les ressources AWS, cela n'aura certainement aucune répercussions, mais vous devez tout de même mettre à jour vos paramètres pour utiliser le format d'ID plus long dès que possible. Si vous interagissez avec les ressources AWS via des API, des kits SDK ou la CLI AWS, cela aura peut-être des répercussions, selon que votre logiciel attend ou non un format d'ID particulier lors de la validation ou de la persistance des ID de ressource. Si tel est le cas, vous devrez peut-être mettre à jour vos systèmes pour gérer le nouveau format.

Voici quelques exemples de défaillances :
• Si vos systèmes utilisent des expressions régulières pour valider le format d'ID, vous recevrez peut-être une erreur si un format plus long est rencontré.
• Si les schémas de votre base de données attendent des longueurs d'ID définies, vous ne pourrez peut-être pas stocker un ID plus long.

Selon les outils que vous utilisez, vous devrez peut-être faire une mise à niveau vers des versions plus récentes du CLI ou des kits SDK AWS. Référez-vous à la liste ci-dessus pour connaître les outils affectés et les versions compatibles.

Q : Cela affectera-t-il les ressources existantes ?

Non, seulement les ressources créées après votre adoption du format plus long seront affectées. Une fois qu'un ID (long ou court) a été attribué à une ressource, cet ID ne change jamais. Une ressource créée avec l'ancien format d'ID gardera toujours son ID plus court, et une ressource créée avec le nouveau format gardera toujours son ID plus long, même si vous décidez de revenir au format court.

Q : Quand ce changement se produira-t-il ?

Le calendrier du déploiement des ID d'instance et de réservation plus longs est indiqué ci-dessous. 

Calendrier du déploiement des ID d'instance, de réservation, de volume et d'instantané (snapshot)

Depuis le 13 janvier 2016, les ID d'instance EC2 et de réservation plus longs sont disponibles à l'adoption via les API et la console. Entre janvier 2016 et décembre 2016, tous les comptes peuvent adopter les ID d'instance et de réservation plus longs et revenir au format court selon les besoins à des fins de test.

A partir du 28 avril 2016, les nouveaux comptes possèderont par défaut des ID d'instance EC2 et de réservation plus longs dans chaque région AWS, à l'exception de Pékin (Chine) et d'AWS GovCloud (USA). Ces comptes pourront demander à utiliser le format court si nécessaire.

Les ID de volume et d'instantané (snapshot) EBS et Storage Gateway plus longs sont disponibles à l'adoption via les API et la console à partir du 25 avril 2016. Les nouveaux comptes créés à partir de juin 2016 auront par défaut les ID de volume et d'instantané (snapshot) plus longs, avec la possibilité de revenir à l'ancien format si nécessaire.

Le début du mois de décembre 2016 est la date limite pour ajouter la prise en charge des ID plus longs. La transition vers les ID plus longs aura lieu une région à la fois, entre le 5 et le 16 décembre 2016. Après cette date, il ne sera plus possible d'alterner entre les formats, et tous les ID d'instance, de réservation, de volume et d'instantané (snapshot) nouvellement créés suivront le format long.

Q : Pourquoi la période de déploiement est-elle si longue ?

Nous voulons vous donner autant de temps que possible pour tester vos systèmes avec le nouveau format. Une longue fenêtre de transition offre un maximum de flexibilité pour tester et mettre à jour vos systèmes de manière incrémentale et vous aidera à réduire les interruptions lorsque vous ajouterez la prise en charge du nouveau format.

Q : Que se passe-t-il si je préfère continuer à recevoir le format d'ID plus court après décembre 2016 ?

Ce sera malheureusement impossible, quelle que soit votre configuration.

Q : Comment l'adoption fonctionne-t-elle ? Et l'abandon ?

Pendant la période de transition (de janvier 2016 à décembre 2016), vous pouvez choisir de recevoir des ID courts ou longs en utilisant les API ou la console EC2. ModifyIdFormat définit le format des ID d'instance et de réservation, et DescribeIdFormat vous permet d'afficher les paramètres du format d'ID. Ces deux API s'appliquent à l'utilisateur qui effectue l'appel et sont spécifiques aux régions. Les paramètres de format d'ID peuvent être modifiés par utilisateur IAM, région et type de ressource. Les utilisateurs IAM sans paramètres explicites reviendront aux paramètres du compte root. L'application des paramètres de format d'ID prend généralement quelques minutes après une mise à jour.

Si au cours de la phase de test, vous découvrez des problèmes que vous devez régler, vous pouvez revenir à l'ancien format jusqu'à ce que vos systèmes soient prêts à gérer des ID plus longs. Cette option est disponible jusqu'en décembre 2016. A partir de décembre 2016, le nouveau format d'ID plus long sera obligatoire et l'ancien format ne sera plus disponible.

Q : Comment activer simultanément le compte dans son intégralité ?

Oui, vous pouvez activer l'utilisation des commandes modify-identity-id-format et describe-identity-id-format de l'interface de ligne de commande AWS, et spécifiez l'ARN et le type de ressource souhaités. Vous devez effectuer cela séparément pour chaque type de ressource (instances, volumes, réservations et instantanés). Pour activer le compte dans son intégralité, vous devez définir le compte racine comme ARN (Amazon Resource Name). Les modifications s'appliqueront à l'ensemble du compte et vous n'aurez pas à définir les préférences de chaque utilisateur/rôle. Pour en savoir plus, consultez le Guide de l'utilisateur EC2 ou le Centre de connaissances.

Remarque : si vous choisissez l'utilisateur racine, tous les utilisateurs/rôles lançant des instances sur le compte adopteront la préférence de l'utilisateur racine, sauf si leur préférence d'activation (ARN) d'utilisateur/de rôle spécifique est déjà définie explicitement. Vous ne devez choisir l'utilisateur racine que si vous êtes sûr que tous les services utilisant votre compte prennent en charge les ID longs.

Q : Puis-je procéder à l'adoption dans toutes les régions à la fois ?

Vous pouvez procéder à l'adoption dans toutes les régions à la fois avec l'outil Longer-Id-Converter. Cet outil vous permet d'adopter les ID plus longs pour toutes les régions et toutes les ressources. Il assure la migration du compte root ou admin et de tous les rôles/utilisateurs IAM régis par le compte root dans toutes les régions. Il peut également être utilisé pour voir le statut d'adoption de votre compte. Pour plus d'informations sur cet outil, consultez-en le fichier README.

Remarque : si vos systèmes rencontrent un problème après la transition vers les ID plus longs, utilisez le même outil pour revenir aux ID courts pour votre compte dans toutes les régions.

Q : Puis-je utiliser les ID longs pour chaque rôle IAM ?

Oui, vous pouvez utiliser les nouvelles API modify-Identity-id-format et describe-identity-id-format pour contrôler et voir si les différentes identités ont adopté ou non les ID longs. Vous pouvez décider d'adopter les ID longs pour chaque compte, pour chaque rôle IAM ou pour chaque utilisateur IAM. En adoptant les ID longs pour les utilisateurs ou rôles IAM, vous pouvez tester vos systèmes avant d'adopter le nouveau format sur la totalité de votre compte. Pour plus d'informations, consultez le Guide de l'Utilisateur EC2.

Remarque : dans la version du 2015-10-01 de l'API Amazon EC2, si vous appelez l'API describe-id-format ou modify-id-format à l'aide des informations d'identification du rôle IAM, les résultats s'appliquent à l'ensemble du compte AWS et pas au rôle IAM spécifique. Dans la version actuelle de l'API Amazon EC2, les résultats s'appliquent correctement au rôle IAM uniquement. 

Q : Que se passera-t-il si je ne fais rien ?

Si vous n'adoptez pas le nouveau format pendant la phase de transition, vous basculerez automatiquement vers le nouveau format à la date limite, en décembre 2016. Nous déconseillons cette approche ; il est plus sûr d'ajouter la prise en charge du nouveau format pendant la fenêtre de transition, qui donne l'occasion d'effectuer des tests contrôlés.

Q : Qu'est-ce qu'un ID de réservation ? Les ID de réservation s'appliquent-ils uniquement aux instances réservées ?

Les ID de réservation s'appliquent à toutes les instances et sont différents des instances réservées. Chaque instance lancée par EC2 possède un ID de réservation. Un ID de réservation a une relation individuelle avec une demande de lancement d'instance, mais il peut être associé à plusieurs instances si vous lancez de multiples instances à l'aide de la même demande de lancement. L'ID de réservation est renvoyé par l'API DescribeInstances. Il peut être visualisé dans la description de la console de gestion EC2 pour toute instance donnée (voir ci-dessous).

ID de réservation

Q : Quelles sont les meilleures pratiques que vous recommandez pour tester mes systèmes et ajouter la prise en charge des nouveaux formats d'ID ?

Si votre logiciel peut s'exécuter sous plusieurs comptes AWS distincts, choisissez (ou créez) un compte AWS avec lequel effectuer les tests. Sinon, si votre logiciel s'exécute sous un seul compte AWS, choisissez (ou créez) un utilisateur IAM avec lequel effectuer les tests.

Paramétrez votre compte ou utilisateur IAM sélectionné pour recevoir le format d'ID long, testez votre logiciel et effectuez les changements nécessaires. Notez que si un utilisateur IAM lance une instance avec un ID plus long, tous les autres utilisateurs pourront voir cet ID dans les appels Describe ultérieurs, quels que soient les paramètres d'adoption spécifiques à l'utilisateur. Une fois que vous êtes sûr que votre logiciel fonctionnera de la manière attendue, vous pouvez basculer tous vos comptes et/ou tous vos utilisateurs vers le nouveau format. Si des problèmes imprévus surviennent, vous pouvez revenir au format court jusqu'à ce que ces problèmes soient compris et résolus. Cette procédure de test sera possible jusqu'à la date limite en décembre 2016, lorsque l'ensemble des instances, réservations, volumes et instantanés créés recevront le format d'ID long.

Une fois que votre logiciel est prêt pour fonctionner avec les ID plus longs, adoptez le format d'ID long sur tous vos comptes, régions et ressources. Ceci fait, vous avez réussi la transition complète vers le nouveau format et vous n'avez plus rien à faire.

Q : Comment savoir que j'ai terminé le processus d'adoption des ID plus longs ?

Une fois le processus de test décrit ci-dessus terminé, utilisez des ID longs pour toutes les régions et tous les utilisateurs. Vous pouvez également choisir l'utilisateur racine pour chaque région ; les paramètres de format d'ID seront ainsi mis à jour pour l'ensemble du compte, à condition qu'aucun utilisateur IAM individuel ne revienne à l'ancien format. Vous devez effectuer cela séparément pour chaque type de ressource (instances, volumes, réservations et instantanés). Ceci fait, vous avez terminé le processus de transition et vous n'aurez pas à effectuer d'autres changements pour ces types de ressource. Notez bien que, puisque les ressources existantes conservent leur ID d'origine, vous verrez un mélange d'ID longs (pour les nouvelles ressources) et d'ID courts (pour les ressources existantes) lorsque vous aurez terminé le processus d'adoption.

Q : Quel sera le type d'ID par défaut pour les nouveaux comptes ?

Pour les instances et les réservations, les comptes créés à partir du 28 avril 2016 seront configurés de façon à recevoir le format d'ID plus long par défaut dans chaque région AWS, à l'exception de Pékin (Chine) et d'AWS GovCloud (USA). Si vous êtes un nouveau client, la transition vers les ID d'instance et de réservation plus longs sera vraiment très simple. Si vous voulez que votre nouveau compte attribue le format d'ID court à vos ressources, il vous suffit de reconfigurer votre compte sur ce format d'ID comme indiqué ci-dessous. Ce flux de travail sera nécessaire jusqu'à ce que vos comptes soient prêts à recevoir les ID plus longs.

Pour les volumes et les instantanés, les comptes créés à partir de juin 2016 seront configurés pour recevoir le format d'ID plus long par défaut, avec la possibilité de revenir au format court si nécessaire jusqu'à décembre 2016.

Q : Allez-vous changer d'autres identifiants ?

Avec la croissance continue d'AWS, il est possible que nous ayons besoin d'augmenter la longueur des ID d'autres ressources dans le futur.

Q : Cela s'applique-t-il aux instances ponctuelles ?

Oui, les formats d'ID d'instance et de réservation plus longs s'appliquent à tous les types d'instance EC2.

Q : J'exécute EC2 sous Windows. Existe-t-il des informations spécifiques à Windows que je dois prendre en compte ?

Si vous utilisez des ID d'instance EC2 comme nom d'ordinateur pour vos instances EC2 sous Windows, notez que Windows limitera automatiquement le nom à 15 caractères pour se conformer à la convention d'affectation de noms NetBIOS. Vous risquez donc de voir les noms d'ordinateur limités à 15 caractères si vous utilisez cette convention d'affectation de noms. Nous vous conseillons d'opter pour un modèle d'affectation de noms unique pour éviter ce type de complication.

Q : Comment puis-je faire basculer mes instances Auto Scaling vers les ID plus longs ?

Auto Scaling reflète la configuration de l'utilisateur racine. Cela remplace la configuration effectuée par le rôle IAM. 

Q : J'utilise AWS par l'intermédiaire d'un outil tiers, que dois-je faire pour gérer les ID plus longs ?

Nous travaillons avec les tiers pour garantir la meilleure expérience utilisateur possible, mais nous vous conseillons de vous rapprocher de votre FIL pour déterminer son niveau de prise en charge de ce changement avant d'adopter le format d'ID long dans votre compte.

Q : Quand la transition finale vers les ID plus longs aura-t-elle lieu ?

La transition vers les ID plus longs aura lieu une région à la fois, entre le 5 et le 16 décembre 2016. Pour connaître la date de transition prévue pour chaque région, utilisez la commande de CLI AWS describe-id-format.

Q : Si je choisis d'utiliser les ID longs et que je reviens aux ID courts pendant la fenêtre de transition, qu'arrivera-t-il aux ressources créées avec des ID longs ?

Une fois qu'une ressource a reçu un ID, celui-ci ne peut plus être modifié, donc les ressources créées avec les ID plus longs conserveront leur ID long quelles que soient les actions ultérieures. Si vous adoptez le format plus long, que vous créez des ressources, puis que vous revenez au format court, vous verrez un mélange d'ID courts et longs, même après l'abandon du format long. La seule manière de supprimer les ID longs sera de supprimer ou mettre fin aux ressources correspondantes.

Pour cette raison, soyez prudent et évitez de créer des ressources critiques avec le nouveau format tant que vous n'avez pas fini de tester vos outils et processus d'automatisation.

Q : Que faire si mes systèmes ne fonctionnent pas normalement avant la transition finale du 16 décembre 2016 ?

Si vos systèmes ne fonctionnent pas comme prévu pendant la période de transition, vous pouvez abandonner temporairement le format d'ID plus long et dépanner vos systèmes. Cependant, votre compte repassera automatiquement aux ID plus longs après le 16 décembre 2016. Quels que soient les paramètres de votre compte, chaque instance, réservation, volume et instantané nouvellement créé recevra des ID au format plus long. Il est donc essentiel que vous testiez vos systèmes avec le format d'ID plus long avant le début de la phase de transition finale. En testant et en adoptant les ID longs plus tôt, vous avez le temps d'apporter les modifications nécessaires à vos ressources en utilisant les ID courts, et vous limitez les risques pour vos systèmes.

Q : Que se passe-t-il si je lance des ressources EC2 et EBS dans plusieurs régions pendant la phase de transition finale, en décembre 2016 ?

La longueur des ID de vos ressources dépend de leur région de lancement. Si la transition vers les ID plus longs a déjà eu lieu dans la région, les ressources qui y sont lancées auront le format d'ID plus long. Si ce n'est pas encore le cas, elles auront le format d'ID court. Ainsi, pendant la phase de transition, vous pourrez avoir un mélange d'ID courts et longs. Cependant, après le 16 décembre 2016, toutes les nouvelles ressources auront des ID au format plus long dans l'ensemble des régions.

Q : Si AWS ajoute de nouvelles régions pendant la phase de transition, ces nouvelles régions prendront-elles en charge les ID plus longs ?

Oui. Toutes les nouvelles régions lancées pendant et après la deuxième moitié de l'année 2016 attribueront par défaut des ID d'instance, de réservation, de volume et d'instantané au format plus long pour les nouveaux comptes et les comptes existants.

Q : Qu'est-ce qu'Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2) ?

Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2) est un service Web qui fournit une capacité de calcul redimensionnable dans le cloud. Destiné aux développeurs, il est conçu pour faciliter l'accès aux ressources informatiques à l'échelle du Web.

Q : Qu'est-ce que je peux faire avec Amazon EC2 ?

Tout comme Amazon Simple Storage Service (Amazon S3) permet le stockage dans le cloud, Amazon EC2 permet le "calcul" dans le cloud. L'interface simple du service Web Amazon EC2 vous permet d'obtenir et de configurer des capacités avec un minimum d'efforts. Elle fournit un contrôle complet de vos ressources informatiques et vous permet d'exécuter votre application sur l'environnement informatique d'Amazon qui a fait ses preuves. Amazon EC2 réduit le temps requis pour obtenir et démarrer de nouvelles instances de serveurs à quelques minutes, ce qui vous permet de rapidement dimensionner la capacité, de l'augmenter et de la diminuer, au fur et à mesure des modifications de vos besoins de calcul. Amazon EC2 change l'aspect financier de l'informatique en vous permettant de ne payer que pour la capacité que vous utilisez effectivement.

Q : Comment démarrer avec Amazon EC2 ?

Pour vous inscrire à Amazon EC2, cliquez sur le bouton "Inscrivez-vous pour ce service Web" sur la page de détails d'Amazon EC2. Vous devez avoir un compte Amazon Web Services pour pouvoir accéder à ce service, si vous n'en avez pas encore, on vous demandera d'en créer un lorsque vous commencerez le processus d'inscription à Amazon EC2. Après vous êtes inscrit, veuillez vous référer à la documentation Amazon EC2, qui comprend notre manuel de mise en route.

Q : Pourquoi est-ce qu'on me demande de vérifier mon numéro de téléphone lorsque je m'inscris à Amazon EC2 ?

L'inscription à Amazon EC2 nécessite que vous ayez un numéro de téléphone valide ainsi qu'une adresse email sur nos fichiers AWS au cas où nous devons vous contacter. La vérification de votre numéro de téléphone ne prend que quelques minutes. Vous recevrez un appel pendant le processus d'inscription et vous aurez besoin d'entrer un code d'identification PIN à l'aide des touches du téléphone.

Q : Quelles sont les nouvelles fonctionnalités offertes aux développeurs ?

Jusqu'à maintenant, les petits développeurs n'avaient pas les fonds nécessaires pour obtenir d'importantes ressources de calcul et s'assurer de disposer de la capacité nécessaire pour traiter les pics de charge inattendus. Amazon EC2 permet à tous les développeurs de profiter des avantages de la grande échelle d'Amazon sans avoir besoin d'effectuer de grands investissements ou de compromettre les performances. Les développeurs sont désormais libres d'innover tout en sachant que même si leur affaire rencontre un succès au-delà de leurs espérances, ils pourront être sûrs de disposer de la puissance de calcul adéquate pour répondre à leurs besoins à bon marché et simplement.

La nature "Elastique" du service permet aux développeurs de dimensionner instantanément pour répondre aux pics de trafic ou de demandes. Lorsque les demandes de calcul changent de manière inattendue, (augmentent ou diminuent) Amazon EC2 peut y répondre de manière instantanée, ce qui signifie que les développeurs ont la possibilité de contrôler le nombre de ressources utilisées à tout moment. En revanche, les services d'hébergement traditionnels fournissent habituellement une quantité fixe de ressources pour une période de temps définie, ce qui signifie que la capacité des utilisateurs est limitée pour répondre lorsque leur utilisation change rapidement, de manière imprévue, ou passe par des pics importants à divers intervalles.

Q : Comment puis-je faire fonctionner des systèmes dans l'environnement Amazon EC2 ?

Une fois que votre compte est mis en place et que vous avec sélectionné vos AMI, vous pouvez démarrer votre instance. Vous pouvez démarrer votre AMI sur n'importe quel nombre d'instances à la demande à l'aide de l'API RunInstances. Il vous suffit d'indiquer le nombre d'instances que vous souhaitez lancer. Si vous souhaitez exécuter plus de 20 instances à la demande, remplissez le Formulaire de demande d'instance Amazon EC2.

Si Amazon EC2 est en mesure d'accéder à votre demande, l'API RunInstances aboutira et nous commencerons à lancer vos instances. Vous pouvez vérifier l'état de votre instance en utilisant l'appel API DescribeInstances. Vous pouvez terminer par programmation n'importe quelle quantité de vos instances en utilisant l'appel API TerminateInstances.

Si l'une de vos instances en cours d'exécution utilise un partition de démarrage Amazon EBS, vous pouvez également appeler l'API StopInstances pour dégager les ressources de calcul tout en préservant les données de la partition de démarrage. Vous pouvez appeler l'API StartInstances lorsque vous êtes prêt à redémarrer l'instance associée avec la partition de démarrage Amazon EBS.

De plus, vous avec l'option de pouvoir utiliser les instances ponctuelles pour réduire vos coûts de calcul lorsque vous pouvez choisir quand vos applications fonctionnent. Plus d'informations sur les instances ponctuelles ainsi qu'une explication plus détaillée sur le fonctionnement des instances ponctuelles.

Si vous préférez, vous pouvez effectuer toutes ces actions sur la AWS Management Console ou grâce à la ligne de commande en utilisant nos outils de ligne de commande, qui ont été mis en service avec cette API de service Web.

Q : Quelle est la différence entre l'utilisation du stockage d'instance local et Amazon Elastic Block Storage (Amazon EBS) pour le périphérique racine ?

Lorsque vous démarrez vos instances Amazon EC2, vous avez la possibilité de stocker les données de votre périphérique racine dans Amazon EBS ou dans un stockage d'instance local. En utilisant Amazon EBS, les données sur le périphérique racine persisteront indépendamment de la durée de vie de l'instance. Vous pouvez ainsi arrêter et redémarrer l'instance à un moment ultérieur, ce qui est comparable à éteindre votre ordinateur portable et le redémarrer lorsque vous en avez à nouveau besoin.

Alternativement, l'instance locale ne persiste que pour la durée de vie de l'instance. C'est une manière économique de lancer des instances lorsque les données ne sont pas stockées dans le périphérique racine. Par exemple, certains clients utilisent cette option pour faire fonctionner de grands sites Web lorsque chaque instance est un clone pour traiter le trafic web.

Q : Combien de temps faut-il pour que les systèmes fonctionnent ?

Généralement, il s'écoule moins de 10 minutes entre l'appel RunInstances et le moment où toutes les instances requises entament leur séquence de démarrage. Cette période dépend d'une certaine quantité de facteurs incluant la taille de votre AMI, le nombre d'instances que vous lancez et le temps écoulé depuis la dernière fois que vous avez fait fonctionner cette AMI. Les images lancées pour la première fois peuvent prendre légèrement plus de temps pour démarrer.

Q : Comment puis-je charger et stocker mes systèmes avec Amazon EC2 ?

Amazon EC2 vous permet d'installer et de configurer tout ce qui est lié à vos instances, de votre système d'exploitation à vos applications. Une Image Machine Amazon (AMI) est simplement un environnement prêt à être utilisé qui inclut tout ce qui est nécessaire pour installer et démarrer votre instance. Vos AMI sont votre unité de déploiement. Vous avez peut-être juste une AMI ou vous pouvez composer votre système à partir de plusieurs AMI de bloc de construction (par exemple, serveurs Web, appservers, et bases de données). Amazon EC2 fournit une grande quantité d'outils pour faciliter la création des AMI. Une fois que vous avez créé une AMI personnalisée, vous devez la grouper. Si vous groupez une image avec un appareil racine pris en charge par Amazon EBS, vous pouvez simplement utiliser la commande de groupement dans la AWS Management Console. Si vous créez un bundle avec une image et une partition d'amorçage pour le stockage d'instance, vous devrez utiliser les outils d'AMI pour l'envoyer à Amazon S3. Amazon EC2 utilise Amazon EBS ainsi que Amazon S3 pour fournir un stockage fiable et évolutif de vos AMI pour que nous puissions démarrer celles-ci lorsque vous nous le demandez.

Ou, si vous le désirez, vous n'avez pas besoin d'installer votre propre AMI à partir de rien. Vous pouvez choisir entre un grand nombre d'AMI disponibles globalement pouvant fournir des instances utiles. Par exemple, si vous voulez simplement un serveur Linux, vous pouvez opter pour une des AMI standard de distribution Linux.

Q : Comment puis-je accéder à mes systèmes ?

L'appel RunInstances qui démarre l'exécution de votre pile d'applications retourner un ensemble de noms de DNS, un pour chaque système qui est démarré. Ce nom peut être utilisé pour accéder au système exactement comme vous le feriez vous-même si vous étiez dans votre propre centre de données. Vous détenez cette machine tandis que votre pile de systèmes d'exploitation s'exécute dessus.

Q : Est-ce qu'Amazon EC2 peut s'utiliser avec Amazon S3 ?

Oui, Amazon EC2 est utilisé conjointement avec Amazon Simple Storage Service (Amazon S3) pour les instances dont les périphériques racine sont pris en charge par un stockage d'instance local. En utilisant Amazon S3, les développeurs ont accès au même stockage de données hautement évolutif, fiable, rapide et économique qu'Amazon utilise pour faire fonctionner son propre réseau global de sites. Afin d'exécuter les systèmes dans l'environnement Amazon EC2, les développeurs utilisent les outils fournis pour charger leurs Amazon Machine Images (AMI) dans Amazon S3 et déplacer les entre Amazon S3 et Amazon EC2. Consultez Comment puis-je charger et stocker mes systèmes avec Amazon EC2 ? pour plus d'informations sur les AMI.

Nous nous attendons à ce que les développeurs trouvent la combinaison de Amazon EC2 et Amazon S3 très utile. Amazon EC2 offre des calculs économiques et évolutifs dans le cloud tandis qu'Amazon S3 permet aux utilisateurs de stocker leurs données de manière fiable.

Q : Combien d'instances puis-je exécuter dans Amazon EC2 ?

Vous pouvez exécuter jusqu'à 20 instances à la demande au total dans la famille d'instances, acheter jusqu'à 20 instances réservées et demander des instances ponctuelles en fonction de votre limite dynamique pour les instances ponctuelles par région. Les nouveaux comptes AWS peuvent commencer avec des limites inférieures à celles décrites ici. Certains types d'instance sont par ailleurs soumis à des limites supplémentaires par région :

Type d'instance Limite pour les instances à la demande
Limite pour les instances réservées Limite pour les instances ponctuelles
m5.large 20 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
m5.xlarge 20 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
m5.2xlarge 20 20 Limite spot dynamique
m5.4xlarge 10 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
m5.12xlarge 5 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
m5.24xlarge 5 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles

m4.4xlarge

10

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

m4.10xlarge

5

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

m4.16xlarge

5

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

c5.large 20 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
c5.xlarge 20 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
c5.2.xlarge 20 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
c5.4.xlarge 10 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
c5.9.xlarge 5 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
c5.18.xlarge 5 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
c4.4.xlarge 10 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
c4.8.xlarge 5 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
cg1.4xlarge 2 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
hs1.8xlarge 2 20 Non proposé
cr1.8xlarge 2 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
p3.2xlarge

1

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

p3.8xlarge

1

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

p3.16xlarge

1

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

p2.xlarge

1

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

p2.8xlarge

1

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

p2.16xlarge

1

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

g3.4xlarge 1 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
g3.8xlarge 1 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
g3.16xlarge 1 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles

r4.large

20

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

r4.xlarge

20

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

r4.2xlarge

20

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

r4.4xlarge

10

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

r4.8xlarge

5

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

r4.16xlarge

1

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

r3.4xlarge 10 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
r3.8xlarge 5 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
h1.8xlarge
10 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
h1.16xlarge
5 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles

i3.large

2

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

i3.xlarge

2

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

i3.2xlarge

2

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

i3.4xlarge

2

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

i3.8xlarge

2

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

i3.8xlarge

2

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

i3.16xlarge

2

20

Limite dynamique pour les instances ponctuelles

i2.2xlarge 8 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
i2.4xlarge 4 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
i2.8xlarge 2 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
d2.4xlarge 10 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
d2.8xlarge 5 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles
t2.nano 20 20 Non proposé
t2.micro
20 20 Non proposé
t2.small
 20 20 Non proposé
t2.medium
 20 20 Non proposé
t2.large
 20 20 Non proposé
t2.xlarge  20 20 Non proposé
t2.2xlarge 20 20 Non proposé
Autres types d'instances 20 20 Limite dynamique pour les instances ponctuelles

Notez que les instances cc2.8xlarge, cg1.4xlarge, hs1.8xlarge, cr1.8xlarge, G2, D2, et I2 ne sont pas disponibles dans toutes les régions.

Si vous avez besoin de plus d'instances, remplissez le formulaire de demande d'instance Amazon EC2 avec votre cas d'utilisation, et votre demande d'augmentation sera étudiée. Les augmentations de limite sont liées à la région concernée.

 

Q : Est-ce qu'il y a des limites à l'envoi d'e-mails depuis les instances EC2 ?

Oui. Afin de maintenir la qualité des adresses EC2 pour l'envoi d'emails, nous avons mis en place des limites par défaut sur la quantité d'emails pouvant être envoyés. Si vous souhaitez envoyer une quantité plus importante d'emails à partie de EC2, vous pouvez demander que ces limites soient supprimées de votre compte en remplissant ce formulaire.

Q : A quelle vitesse puis-je augmenter et réduire mes capacités ?

Amazon EC2 permet un environnement de calcul vraiment évolutif. Amazon EC2 vous permet d'augmenter ou de diminuer la capacité en quelques minutes, pas quelques heures ou quelques jours. Vous pouvez mettre en service une, des centaines ou même des milliers d'instances de serveur simultanément. Lorsque vous avez besoin de plus d'instances, appelez simplement RunInstances et Amazon EC2 installera habituellement votre nouvelle instance en quelques minutes. Bien entendu, dans la mesure où tout ceci est contrôlé avec des API de service Web, les capacités de votre application peuvent être automatiquement augmentées ou diminuées, selon ses besoins.

 

Q : Quels sont les environnements de système d'exploitation qui sont pris en charge ?

Amazon EC2 prend actuellement en charge différents systèmes d'exploitation, notamment Amazon Linux, Ubuntu, Windows Server, Red Hat Enterprise Linux, SUSE Linux Enterprise Server, Fedora, Debian, CentOS, Gentoo Linux, Oracle Linux et FreeBSD. Nous cherchons un moyen d'étendre le service à d'autres plates-formes.

 

Q : Le service Amazon EC2 utilise-t-il de la mémoire ECC ?

L'expérience nous a démontré que la mémoire ECC était nécessaire pour l'infrastructure serveur. Tout le matériel sous-jacent du service Amazon EC2 utilise ce type de mémoire.

 

Q : En quoi ce service est-il différent des services d'hébergement traditionnels ?

Les services d'hébergement traditionnels offrent une ressource préconfigurée pour une quantité de temps fixe et à un coût prédéterminé. Amazon EC2 diffère par sa flexibilité, son contrôle et les économies de coût qu'il offre aux développeurs, ce qui leur permet de considérer Amazon EC2 comme leur propre centre de données personnelles, tout en bénéficiant de la solide infrastructure de Amazon.com.

Lorsque les demandes de calcul changent de manière inattendue, (augmentent ou diminuent) Amazon EC2 peut y répondre de manière instantanée, ce qui signifie que les développeurs ont la possibilité de contrôler le nombre de ressources utilisées à tout moment. En revanche, les services d'hébergement traditionnels fournissent habituellement une quantité fixe de ressources pour une période de temps définie, ce qui signifie que la capacité des utilisateurs est limitée pour répondre lorsque leur utilisation change rapidement, de manière imprévue, ou passe par des pics importants à divers intervalles.

Deuxièmement, de nombreux services hôte n'offrent pas un contrôle total des ressources de calcul fournies. En utilisant Amazon EC2, les développeurs peuvent choisir non seulement de démarrer ou d'arrêter des instances à n'importe quel moment, mais ils peuvent aussi personnaliser entièrement la configuration de leurs instances pour ré[pondre leurs besoins – et changer celle-ci n'importe à quel moment. La plupart des services d'hébergement s'occupent plutôt de groupes d'utilisateurs ayant des exigences de système similaires, ils offrent donc une capacité limitée de changer celles-ci.

Enfin, avec Amazon EC2, les développeurs ont l'avantage de ne payer que pour leur consommation de ressources effective – et à un taux extrêmement bas. La plupart des services d'hébergement demandent aux utilisateurs de payer des frais fixes à l'avance sans prendre en compte la puissance de calcul utilisée, par conséquent, les utilisateurs risquent d'acheter plus de ressource que nécessaire pour compenser l'absence de capacité à augmenter rapidement les ressources en une courte période de temps.


Q : Quels sont les frais encourus et comment mon utilisation d'Amazon EC2 va-t-elle m'être facturée ?

Vous ne payez que ce que vous utilisez. Le tarif indiqué est un tarif horaire, mais suivant les instances que vous sélectionnez, vous payez à l'heure ou à la seconde (60 secondes minimum) pour chaque type d'instance. Les instances-heures partiellement consommées sont facturées en fonction de l'utilisation de l'instance. Les données transférées entre services AWS de différentes régions seront facturées en tant que transfert de données Internet de chaque côté du transfert. L'utilisation des autres services AWS est facturée séparément d'Amazon EC2.

Pour en savoir plus sur les tarifs d'Amazon EC2, consultez la section relative à la tarification sur la page de présentation d'Amazon EC2.

Q : Quand la facturation de mes systèmes Amazon EC2 commence-t-elle et prend-elle fin ?

La facturation commence lorsque Amazon EC2 débute la séquence de démarrage d'une instance AMI. La facturation se termine lorsque l'instance se termine, ce qui peut se produire en raison d'une commande de services web, en déclenchant "shutdown -h" ou en raison d'une défaillance d'instance. Lorsque vous arrêtez une instance, nous la fermons, mais nous ne vous facturons pas pour l'utilisation horaire et les frais de transfert de données associés. Nous vous facturons toutefois les frais de stockage de tous les volumes Amazon EBS. Pour en savoir plus, consultez la documentation AWS.

Q : Qu'est-ce qui définit une utilisation d'instance EC2 facturable ?

Des heures d'instance vous sont facturées dès que l'état de vos instances indique qu'elles sont en cours d'exécution. Si vous ne souhaitez plus payer de frais pour votre instance, vous devez y mettre fin afin d'éviter que des heures-instance supplémentaires vous soient facturées. La facturation commence dès lors qu'une instance est en fonctionnement.

Q : Si j'ai deux instances dans deux zones de disponibilité, comment serai-je facturé pour les transferts de données régionaux ?

Chaque instance est facturée pour ses données entrantes et sortantes selon les tarifs des transferts de données correspondants. Par conséquent, si des données transitent entre ces deux instances, celles-ci sont facturées au tarif du « transfert de données sortantes depuis EC2 vers une autre région AWS » pour la première instance et au tarif du « transfert de données entrantes depuis une autre région AWS » pour la deuxième instance. Pour en savoir plus sur le transfert de données, consultez cette page.

Q : Si j'ai deux instances dans deux régions différentes, comment les transferts de données vont-ils m'être facturés ?

Chaque instance est facturée pour ses données entrantes et sortantes selon les tarifs des transferts de données Internet. Par conséquent, si des données transitent entre ces deux instances, celles-ci sont facturées selon les tarifs des transferts sortants de données Internet pour la première instance et selon les tarifs des transferts entrants de données Internet pour la seconde instance.

Q : De quoi aura l'air ma facture mensuelle à la seconde par rapport à ma facture à l'heure ?

Bien que les frais EC2 de votre facture mensuelle soient désormais calculés à la seconde, pour des raisons de cohérence, la facture EC2 mensuelle indiquera sous la forme d'heures décimales l'utilisation cumulée pour chaque instance exécutée dans le mois. Par exemple, une instance s'exécutant pendant 1 heure, 10 minutes et 4 secondes donnera 1,167. Vous trouverez ci-dessous un exemple de rapport de facturation. Les deux zones en surbrillance montrent à quoi ressembleront les nouveaux rapports sur la base d'heures décimales.

Q : vos prix sont-ils toutes taxes comprises ?

Sauf indication contraire, nos prix n'incluent pas les taxes et redevances applicables, y compris la TVA et les taxes sur les ventes applicables. Pour les clients dont l'adresse de facturation est située au Japon, l'utilisation de services AWS est soumise à la taxe sur la consommation applicable dans ce pays. En savoir plus.


Q : Sur quel type de matériel mon stack applicatif est-il exécuté ?

Rendez-vous sur la page Tarification Amazon EC2 pour connaître la liste des instances disponibles par région.

Q : Comment sélectionner le type d'instance approprié ?

Les instances Amazon EC2 sont réparties en 5 familles : les instances à usage général, de calcul optimisé, de mémoire optimisée, GPU et de stockage optimisé. Les instances à usage général ont des ratios mémoire/CPU qui conviennent à la plupart des applications de portée générale et offrent des performances fixes (instances M5, M4 et M3) ou extensibles (T2). Les instances de calcul optimisé (instances C5, C4 et C3) disposent proportionnellement de plus de ressources CPU que de mémoire (RAM), et sont mieux adaptées aux applications de calcul intensif et aux charges de travail de calcul haute performance (HPC). Les instances de mémoire optimisée (instances R3 et R4) proposent des tailles de mémoire plus importantes pour les applications utilisant beaucoup de mémoire, notamment les bases de données et les applications de mise en cache mémoire. Les instances de calcul GPU (P3 et P2) tirent profit des capacités de traitement en parallèle des unités GPU NVIDIA Tesla pour offrir un calcul parallèle à hautes performances. Les instances graphiques GPU (G3) offrent des capacités graphiques 3D de haute performance pour les applications utilisant les modèles de programmation OpenGL et DirectX. Enfin, les instances de stockage optimisé comprennent des instances I3 et I2 qui offrent une capacité I/O très élevée avec des latences faibles grâce au stockage d'instance local SSD pour les applications I/O intensives, ainsi que des instances à stockage dense et sur disque dur (D2 ou H1), qui garantissent une densité de stockage local et des performances en I/O séquentielles élevées, facilitant ainsi l'entreposage de données, l'utilisation d'Hadoop et la mise en place d'autres applications impliquant de gros volumes de données. Quand vous choisissez des types d'instances, vous devez tenir compte des caractéristiques de votre application en ce qui concerne votre utilisation de ressources (CPU, mémoire et stockage), et sélectionner la famille et la taille d'instance optimale.

Q : Les instances standard M1 et M3 disposent du même ratio CPU/mémoire. Dans quels cas utiliser une instance plutôt que l'autre ?

Dans les cas les plus courants, les instances M3 fournissent des performances plus élevées et plus constantes que les instances M1. Les instances M3 fournissent également un stockage d'instance basé sur SSD qui garantit des performances d'E/S supérieures. Enfin, les instances M3 sont moins coûteuses que les instances M1. Pour toutes ces raisons, nous recommandons les instances M3 pour les applications nécessitant des instances générales avec un ensemble équilibré de ressources réseau, de mémoire et de calcul. Néanmoins, si vous avez besoin d'un espace de stockage sur disque supérieur à celui qu'offrent les instances M3, les instances M1 pourront s'avérer utiles pour l'exécution de vos applications.

Q : Qu'est-ce qu'une « unité de calcul EC2 » (EC2 Compute Unit) et pourquoi avoir introduit ce nouveau concept ?

La transition à un modèle de calcul utilitaire change complètement la manière dont les développeurs ont été formés à penser aux ressources CPU. Au lieu d'acheter ou de louer un processeur particulier pour l'utiliser pendant plusieurs mois ou plusieurs années, vous louez la capacité à l'heure. Puisque Amazon EC2 est construit sur du matériel de commodité, il peut y avoir, dans le temps, plusieurs types de matériels physiques sous-jacents aux instances EC2. Notre but est de fournir une quantité constante de capacité CPU quel que soit le matériel sous-jacent.

Amazon EC2 utilise une grande diversité de mesures pour fournir à chaque instance une quantité constante et prévisible de capacité de CPU. Afin d'aider les développeurs à comparer les capacités CPU entre les différents types d'instance, nous avons défini les Unités de calcul Amazon EC2. La quantité de CPU allouée à une instance particulière est exprimée par ces Unités de calcul Amazon EC2. Nous utilisons plusieurs modèles et plusieurs tests pour gérer la constance et prévisibilité des performances d'une Unité de calcul EC2. L'unité de calcul EC2 (ECU) fournit la mesure relative de la puissance de traitement d'un nombre entier d'une instance Amazon EC2. Avec le temps, il se peut que nous ajoutions ou que nous modifiions les mesures faisant partie d'une Unité de calcul EC2, si nous trouvons des métrologies donnant une meilleure représentation des capacités de calcul.

Q : Quelle est la disponibilité régionale des types d'instance Amazon EC2 ?
Pour consulter la liste complète des instances et connaître la disponibilité par région, visitez la page Tarification Amazon EC2.


Q : Comment empêcher les autres personnes de voir mes systèmes ?

Vous avez un contrôle total sur la visibilité de vos systèmes. Le système de sécurité Amazon EC2 vous permet de placer de manière arbitraire vos instances en cours d'exécution dans des groupes de votre choix. A l'aide de l'interface de services Web, vous pouvez alors spécifier quels groupes peuvent communiquer avec quels autres groupes, et quels sous-résaux IP sur Internet peuvent parler à quels groupes. Ceci vous permet de contrôler l'accès à vos instances dans notre environnement hautement dynamique. Bien entendu, vous pouvez également sécuriser vos instances comme tout autre serveur Linux.

Q : Puis-je obtenir un historique de tous les appels d'API EC2 effectués sur mon compte à des fins d'analyse de sécurité et de résolution des problèmes opérationnels ?

Oui. Pour obtenir un historique de tous les appels d'API EC2 (y compris sur VPC et EBS) réalisés sur votre compte, il vous suffit d'activer CloudTrail dans AWS Management Console.  Pour en savoir plus, consultez la page d'accueil de CloudTrail

Q : Où puis-je trouver plus d'informations concernant la sécurité sur AWS ?

Pour en savoir plus sur la sécurité sur AWS, consultez notre livre blanc Amazon Web Services : Présentation des procédures de sécurité et notre manuel Amazon EC2 running Windows Security Guide.


Q : Pourquoi ne puis-je avoir que 5 adresses IP élastique par région ?

Les adresses Internet publiques (IPV4) sont des ressources rares. Il n'y a qu'une quantité limitée d'adresses IP publiques disponibles et Amazon EC2 s'engage à aider utiliser cet espace de manière efficace.

Par défaut, tous les comptes sont limités à 5 adresses IP élastique par région. Si vous avez besoin de plus de 5 adresses IP élastique, nous vous demandons de faire une demande pour que votre limite soit augmentée. Nous vous demanderons de réfléchir à votre utilisation et de nous aider à comprendre pourquoi vous avez besoin d'adresses supplémentaires. Vous pouvez demander une adresse IP élastique supplémentaire ici. Toutes les augmentations sont spécifiques à la région pour laquelle elles ont été demandées.

Q : Pourquoi des frais me sont-ils facturés alors que mon adresse IP élastique n'est pas associée à une instance en cours d'exécution ?

Afin de nous assurer que nos clients utilisent efficacement les adresses IP élastiques, nous imposons des frais horaires peu élevés pour chaque adresse non associée à une instance en cours d'exécution.

Q : Ai-je besoin d'une adresse IP élastique pour chaque instance en cours d'exécution ?

Non. Vous n'avez pas besoin d'une adresse IP élastique pour toutes vos instances. Par défaut, chaque instance est fournie avec une adresse IP privée et une adresse IP publique pouvant être acheminée par internet. L'adresse privée est associée exclusivement à l'instance et est renvoyée à Amazon EC2 uniquement si cette instance est arrêtée ou interrompue. L'adresse publique est associée exclusivement à l'instance jusqu'à ce qu'elle soit arrêtée, interrompue ou remplacée par une adresse IP élastique. Ces adresses IP doivent être adéquates pour de nombreuses applications où vous n'avez pas besoin d'un point de terminaison acheminable par Internet ayant une longue durée de vie. Les clusters de calcul, les analyses Web et les services principaux sont des exemples d'applications n'ayant pas besoin d'adresses IP élastique.

Q : Combien de temps faut-il compter pour réassocier une adresse IP élastique ?

À l'heure actuelle, le processus de remappage prend quelques minutes à partir du moment où vous nous demandez de remapper l'IP élastique jusqu'à ce que la modification soit entièrement propagée dans notre système.

Q : Puis-je configurer l'enregistrement DNS inverse pour mon adresse IP élastique ?

Oui, vous pouvez configurer l'enregistrement DNS inverse pour votre adresse IP élastique en remplissant ce formulaire. Notez qu'un enregistrement DNS de type «forward » pointant vers cette adresse IP élastique doit exister pour que nous puissions créer l'enregistrement DNS inverse.


Q : Les zones de disponibilité sont-elles très isolées les unes des autres ?

Chaque zone de disponibilité exécute sa propre infrastructure indépendante et physiquement distincte et est conçue pour être hautement fiable. Les points de défaillance uniques, tels que les générateurs et les équipements de refroidissement, ne sont pas partagés entre les zones de disponibilité. En outre, ils sont physiquement séparés ; ainsi même un désastre rare, comme un incendie, une tempête ou une inondation, n'affecterait qu'une seule zone de disponibilité.

Q : Est-ce qu'Amazon EC2 fonctionne dans plus d'une région ?

Oui.  Pour plus d'informations sur la disponibilité de nos produit et service par région, reportez-vous à la section relative aux produits et services régionaux.

Q : Comment puis-je être sûr d'être dans la même zone de disponibilité qu'un autre développeur ?

A l'heure actuelle, nous ne prenons pas en charge la possibilité de coordonner les lancements dans une même zone de disponibilité pour plusieurs comptes de développeurs AWS. Un même nom de zone de disponibilité (us-east-1a, par exemple) dans deux comptes client AWS peut désigner deux zones de disponibilité physiques différentes.

Q : Si je transfère des données entre zones de disponibilité en utilisant des adresses IP publiques, devrais-je payer deux fois pour le transfert de données régional (une fois, pour le transfert d'une zone à l'autre, et une seconde fois parce que j'utilise des adresses IP publiques) ?

Non. Le tarif de transfert de données régional s'applique si au moins une des conditions suivantes est vraie, mais n'est facturé qu'une seule fois pour une instance donnée même si les deux conditions sont vraies :

  • L'autre instance est dans une zone de disponibilité (AZ) différente, quel que soit le type d'adresse utilisée.
  • Des adresses IP publiques ou Elastic IP sont utilisées, sans que la zone de disponibilité de l'autre instance soit prise en compte.

Q : Qu'est-ce que l'hyperviseur Nitro ?

Le lancement des instances C5 s'accompagne de l'arrivée d'un nouvel hyperviseur pour Amazon EC2 : l'hyperviseur Nitro. En tant que composant du système Nitro, l'hyperviseur Nitro offre principalement une isolation du CPU et de la mémoire pour les instances EC2. La mise en réseau VPC et les ressources de stockage EBS sont mises en place par des cartes Nitro, des composants matériels dédiés faisant partie de toutes les familles d'instances EC2 de génération actuelle. L'hyperviseur Nitro repose sur une technologie de machine virtuelle avec noyau (KVM) Linux, mais il n'inclut pas les composants de système d'exploitation à usage général.

Q : Qu'apporte l'hyperviseur Nitro aux clients ?

L'hyperviseur Nitro apporte des ressources de calcul et de mémoire améliorées avec des performances fiables pour les instances virtualisées EC2 en supprimant les composants logiciels de système hôte. Il permet à AWS de proposer des tailles d'instance plus importantes (comme c5.18xlarge) qui offrent pratiquement toutes les ressources du serveur aux clients. Auparavant, les instances C3 et C4 éliminaient chacune les composants logiciels en déplaçant les fonctionnalités VPC et EBS vers du matériel désigné conçu par AWS. Ce matériel permet à l'hyperviseur Nitro d'être léger et non impliqué dans les tâches de traitement de données pour la mise en réseau et le stockage.

Q : Est-ce que toutes les instances EC2 utiliseront l'hyperviseur Nitro ?

À terme, tous les nouveaux types d'instances utiliseront l'hyperviseur Nitro, mais à moyen terme, certains nouveaux types d'instances utiliseront Xen en fonction des exigences de la plate-forme.

Q : Le développement de l'hyperviseur basé sur Xen sera-t-il maintenu par AWS ?

Oui. À mesure du développement de l'infrastructure cloud mondiale d'AWS, l'utilisation de l'hyperviseur Xen par EC2 continuera elle aussi d'évoluer. Xen restera un composant essentiel des instances EC2 pour les années à venir. AWS compte parmi les membres fondateurs du projet Xen, un des projets collaboratifs de la Fondation Linux. Nous participons encore activement à son comité consultatif. À mesure du développement de l'infrastructure cloud mondiale d'AWS, l'hyperviseur Xen pour EC2 continuera lui aussi d'évoluer. Loin de diminuer, l'investissement d'EC2 dans Xen est en pleine expansion.

Q : Combien de volumes EBS et d'interfaces de réseau Elastic (ENI) peuvent être attachés aux instances s'exécutant sur l'hyperviseur Nitro ?

Les instances s'exécutant sur l'hyperviseur Nitro prennent en charge un maximum de 27 périphériques PCI supplémentaires pour les volumes EBS et les ENI VPC. Chaque volume EBS ou ENI VPC utilise un périphérique PCI. Par exemple, si vous attachez 3 interfaces réseau supplémentaires à une instance utilisant l'hyperviseur Nitro, vous pouvez joindre jusqu'à 24 volumes EBS à cette instance.

Q : Est-ce que l'hyperviseur Nitro changera les API utilisées pour interagir avec les instances EC2 ?

Non. Toutes les API accessibles au public pour l'interaction avec les instances EC2 et s'exécutant avec l'hyperviseur Nitro resteront les mêmes. Par exemple, le champ « hyperviseur » de la réponse DescribeInstances continuera de rapporter « xen » pour toutes les instances EC2, même celles s'exécutant sous l'hyperviseur Nitro. Ce champ pourra être supprimé lors d'une prochaine révision de l'API EC2.

Q : Quelles sont les AMI prises en charge sur les instances utilisant l'hyperviseur Nitro ?

Les AMI HVM soutenues par EBS avec prise en charge de la mise en réseau ENA et du démarrage à partir de stockages NVMe peuvent être utilisées avec des instances s'exécutant sous l'hyperviseur Nitro. Les dernières AMI Amazon Linux et Windows fournies par Amazon sont prises en charge, tout comme les dernières AMI Ubuntu, Debian, Red Hat Enterprise Linux, SUSE Enterprise Linux, CentOS et FreeBSD.

Q : Est-ce que je remarquerai des différences entre les instances utilisant l'hyperviseur Xen et celles utilisant l'hyperviseur Nitro ?

Oui. Par exemple, les instances s'exécutant sous l'hyperviseur Nitro démarrent à partir de volumes EBS avec une interface NVMe. Les instances s'exécutant sous Xen démarrent à partir d'un disque dur IDE émulé et passent sur les pilotes de périphérique de bloc paravirtualisés Xen.

Les systèmes d'exploitation peuvent identifier le moment où ils s'exécutent sous un hyperviseur. Certains logiciels présument que les instances EC2 s'exécuteront sous l'hyperviseur Xen et reposeront sur cette détection. Les systèmes d'exploitation détecteront l'exécution sous KVM lorsqu'une instance utilise l'hyperviseur Nitro. Ainsi, le processus d'identification des instances EC2 doit être utilisé pour identifier les instances EC2 s'exécutant sous les deux hyperviseurs.

Toutes les fonctionnalités d'EC2, comme le service de métadonnées d'instance, fonctionnent de la même manière sur les instances s'exécutant sous Xen et l'hyperviseur Nitro. La majorité des applications fonctionneront de la même manière sous Xen et l'hyperviseur Nitro tant que le système d'exploitation prend en charge la mise en réseau ENA et le stockage NVMe.

Q : Comment les requêtes d'API EC2 de redémarrage et de suppression d'instance sont-elles implémentées par l'hyperviseur Nitro ?

L'hyperviseur Nitro signale au système d'exploitation s'exécutant dans l'instance qu'il doit s'éteindre correctement, selon les méthodes ACPI standard du secteur. Pour les instances Linux, acpid doit être installé et fonctionner correctement. Si acpid ne fonctionne pas dans l'instance, les événements de suppression seront retardés de plusieurs minutes, et seront exécutés en tant que réinitialisation matérielle ou mise hors tension.

Q : Comment les volumes EBS se comportent-ils lorsque l'on y accès via les interfaces NVMe ?

Il existe d'importantes différences dans la façon dont les pilotes NVMe du système d'exploitation se comportent par rapport aux pilotes de bloc paravirtuels (PV) Xen.

Tout d'abord, les noms de périphériques NVMe utilisés par les systèmes d'exploitation Linux seront différents des paramètres pour les demandes d'association de volume EBS et les entrées de mappage de périphérique de bloc comme /dev/xvda et /dev/xvdf. Les périphériques NVMe sont énumérés par le système d'exploitation sous la forme /dev/nvme0n1, /dev/nvme1n1 et ainsi de suite. Les noms de périphériques NVMe ne sont pas des mappages persistants à des volumes, c'est pourquoi d'autres méthodes comme les UUID de systèmes de fichiers ou les étiquettes doivent être utilisées lors de la configuration du montage automatique de systèmes de fichiers ou d'autres activités de démarrage. Lorsque l'on accède aux volumes EBS via l'interface NVMe, l'ID des volumes EBS est disponible par l'intermédiaire du numéro de série du contrôleur, et le nom de périphérique spécifié dans les demandes d'API EC2 est fourni par une extension fournisseur NVMe à la commande Identifier le contrôleur. Cela permet la création de liens symboliques rétrocompatibles par un script d'utilitaire. Pour en savoir, consultez la documentation EC2 sur la nomenclature de périphériques et les volumes EBS NVMe.

Ensuite et par défaut, les pilotes NVMe inclus dans la plupart des systèmes d'exploitation mettent en place un délai d'expiration E/S. Si une I/O ne s'achève pas dans le délai imparti d'une mise en place, en général quelques dizaines de secondes, le pilote tentera d'annuler cette I/O, de la réessayer ou de renvoyer une erreur au composant émetteur de l'I/O. L'interface de périphérique de stockage en mode bloc PV de Xen n'instaure pas de délai d'expiration pour les I/O, ce qui peut provoquer l'impossibilité de terminer des processus, du fait que ces derniers attendront l'I/O. Le comportement du pilote NVMe Linux peut être modifié en indiquant une valeur supérieure pour le paramètre de module de noyau de dépassement de délai nvme.io.

Après cela, l'interface NVMe peut transférer de plus grandes quantités de données par E/S et dans certains cas, elle peut être en mesure de prendre en charge davantage de demandes d'E/S en suspens par rapport à l'interface de bloc PV de Xen. Cela provoque une latence E/S supérieure si des E/S très larges ou si un nombre plus important de demandes d'E/S sont émises vers des volumes désignés pour prendre en charge les charges de travail de débit comme les volumes EBS Throughput Optimized HDD (st1) et Cold HDD (sc1). Cette latence des E/S est normale pour les volumes à débit optimisé dans ces scénarios, mais elle peut provoquer des délais d'expiration d'E/S dans les pilotes NVMe. Le délai d'expiration d'E/S peut être ajusté dans le pilote Linux en spécifiant une valeur supérieure pour le paramètre de module de noyau nvme.io_timeout.



Q : Quelles sont les capacités de mise en réseau incluses dans cette fonctionnalité ?

Nous prenons actuellement en charge les capacités de mise en réseau améliorée utilisant la virtualisation des E/S à racine unique (SR-IOV : Single Root I/O Virtualization). La méthode SR-IOV de virtualisation des dispositifs fournit de meilleures performances des E/S et une utilisation de la CPU réduite par rapport aux implémentations traditionnelles. Pour les instances Amazon EC2 prises en charge, cette fonctionnalité fournit de meilleures performances de paquet par seconde (PPS), une réduction des latences inter-instance et une très faible instabilité du réseau.

Q : Pourquoi devrais-je utiliser la mise en réseau améliorée ?

Si vos applications bénéficient de performances élevées en termes de paquets par seconde et/ou d'une mise en réseau de faible latence, la mise en réseau améliorée offre des performances nettement meilleures, une uniformité des performances et de l'évolutivité.

Q : Comment puis-je activer la mise en réseau améliorée sur des instances prises en charge ?

Pour activer cette fonctionnalité, vous devez lancer une AMI HVM avec les pilotes appropriés. Les instances M5, C5, H1, R4, X1, I3, P3, P2, G3 et m4.16xlarge fournissent l'interface Elastic Network Adapter (ENA), qui utilise le pilote Linux « ena », pour une mise en réseau améliorée. Les instances C3, C4, R3, I2, M4 (sauf m4.16xlarge) et D2 utilisent l'interface Intel® 82599g Virtual Function Interface (qui utilise le pilote Linux « ixgbevf »). L'AMI Amazon Linux inclut ces deux pilotes par défaut. Si des AMI ne comprennent pas ces pilotes, vous devez télécharger et installer les pilotes appropriés en fonction du type d'instance que vous prévoyez d'utiliser. Vous pouvez utiliser les instructions Linux ou Windows pour activer la mise en réseau améliorée dans les AMI ne contenant pas le pilote SR-IOV par défaut. La mise en réseau améliorée est uniquement prise en charge dans Amazon VPC.

Q : Dois-je payer un coût supplémentaire pour utiliser la mise en réseau améliorée ?

Non, l'utilisation de la mise en réseau améliorée n'engage aucun coût supplémentaire. Pour utiliser la mise en réseau améliorée, vous devez lancer l'AMI appropriée sur un type d'instance pris en charge dans un VPC.

Q : Pourquoi la mise en réseau améliorée est-elle uniquement prise en charge dans Amazon VPC ?

Grâce à Amazon VPC, nous pouvons vous offrir de nombreuses fonctionnalités de mise en réseau améliorée, ce qui n'est pas le cas dans EC2 Classic. La mise en réseau améliorée est un autre exemple d'une capacité activée par Amazon VPC.

Q : Quels sont les types d'instance qui prennent en charge la mise en réseau améliorée ?

Les instances C3, C4, C5, D2, I3, I2, H1, M5, M4, X1 et R3 prennent actuellement en charge la mise en réseau améliorée. Les instances X1, P2, G3, I3, R4 et m4.16xlarge fournissent l'interface Elastic Network Adapter (ENA) pour une mise en réseau améliorée. Les instances C3, C4, R3, I2, M4 (sauf m4.16xlarge) et D2 utilisent l'interface Intel® 82599 Virtual Function Interface.

Q : Quels types d'instance offre le stockage d'instance sur NVMe ?

Les instances I/O élevées utilisent le stockage d'instance local sur NVMe pour offrir aux applications une capacité I/O très élevée à faible latence, et sont optimisées pour les applications qui nécessitent des millions d'IOPS (opérations d'I/O par seconde). Comme les instances en cluster, les instances I/O élevées peuvent être mises en cluster à l'aide de groupes de placement du cluster pour la mise en réseau à bande passante élevée.


Q : Qu'est-ce qui arrive à mes données lorsqu'un système se termine ?

Les données enregistrées sur un stockage d'instance local persisteront uniquement tant que cette instance sera active. Toutefois, les données stockées sur un volume Amazon EBS persisteront sans que la durée de vie de l'instance soit prise en compte. De ce fait, nous vous recommandons d'utiliser le stockage d'instance local pour les données temporaires et, pour les données nécessitant une durabilité supérieure, nous vous recommandons d'utiliser les volumes Amazon EBS ou de sauvegarder vos données sur Amazon S3. Si vous utilisez un volume Amazon EBS en tant que partition racine, vous devez configurer l'indicateur Delete On Terminate sur « N » pour votre volume Amazon EBS afin qu'il persiste indépendamment de la durée vie de l'instance.

Q : Quel type de performances puis-je attendre des volumes Amazon EBS ?

Amazon EBS propose quatre types de volume de génération actuelle divisés en deux catégories principales : le stockage SSD pour les charges de travail transactionnelles et le stockage HDD pour les charges de travail à débit élevé. Ils se distinguent par leurs caractéristiques de performance et leurs tarifs, ce qui vous permet d'adapter vos performances de stockage et vos coûts en fonction des besoins de vos applications. Pour en savoir plus, consultez la page de présentation d'EBS. Pour obtenir plus d'informations sur les performances, consultez la section relative aux performances d'EBS dans le Guide de l'utilisateur Amazon EC2.

Q : Que sont les types de volume HDD à débit optimisé (st1) et HDD à froid (sc1) ?

Les volumes ST1 sont soutenus par des disques durs (HDD) et sont idéals pour les charges de travail à débit élevé fréquemment consultées comprenant de grands ensembles de données et de grandes tailles d'I/O, comme MapReduce, Kafka, le traitement de journaux, les entrepôts de données et les charges de travail ETL. Ces volumes offrent un excellent débit (mesuré en Mo/s), avec la possibilité d'atteindre des pics de 250 Mo/s par To, avec un débit de base de 40 Mo/s par To et un débit maximal de 500 Mo/s par volume. Les volumes ST1 offrent le débit prévu sur la quasi-totalité de la période (99 %) et possèdent suffisamment de crédits d'I/O pour prendre en charge une analyse complète du volume au taux de pics.

Les volumes SC1 sont soutenus par des disques durs (HDD) et offrent le coût par Go le plus bas parmi les types de volume EBS. Ils sont idéals pour les charges de travail les moins consultées comprenant de grands ensembles de données froides. A l'instar des volumes st1, les volumes sc1 fournissent un modèle de pics : ces volumes peuvent atteindre des pics de 80 Mo/s par To, avec un débit de base de 12 Mo/s par To et un débit maximal de 250 Mo/s par volume. Pour les données peu consultées, les volumes sc1 fournissent un stockage très économique. Les volumes SC1 offrent le débit prévu sur la quasi-totalité de la période (99 %) et possèdent suffisamment de crédits d'I/O pour prendre en charge une analyse complète du volume au taux de pics.

Pour maximiser les performances des volumes st1 et sc1, nous vous recommandons d'utiliser les instances EC2 optimisées pour EBS.

Q : Quel type de volume dois-je choisir ?

Amazon EBS propose deux catégories de stockage principales : le stockage SSD pour les charges de travail transactionnelles (les performances dépendent principalement du taux d'E/S par seconde (IOPS)) et le stockage HDD pour les charges de travail intensives (les performances dépendent principalement du débit mesuré en Mo/s). Les volumes SSD sont conçus pour les charges de travail de base de données transactionnelles nécessitant des capacités d'E/S par seconde intensives, les volumes de démarrage et les charges de travail nécessitant un volume élevé d'opérations d'E/S par seconde. Les volumes SSD comprennent les volumes SSD Provisioned IOPS (io1) et les volumes SSD à usage général (gp2). Les volumes HDD sont conçus pour les charges de travail à débit élevé et Big Data, les grandes tailles d'E/S et les modèles d'E/S séquentiels. Les volumes HDD comprennent les volumes HDD à débit optimisé (st1) et HDD à froid (sc1). Pour plus d'informations sur Amazon EBS, consultez la page de présentation d'EBS.

Q : Prenez-vous en charge les instances multiples accédant à un seul volume ?

Bien que vous puissiez lier plusieurs volumes à une même instance, il n'est pas possible à ce jour d'associer plusieurs instances à un seul volume.

Q : Sera-t-il possible d'accéder aux instantanés EBS en utilisant les API Amazon S3 habituelles ?

Non, les instantanés EBS sont uniquement disponibles via les API Amazon EC2.

Q : Les volumes ont-ils besoin d'être démontés pour prendre un instantané ? L'instantané doit-il être terminé pour pouvoir utiliser à nouveau le volume ? 

Non, les instantanés peuvent être pris en temps réel alors que le volume est attaché et en utilisation. Toutefois, les instantanés ne capturent que les données qui ont été écrites sur votre volume Amazon EBS, toute donnée ayant été cachée localement par votre application ou votre système d'exploitation pouvant être exclue. Afin d'assurer des instantanés constants sur les volumes attachés à une instance, nous recommandons de détacher clairement le volume, d'émettre la commande d'instantané puis de rattacher le volume. Pour les volumes Amazon EBS qui font office de périphériques racines, nous recommandons d'éteindre la machine pour effectuer un instantané précis.

Q : Les instantanés sont-ils gérés par version ? Puis-je lire un ancien instantané pour effectuer une récupération à un instant donné ?

A chaque instantané est attribué un identifiant unique et les clients peuvent créer des volumes sur la base d'un des instantanés existants.

Q : Quels sont les frais qui s'appliquent lors de l'utilisation des instantanés partagés Amazon EBS ?

Si vous partagez un instantané, vous ne serez pas facturé lorsque d'autres utilisateurs en feront une copie. Si vous faites une copie du volume partagé d'un autre utilisateur, vous serez facturé au tarif EBS normal.

Q : Est-ce que les utilisateurs de mes instantanés partagés Amazon EBS changent mes données ?

Les utilisateurs qui ont la permission de créer des volumes basés sur vos instantanés partagés feront d'abord une copie de votre instantané dans leur compte. Les utilisateurs peuvent modifier leur propre copie de données, mais les données sur votre instantané d'origine et tout autre volume crée par d'autres utilisateurs à partir de votre instantané d'origine ne seront pas modifiés.

Q : Comment puis-je découvrir les instantanés Amazon EBS qui ont été partagés avec moi ?

Vous pouvez trouver des instantanés qui ont été partagés avec vous en sélectionnant "Instantanés privés" dans le menu déroulant d'affichage dans la section d'instantanés de AWS Management Console. Cette section énumère à la fois les instantanés dont vous êtes propriétaire et ceux qui sont partagés avec vous.

Q : Comment puis-je trouver quels sont les instantanés Amazon EBS qui sont partagés globalement ?

Vous pouvez trouver les instantanés qui ont été partagés globalement en sélectionnant « Public Snapshots » dans le menu déroulant d'affichage de la section Snapshots dans AWS Management Console.

Q : Existe-t-il une fonction de chiffrement pour les volumes et les instantanés Amazon EBS ?

Oui. EBS offre un chiffrement transparent des volumes et instantanés de données. EBS Encryption vous permet de mieux répondre aux exigences de conformité en matière de sécurité et de chiffrement.

Q : Comment trouver la liste des ensembles de données publics Amazon ?

Toutes les informations sur les ensembles de données publiques sont disponibles dans notre Centre de ressources d'ensembles de données publiques. Vous pouvez également obtenir une liste des ensembles de données publics dans AWS Management Console en choisissant « Amazon Snapshots » dans le menu déroulant d'affichage de la section Snapshots.

Q : Où puis-je obtenir des informations supplémentaires sur Amazon EBS ?

Vous pouvez consulter la FAQ sur Amazon EBS.


Q : Comment accéder à un système de fichiers depuis une instance Amazon EC2 ?

Pour accéder à votre système de fichiers, vous pouvez le monter sur une instance Amazon EC2 basée sur Linux à l'aide de la commande de montage Linux standard et du nom du serveur DNS du système. Une fois le système monté, vous pouvez travailler avec ses fichiers et répertoires comme vous le feriez avec un système de fichiers local.

Amazon EFS utilise le protocole NFSv4.1. Pour découvrir un exemple qui vous explique, étape par étape, comment accéder à un système de fichiers depuis une instance Amazon EC2, consultez le guide de démarrage Amazon EFS.

Q : Quels types d'instances Amazon EC2 et quelles AMI fonctionnent avec Amazon EFS ?

Amazon EFS est compatible avec tous les types d'instances Amazon EC2 et est accessible depuis les AMI basées sur Linux. Vous pouvez combiner les types d'instances connectés à un seul système de fichiers. Pour découvrir un exemple qui vous explique, étape par étape, comment accéder à un système de fichiers depuis une instance Amazon EC2, consultez le guide de démarrage Amazon EFS.

Q : Comment charger des données dans un système de fichiers ?

Vous pouvez charger des données dans un système de fichiers Amazon EFS à partir de vos instances Amazon EC2 ou des serveurs de vos centres de données sur site.

Les systèmes de fichiers Amazon EFS peuvent être montés sur une instance Amazon EC2. Toutes les données accessibles via cette instance Amazon EC2 peuvent alors également être lues et écrites dans Amazon EFS. Pour charger des données qui ne sont pas actuellement stockées dans le cloud Amazon, vous pouvez utiliser les mêmes méthodes que celles que vous utilisez pour transférer des fichiers vers Amazon EC2, par exemple, Secure Copy (SCP).

Les systèmes de fichiers Amazon EFS peuvent être montés sur un serveur sur site. Toutes les données accessibles via ce serveur peuvent alors également être lues et écrites dans Amazon EFS via des outils Linux standard. Pour savoir plus précisément comment accéder à un système de fichiers à partir d'un serveur sur site, consultez la section Accès sur site de ces FAQ.

Pour plus d'informations sur le transfert de données vers le cloud Amazon, consultez la page de présentation de Cloud Data Migration.

Q : Comment accéder à mon système de fichiers en dehors de mon VPC ?

Les instances Amazon EC2 de votre VPC peuvent directement accéder à votre système de fichiers, et les instances Amazon EC2 de type Classic qui sont situées hors de votre VPC peuvent monter un système de fichiers via ClassicLink. Les serveurs sur site peuvent monter vos systèmes de fichiers via une connexion AWS Direct Connect à votre VPC.

Q : Combien d'instances Amazon EC2 peuvent se connecter à un système de fichiers ?

Amazon EFS prend en charge une à plusieurs milliers d'instances Amazon EC2 connectées simultanément à un système de fichiers.

Q : Où puis-je obtenir des informations supplémentaires sur Amazon EFS ?

Vous pouvez consulter la FAQ sur Amazon EFS.


Q : Quelle est la granularité d'intervalle de temps minimum pour les données qu'Amazon CloudWatch reçoit et regroupe ?

Les mesures sont reçues et regroupées à des intervalles d'une minute.

Q : Quels sont les systèmes d'exploitation pris en charge par Amazon CloudWatch ?

Amazon CloudWatch reçoit et fournit des mesures pour toutes les instances Amazon EC2 et devrait fonctionner avec tous les systèmes d'exploitation actuellement compatibles avec le service Amazon EC2.

Q : Est-ce que je vais perdre les données de mesures si je désactive la surveillance pour une instance Amazon EC2 ?

Vous pouvez récupérer les données de mesures de n'importe quelle instance Amazon EC2 pendant une période de deux semaines à partir du moment où vous avez commencé à surveiller celle-ci. Après deux semaines, les données de mesures pour une instance Amazon EC2 ne seront plus disponibles si la surveillance a été désactivée pour cette instance Amazon EC2. Si vous souhaitez archiver les données de mesuress au-delà de deux semaines, vous pouvez le faire en appelant la commande mon-get-stats de la ligne de commande et en enregistrant le résultat dans Amazon S3 ou Amazon SimpleDB.

Q : Puis-je accéder aux données de mesures d'une instance Amazon EC2 terminée ou d'un Elastic Load Balancer supprimé ?

Oui. Amazon CloudWatch stocke les données de mesures pour les instances Amazon EC2 terminées ou les Elastic Load Balancer supprimés pendant deux semaines.

Q : Est-ce que les frais de surveillance d'Amazon CloudWatch changent selon le type d'instance Amazon EC2 que je surveille ?

Non, les frais de surveillance Amazon CloudWatch ne changent pas en fonction des types d'instance Amazon EC2.

Q : Pourquoi est-ce que le graphique de la même fenêtre temporelle est différent lorsque j'affiche des périodes de 5 minutes ou de 1 minute ?

Si vous affichez la même fenêtre temporelle avec une période de 5 minutes ou avec une période de 1 minute, vous pourrez voir que les points de données sont affichés à différents endroits du graphique. Pour la période que vous spécifiez dans votre graphique, Amazon CloudWatch trouvera tous les points de données disponibles et calculera un seul point additionné pour représenter le période entière. Dans le cas d'une période de 5 minutes, le seul point de données est placé au début de la fenêtre temporelle de 5 minutes. Dans le cas d'une période de 1 minute, le seul point de données est placé à la marque 1 minute. Nous conseillons d'utiliser la période de 1 minute pour la résolution des problèmes et autres activités qui nécessitent les graphiques les plus précis de périodes temporelles.


Q : Puis-je augmenter mes capacités Amazon EC2 rapidement et les diminuer peu à peu ?

Oui. Par exemple, vous pouvez définir une condition d'augmentation pour accroître votre capacité Amazon EC2 de 10 % et une condition de diminution pour la réduire de 5 %.

Q : Que se passe-t-il si une activité de dimensionnement fait que j'atteins ma limite d'instances Amazon EC2 ?

Le service Auto Scaling ne peut pas fonctionner au-delà de la limite d'instances Amazon EC2 que vous pouvez exécuter. Si vous avez besoin de plus d'instances Amazon EC2, remplissez le formulaire de demande d'instance Amazon EC2.

Q : Que deviennent mes instances Amazon EC2 si je supprime mon groupe Auto Scaling ?

Si vous disposez d'un groupe Auto Scaling avec des instances en cours d'exécution et si vous décidez de le supprimer, les instances sont interrompues et le groupe Auto Scaling est supprimé.


Q : Quelles sont les options d'équilibrage de charge proposées par le service Elastic Load Balancing ?

Elastic Load Balancing propose deux types de programmes d'équilibrage de charge, qui offrent chacun une haute disponibilité, une mise à l'échelle automatique et une sécurité robuste. Ceux-ci incluent l'équilibreur de charge classique, qui achemine le trafic sur la base des informations du niveau de l'application ou du réseau, et l'équilibreur de charge d'application qui achemine le trafic sur la base des informations du niveau de l'application, incluant le contenu de la requête.

Q : Quand dois-je utiliser l'équilibreur de charge classique ou l'équilibreur de charge d'application ?

L'équilibreur de charge classique est idéal pour un équilibrage de charge simple du trafic sur plusieurs instances EC2, alors que l'équilibreur de charge d'application est idéal pour les applications qui nécessitent des fonctionnalités de routage avancées, des microservices et des architectures basées sur les conteneurs. Pour plus d'informations, consultez la page consacrée à Elastic Load Balancing.


Q : Qu'est-ce qu'une instance réservée ?

Une instance réservée (IR) est une offre d'Amazon EC2 qui vous permet de profiter d'une remise importante sur l'utilisation des instances EC2 lorsque vous vous engagez pour une durée d'un an ou de trois ans.

Q : Quelles sont les différences entre les IR standard et les IR convertibles ?

Les IR standard vous permettent de bénéficier d'une remise importante sur l'utilisation des instances EC2 lorsque vous vous engagez à utiliser une famille d'instances particulière. Les IR convertibles vous donnent la possibilité de modifier la configuration de vos instances pendant leur période de validité, tout en bénéficiant d'une remise sur l'utilisation d'Amazon EC2. Pour en savoir plus sur les IR convertibles, cliquez ici.

Q : Les IR fournissent-elles une réservation de capacité ?

Oui, lorsqu'une IR standard ou convertible est limitée à une zone de disponibilité spécifique(AZ), la capacité d'instance correspondant à la configuration exacte de l'IR est réservée à votre utilisation (on appelle ces IR les « IR zonales »). Les IR zonales vous confortent dans l'idée que vous pouvez lancer des instances quand vous en avez besoin.

Vous pouvez également choisir de renoncer à la réservation de capacité et acheter des IR standard ou convertibles qui sont limitées à une région (appelées « IR régionales »). Les IR régionales appliquent automatiquement la réduction sur l'utilisation à toutes les zones de disponibilité et tailles d'instance d'une région, ce qui vous permet de profiter facilement du tarif réduit de l'IR.

Q : Quand acheter une IR zonale ?

Si vous souhaitez profiter de la réservation de capacité, vous devez acheter une IR dans une zone de disponibilité spécifique.

Q : Quand acheter une IR régionale ?

Si vous n'avez pas besoin de la réservation de capacité, vous devez acheter une IR régionale. Les IR régionales offrent une flexibilité au niveau de la zone de disponibilité et de taille d'instance, ce qui permet d'étendre l'application du tarif réduit de l'IR.

Q : Qu'est-ce que la flexibilité au niveau de la zone de disponibilité et de taille d'instance ?

La flexibilité au niveau de la zone de disponibilité et de la taille d'instance vous permet de profiter facilement du tarif réduit de votre IR régionale. La flexibilité au niveau de la zone de disponibilité s'applique au tarif réduit de votre IR sur l'utilisation dans une zone de disponibilité d'une région, tandis que la flexibilité au niveau de la taille d'instance s'applique au tarif réduit de votre IR sur l'utilisation d'une taille au sein d'une famille d'instances. Supposons que vous possédez une IR régionale m5.2xlarge Linux/Unix avec une location par défaut dans la région USA Est (Virginie du Nord). Le tarif réduit de cette IR peut automatiquement s'appliquer à deux instances m5.xlarge dans la zone de disponibilité us-east-1a ou à quatre instances m5.large dans la zone de disponibilité us-east-1b.

Q : Quels types d'IR offrent une flexibilité au niveau de la taille d'instance ?

Les IR régionales Linux/Unix avec la location par défaut offrent une flexibilité au niveau de la taille d'instance. La flexibilité au niveau de la taille d'instance n'est pas disponible sur les IR d'autres plates-formes telles que Windows, Windows avec SQL Standard, Windows avec SQL Server Enterprise, Windows avec SQL Server Web, RHEL et SLES.

Q : Dois-je faire quoi que ce soit pour profiter de la flexibilité au niveau de la zone de disponibilité et de la taille d'instance ?

Avec les IR régionales, aucune action de votre part n'est requise pour bénéficier de la flexibilité au niveau de la zone de disponibilité et de la taille d'instance.

Q : Je possède des IR zonales. Comment les attribuer à une région ?

Vous pouvez attribuer vos IR zonales standard à une région en modifiant la portée de l'IR en la faisant passer d'une zone de disponibilité spécifique à une région à partir d'EC2 Management Console ou à l'aide de l'API ModifyReservedInstances. 

Q : Comment acheter une IR ?

Pour commencer, vous pouvez acheter une IR à partir d'EC2 Management Console ou à l'aide de l'interface de ligne de commande AWS. Il vous suffit de préciser le type d'instance, la plate-forme, la location, la période de validité, l'option de paiement et la région ou zone de disponibilité.

Q : Est-il possible d'acheter une IR pour une instance en cours d'exécution ?

Oui, AWS applique automatiquement le tarif réduit d'une IR à toute utilisation d'instance applicable à compter de la date d'achat. Consultez la page Mise en route pour en savoir plus.

Q : Puis-je contrôler les instances qui sont facturées au tarif réduit ?

Non. AWS optimise automatiquement les instances facturées au tarif réduit pour garantir que vous payez toujours le montant le moins élevé. Pour plus d'informations sur la tarification horaire et son application aux IR, consultez la page Billing Benefits and Payment Options.

Q : Comment fonctionne la flexibilité au niveau de la taille d'instance ?

EC2 utilise l'échelle ci-dessous pour comparer les différentes tailles au sein d'une famille d'instances. En cas de flexibilité au niveau de la taille d'instance sur les IR, cette échelle est utilisée pour appliquer le tarif réduit des IR à l'utilisation normalisée de la famille d'instances. Par exemple, si vous possédez une IR m5.2xlarge qui est limitée à une région, votre tarif réduit peut s'appliquer à l'utilisation d'une instance m5.2xlarge ou de deux instances m5.xlarge.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la manière dont la flexibilité au niveau de la taille d'instance des IR s'applique à votre utilisation d'Amazon EC2. Et cliquez ici pour en savoir plus sur la manière dont la flexibilité au niveau de la taille d'instance des IR est présentée dans le rapport d'utilisation et de coût.

Taille d'instance

Facteur de normalisation

nano

0,25

micro 0,5
small 1
medium 2
large 4
xlarge 8
2xlarge 16
4xlarge 32
8xlarge 64
10xlarge 80
16xlarge 128
32xlarge 256

Q : Puis-je modifier mon IR pendant sa période de validité ?

Oui, vous pouvez modifier la zone de disponibilité de l'IR, modifier la portée de l'IR en la faisant passer d'une zone de disponibilité à une région (et vice versa), modifier la plate-forme réseau en la faisant passer d'EC2-VPC à EC2-Classic (et vice versa) ou modifier les tailles d'instance au sein de la même famille d'instances (sur la plate-forme Linux/Unix).

Q : Puis-je modifier le type d'instance de mon IR pendant sa période de validité ?

Oui, les IR convertibles vous donnent la possibilité de modifier le type d'instance, le système d'exploitation, la location ou l'option de paiement de votre IR pendant sa période de validité. Pour plus d'informations, consultez la section relative aux IR convertibles de la FAQ.

Q : Quelles sont les différentes options de paiement des IR ?

Vous avez le choix entre trois options de paiement lors de l'achat d'une IR. Avec l'option Tous les frais initiaux, vous payez pour toute la durée de l'IR en un seul paiement initial. Avec l'option Frais initiaux partiels, vous vous acquittez d'un faible paiement initial, puis vous êtes facturé selon un tarif horaire réduit pendant toute la durée de l'IR. L'option Aucuns frais initiaux ne nécessite aucun paiement initial et permet de bénéficier d'un tarif horaire réduit pendant toute la durée de réservation de l'instance.

Q : Quand les instances réservées sont-elles activées ?

La remise tarifaire et la réservation de capacités (le cas échéant) sont activées quand le paiement a bien été accepté. Vous pouvez afficher le statut (pending | active | retired) de vos IR sur la page « Reserved Instances » de la console Amazon EC2.

Q : Les IR s'appliquent-elles aux instances ponctuelles ou aux instances exécutées sur un hôte dédié ?

Non, les IR ne s'appliquent pas aux instances ponctuelles ou aux instances exécutées sur un hôte dédié. Pour réduire le coût d'utilisation des hôtes dédiés, achetez des réservations d'hôtes dédiés.

Q : Comment les instances réservées sont-elles prises en compte dans la facturation consolidée ?

Notre système optimise automatiquement la facturation des instances au tarif réduit pour garantir que les comptes consolidés bénéficient toujours des meilleurs tarifs. Si vous possédez des IR qui s'appliquent à une zone de disponibilité, seul le compte qui possède l'IR bénéficie de la réservation de capacité. Cependant, la remise s'applique automatiquement à l'utilisation sur tous les comptes de votre famille de facturation consolidée.

Q : Puis-je bénéficier d'une remise sur des achats d'instances réservées ?

Oui, EC2 propose des remises sur les achats d'instances réservées. Ces remises sont déterminées en fonction de la valeur nominale totale (sans remise) des IR actives par région. La valeur nominale totale correspond à la somme de tous les paiements attendus pour une IR pendant la durée de réservation, y compris les frais initiaux et les paiements horaires récurrents. Les niveaux et les remises correspondantes sont affichés côte à côte.

Niveau de valeur nominale

Remise sur les frais initiaux

Remise sur le tarif horaire

Moins de 500 000 USD

0 %

0 %

Entre 500 000 USD et 4 000 000 USD

5 %

5 %

Entre 4 000 000 USD et 10 000 000 USD 10 % 10 %
Plus de 10 000 000 USD Appelez-nous  

Q : Pouvez-vous expliquer comment les remises sur volume sont appliquées aux achats d'IR ?

Bien sûr. Supposons que vous disposez actuellement d'IR actives d'une valeur de 400 000 USD dans la région US-east-1. A présent, si vous achetez des IR d'une valeur de 150 000 USD dans la même région, la première tranche de 100 000 USD de cet achat ne bénéficiera pas d'une remise. Cependant, les 50 000 USD restants bénéficieront d'une remise de 5 %. Vous serez donc facturé 47 500 USD pour cette partie de l'achat pendant la période de validité en fonction de l'option de paiement choisie.

Pour en savoir plus, consultez la section Understanding Reserved Instance Discount Pricing Tiers du manuel Amazon EC2 User Guide.

Q : Comment faire pour calculer la valeur nominale d'une IR ?

Voici un exemple de calcul de valeur nominale pour une réservation d'instances sur trois ans avec l'option « paiement initial partiel » :

Valeur de la remise sur volume pour 3 ans avec frais initiaux partiels dans la région USA Est

 

Frais initiaux (USD)

Frais horaires récurrents (USD)

Valeur horaire récurrente

Valeur nominale

m3.xlarge

 1 345 USD

 0,060 USD

 1 577 USD

 2 922 USD

c3.xlarge

 1 016 USD

 0,045 USD

 1 183 USD

 2 199 USD

Q : Comment les remises sur volume sont-elles calculées si j'utilise la facturation consolidée ?

Si vous utilisez la facturation consolidée, AWS utilise le prix nominal total cumulé des IR actives sur l'ensemble de vos comptes consolidés pour déterminer le niveau de remise sur volume applicable. Les niveaux de remise sur volume sont définis au moment de l'achat. Il est donc important d'activer la facturation consolidée avant d'acheter des IR, afin de pouvoir bénéficier du niveau de remise sur volume le plus élevé possible selon vos comptes consolidés.

Q : Les IR convertibles donnent-elles droit à des remises sur volume ?

Non. Cependant, la valeur de chaque IR convertible que vous achetez vous permet d'être mieux positionné pour prétendre à une remise sur volume.

Q : Comment savoir à quel niveau de remise sur volume je peux prétendre ?

Pour déterminer le niveau de remise sur volume auquel vous pouvez prétendre, consultez la section Understanding Reserved Instance Discount Pricing Tiers du manuel Amazon EC2 User Guide.

Q : Le coût de mes instances réservées va-t-il changer si le prochain volume que je réserve me rend éligible à un autre niveau de remise ?

Non. Les remises sur volume sont déterminées au moment de l'achat. Par conséquent, le coût de vos IR reste inchangé si vous avez droit à d'autres niveaux de remise. Les nouveaux achats bénéficieront de remises en fonction du niveau de remise sur volume auquel vous avez droit au moment de l'achat.

Q : Dois-je faire quoi que ce soit lors de l'achat pour bénéficier de remises sur volume ?

Non, les remises sur volume vous sont automatiquement appliquées lorsque vous utilisez l'API PurchaseReservedInstance ou l'interface EC2 Management Console pour acheter des IR. Si vous achetez pour plus de 10 millions USD d'instances réservées, contactez-nous afin de bénéficier de réductions supérieures à celles qui vous sont automatiquement appliquées.


Q : Qu'est-ce qu'une IR convertible ?
Une instance réservée convertible est un type d'instance réservée dotée d'attributs qui peuvent être modifiés pendant la période de validité de l'instance.

Q : Quand devrais-je acheter une IR convertible au lieu d'une IR standard ?
L'instance réservée convertible est utile aux clients qui peuvent s'engager à utiliser des instances EC2 pendant trois ans en échange d'une remise importante sur leur utilisation d'EC2, qui ne sont pas sûrs de leurs besoins futurs en instances ou qui souhaitent profiter de changements de prix.

Q : Quelles sont les options de durée disponibles sur les IR convertibles ?
Comme les IR standard, les IR convertibles sont disponibles à l'achat pour un ou trois ans.

Q : Puis-je échanger mon instance réservée convertible pour profiter d'une instance réservée convertible correspondant à un autre type d'instance, un autre système d'exploitation, une autre location ou une autre option de paiement ?
Oui, vous pouvez sélectionner un nouveau type d'instance, un nouveau système d'exploitation, une nouvelle location ou une nouvelle option de paiement lorsque vous échangez vos instances réservées convertibles.Vous avez également la possibilité d'échanger une partie de votre IR convertible ou de fusionner la valeur de plusieurs IR convertibles dans un seul échange. Pour en savoir plus sur l'échange d'IR convertibles, cliquez ici.

Q : Puis-je transférer une instance réservée convertible ou standard d'une région à une autre ?
Non, chaque instance réservée est associée à une région spécifique. Cette dernière ne peut pas être modifiée pendant la durée de la réservation.

Q : Comment modifier la configuration d'une instance réservée convertible ?
Vous pouvez modifier la configuration de votre instance réservée convertible à l'aide d'EC2 Management Console ou de l'API GetReservedInstancesExchangeQuote. Vous avez également la possibilité d'échanger une partie de votre IR convertible ou de fusionner la valeur de plusieurs IR convertibles dans un seul échange. Pour en savoir plus sur l'échange d'IR convertibles, cliquez ici.

Q : Dois-je payer des frais lors de l'échange d'instances réservées convertibles ?
Non, aucuns frais ne s'appliquent à l'échange d'instances réservées. Toutefois, vous devrez peut-être payer des frais d'alignement ponctuels tenant compte des écarts de prix entre les instances réservées convertibles dont vous disposez et celles que vous souhaitez acquérir.

Q : Comment fonctionnent les échanges d'instances réservées convertibles ?
Lors de l'échange d'instances réservées convertibles, EC2 veille à ce que la valeur totale des instances réservées convertibles soit maintenue en procédant à une conversion. Ainsi, si vous convertissez une instance réservée d'une valeur totale de 1 000 USD en une autre instance réservée, vous recevez une ou plusieurs instances réservées convertibles d'une valeur totale égale ou supérieure à 1 000 USD. Vous ne pouvez pas convertir une instance réservée convertible en une ou plusieurs instances réservées convertibles d'une valeur totale inférieure.

Q : Qu'entendez-vous par « valeur totale » ?
La valeur totale correspond à la somme de tous les paiements attendus que vous avez effectués pendant la période de validité de l'instance réservée.

Q : Pouvez-vous expliquer comment le coût d'alignement est calculé pour une conversion entre deux instances réservées convertibles avec paiement initial complet ?
Imaginons que vous avez acheté une instance réservée convertible assortie d'un paiement initial complet de 1 000 USD et qu'à mi-chemin de la période de validité vous décidez de modifier les attributs de l'instance réservée. Etant donné que vous êtes à mi-chemin de la période de validité de l'instance réservée, la valeur restante de l'instance réservée, calculée au prorata, est de 500 USD. L'instance réservée convertible avec paiement initial complet que vous souhaitez convertir représente aujourd'hui un paiement initial de 1 200 USD. Etant donné que vous êtes à mi-chemin de la période de validité de votre instance réservée convertible existante, la nouvelle instance réservée convertible représente une valeur de 600 USD. Les frais d'alignement correspondent à la différence entre la valeur du paiement initial de l'instance d'origine et la valeur du paiement initial de l'instance souhaitée, soit 100 USD (600 USD moins 500 USD).

Q : Pouvez-vous expliquer les conversions entre des instances réservées convertibles sans paiement initial ?
Contrairement aux conversions entre instances réservées convertibles avec une valeur initiale, étant donné que vous convertissez des instances réservées sans coût initial, aucuns frais d'alignement ne s'appliquent. Cependant, le montant horaire que vous payez avant l'échange doit être supérieur ou égal au montant horaire total que vous payez après l'échange.

Par exemple, imaginons que vous achetez une instance réservée convertible sans paiement initial (A) à un taux horaire de 0,10 USD et que vous décidez d'échanger cette instance A contre une autre instance réservée (B) facturée à un taux horaire de 0,06 USD. Lors de la conversion, vous recevez deux instances réservées B, car le montant horaire que vous payez doit être supérieur ou égal au montant horaire payé pour l'instance A.

Q : Puis-je personnaliser le nombre d'instances que je reçois suite à un échange d'instances réservées convertibles ?
Non, EC2 utilise la valeur des instances réservées convertibles que vous échangez pour calculer le nombre minimal d'instances réservées convertibles que vous recevez tout en s'assurant qu'à l'issue de l'échange, vous obtenez des instances réservées convertibles d'une valeur égale ou supérieure.

Q : L'échange d'instances réservées convertibles est-il limité ?
Non, l'échange d'instances réservées convertibles n'est pas limité.

Q : Puis-je choisir librement le type d'instance lors de l'échange d'instances réservées convertibles ?
Non, vous pouvez échanger vos instances uniquement contre les instances réservées convertibles actuellement proposées par AWS.

Q : Puis-je modifier l'option de paiement associée à mon instance réservée convertible ?
Oui, vous pouvez modifier l'option de paiement associée à votre instance réservée. Par exemple, vous pouvez échanger vos instances réservées sans paiement initial contre des instances réservées avec paiement initial partiel ou paiement initial complet pour profiter de meilleurs tarifs. Vous ne pouvez pas passer de l'option « paiement initial complet » à l'option « sans paiement initial », ni de l'option « paiement initial partiel » à l'option « sans paiement initial ».

Q : Les instances réservées convertibles permettent-elles de bénéficier de baisses de prix, le cas échéant ?
Oui, vous pouvez échanger vos instances réservées pour profiter de tarifs réduits. Par exemple, si le prix de nouvelles instances réservées convertibles baisse de 10 %, vous pouvez échanger vos instances réservées convertibles et profiter de la réduction de 10 %.  


Q : En quoi consiste la place de marché des instances réservées ?

La place de marché des instances réservées est une place de marché en ligne qui permet aux clients AWS de vendre leurs instances réservées Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2) à d'autres entreprises ou organisations. Les clients peuvent également parcourir l'offre disponible sur la place de marché des instances réservées afin de faire leur choix parmi une sélection encore plus vaste de durées et d'options tarifaires proposées par d'autres clients AWS.

Q : Dans quels cas puis-je référencer une instance réservée sur la place de marché des instances réservées ?

Vous pouvez référencer une instance réservée quand les conditions suivantes sont réunies :

  • Vous êtes inscrit en tant que vendeur sur la place de marché des instances réservées.
  • Vous avez payé votre instance réservée.
  • Vous possédez cette instance réservée depuis plus de 30 jours.

Q : Comment puis-je m'inscrire en tant que vendeur sur la place de marché des instances réservées ?

Si vous voulez vous inscrire sur la place de marché des instances réservées, vous pouvez entamer une procédure d'inscription en vendant une instance réservée via la console de gestion EC2 ou en configurant votre profil à partir de la page « Account Settings » sur le portail AWS. Quelle que soit la méthode choisie, vous devrez effectuer les étapes suivantes :

  1. Commencez par consulter la présentation de la procédure d'inscription.
  2. Connectez-vous à votre compte AWS.
  3. Indiquez le compte bancaire sur lequel vous souhaitez que nous procédions aux versements. Après avoir sélectionné « Continue », ce compte bancaire sera considéré comme le compte de versement par défaut.
  4. Sur l'écran de confirmation, sélectionnez « Continue to Console to Start Listing ».

Si vous vendez pour plus de 20 000 USD d'instances réservées, ou si vous envisagez de vendre 50 instances ou plus, vous devrez nous fournir des informations fiscales avant de pouvoir référencer vos instances réservées. Sélectionnez « Continue with Tax Interview ». Dans le cadre de ce questionnaire pour le calcul des taxes, vous serez invité à indiquer le nom de votre entreprise, le nom de la personne à contacter, ses coordonnées, ainsi que le numéro d'identification fiscale à l'aide du flux TIMS. 

De plus, si vous envisagez de vendre pour plus de 50 000 USD d'instances réservées par an, vous devrez remplir une demande d'augmentation des limites.

Q : Comment savoir si je peux commencer à vendre des instances sur la place de marché des instances réservées ?

Vous pouvez commencer à vendre des instances sur la place de marché des instances réservées dès lors que vous avez ajouté un compte bancaire dans le cadre de la procédure d'inscription. Une fois l'activation terminée, un e-mail de confirmation vous est envoyé. Cependant, il est important de noter que vous ne pourrez pas recevoir de versements tant que nous n'aurons pas reçu les vérifications effectuées auprès de votre banque, ce qui peut prendre jusqu'à deux semaines selon les banques.

Q : Comment faire pour référencer une instance réservée pour la vente ?

Pour référencer une instance réservée pour la vente, effectuez simplement les étapes suivantes dans la console Amazon EC2 :

  1. Sélectionnez les instances réservées que vous désirez vendre, et cliquez sur « Sell Reserved Instances ». Si vous n'avez pas terminé la procédure d'inscription, vous serez invité à vous inscrire en suivant les étapes de la procédure.
  2. Pour chaque type d'instance réservée, indiquez le nombre d'instances que vous aimeriez vendre et le montant du règlement unique que vous voudriez fixer. Notez que vous pouvez fixer différents montants pour ce règlement unique en fonction de la durée restante. De cette manière, vous n'avez pas à réajuster le prix de votre instance réservée si elle ne se vend pas rapidement. Par défaut, vous devez simplement définir le prix actuel, et nous l'abaisserons automatiquement selon un incrément identique tous les mois.
  3. Une fois vos tarifs configurés, un écran de confirmation finale s'affiche. Sélectionnez « Sell Reserved Instance ».

Q : Quelles sont les instances réservées que je peux référencer pour la vente ?

Vous pouvez référencer toute instance réservée active depuis au moins 30 jours et pour laquelle nous avons reçu votre règlement. Cela signifie que vous pouvez généralement référencer votre réservation lorsqu'elle présente l'état active. Il est important de noter que si des frais vous ont déjà été facturés, votre instance réservée peut être active alors qu'AWS n'a pas encore perçu votre paiement. Dans ce cas, votre instance réservée ne sera référencée que lorsque nous aurons reçu votre règlement.

Q : Comment les instances réservées référencées sont-elles affichées pour les acheteurs ?

Les instances réservées (aussi bien celles de tierces parties que celles proposées par AWS) référencées sur la place de marché des instances réservées sont accessibles dans la section « Reserved Instances » de la console Amazon EC2. Vous pouvez également appeler la méthode API DescribeReservedInstancesListings.

Les instances réservées référencées sont classées par type, par durée restante, par prix initial et par tarif horaire. Les acheteurs peuvent alors acheter plus facilement l'instance réservée qui correspond le mieux à leurs besoins.

Q : Quelle durée puis-je référencer pour mon instance réservée ?

Vous pouvez vendre une instance réservée pour sa durée restante, laquelle est arrondie au mois suivant le plus proche. Par exemple, s'il lui reste 9 mois et 13 jours, votre instance est référencée à la vente en tant qu'instance réservée d'une durée de 9 mois.

Q : Puis-je retirer une instance réservée après l'avoir référencée pour la vente ?

Oui, vous pouvez retirer une instance réservée référencée à tout moment, tant qu'aucune vente ne porte le statut pending (ce qui signifie qu'un acheteur a acquis votre instance réservée et que le paiement est en attente de confirmation).

Q : Quelle grille tarifaire puis-je définir pour les instances réservées que je souhaite référencer ?

Sur la place de marché des instances réservées, vous pouvez fixer le prix de départ que vous êtes prêt à accepter. En revanche, vous ne pouvez pas définir de tarif horaire (lequel reste celui défini sur l'instance réservée à l'origine). De plus, vous ne percevez rien par rapport aux paiements associés aux tarifs horaires.

Q : Puis-je continuer à utiliser ma réservation alors qu'elle est référencée sur la place de marché des instances réservées ?

Oui, vous continuez à bénéficier des capacités et avantages tarifaires associés à votre réservation, et ce jusqu'à sa vente. Une fois la réservation vendue, les instances en cours d'exécution qui étaient facturées au tarif inférieur seront facturées au tarif à la demande, jusqu'à l'achat d'une nouvelle réservation ou la fermeture de l'instance.

Q : Puis-je revendre une instance réservée que j'ai achetée sur la place de marché des instances réservées ?

Oui, vous pouvez revendre une instance achetée sur la place de marché des instances réservées comme n'importe quelle autre instance réservée.

Q : Existe-t-il des restrictions applicables à la vente d'instances réservées ?

Oui, vous devez posséder un compte bancaire aux États-Unis afin de vendre vos instances réservées sur la place de marché des instances réservées. La prise en charge de comptes bancaires hors des États-Unis viendra très prochainement. En outre, vous ne pouvez pas vendre d'instances réservées dans la région US GovCloud.

Q : Puis-je vendre des instances réservées achetées selon les niveaux de tarification par volumes publics ?

Non, cette option n'est pas encore disponible.

Q : Existe-t-il des frais applicables à la vente d'instances réservées sur la place de marché ?

Oui. AWS facture des frais de service à hauteur de 12 % du prix initial total pour chaque instance réservée vendue sur la place de marché.

Q : Est-il possible pour AWS de vendre des sous-ensembles des instances réservées que j'ai référencées ?

Oui, AWS peut éventuellement vendre un sous-ensemble de la quantité d'instances réservées que vous avez référencée. Par exemple, si vous référencez 100 instances réservées, il est possible qu'un acheteur soit uniquement intéressé par 50 de ces instances. Nous lui vendrons alors ces 50 instances et les 50 restantes seront toujours référencées jusqu'à ce que vous décidiez, éventuellement, de les retirer de la place de marché.

Q : Comment les acheteurs payent-ils les instances qu'ils ont acquis ?

Une fois la vente d'une instance réservée conclue, son règlement s'effectue via transfert électronique (paiement ACH) vers un compte bancaire aux États-Unis.

Q : Quand vais-je recevoir le paiement ?

Une fois qu'AWS a reçu le paiement de la part du client ayant acheté votre instance réservée, nous vous reversons la somme par virement sur le compte bancaire que vous avez indiqué lors de votre inscription à la place de marché des instances réservées.

Nous vous envoyons ensuite une notification par e-mail afin de vous informer que la somme vous a été virée. Généralement, les virements prennent effet sur votre compte dans les 3 à 5 jours qui suivent la vente de votre instance réservée.

Q : Si je vends mon instance réservée sur la place de marché, les frais d'assistance Premium Support me seront-ils également remboursés ?

Non, aucun remboursement au prorata de la somme initiale payée en contrepartie de l'assistance AWS Premium Support n'est prévu.

Q : Des notifications concernant les opérations sur la place de marché des instances réservées me seront-elles envoyées ?

Oui, vous recevrez un seul et unique e-mail par jour qui détaillera vos opérations sur la place de marché des instances réservées, notamment chaque fois que vous créez ou annulez le référencement d'une instance réservée, que des acheteurs acquièrent vos instances référencées ou qu'AWS reverse des sommes sur votre compte bancaire.

Q : Quelles sont les informations échangées entre le vendeur et l'acheteur afin de permettre le calcul des taxes applicables à la transaction ?

Les informations concernant la ville, l'état, le code postal (ZIP+4 pour les États-Unis) et le pays de l'acheteur seront transmises au vendeur via un rapport de versement. Ces informations permettront aux vendeurs de calculer les éventuelles taxes applicables à la transaction qu'ils doivent reverser à l'administration fiscale de leur pays (taxes sur les ventes, TVA, etc.). Le nom de l'entité légale du vendeur est également fourni sur la facture d'achat.

Q : Des restrictions s'appliquent-elles aux clients lorsqu'ils achètent des instances réservées de tierces parties ?

Oui, vous ne pouvez pas acheter vos propres instances réservées référencées, y compris celles de vos comptes associés (via la Facturation Consolidée).

Q : Dois-je m'acquitter des frais d'assistance Premium Support lorsque j'achète des instances sur la place de marché des instances réservées ?

Oui, si vous êtes un client Premium Support, des frais d'assistance Premium Support vous seront appliqués lorsque vous achetez des instances réservées via la place de marché des instances réservées.


Q : Qu'est-ce qu'une instance ponctuelle ?

Les instances spot constituent des capacités inutilisées d'EC2. Elles permettent d'économiser jusqu'à 90 % du prix à la demande, et AWS peut les interrompre avec un préavis de 2 minutes. Les instances spot utilisent les mêmes instances EC2 sous-jacentes que les instances réservées et à la demande. Elles sont idéales pour les charges de travail flexibles et tolérantes aux pannes. Les instances spot sont une option supplémentaire pour acquérir des capacités de calcul. Elles peuvent être utilisées en parallèle avec des instances réservées et à la demande.

Q : En quoi une instance spot est-elle différente d'une instance à la demande ou d'une instance réservée ?

Lorsqu'elles sont exécutées, les instances spot sont identiques aux instances réservées et à la demande. Les principales différences sont que les instances spot offrent généralement une remise considérable par rapport aux instances à la demande, que vos instances peuvent être interrompues par Amazon EC2 avec un préavis de 2 minutes pour répondre à une hausse de la capacité nécessaire, et que les prix spot évoluent en fonction de l'offre et de la demande sur le long terme pour les capacités EC2 inutilisées.

Reportez-vous ici pour en savoir plus sur les instances ponctuelles.

Q : Comment acheter et démarrer une instance ponctuelle ?

Les instances spot peuvent être lancées avec les mêmes outils que ceux que vous utilisez actuellement, notamment AWS Management Console, les groupes Auto Scaling, l'API RunInstances et le parc d'instances spot. En outre, de nombreux services AWS prennent en charge le lancement d'instances spot, notamment EMR, ECS, Datapipeline, Cloudformation et Batch.

Pour démarrer une instance spot, il vous suffit de choisir un modèle de lancement et le nombre d'instances que vous désirez.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la demande d'instances spot.

Q : Combien d'instances spot puis-je demander ?

Vous pouvez demander autant d'instances spot que le permet votre limite spot pour chaque région. Veuillez noter que les nouveaux clients AWS peuvent démarrer avec une limite plus basse. Pour en savoir plus sur les limites d'instances spot, consultez le guide de l'utilisateur Amazon EC2.

Si vous souhaitez profiter d'une limite supérieure, remplissez le formulaire de demande d'instance Amazon EC2 en indiquant votre cas d'utilisation, et votre demande d'augmentation sera étudiée. Les augmentations de limite sont liées à la région concernée.

Q : Quel prix vais-je payer pour une instance spot ?

Vous payez le prix spot en vigueur au début de chaque heure d'instance pour votre instance en cours d'exécution. Si le prix spot évolue après le lancement de votre instance, le nouveau prix est facturé pour l'heure suivante d'utilisation de l'instance.

Q : Qu'est-ce qu'un groupe de capacité spot ?

Un groupe de capacité spot est un ensemble d'instances EC2 inutilisées ayant les mêmes type d'instance, système d'exploitation, zone de disponibilité et plate-forme réseau (EC2-Classic ou EC2-VPC). Chaque groupe de capacité spot possède son propre prix, basé sur l'offre et la demande.

Q : Quelles sont les bonnes pratiques d'utilisation pour les instances spot ?

Nous recommandons fortement d'utiliser plusieurs groupes de capacité spot pour optimiser les capacités spot à votre disposition. EC2 intègre des capacités d'automatisation permettant d'identifier les capacités les plus rentables sur plusieurs groupes de capacité spot à l'aide des parcs spot. Pour plus d'informations, consultez les bonnes pratiques pour les instances spot.

Q : Comment puis-je déterminer l'état de ma demande d'instance spot ?

L'état de votre demande d'instance spot peut être consulté via le code et les messages de statut de demande d'instance spot. Les informations sur l'état de la demande d'instance spot sont accessibles sur la page Instance spot de la console EC2 d'AWS Management Console, ainsi que via l'API et la CLI. Pour en savoir plus, reportez-vous au manuel Amazon EC2 Developer Guide.

Q : Les instances spot sont-elles disponibles pour toutes les familles et tailles d'instance, dans toutes les régions ?

Les instances spot sont disponibles dans toutes les régions AWS publiques. Des instances spot sont disponibles pour presque toutes les familles et tailles d'instances EC2, y compris pour les nouvelles instances optimisées en calcul, à accélération graphique et FPGA et les nouveaux types d'instances sur matériel nu. La liste complète des types d'instances pris en charge dans chaque région est disponible ici.

Q : Quels systèmes d'exploitation sont disponibles comme instances ponctuelles ?

Linux/UNIX et Windows Server sont disponibles. Window Server avec SQL Server n'est pas disponible à l'heure actuelle.

Q : Puis-je utiliser une instance spot avec une AMI payante en tant que logiciel tiers (comme les packs logiciels IBM) ?

Pas à l'heure actuelle.

Q : Quand mon instance spot sera-t-elle interrompue ?

Au cours des 3 derniers mois, 92 % des interruptions d'instances spot ont été réalisées par des clients supprimant manuellement leur instance, car leur application avait terminé ses opérations.

EC2 peut se retrouver dans l'obligation de récupérer votre instance spot pour deux raisons. La raison la plus fréquente est le besoin de répondre à la demande de capacités Amazon EC2 (par exemple, pour l'utilisation des instances réservées et à la demande). Deuxièmement, si vous avez choisi de définir un « prix spot maximum » et que le prix spot dépasse cette limite, votre instance sera récupérée avec un préavis de deux minutes. Ce paramètre détermine le prix maximum que vous seriez prêt à payer pour une heure d'instance spot. Cette valeur est définie par défaut sur le prix d'une instance à la demande. Comme indiqué précédemment, vous continuez de payer le prix spot en vigueur, et non le prix maximum, au moment de l'exécution de votre instance, facturé à la seconde.

Q : Que devient mon instance spot après son interruption ?

Vous avez le choix entre supprimer, arrêter ou mettre en hibernation vos instances spot lorsqu'elles sont interrompues. L'arrêt et la mise en hibernation sont disponibles pour les demandes spot permanentes et les parcs spot pour lesquels l'option « maintenir » a été activée. Vos instances sont supprimées par défaut.

Consultez la section dédiée à l'hibernation des instances spot pour en savoir plus sur la gestion des interruptions.

Q : Quelle est la différence entre les options d'interruption Arrêt et Mise en hibernation ?

Avec l'option Mise en hibernation, votre instance hiberne et sa mémoire vive est préservée. Avec l'option Arrêt, votre instance est arrêtée et sa mémoire vive est réinitialisée.

Dans les deux cas, les données de votre volume racine EBS et des volumes de données EBS attachés sont préservées. Votre adresse IP privée ne change pas, de même que votre adresse IP Elastic (le cas échéant). Le comportement de la couche réseau est similaire à celui appliqué pour le workflow arrêt-démarrage d'EC2. Les options Arrêt et Mise en hibernation sont uniquement disponibles pour les instances soutenues par Amazon EBS. Le stockage d'instance local n'est pas maintenu.

Q : Que se passe-t-il si mon volume racine EBS n'est pas assez grand pour stocker un état de mémoire (mémoire vive) pour une hibernation ?

L'espace disponible sur votre volume racine EBS doit être suffisamment grand pour permettre d'écrire les données en mémoire. Si l'espace disponible sur le volume racine EBS est insuffisant, la mise en hibernation échoue et l'instance est arrêtée. Assurez-vous que votre volume EBS est suffisamment vaste pour préserver les données en mémoire avant de sélectionner l'option de mise en hibernation.

Q : Quel est l'intérêt de mettre mon instance spot en hibernation lorsqu'elle est interrompue ?

Les instances spot en hibernation sont mises en pause et relancées automatiquement, et vos charges de travail reprennent ainsi là où elles ont été interrompues. Vous pouvez utiliser la mise en hibernation quand votre ou vos instances doivent conserver l'état d'instance sur plusieurs cycles d'arrêt-redémarrage, c'est-à-dire quand les applications exécutées sur des instances spot dépendent de données contextuelles, commerciales ou de session stockées dans la mémoire vive.

Q : Comment activer la mise en hibernation pour mes instances spot ?

Consultez la section dédiée à l'hibernation des instances spot pour en savoir plus sur l'activation de la mise en hibernation pour vos instances spot.

Q : La mise en hibernation de mon instance spot est-elle payante ?

La mise en hibernation de votre instance ne s'accompagne d'aucun coût supplémentaire, en dehors du coût du stockage EBS et des ressources EC2 que vous pouvez utiliser. Une instance en hibernation n'entraîne aucuns frais d'utilisation d'instance.

Q : Puis-je redémarrer une instance arrêtée ou relancer une instance en hibernation ?

Non, vous ne pourrez pas redémarrer une instance arrêtée ou relancer une instance en hibernation directement. Les cycles arrêt-démarrage et hibernation-relancement sont contrôlés par Amazon EC2. Si une instance spot est arrêtée ou mise en hibernation, elle sera redémarrée ou relancée par Amazon EC2 quand les capacités nécessaires sont à nouveau disponibles.

Q : Quels sont les instances et les systèmes d'exploitation prenant en charge la mise en hibernation ?

La mise en hibernation est actuellement prise en charge par les AMI Amazon Linux et par les systèmes d'exploitation Ubuntu et Microsoft Windows exécutés sur n'importe quel type d'instance des familles C3, C4, M4, R3 et R4 avec une mémoire vive inférieure à 100 Gio.

Pour connaître la liste des versions de systèmes d'exploitation prises en charge, consultez la section dédiée à l'hibernation des instances spot.

Q : Comment serai-je facturé si mon instance spot est interrompue ?

Si votre instance spot est supprimée ou arrêtée par Amazon EC2 dans la première heure de l'instance, cette utilisation ne vous sera pas facturée. Cela dit, si vous supprimez l'instance vous-même, vous serez facturé à la seconde la plus proche. Si l'instance spot est supprimée ou arrêtée par Amazon EC2 dans l'heure qui suit, l'utilisation vous sera facturée à la seconde la plus proche. Si vous travaillez sur Windows et supprimez l'instance vous-même, l'heure entière vous sera facturée.

Q : Comment suis-je facturé si mon prix spot évolue alors que mon instance est en cours d'exécution ? 

Vous paierez le prix par heure d'instance défini au début de chaque heure d'instance pour l'heure entière, facturé à la seconde la plus proche.

Q : Où puis-je voir mon historique d'utilisation des instances spot et combien j'ai été facturé ?

AWS Management Console met des rapports de facturation à disposition affichant les heures de début et de suppression/arrêt des instances spot, pour toutes les instances. Les clients peuvent comparer le rapport de facturation à l'historique des prix spot grâce à l'API afin de vérifier que le prix spot facturé est correct.

Q : Les blocs d’instances spot peuvent-ils être interrompus (Instances spot à durée fixe) ?

Les blocs d’instances ponctuelles sont conçus pour ne pas être interrompus et seront exécutés en continu pour la durée que vous avez choisie, indépendamment du prix du marché pour les instances ponctuelles. Dans de rares cas, les blocs d’instances ponctuelles peuvent être interrompus en raison des besoins en capacités d’AWS. Dans ces cas-là, nous fournirons un avertissement de deux minutes avant de mettre fin à votre instance (avis de cessation), et vous ne serez pas facturé pour les instances concernées.

Q : Qu'est-ce qu'un parc d'instances spot ?

Un parc d'instances spot vous permet, d'une part, de demander automatiquement plusieurs instances spot qui offrent le prix le plus bas par unité de capacité pour votre cluster ou votre application, comme une tâche de traitement par lot, un flux de production Hadoop ou une tâche de calcul HPC en réseau et, d'autre part, de gérer ces instances. Vous pouvez spécifier les types d'instances compatibles avec votre application. Vous définissez une capacité cible en fonction des besoins de votre applications (avec différents critères, notamment le nombre d'instances et de vCPU, la mémoire, le stockage et le débit réseau). Cette capacité cible pourra être mise à jour après le lancement du parc. Les parcs d'instances spot vous permettent de lancer et de maintenir une capacité cible, mais aussi de demander automatiquement des ressources pour remplacer celles qui sont interrompues ou clôturées manuellement. En savoir plus sur les parcs d'instances spot.

Q : Des frais supplémentaires sont-ils facturés pour les demandes de parc d'instances spot ?

Non, aucuns frais supplémentaires ne sont facturés pour les demandes de parc d'instances spot.

Q : Quelles sont les limites s'appliquant à une demande de parc d'instances spot ?

Consultez la section Limites du parc d'instances Ponctuelles du guide de l'utilisateur Amazon EC2 pour en savoir plus sur les limites qui s'appliquent à votre demande de parc d'instances spot.

Q : Que se passe-t-il si ma demande de parc d'instances spot tente de lancer des instances spot, mais qu'elle dépasse ma limite de demande d'instances spot régionale ?

Si votre demande de parc d'instance spot dépasse votre limite de demande d'instances spot régionale, les demandes d'instances spot individuelles échoueront et présenteront le statut de demande « Spot request limit exceeded ». Votre historique de demandes de parc d'instances spot affichera les erreurs de limite de demande que la demande de parc a reçues. Consultez la section Surveillance de votre parc d'instances Ponctuelles du guide de l'utilisateur Amazon EC2 pour apprendre comment décrire votre historique de demandes de parc d'instances spot.

Q : Mes demandes de parc d'instances spot sont-elles assurées d'être satisfaites ?

Non. Les demandes de parc d'instances spot vous permettent d'envoyer simultanément plusieurs demandes d'instances spot. Elles sont soumises à la même disponibilité et aux mêmes prix que les demandes d'instance spot uniques. Par exemple, si aucune ressource n'est disponible pour les types d'instances spécifiés dans votre demande de parc spot, cette dernière risque de ne pas pouvoir être satisfaite en partie ou dans son intégralité. Nous vous conseillons d'inclure l'ensemble des types d'instances et des zones de disponibilité adaptés à vos charges de travail dans le parc d'instances spot.

Q : Est-il possible de soumettre une demande de parc d'instances spot sur plusieurs zones de disponibilité ?

Oui. Consultez la section Exemples de configuration de parc d'instances Ponctuelles du guide de l'utilisateur Amazon EC2 pour apprendre à soumettre une demande de parc d'instances spot sur plusieurs zones de disponibilité.

Q : Est-il possible de soumettre une demande de parc d'instances spot multi-régions ?

Non, nous ne prenons pas en charge les demandes de parcs d'instances spot multi-régions.

Q : De quelle manière le parc d'instances spot alloue-t-il des ressources dans les différents groupes d'instances spot définis dans les spécifications de lancement ?

L'API RequestSpotFleet fournit deux stratégies d'allocation : lowestPrice et diversified. La stratégie lowestPrice vous permet d'allouer vos ressources de parc d'instances spot dans des groupes d'instances qui offrent le prix le plus bas par unité de capacité au moment de la demande. La stratégie diversified vous permet d'allouer vos ressources de parc d'instances spot dans différents groupes d'instances spot. Cela vous permet de conserver la capacité cible de votre flotte et d'augmenter la disponibilité de votre application au gré des fluctuations de capacité.

L'exécution des ressources de votre application dans différents ensembles d'instances ponctuelles vous permet de réduire les coûts de fonctionnement de votre flotte au fil du temps. Consultez le Guide de l'utilisateur Amazon EC2 pour en savoir plus.

Q : Puis-je ajouter une balise à une demande de parc d'instances spot ?

Vous pouvez demander le lancement d'instances spot avec des balises depuis un parc d'instances spot. Le parc en lui-même ne peut pas être balisé.

Q : Comment puis-je savoir à quel parc appartiennent mes instances spot ?

Vous pouvez identifier les instances spot associées à votre parc en décrivant votre demande de parc. Les demandes de parc sont disponibles durant les 48 heures suivant la suppression de toutes leurs instances spot. Consultez le guide de l'utilisateur Amazon EC2 pour savoir comment décrire votre demande de parc d'instances spot.

Q : Puis-je modifier ma demande de parc d'instances spot ?

Oui, vous pouvez modifier la capacité cible de votre demande de parc d'instances spot. Vous devrez peut-être annuler la demande et en soumettre une nouvelle pour modifier les autres paramètres de configuration de la demande.

Q : Puis-je spécifier une AMI différente pour chaque type d'instance que je souhaite utiliser ?

Oui, il vous suffit d'indiquer l'AMI que vous souhaitez utiliser dans chaque spécification de lancement fournie avec votre demande de parc d'instances spot.

Q : Puis-je utiliser mon parc d'instances spot avec Elastic Load Balancing, Auto Scaling ou Elastic MapReduce ?

Vous pouvez utiliser les fonctions d'Auto Scaling avec les parcs d'instances spot, notamment le suivi des objectifs, les vérifications d'état et les métriques CloudWatch. Vous pouvez attacher des instances à vos équilibreurs Elastic Load Balancer (aussi bien pour les équilibreurs de charge classiques que pour les équilibreurs d'application). Elastic MapReduce offre une fonction de gestion de parcs d'instances dont les capacités sont similaires à celles des parcs d'instances spot.

Q : Une demande de parc d'instances spot supprime-t-elle mes instances spot lorsqu'elles ne s'exécutent plus dans les groupes d'instances spot présentant les prix les plus bas, afin de les relancer dans les groupes présentant les prix les plus bas ?

Non, les demandes de parc d'instances spot ne mettent pas fin automatiquement aux instances et ne les relancent pas non plus lorsqu'elles sont en cours d'exécution. Toutefois, si vous supprimez une instance spot, le parc d'instances spot la remplacera par une nouvelle instance spot dans le nouveau groupe présentant les prix les plus bas.

Q : Puis-je utiliser les options d'interruption Arrêt ou Mise en hibernation avec les parcs d'instances spot ?

Oui, les cycles arrêt-démarrage et hibernation-relancement sont pris en charge par les parcs d'instances spot pour lesquels l'option « maintenir » est activée.


 

Q : Quelle puissance de calcul offrent les micro-instances ?

Les Micro Instances fournissent une petite quantité de ressources CPU constantes et vous permettent de détacher de la capacité CPU jusqu'à 2 ECU lorsque des cycles supplémentaires sont disponibles. Elles sont adaptées aux applications de moindre débit et aux sites Web qui consomment d'importants cycles de calcul de temps en temps mais très peu de CPU le reste du temps, pour les applications arrières, daemons, etc. En savoir plus sur ce type d'instance.

Q : Comment comparer la puissance de calcul des micro-instances à celle d'une instance Standard Small ?

En état stable, les Micro Instances ne reçoivent qu'une fraction des ressources de calcul que reçoivent les instances Small. Par conséquent, si votre application a des besoins de calculs intensifs ou d'état stable, nous vous recommandons d'utiliser une Petite Instance (ou une plus grande selon vos besoins). Toutefois, les Micro Instances peuvent détacher jusqu'à 2 ECU (pour de courtes périodes). Ce qui double le nombre d'ECU disponibles d'une instance standard Small. Ainsi, si votre application a des besoins en débit réduits ou que votre service Web a occasionnellement besoin de consommer d'importants cycles de calcul, nous vous recommandons d'utiliser les micro-instances.

Q : Comment puis-je savoir si une application a besoin de plus de ressources CPU que ce qu'offre une micro-instance ?

Les données métronomiques CloudWatch pour l'utilisation de CPU rapporteront 100 % de l'utilisation si l'instance détache tellement qu'elle dépasse ses ressources CPU disponibles pendant cette minute de surveillance CloudWatch. CloudWatch rapportant une utilisation de CPU à 100 % est le signal vous annonçant que vous devez penser à la modification d'échelle manuelle ou par Auto Scaling – augmenter vers un type d'instance plus grande ou extrapoler vers de multiples Micro instances.

Q : Est-ce que toutes les fonctions d'Amazon EC2 sont disponibles avec les micro-instances ?

Amazon DevPay n'est pas disponible pour les micro-instances à l'heure actuelle.


Q : Quand dois-je utiliser des instances  ?

Les instances optimisées pour le calcul sont conçues pour les applications nécessitant une puissance de calcul élevée. Ces applications incluent des applications exigeantes en matière de calcul comme les serveurs Web hautes performances, le calcul hautes performances (HPC), la modélisation scientifique, les analyses distribuées et l'inférence de l'apprentissage automatique.

Q : Puis-je lancer des instances C4 en tant qu'instances optimisées pour Amazon EBS ?

Chaque instance de type C4 est optimisée pour EBS par défaut. Les instances C4 de 500 à 4 000 Mbit/s dans EBS ci-dessus et au-delà du débit réseau à usage général fourni à l'instance. Dans la mesure où cette fonctionnalité est toujours activée sur les instances C4, le lancement explicite d'une instance C4 en tant qu'instance optimisée pour EBS n'affectera pas le comportement de l'instance.

Q : Comment puis-je utiliser la fonction de contrôle de l'état du processeur disponible dans l'instance c4.8xlarge ?

Les instances de type c4.8xlarge offrent au système d'exploitation la possibilité de contrôler les états C et P du processeur. Cette fonctionnalité n'est actuellement disponible que dans les instances Linux. Il est possible que vous souhaitiez modifier les paramètres de l'état C ou de l'état P afin d'améliorer l'homogénéité des performances du processeur, de réduire la latence ou de personnaliser votre instance pour une charge de travail spécifique. Par défaut, Amazon Linux fournit la configuration présentant les meilleures performances, et optimale pour la plupart des charges de travail des clients. Cependant, si vous souhaitez que votre application bénéficie d'une latence plus faible au même coût que les fréquences single ou dual-core, ou de performances durables à une fréquence plus faible, par opposition aux fréquences Turbo Boost en paquets, vous devriez alors envisager de recourir aux options de configuration de l'état C ou P, disponibles pour ces instances. Pour plus d'informations sur cette fonctionnalité, consultez la section du Guide de l'Utilisateur Amazon EC2 consacrée au contrôle de l'état du processeur.

Q : Quelles instances sont disponibles dans la catégorie d'instances Calcul optimisé ?

Instances C5 : les instances C5 sont la dernière génération d'instances EC2 Calcul optimisé. Les instances C5 sont basées sur des processeurs Intel Xeon Platinum qui font partie de la série de processeurs Intel Xeon Scalable (nom de code Skylake-SP) et sont disponibles en 6 tailles pour offrir jusqu'à 72 CPU virtuels et 144 Go de mémoire. Les instances C5 affichent une amélioration de 25 % dans le rapport prix/performances par rapport aux instances C4.

Instances C4 : les instances C4 sont basées sur des processeurs Intel Xeon E5-2666 v3 (nom de code Haswell). Les instances C4 sont disponibles en 5 tailles et proposent jusqu'à 36 CPU virtuels et 60 Go de mémoire.

Instances C3 : les instances C3 sont basées sur des processeurs Intel Xeon E5-2680 v2 (nom de code Ivy Bridge). Les instances C3 sont disponibles en 5 tailles et proposent jusqu'à 32 CPU virtuels, 60 Go de mémoire et 640 Go de stockage SSD.

Q : Dois-je déplacer mes charges de travail des instances C3 ou C4 vers les instances C5 ?

Grâce à l'amélioration en termes de performances de CPU et de réduction de coûts de la nouvelle génération, les instances C5 offrent une amélioration de 25 % du rapport prix/performances par rapport aux instances C4 et elles bénéficient d'un large spectre de charges de travail s'exécutant actuellement sur des instances C3 et C4. Pour les applications intensives de point de flottement, Intel AVX-512 permet de profiter d'améliorations importantes dans les téraFLOPS déployés grâce à une extraction efficace du parallélisme au niveau des données. Les clients à la recherche de performances extrêmes pour leurs charges de travail de rendu graphique et HPC pouvant être optimisées par des GPU et des FPGA doivent également envisager d'autres familles d'instances incluant ces ressources dans le portfolio Amazon EC2 afin de trouver l'instance idéale pour leur charge de travail.

Q : Quels systèmes d'exploitation et AMI sont pris en charge sur les instances C5 ?

Les AMI HVM soutenues par EBS avec prise en charge de la mise en réseau ENA et du démarrage à partir de stockages NVMe peuvent être utilisées avec des instances C5. Les AMI suivantes sont prises en charge sur C5 :

  • Amazon Linux 2014.03 ou une version plus récente
  • Ubuntu 14.04 ou une version plus récente
  • SUSE Linux Enterprise Server 12 ou une version plus récente
  • Red Hat Enterprise Linux 7.4 ou une version plus récente
  • CentOS 7 ou une version plus récente
  • Windows Server 2012 R2
  • Windows Server 2016
  • FreeBSD 11.1-RELEASE

Q : Quelles sont les options de stockage disponibles pour les clients C5 ?

Les instances C5 utilisent des volumes EBS pour le stockage, sont par défaut optimisées pour EBS et proposent un débit pour les volumes EBS chiffrés et non chiffrés allant jusqu'à 9 Gb/s. Les instances C5 accèdent aux volumes EBS via des interfaces NVM Express (NVMe) PCI. NVMe est une interface de stockage efficace et évolutive souvent utilisée pour les SSD flash comme le stockage NVMe fourni par les instances I3. Bien que l'interface NVMe puisse afficher une latence inférieure par rapport aux périphériques de bloc paravirtualisés de Xen, lorsque vous l'utilisez pour accéder à des volumes EBS, le type, la taille et les IOPS dimensionnés (si applicable) du volume détermineront la latence générale et les caractéristiques de débit de ce dernier. Lorsque vous utilisez NVMe pour déployer des volumes EBS, ils sont associés et dissociés par branchement PCI.

Q : Quelle interface réseau est prise en charge sur les instances C5 ?

Les instances C5 utilisent Elastic Network Adapter (ENA) pour la mise en réseau et activent par défaut la mise en réseau améliorée. Grâce à ENA, les instances C5 peuvent utiliser jusqu'à 25 Gb/s de bande passante réseau.

Q : Quelle interface de stockage est prise en charge sur les instances C5 ?

Les instances C5 ne prendront en charge que le modèle d'appareil EBS NVMe. Les volumes EBS associés aux instances C5 apparaitront en tant qu'appareils NVMe. NVMe est une interface de stockage moderne offrant une réduction de la latence et des résultats améliorés dans l'E/S de disque et le débit.

Q : Combien de volumes EBS peuvent être associés aux instances C5 ?

Les instances C5 prennent en charge un maximum de 27 volumes EBS pour tous les systèmes d'exploitation. La limite est partagée avec les associations ENI que vous trouverez à l'adresse http://docs.aws.amazon.com/AWSEC2/latest/UserGuide/using-eni.html. Par exemple, comme chaque instance a au moins 1 ENI, si vous avez 3 associations ENI supplémentaires sur c4.2xlarge, vous pouvez associer 24 volumes EBS à cette instance.

Q : Quel est l'hyperviseur sous-jacent sur les instances C5 ?

Les instances C5 utilisent un nouvel hyperviseur EC2 basé sur une technologie de noyau KVM.

Q : Pourquoi la quantité totale de mémoire indiquée par Linux ne correspond-elle pas à la mémoire annoncée pour le type d'instance C5 ?

Dans C5, des portions de la mémoire totale pour une instance sont réservées pour le système d'exploitation, dont des zones utilisées par le BIOS virtuel pour des éléments comme les tables ACPI et des appareils comme la RAM vidéo virtuelle.


Q : Que sont les instances de calcul accéléré ?

La famille d'instances de calcul accéléré est une famille d'instances qui utilise des accélérateurs matériels, ou coprocesseurs, pour accomplir certaines fonctions, telles que le calcul de nombres à virgule flottante et le traitement graphique, plus efficacement que les logiciels s'exécutant sur des GPU. Amazon EC2 propose trois types d'instances de calcul accéléré : des instances de calcul GPU pour le calcul à but général, des instances graphiques GPU pour des applications intensives de calcul et des instances de calcul matérielles programmables FPGA pour les charges scientifiques avancées.

Q : Quand utiliser les instances graphiques GPU et les instances de calcul GPU ?

Les instances GPU présentent un fonctionnement optimal avec les applications massivement parallèles, comme les charges de travail utilisant plusieurs milliers de threads. Le traitement graphique est un exemple d'application nécessitant des capacités de calcul très importantes, où chacune des tâches est relativement petite, l'ensemble des opérations étant effectué à partir d'un pipeline, dont le débit est plus élevé que la latence des opérations séparées. Pour être en mesure de construire des applications capables d'exploiter ce niveau de parallélisme, il faut des connaissances spécifiques en matière de processeur graphique (GPU) afin de savoir comment définir une programmation prenant en compte différentes API graphiques (DirectX, OpenGL) ou différents modèles de programmation de calcul GPU (CUDA, OpenCL).

Q : En quoi les instances P3 diffèrent-elles des instances G3 ?

Les instances P3 font partie de la nouvelle génération d'instances de calcul GPU à but général d'EC2 et sont optimisées par un maximum de 8 GPU de dernière génération NVIDIA Tesla V100. Ces nouvelles instances améliorent significativement les performances et le dimensionnement, et ajoutent de nombreuses fonctionnalités dont une nouvelle architecture Streaming Multiprocessor (SM) pour l'optimisation des performances de l'apprentissage-machine (ML)/l'apprentissage profond (DL), l'interconnexion GPU haut débit NVIDIA NVLink de seconde génération et une mémoire HMB2 hautement ajustée pour une efficacité accrue.

Les instances G3 utilisent des unités GPU NVIDIA Tesla M60 et fournissent une plate-forme à hautes performances pour les applications graphiques utilisant DirectX ou OpenGL. Les unités GPU NVIDIA Tesla M60 prennent en charge les fonctionnalités de poste de travail virtuel NVIDIA GRID et l'encodage matériel H.265 (HEVC). Chaque unité GPU M60 d'une instance G3 prend en charge 4 écrans d'une résolution maximale de 4096 x 2160 et est autorisée à utiliser un poste de travail virtuel NVIDIA GRID pour un utilisateur connecté simultané. Les instances G3 conviennent notamment aux visualisations 3D, aux postes de travail distants utilisant de nombreux graphiques, au rendu 3D, au streaming d'applications, à l'encodage vidéo et à d'autres charges de travail graphiques côté serveur.

Q : Quels sont les avantages des GPU NVIDIA Volta V100 ?

Le nouvel accélérateur NVIDIA Tesla V100 intègre le nouveau et puissant GPU Volta GV100. Le GV100 se base sur les avancées de son prédécesseur, le GPU Pascal GP100, mais il améliore également de manière significative les performances et le dismensionnement et ajoute de nombreuses fonctionnalités permettant d'optimiser la programmabilité. Ces avancées vont booster le calcul hautes performances, les centres de données, les superordinateurs, ainsi que les systèmes et applications d'apprentissage profond.

Q : Qui pourra profiter des instances P3 ?

Les instances P3 et leurs performances élevées de calcul seront très utiles aux utilisateurs spécialisés dans l'intelligence artificielle (IA), l'apprentissage-machine (ML), l'apprentissage profond (DL) et les applications de calcul hautes performances (HPC). Parmi ces utilisateurs, on compte les scientifiques des données, les architectes de données, les analystes de données, les chercheurs scientifiques, les ingénieurs ML, les responsables informatiques et les développeurs de logiciels. Les secteurs clés comprennent les transports, l'énergie/le pétrole et le gaz, les services financiers (banque, assurance), la santé, la pharmacie, les sciences, l'informatique, la vente, la production, la haute technologie, l'administration publique et l'académie, parmi d'autres.

Q : Quels seraient des exemples de cas d'utilisation d'instances P3 ?

Les instances P3 utilisent des GPU pour accélérer de nombreux systèmes et applications d'apprentissage profond dont les systèmes de plate-forme de véhicule autonome, de reconnaissance vocale, d'images et de texte, les analyses vidéo intelligentes, les simulations moléculaires, la recherche pharmacologique, le diagnostic de maladies, les prévisions météo, l'analyses Big Data, la modélisation financière, la robotique, l'automatisation d'usine, la traduction en temps réel, les optimisations de recherche en ligne et les recommandations d'utilisateurs personnalisées, pour n'en citer que quelques exemples.

Q : Pourquoi les clients devraient-ils utiliser des instances Amazon P3 optimisées par des GPU pour des applications IA/ML et HPC ?

Les instances de calcul GPU offrent un débit et des performances supérieurs grâce à leur conception destinée au traitement massivement parallèle avec des milliers de cœurs spécialisés par GPU, par rapport aux CPU offrant un traitement séquentiel avec quelques cœurs. De plus, les développeurs ont créé des centaines d'applications HPC scientifiques optimisées par des GPU comme, entre autres, la chimie quantique, la dynamique moléculaire et la météorologie. La recherche montre que plus de 70 % des applications HPC les plus populaires offrent une prise en charge intégrée pour les GPU.

Q : Les instances P3 prendront-elles en charge la mise en réseau EC2 Classic et Amazon VPC ?

Les instances P3 ne prendront en charge que le VPC.

Q : En quoi les instances G3 diffèrent-elles des instances P2 ?

Les instances G3 utilisent des unités GPU NVIDIA Tesla M60 et fournissent une plate-forme à hautes performances pour les applications graphiques utilisant DirectX ou OpenGL. Les unités GPU NVIDIA Tesla M60 prennent en charge les fonctionnalités de poste de travail virtuel NVIDIA GRID et l'encodage matériel H.265 (HEVC). Chaque unité GPU M60 d'une instance G3 prend en charge 4 écrans d'une résolution maximale de 4096 x 2160 et est autorisée à utiliser un poste de travail virtuel NVIDIA GRID pour un utilisateur connecté simultané. Les instances G3 conviennent notamment aux visualisations 3D, aux postes de travail distants utilisant de nombreux graphiques, au rendu 3D, au streaming d'applications, à l'encodage vidéo et à d'autres charges de travail graphiques côté serveur.

Les instances P2 utilisent des GPU NVIDIA Tesla K80 et sont conçues pour le calcul de GPU classique à l'aide des modèles de programmation CUDA ou OpenCL. Les instances P2 offrent aux clients une mise en réseau de 25 Gbit/s avec une large bande passante, des fonctionnalités d'opérations à virgule flottante en précision simple et double, ainsi qu'une mémoire à code correcteur d'erreurs (ECC). Elles conviennent donc parfaitement aux applications d'apprentissage approfondi, aux bases de données à haute performance, à la dynamique numérique des fluides, à la finance numérique, aux analyses sismiques, à la modélisation moléculaire, à la génomique, aux applications de rendu et à d'autres charges de calcul GPU côté serveur.

Q : En quoi les instances P3 diffèrent-elles des instances G2 ?

Les instances P3 font partie de la nouvelle génération d'instances de calcul GPU à but général d'EC2 et sont optimisées par un maximum de 8 GPU de dernière génération NVIDIA Volta GV100. Ces nouvelles instances améliorent significativement les performances et le dimensionnement, et ajoutent de nombreuses fonctionnalités dont une nouvelle architecture Streaming Multiprocessor (SM) optimisée pour des performances de l'apprentissage-machine (ML)/l'apprentissage profond (DL), l'interconnexion GPU haut débit NVIDIA NVLink de seconde génération et une mémoire HMB2 hautement ajustée pour une efficacité accrue.

Les instances P2 utilisent des GPU NVIDIA Tesla K80 et sont conçues pour le calcul de GPU classique à l'aide des modèles de programmation CUDA ou OpenCL. Les instances P2 offrent aux clients une mise en réseau avec bande passante élevée de 25 Gbits/s, des capacités de virgule flottante puissantes pour simple et double précision, ainsi qu'une mémoire de code de correction d'erreur (ECC).

Q : Quels sont les modèles de programmation et les API pris en charge par les instances graphiques GPU et les instances de calcul GPU ?

Les instances P3 prennent en charge CUDA 9 et OpenCL, les instances P2 prennent en charge CUDA 8 et OpenCL 1.2, et les instances G3 prennent en charge DirectX 12, OpenGL 4.5, CUDA 8 et OpenCL 1.2.

Q : Où obtenir des pilotes NVIDIA pour les instances P3 et G3 ?

Les pilotes NVIDIA peuvent être obtenus au moyen de deux méthodes. NVIDIA propose des listes sur AWS Marketplace qui incluent les AMI Amazon Linux et Windows Server avec les pilotes NVIDIA préinstallés. Vous pouvez également lancer des AMI HVM à 64 bits et installer les pilotes vous-même. Vous devez vous rendre sur le site Web des pilotes NVIDIA et rechercher NVIDIA Tesla V100 pour les instances P3, NVIDIA Tesla K80 pour les instances P2 et NVIDIA Tesla M60 pour les instances G3.

Q : Quelles AMI puis-je utiliser avec des instances P3, P2 et G3 ?

A l'heure actuelle, vous pouvez utiliser les AMI Windows Server, SUSE Enterprise Linux, Ubuntu et Amazon Linux sur les instances P2 et G3. Les instances P3 ne prennent en charge que les AMI HVM. Si vous souhaitez lancer des AMI avec d'autres systèmes d'exploitation que ceux répertoriés ici, contactez l'assistance client AWS ou consultez les forums EC2.

Q : L'utilisation d'instances G2 et G3 requiert-elle des licences tierces ?

En dehors des pilotes NVIDIA et du kit SDK GRID, l'utilisation d'instances G2 et G3 ne nécessite aucune licence tierce en particulier. Toutefois, il vous revient de déterminer si votre contenu ou la technologie que vous utilisez sur les instances G2 et G3 nécessite d'autres licences. Par exemple, si vous diffusez ou lisez du contenu en streaming, vous aurez peut-être besoin de licences supplémentaires pour certains de ces contenus. Si vous utilisez des technologies tierces telles que des systèmes d'exploitation, des encodeurs et des décodeurs audio/vidéo de Microsoft, Thomson, Fraunhofer IIS, Sisvel S.p.A., MPEG-LA et Coding Technologies, veuillez prendre contact avec ces fournisseurs afin de déterminer si une licence est requise. Par exemple, si vous utilisez l'encodeur vidéo h.264 embarqué sur le processeur graphique NVIDIA GRID, nous vous conseillons de contacter MPEG-LA pour obtenir des conseils, et si vous utilisez la technologie mp3, nous vous conseillons de contacter Thomson pour obtenir des conseils.

Q : Pourquoi ne puis-je pas profiter des fonctionnalités NVIDIA GRID sur les instances G3 en utilisant le pilote téléchargé sur le site web NVIDIA ?

L'unité GPU NVIDIA Tesla M60 utilisée sur les instances G3 nécessite un pilote NVIDIA GRID spécial pour activer toutes les fonctionnalités graphiques avancées et la prise en charge de 4 écrans d'une résolution maximale de 4096 x 2160. Vous devez utiliser une AMI avec le pilote NVIDIA GRID préinstallé ou télécharger et installer le pilote NVIDIA GRID en suivant la documentation AWS.

Q : Je ne vois pas l'instance GPU à partir du Bureau à distance Microsoft. Pourquoi ?

Lorsque vous utilisez la fonctionnalité Bureau à distance, les processeurs graphiques (GPU) utilisant le modèle de pilote WDDM sont remplacés par un gestionnaire d'écran de bureau distant non accéléré. Pour pouvoir accéder à votre processeur graphique matériel, vous devez faire appel à un autre outil d'accès distant, tel que VNC.

Q : Qu'est-ce qu'Amazon EC2 F1 ?

Amazon EC2 F1 est une instance de calcul dotée de matériel programmable pour l'accélération des applications. Ce nouveau type d'instance F1 offre de hautes performances, ainsi qu'un accès facile aux FPGA pour développer et déployer des accélérations matérielles personnalisées.

Q : Qu'est-ce qu'un FPGA et pourquoi en ai-je besoin ?

Les FPGA (Field-Programmable Gate Array) sont des circuits intégrés reprogrammables. Vous pouvez les configurer via un logiciel. Grâce aux FPGA, vous pouvez accélérer vos applications jusqu'à 30 fois par rapport aux serveurs qui utilisent uniquement des ressources CPU. De plus, les FPGA étant reprogrammables, vous pouvez mettre à jour et optimiser votre accélération matérielle à votre gré, sans avoir à revoir la conception de votre architecture matérielle.

Q : Quelle est la différence entre F1 et les solutions FPGA classiques ?

F1 est une nouvelle instance AWS dotée de matériel programmable pour l'accélération des applications. Avec F1, vous avez accès au matériel FPGA en quelques clics, ce qui vous permet de diminuer les délais et coûts de développement d'un FPGA complet, tout en assurant un déploiement à l'échelle en quelques jours contre plusieurs mois voire années auparavant. Bien que la technologie FPGA soit disponible depuis plusieurs dizaines d'années, l'accélération des applications ne s'est pas encore imposée, tant du point de vue du développement des accélérateurs que du modèle commercial visant à vendre du matériel personnalisé aux entreprises traditionnelles, et ce, en raison de l'investissement financier et en temps requis par l'infrastructure de développement, la conception du matériel et le déploiement à l'échelle. Avec cette offre, les clients n'ont pas à endurer les lourdes tâches indifférenciées liées au développement de FPGA dans les centres de données sur site.

Q : Qu'est-ce qu'une AFI (Amazon FPGA Image) ?

Pour programmer votre FPGA, vous créez un design appelé AFI (Amazon FPGA Image). AWS offre un service pour enregistrer, gérer, copier, interroger et supprimer des AFI. Une fois qu'une AFI est créée, elle peut être chargée dans une instance F1 active. Vous pouvez charger plusieurs AFI sur une même instance F1. Il est également possible de basculer entre plusieurs AFI en cours d'exécution sans devoir redémarrer. Cela permet ainsi de tester et d'exécuter facilement plusieurs accélérations matérielles en succession rapide. Vous pouvez également offrir une combinaison de votre accélération FPGA et d'une AMI avec un logiciel personnalisé ou des pilotes AFI aux autres clients d'AWS Marketplace.

Q : Comment puis-je référencer mon accélération matérielle sur AWS Marketplace ?

Vous développez votre AFI, puis les outils/pilotes logiciels nécessaires pour utiliser cette AFI. Vous réalisez ensuite un package avec ces outils/pilotes logiciels dans une Amazon Machine Image (AMI) au format chiffré. AWS gère toutes les AFI dans le format chiffré que vous utilisez afin de garantir la sécurité de votre code. Pour vendre un produit sur AWS Marketplace, vous ou votre entreprise devez vous enregistrer en tant que revendeur. Vous soumettez ensuite votre ID d'AMI et votre ou vos ID d'AFI, afin d'en faire un seul produit sous forme de package. AWS Marketplace prend en charge le clonage de l'AMI et de la ou des AFI afin de créer un produit. Un code produit est ensuite associé à ces artefacts, afin que chaque utilisateur final qui souscrit à ce code produit ait accès à l'AMI et à la ou aux AFI.

Q : Quels sont les éléments inclus avec les instances F1 ?

AWS fournit aux développeurs un kit de développement matériel (HDK) pour accélérer les cycles de développement, ainsi qu'une AMI de développement FPGA pour faciliter le développement dans le cloud et un kit SDK pour les AMI exécutant l'instance F1. Enfin, un ensemble d'API se charge d'enregistrer, de gérer, de copier, d'interroger et de supprimer les AFI. Les développeurs et les clients peuvent accéder à AWS Marketplace afin de référencer des AFI et d'en acquérir en vue de leur utilisation pour des accélérations d'applications.

Q : Dois-je être expert en FPGA pour utiliser une instance F1 ?

Les clients AWS souscrivant à une AMI optimisée pour F1 via AWS Marketplace n'ont pas besoin d'avoir de connaissances particulières concernant les circuits FPGA pour bénéficier des accélérations fournies par l'instance F1 et AWS Marketplace. Il suffit de souscrire sur AWS Marketplace à une AMI optimisée pour F1 dont l'accélération correspond à la charge de travail à traiter. L'AMI inclut tous les composants logiciels requis pour appliquer l'accélération FPGA. Le client doit seulement écrire le code logiciel de l'API applicable à cet accélérateur afin de commencer à l'utiliser.

Q : En tant que développeur FPGA, comment commencer à utiliser des instances F1 ?

Les développeurs peuvent commencer à utiliser une instance F1 en créant un compte AWS afin de télécharger le kit AWS de développement matériel (HDK). Le kit HDK inclut la documentation relative à F1, les interfaces FPGA internes et les scripts du compileur permettant de générer l'AFI. Les développeurs peuvent commencer par écrire leur code FPGA via les interfaces documentées dans le kit HDK afin de créer leur fonction d'accélération. Ils peuvent ensuite lancer des instances AWS avec l'AMI développeur FPGA spécialement conçue pour eux. Cette AMI inclut les outils de développement nécessaires pour compiler le code FPGA et lancer des simulations. Pour une utilisation optimale, cette AMI développeur doit être exécutée sur les dernières instances C5, M5 ou R4. Les développeurs doivent être familiarisés avec les langages de programmation utilisés pour créer le code FPGA (p. ex., Verilog ou VHDL) et avoir une bonne compréhension de l'opération qu'ils souhaitent accélérer.

Q : Je ne suis pas un développeur FPGA, comment commencer à utiliser des instances F1 ?

Pour commencer à utiliser des instances F1, les clients peuvent sélectionner un accélérateur parmi ceux proposés par les vendeurs sur AWS Marketplace, puis lancer une instance F1 avec cette AMI. L'AMI inclut tous les composants logiciels et API pour cet accélérateur. AWS gère la programmation du FPGA avec l'AFI correspondant à l'accélérateur. Les clients n'ont pas besoin d'avoir d'expérience ou de connaissances particulières concernant les FPGA pour utiliser ces accélérateurs. Ils peuvent uniquement travailler au niveau API du logiciel pour cet accélérateur.

Q : Est-ce qu'AWS fournit un kit destiné aux développeurs ?

Oui. AWS fournit le kit de développement matériel (HDK) qui inclut des outils et modèles de simulation afin que les développeurs puissent lancer des simulations, déboguer, créer et enregistrer leur code d'accélération. Le kit HDK inclut des exemples de code, des scripts de compilation, des interfaces de débogage et de nombreux autres outils nécessaires pour développer un code FPGA pour vos instances F1. Vous pouvez utiliser le kit HDK dans l'AMI fournie par AWS ou dans votre propre environnement de développement interne. Ces modèles et scripts sont accessibles à tous via un compte AWS.

Q : Puis-je utiliser le kit HDK dans mon environnement de développement sur site ?

Oui. Vous pouvez utiliser le kit HDK (kit de développement matériel) dans l'AMI fournie par AWS ou dans votre propre environnement de développement sur site.

Q : Puis-je ajouter un FPGA à n'importe quel type d'instance EC2 ?

Non. Pour l'heure, l'instance F1 est proposée en deux tailles : f1.2xlarge et f1.16 xlarge. 


Q : Qu'est-ce qu'une instance de calcul en cluster ?

Les instances Cluster Compute combinent de hautes ressources de calcul avec un réseautage haute performance pour les applications à Haute Performance de Calcul et les autres applications exigeantes liées au réseau. Les instances de calcul en cluster offrent une fonctionnalité similaire aux autres instances Amazon EC2, mais elles ont été spécialement conçues pour fournir une mise en réseau haute performance.

La nouvelle fonctionnalité de groupe de placement de cluster d'Amazon EC2 permet aux utilisateurs de regrouper les instances de calcul en cluster dans des clusters. De cette manière, les applications obtiennent les performances réseau (faible latence) nécessaires pour une communication étroite nœud à nœud typique dans de nombreuses applications HPC. Les instances de calcul en cluster fournissent également un débit de réseau beaucoup plus important, à la fois dans l'environnement Amazon EC2 et pour Internet. Ainsi, ces instances sont également adaptées aux applications clientes qui ont besoin d'effectuer des opérations intensives sur le réseau.

En savoir plus à propos de ce type d'instance pour les applications HPC.

Q : A quel type de performances réseau puis-je m'attendre lors du lancement d'instances dans un groupe de placement de clusters ?

La bande passante utilisable par une instance EC2 dans un groupe de placement de clusters dépend du type d'instance et de ses spécifications de performances en termes de mise en réseau. Lors du lancement d'un groupe de placement, pour les instances EC2, sélectionnez une capacité maximale de 10 Gb/s pour le flux simple et de 25 Gb/s pour le trafic multiflux dans chaque direction (duplex intégral). Le trafic réseau à l'extérieur d'un groupe de placement de clusters (par ex., vers Internet) est limité à 5 Gb/s (duplex intégral).

Q : Qu'est-ce qu'une instance GPU en cluster ?

Les instances d'unités GPU en cluster proposent des unités de traitement graphiques (GPU) à usage général avec une CPU proportionnellement élevée et des performances réseau accrues pour les applications bénéficiant d'un traitement hautement parallélisé que des modèles de programmation CUDA et OpenCL peuvent accélérer. Les applications courantes incluent la modélisation et la simulation, le rendu et le traitement média.

Les instances d'unités GPU en cluster proposent aux clients avec des charges de travail Calcul Haute Performance (HPC, High Performance Computing) une option allant au-delà des instances d'unités de calcul en cluster afin de personnaliser davantage leurs clusters haute performance dans le cloud pour les applications qui peuvent bénéficier de la puissance des GPU en matière de calcul parallèle.

Les instances d'unités GPU en cluster utilisent la même fonctionnalité de groupe de placement du cluster que les instances d'unités de calcul en cluster pour regrouper les instances dans des clusters, permettant ainsi aux applications d'obtenir les performances réseau de bande passante élevées et à faible latence nécessaires pour une communication étroite nœud à nœud typique, dans de nombreuses applications HPC.

En savoir plus sur le fonctionnement d'HPC avec AWS.

Q : Qu'est-ce qu'une instance en cluster à mémoire élevée ?

Les instances en cluster à mémoire élevée fournissent aux clients d'importantes capacités de mémoire et de CPU par instance, en plus de fonctionnalités réseau de premier ordre. Ce type d'instance est idéal pour les charges de travail gourmandes en mémoire, notamment pour les systèmes d'analyse en mémoire, les analyses graphiques et de nombreuses applications scientifiques ou d'ingénierie.

Les instances en cluster à mémoire élevée utilisent la même fonctionnalité de groupe de placement du cluster que les instances de calcul en cluster pour regrouper les instances dans des clusters. De cette manière, les applications obtiennent les performances réseau (large bande passante et faible latence) nécessaires pour une communication étroite nœud à nœud typique dans de nombreuses applications HPC et autres applications sollicitant beaucoup le réseau.

Q : Est-ce que l'utilisation des instances de calcul en cluster et des unités GPU en cluster est différente des autres types d'instances Amazon EC2 ?

L'utilisation des instances de calcul en cluster et des instances GPU en cluster est différente de celle des autres types d'instances Amazon EC2, et ce à deux niveaux.

Pour commencer, les instances de calcul en cluster et GPU en cluster utilisent la virtualisation basée sur une machine virtuelle matérielle (HVM) et exécutent uniquement les Amazon Machine Images (AMI) basées sur la virtualisation HVM. Les AMI basées sur une machine paravirtuelle (PVM) utilisées avec d'autres types d'instances Amazon EC2 ne peuvent pas être utilisées avec les instances de calcul en cluster et GPU en cluster.

Deuxièmement, pour bénéficier pleinement de la faible latence disponible et de la pleine largeur de bande passante de bissection entre les instances, les instances de calcul en cluster et GPU en cluster doivent être lancées dans un groupe de placement du cluster via l'API Amazon EC2 ou AWS Management Console.

Q : Qu'est-ce qu'un groupe de placement du cluster ?

Un groupe de placement de groupement est une entité logique qui permet de créer un groupement d'instances en lançant les instances en tant que parties d'un groupe. Le cluster d'instances fournit alors une basse latence et une pleine connectivité de largeur de bande Ethernet 25 Gigabit entre les instances dans le groupe. Les groupes de placement de groupement sont créés par l'API Amazon EC2 ou la AWS Management Console.

Q : Est-ce que toutes les fonctions d'Amazon EC2 sont disponibles pour les instances de calcul et GPU en cluster ?

Actuellement, Amazon DevPay n'est pas disponible pour les instances de calcul en cluster ou GPU en cluster.

Q : Le nombre d'instances de calcul en cluster ou GPU en cluster que je peux utiliser et/ou la taille des clusters que je peux créer en lançant des instances de calcul en cluster ou GPU en cluster dans un « groupe de placement de cluster » est-il limité ?

Il n'y a pas de limite spécifique pour les instances de calcul en cluster. Pour les instances Cluster GPU, vous pouvez lancer 2 instances par vous-même. Si vous avez besoin d'un nombre d'instances plus important, veuillez remplir le formulaire de demande d'instance Amazon EC2 (en sélectionnant le type d'instance principal approprié).

Q : Est-il possible d'optimiser la possibilité de recevoir le nombre total d'instances que je demande pour mon cluster via un « groupe de placement de cluster » ?

Nous vous recommandons de lancer en une seule fois le nombre minimum d'instances requis pour participer à un cluster. Pour des clusters de grande taille, vous devez lancer plusieurs groupes de placement, par exemple, deux groupes de 128 instances et les associer pour en créer un plus important comportant 256 instances.

Q : Les instances de calcul en cluster et GPU en cluster peuvent-elles être lancées en un seul « groupe de placement de cluster » ?

Bien qu'il soit possible de lancer divers types d'instances en cluster dans un seul groupe de placement, nous ne prenons en charge à l'heure actuelle que les groupes homogènes.

Q : Si une instance d'un groupe de placement du cluster est arrêtée puis redémarrée, est-ce qu'elle figurera toujours dans ce groupe de placement ?

Oui. Une instance arrêtée sera démarrée dans le "cluster placement group" dans lequel elle était avant d'être arrêtée. Si le « groupe de placement de cluster » n'offre la capacité nécessaire pour son démarrage, le démarrage échoue.


Q : Qu'est-ce qu'une instance à E/S élevées ?

Les instances I/O élevées utilisent le stockage d'instance local sur NVMe pour offrir aux applications une capacité I/O très élevée à faible latence, et sont optimisées pour les applications qui nécessitent des millions d'IOPS (opérations d'I/O par seconde). Comme les instances en cluster, les instances I/O élevées peuvent être mises en cluster à l'aide de groupes de placement du cluster pour la mise en réseau à bande passante élevée.

Q : Est-ce que toutes les fonctions d'Amazon EC2 sont disponibles pour les instances à E/S élevées ?

Les instances I/O élevées prennent en charge toutes les fonctions Amazon EC2. Les instances I3 offrent uniquement le stockage sur NVMe, tandis que les instances I2 de l'ancienne génération autorisent l'accès au stockage blkfront existant. Actuellement, vous pouvez acheter uniquement des instances I/O élevées à la demande, réservées ou ponctuelles.

Q : Le nombre d'instances I/O élevées que je peux utiliser est-il limité ?

Actuellement, vous pouvez lancer 2 instances i3.16xlarge par défaut. Si vous souhaitez exécuter plus de 2 instances à la demande, remplissez le formulaire de demande d'instance Amazon EC2.

Q : Combien d'IOPS les instances i3.16.xlarge peuvent-elles générer ?

Grâce aux AMI HVM, les instances I/O élevées I3 peuvent exécuter jusqu'à 3,3 millions d'IOPS dont la lecture aléatoire est évaluée à 100 % en utilisant des blocs de 4 Ko, et jusqu'à 300 000 IOPS en écriture aléatoire de 100 %, la taille des blocs étant évaluée à 4 Ko pour les applications exécutées sur 8 appareils NVMe de 1,9 To. 

Q : Quel est le débit séquentiel des instances i3 ?

Le débit séquentiel maximal, avec une taille de bloc évaluée à 128 Ko, est de 16 Go/s en lecture et 6,4 Go/s en écriture.

Q : AWS propose d'autres offres de bases de données et Big Data. Dans quels cas ou pour quelle raison devrais-je utiliser des instances à E/S élevées ?

Les instances I/O élevées sont idéales pour les applications qui nécessitent un accès à des millions d'IOPS à faible latence, et peuvent tirer parti de magasins de données et d'architectures qui gèrent la disponibilité et la redondance des données. Exemples d'applications :

  • Bases de données NoSQL telles que Cassandra et MongoDB
  • Bases de données en mémoire, comme Aerospike
  • Charges de travail Elasticsearch et d'analyses
  • Systèmes OLTP

Q : Les instances à E/S élevées proposent-elles des mécanismes de basculement ou la redondance ?

Comme les autres types d'instance Amazon EC2, le stockage d'instance sur des instances i3.16xlarge persiste tout au long du cycle de vie de l'instance. Les clients sont supposés intégrer la résilience dans leurs applications. Nous préconisons l'utilisation de bases de données et de systèmes de fichiers qui prennent en charge la redondance et la tolérance aux pannes. Il est conseillé aux clients de sauvegarder régulièrement leurs données dans Amazon S3 afin d'améliorer leur durabilité.

Q : Les instances à E/S élevées prennent-elles en charge la commande TRIM ?

La commande TRIM permet au système d'exploitation de signaler aux disques SSD les blocs de données qui ne sont plus considérés comme étant utilisés et peuvent être effacés en interne. En l'absence de commande TRIM, les futures opérations d'écriture sur les blocs concernés peuvent ralentir considérablement. Les instances I3 prennent en charge la commande TRIM.


Q : Quels sont les cas d'utilisation clés pour les instances Amazon EC2 M5 ?

Les instances M5 sont adaptées à l'exécution d'environnements de développement et de test, d'applications web et mobiles, de jeux, d'applications d'analytique et d'applications stratégiques, notamment les systèmes ERP, RH et CRM et les solutions de collaboration. Les instances M5 sont également indiquées pour les clients désirant exécuter leurs charges de travail riches en données (comme les charges de HPC ou les clusters SOLR) sur des instances disposant de plus de mémoire. Les instructions AVX-512 prises en charge par les instances M5 sont particulièrement avantageuses pour les charges de travail reposant sur des opérations à virgule flottante à précision simple ou double et sur le traitement vectoriel, comme les charges de traitement vidéo, et nécessitant davantage de mémoire.

Q : Quel est l'intérêt des instances EC2 M5 par rapport aux instances EC2 M4 ?

Par rapport aux instances EC2 M4, les nouvelles instances EC2 M5 offrent aux clients davantage de performances de calcul et de stockage, des tailles d'instance plus grandes pour un prix plus bas, et plus de cohérence et de sécurité. Le principal avantage offert par les instances EC2 M5 repose sur la dernière génération de processeurs scalables Intel Xeon (baptisée Skylake), qui offre un rapport qualité-prix jusqu'à 14 % supérieur par rapport aux instances M4. Avec la prise en charge des instructions AVX-512 dans les instances M5 à la place des anciennes instructions AVX2 dans les instances M4, les clients bénéficient de deux fois plus de performances pour les charges de travail impliquant des opérations à virgule flottante. Les instances M5 offrent jusqu'à 25 Gb/s de bande passante réseau et jusqu'à 10 Gb/s de bande passante dédiée à Amazon EBS. Les instances M5 présentent également des performances de mise en réseau et d'exécution d'Amazon EBS considérablement supérieures pour les instances de petite taille dotées d'une capacité d'extension dans EBS.

Q : Quel est l'intérêt des instructions Intel AVX-512 pour les clients exécutant des instances EC2 M5 ?

Les instructions Intel Advanced Vector Extension 512 (AVX-512) constituent un nouveau jeu d'instructions de processeur disponible avec la dernière famille de processeurs scalables Intel Xeon. Elles permettent d'accélérer les performances pour différents types d'utilisation et de charges de travail, notamment les simulations scientifiques, les analyses financières, l'intelligence artificielle, l'apprentissage-machine/apprentissage profond, la modélisation et l'analyse 3D, le traitement d'image et de vidéo, la cryptographie et la compression de données. Le jeu d'instructions Intel AVX-512 est particulièrement efficace dans le traitement des algorithmes de chiffrement et contribue donc à la réduction du coût des opérations de cryptographie. Les clients exécutant des instances EC2 M5 sont alors en mesure de déployer davantage de données et services sécurisés dans des environnements distribués sans affecter les performances.

Q : Quelles sont les différentes options de stockage disponibles pour les clients exécutant des instances M5 ?

Les instances M5 utilisent des volumes EBS pour soutenir leurs capacités de stockage. Aucune option de stockage local n'est actuellement disponible pour les instances M5.

Q : Quelle interface réseau est prise en charge sur les instances M5 ?

Les instances M5 prennent uniquement en charge la mise en réseau améliorée avec ENA. Les instances M5 ne prennent pas en charge les sauvegardes réseau. Avec ENA, les instances M5 peuvent délivrer jusqu'à 25 Gb/s de bande passante réseau entre les instances lorsqu'elles sont lancées au sein d'un groupe de placement.

Q : Quels systèmes d'exploitation et AMI sont pris en charge sur les instances M5 ?

Les AMI HVM soutenues par EBS avec prise en charge de la mise en réseau ENA et du démarrage à partir de stockages NVMe peuvent être utilisées avec des instances M5. Les AMI suivantes sont prises en charge sur M5 :

  • Amazon Linux 2014.03 ou une version plus récente
  • Ubuntu 14.04 ou une version plus récente
  • SUSE Linux Enterprise Server 12 ou une version plus récente
  • Red Hat Enterprise Linux 7.4 ou une version plus récente
  • CentOS 7 ou une version plus récente
  • Windows Server 2012 R2
  • Windows Server 2016
  • FreeBSD 11.1-RELEASE

Q : Quelles sont les options de stockage disponibles pour les clients exécutant des instances M5 ?

Les instances M5 utilisent des volumes EBS pour le stockage, sont par défaut optimisées pour EBS et proposent un débit pour les volumes EBS chiffrés et non chiffrés allant jusqu'à 10 Gb/s. Les instances M5 accèdent aux volumes EBS via des interfaces NVM Express (NVMe) PCI. NVMe est une interface de stockage efficace et évolutive souvent utilisée pour les SSD flash comme le stockage NVMe fourni par les instances I3. Bien que l'interface NVMe puisse afficher une latence inférieure par rapport aux périphériques de bloc paravirtualisés de Xen, lorsque vous l'utilisez pour accéder à des volumes EBS, le type, la taille et les IOPS dimensionnés (si applicable) du volume détermineront la latence générale et les caractéristiques de débit de ce dernier. Lorsque vous utilisez NVMe pour déployer des volumes EBS, ils sont associés et dissociés par branchement PCI.

Q : Combien de volumes EBS peuvent être associés aux instances M5 ?

Les instances M5 prennent en charge un maximum de 27 volumes EBS pour tous les systèmes d'exploitation. La limite est partagée avec les associations ENI que vous trouverez à l'adresse http://docs.aws.amazon.com/AWSEC2/latest/UserGuide/using-eni.html. Par exemple, comme chaque instance a au moins 1 ENI, si vous avez 3 associations ENI supplémentaires sur m4.2xlarge, vous pouvez associer 24 volumes EBS à cette instance.

Q : Quel est l'hyperviseur sous-jacent sur les instances M5 ?

Les instances M5 utilisent un nouvel hyperviseur Nitro léger basé sur une technologie de noyau KVM.

Q : Pourquoi la quantité totale de mémoire indiquée par Linux ne correspond-elle pas à la mémoire annoncée pour le type d'instance M5 ?

Dans M5, des portions de la mémoire totale pour une instance sont réservées pour le système d'exploitation, dont des zones utilisées par le BIOS virtuel pour des éléments comme les tables ACPI et des appareils comme la RAM vidéo virtuelle.

Q : En quoi les instances à capacité extensible sont-elles différentes des autres ?

Amazon EC2 vous permet de choisir entre des instances à capacité fixe (par exemple : les familles d'instances C, M et R) et des instances à capacité extensible (par exemple : T2). Les instances à capacité extensible fournissent un niveau de départ en matière de capacités de CPU, avec la possibilité de dépasser le seuil de base.

La capacité de base et la possibilité de débordement des instances T2 sont contrôlés par les crédits CPU. Chaque instance T2 reçoit des crédits CPU en continu, sur la base d'un taux défini selon la taille de l'instance. Les instances T2 accumulent les crédits CPU lorsqu'elles ne sont pas utilisées, et les utilisent lorsqu'elles sont actives. Un crédit CPU fournit la capacité d'un cœur de CPU complet pendant une minute.

Modèle

Processeurs virtuels

Crédits CPU/heure

Solde de crédits CPU maximal

Capacité CPU de base

t2.nano 1 3 72 5 % d'un cœur

t2.micro

1

6

144

10 % d'un cœur

t2.small

1

12

288

20 % d'un cœur

t2.medium

2

24

576

40 % d'un cœur*

t2.large 2 36 864 60 % d'un cœur**

t2.xlarge

4

54

1 296

90 % d'un cœur***

t2.2xlarge

8

81

1 944

135 % d'un cœur****

* Pour l'instance t2.medium, les applications à thread unique peuvent utiliser 40 % d'un cœur ou, le cas échéant, les applications multithreads peuvent utiliser 20 % de chacun des 2 cœurs.

** Pour l'instance t2.large, les applications à thread unique peuvent utiliser 60 % d'un cœur ou, le cas échéant, les applications multithreads peuvent utiliser 30 % de chacun des 2 cœurs.

*** Pour l'instance t2.xlarge, les applications à thread unique peuvent utiliser 90 % d'un cœur ou, le cas échéant, les applications multithreads peuvent utiliser 45 % de chacun des 2 cœurs ou 22,5 % de chacun des 4 cœurs.

**** Pour l'instance t2.large, les applications à thread unique peuvent utiliser la totalité d'un cœur ou, le cas échéant, les applications multithreads peuvent utiliser 67,5 % de chacun des 2 cœurs ou 16,875 % de chacun des 8 cœurs. 

Q : Comment puis-je choisir la bonne Amazon Machine Image (AMI) pour mes instances T2 ?

Assurez-vous que la quantité minimale de mémoire exigée par votre système d'exploitation et vos applications correspond à la mémoire allouée à chaque taille d'instance T2 (par exemple, 512 Mio pour les instances t2.nano). Les systèmes d'exploitation dotés d'une interface utilisateur graphique (GUI) consommant beaucoup de ressources de mémoire et de CPU, Microsoft Windows, par exemple, nécessitent une instance de taille t2.micro ou plus pour la plupart des cas d'utilisation. Des AMI adaptées au type d'instance t2.nano sont disponibles sur AWS Marketplace. Les clients exécutant Windows et n'ayant pas besoin de la GUI peuvent utiliser l'AMI Microsoft Windows Server 2012 R2 Core.

Q : Quand faut-il privilégier une instance à capacité extensible, telle que l'instance T2 ?

Les instances T2 sont une plate-forme abordable pour une large gamme de charges de production d'ordre général. Les instances T2 Unlimited peuvent offrir des performances CPU élevées pendant la durée nécessaire. Si vos charges de travail nécessitent constamment des performances CPU supérieures aux capacités de base, songez à opter pour une famille d'instances à CPU dédié, comme les familles M et C.

Q : Comment puis-je connaître le solde de crédits CPU de chaque instance T2 ?

Vous pouvez prendre connaissance du solde de crédits CPU de chaque instance T2 en vous référant aux mesures par instance EC2 indiquées dans Amazon CloudWatch. Les instances T2 possèdent quatre métriques : CPUCreditUsage, CPUCreditBalance, CPUSurplusCreditBalance et CPUSurplusCreditsCharged. CPUCreditUsage indique la quantité de crédits CPU utilisés. CPUCreditBalance indique le solde de crédits CPU. CPUSurplusCreditBalance indique les crédits utilisés pour étendre les capacités en l'absence de crédits cumulés. CPUSurplusCreditsCharged indique les crédits facturés quand l'utilisation moyenne dépasse le niveau de base.

Q : Quel impact a-t-il sur la capacité de CPU si mon instance T2 est à court de crédits (solde de crédits CPU proche de zéro) ?

Si votre instance T2 ne dispose d'aucun crédit CPU, ses capacités seront équivalentes aux capacités CPU de base. La t2.micro fournit, par exemple, des capacités CPU de base équivalentes à 10 % d'un cœur de CPU physique. Si le solde de crédits CPU de votre instance est proche de zéro, les capacités CPU seront équivalentes aux capacités de base sur un intervalle de 15 minutes.

Q : Le solde de crédits reste-t-il inchangé lorsque mon instance T2 est interrompue puis redémarrée ?

Non, une instance interrompue ne conserve pas son solde de crédits obtenus.

Q : Les instances T2 peuvent-elles être achetées sous forme d'instances réservées ou d'instances ponctuelles ?

Les instances T2 peuvent être achetée sous forme d'instances à la demande, d'instances réservées ou d'instances spot.


Q : Qu'est-ce qu'une instance à stockage dense ?

Les instances à stockage dense sont conçues pour les charges de travail qui nécessitent un accès séquentiel rapide en lecture/écriture à de très gros volumes de données. Il peut s'agir, par exemple, de calculs distribués Hadoop, d'entrepôts de données à traitement massivement parallèle, ou encore d'applications de traitement de fichiers journaux. Les instances à stockage dense offrent le meilleur rapport prix/Go de stockage et prix/débit de disque de toute la gamme EC2.

Q : En quoi les instances à stockage dense et à stockage sur disque dur diffèrent-elles des instances à I/O élevées ? 

Les instances à I/O élevées (I2) sont destinées à des charges de travail requérant une faible latence, un débit d'I/O aléatoires élevé et une densité de stockage moyenne. Ce type d'instance offre le meilleur rapport entre prix et IOPS de toute la gamme EC2. Les instances à stockage dense (D2) et à stockage sur disque dur (H1) sont optimisées pour les applications qui nécessitent un accès séquentiel rapide en lecture et en écriture, ainsi que de faibles coûts de stockage, afin de traiter de très gros volumes de données. Ce type d'instance offre le meilleur rapport prix/Go de stockage et prix/débit de disque de toute la gamme EC2.

Q : Quel est le débit de disque maximal fourni par les instances à stockage dense et à stockage sur disque dur ?

Le plus grand format d'instance à stockage dense de la génération actuelle, appelé d2.8xlarge, peut atteindre un débit de disque de 3,5 Go/s en lecture et 3,1 Go/s en écriture, avec des blocs d'une taille de 2 Mio. La plus grande taille d'instance H1, l'instance h1.16xlarge, peut délivrer jusqu'à 1,15 Go/s en lecture et en écriture. Pour optimiser les performances de vos instances D2 sous Linux en termes de débit de disque, nous vous conseillons d'utiliser la dernière version de l'AMI Linux Amazon, ou une autre AMI Linux dotée d'un noyau de version 3.8 ou ultérieure et prenant en charge les attributions persistantes (« persistent grants »). Il s'agit d'une extension du protocole d'anneau de blocs Xen qui apporte des améliorations notables en termes de débit de disque et de scalabilité.

Q : Les instances à stockage dense et à stockage sur disque dur proposent-elles une redondance ou des mécanismes de basculement ?

Avec les instances à stockage dense, les données résident principalement sur un stockage d'instance basé sur des disques durs. Comme tout stockage d'instance, ces volumes ne sont pas conservés au-delà de la durée de vie de l'instance. Nous vous recommandons donc d'établir un certain niveau de redondance (par exemple via RAID 1/5/6) ou d'utiliser des systèmes de fichiers (tels que HDFS et MapR-FS) qui prennent en charge la redondance et la tolérance aux pannes. Vous pouvez également renforcer la durabilité de vos données en les sauvegardant régulièrement sur des solutions de stockage à plus long terme, telles qu'Amazon Simple Storage Service (S3). Pour en savoir plus, référez-vous à la page Amazon S3.

Q : En quoi les instances à stockage dense et à stockage sur disque dur diffèrent-elles des volumes Amazon EBS ?

Le service Amazon EBS est une solution de stockage permanent au niveau bloc destinée à Amazon EC2, à la fois simple, élastique et fiable (grâce à la réplication), et qui permet d'oublier les supports de stockage sous-jacents utilisés. Le stockage d'instance Amazon EC2 offre un stockage modulaire non persistant à hautes performances, avec une connexion directe, qui se prête à de nombreuses applications de stockage. Les instances à stockage dense sont conçues spécialement pour les clients qui souhaitent bénéficier d'un accès séquentiel rapide en lecture/écriture à de très gros volumes de données stockés localement (par exemple, dans le cas de calculs distribués Hadoop ou d'entrepôts de données à traitement massivement parallèle).

Q : Puis-je lancer des instances H1 en tant qu'instances optimisées pour Amazon EBS ?

Chaque instance de type H1 est optimisée pour EBS par défaut. Les instances H1 offrent un débit de 1 750 à 14 000 Mb/s dans EBS, en plus du débit réseau à usage général fourni à l'instance. Dans la mesure où cette fonctionnalité est toujours activée sur les instances H1, le lancement explicite d'une instance H1 en tant qu'instance optimisée pour EBS n'affectera pas le comportement de l'instance.

Q : Puis-je lancer des instances D2 en tant qu'instances optimisées pour Amazon EBS ?

Chaque instance de type D2 est optimisée pour EBS par défaut. Les instances D2 offrent un débit de 500 à 4 000 Mbit/s dans EBS, en plus du débit réseau à usage général fourni à l'instance. Dans la mesure où cette fonctionnalité est toujours activée sur les instances D2, le lancement explicite d'une instance D2 en tant qu'instance optimisée pour EBS n'affectera pas le comportement de l'instance.

Q : Les instances à stockage sur disque dur sont-elles disponibles dans EC2-Classic ?

La génération actuelle d'instances à stockage sur disque dur (instances H1) ne peut être lancée que depuis Amazon VPC. Avec Amazon VPC, vous pouvez bénéficier d'un certain nombre de fonctions disponibles exclusivement sur cette plate-forme, dont la possibilité d'activer la mise en réseau améliorée, d'attribuer plusieurs adresses IP privées à vos instances et de modifier les groupes de sécurité des instances. Pour en savoir plus sur les avantages offerts par les VPC, consultez la section Amazon EC2 et Amazon Virtual Private Cloud (Amazon VPC).

Q : Les instances à stockage dense sont-elles disponibles dans EC2-Classic ?

La génération actuelle d'instances à stockage dense (instances D2) peut être lancée aussi bien via EC2-Classic que dans Amazon VPC. Cependant, si vous lancez une instance à stockage dense dans un VPC, vous pourrez bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités disponibles exclusivement sur la plate-forme Amazon VPC, dont la possibilité d'activer la mise en réseau améliorée, d'attribuer plusieurs adresses IP privées à vos instances et de modifier les groupes de sécurité des instances. Pour en savoir plus sur les avantages offerts par les VPC, consultez la section Amazon EC2 and Amazon Virtual Private Cloud (Amazon VPC). Il est possible de transférer des ressources depuis EC2-Classic vers Amazon VPC. Pour en savoir plus sur la procédure à suivre, consultez la section Migrating a Linux Instance from EC2-Classic to a VPC.


Q : Quand dois-je utiliser des instances de mémoire optimisée ?

Les instances de mémoire optimisée apportent beaucoup de mémoire pour les applications qui en ont particulièrement besoin, notamment les applications en mémoire, les bases de données en mémoire, les solutions d'analyse en mémoire, le Calcul Haute Performance (HPC), le calcul scientifique et d'autres applications consommant beaucoup de mémoire.

Q : Quand dois-je utiliser des instances X1 ?

Les instances X1 sont idéales pour l'exécution de bases de données en mémoire comme SAP HANA, les moteurs de traitement de Big Data comme Apache Spark ou Presto et les applications de Calcul Haute Performance (HPC). Elles sont certifiées par SAP pour l'exécution d'environnements de production de Business Suite S/4HANA nouvelle génération, Business Suite sous HANA (SoH), Business Warehouse sous HANA (BW) et les solutions Data Mart sous HANA dans le cloud AWS.

Q : Quand dois-je utiliser des instances X1e ?

Les instances X1e sont idéales pour exécuter des bases de données en mémoire comme SAP HANA, des bases de données hautes performances et d'autres applications d'entreprise à mémoire optimisée. Les instances X1e offrent deux fois plus de mémoire par processeur virtuel que les instances X1. L'instance x1e.32xlarge est certifiée par SAP pour l'exécution d'environnements de production de Business Suite S/4HANA nouvelle génération, Business Suite sous HANA (SoH), Business Warehouse sous HANA (BW) et les solutions Data Mart sous HANA dans le cloud AWS.

Q : Quelle est la différence entre les instances X1 et X1e ?

Les instances X1e offrent 32 Go de mémoire par processeur virtuel, contre 16 Go pour les instances X1. Les tailles d'instance X1e permettent d'établir six configurations d'instance, pouvant aller de 4 processeurs virtuels avec 122 Gio de mémoire à 128 processeurs virtuels avec 3 904 Gio de mémoire. Les instances X1 permettent d'établir deux configurations d'instance, pouvant aller de 64 processeurs virtuels avec 976 Gio de mémoire à 128 processeurs virtuels avec 1 952 Gio de mémoire.

Q : Quelles sont les principales caractéristiques des processeurs Intel E7 Haswell (nom de code Haswell) qui exécutent les instances X1 et X1e ?

Les processeurs E7 sont équipés de nombreux cœurs, afin de soutenir les charges prenant efficacement en charge l'exécution sur un grand nombre de cœurs. Les processeurs Intel E7 possèdent également une grande bande passante pour la mémoire et des caches L3 étendus pour améliorer les performances des applications en mémoire. En outre, le processeur Intel E7 :

  • permet de meilleures performances cryptographiques, grâce à la toute dernière fonction Intel AES-NI ;
  • prend en charge les instructions TSX (Transactional Synchronization Extensions) pour améliorer les performances du traitement de données transactionnelles en mémoire ;
  • prend en charge les instructions de processeur Intel AVX2 (Advanced Vector Extensions 2) pour étendre la plupart des commandes à nombre entier sur 256 bits.

Q : Les instances X1 et X1e permettent-elles de contrôler l'état de gestion de l'alimentation du processeur ?

Oui. Vous pouvez configurer les états C et P sur des instances x1e.32xlarge, x1e.16xlarge, x1e.8xlarge, x1.32xlarge et x1.16xlarge. Les états C peuvent activer des fréquences turbo supérieures (jusqu'à 3,1 GHz avec un turbo sur un ou deux cœurs). Quant aux états P, ils servent à abaisser les variations de performances en bloquant tous les cœurs sur des états P1 ou plus. Cette opération est similaire à la désactivation du mode Turbo et permet d'exécuter constamment le processeur à sa fréquence d'horloge de base.

Q : Quels systèmes d'exploitation sont pris en charge par les instances X1 et X1e ?

Les instances X1 et X1e offrent un grand nombre de processeurs virtuels, ce qui peut causer des problèmes de lancement sur certains systèmes d'exploitation Linux dont la limite de processeurs virtuels est plus faible. Il est fortement recommandé d'utiliser les dernières AMI lors du lancement de ces instances. 

La prise en charge d'AMI pour les charges de travail SAP HANA inclut : SUSE Linux 12, SUSE Linux 12 SP1, SLES pour SAP 12 SP1, SLES pour SAP 12 SP2 et RHEL 7.2 pour SAP HANA. 

x1e.32xlarge prendra également en charge Windows Server 2012 R2 et 2012 RTM.  Les instances x1e.xlarge, x1e.2xlarge, x1e.4xlarge, x1e.8xlarge, x1e.16xlarge et x1.32xlarge prennent également en charge Windows Server 2012 R2, 2012 RTM et 2008 R2 64 bits (Windows Server 2008 SP2 et versions antérieures non prises en charge), et les instances x1.16xlarge prennent en charge Windows Server 2012 R2, 2012 RTM, 2008 R2 64 bits, 2008 SP2 64 bits et 2003 R2 64 bits (les versions 32 bits de Windows Server ne sont pas prises en charge).

Q : Quelles sont les options de stockage disponibles pour les clients X1 ?

Les instances X1 offrent un stockage d'instance sur SSD, idéal pour le stockage temporaire d'informations telles que les journaux, les tampons, les caches, les tables temporaires, les données computationnelles temporaires et d'autres contenus temporaires. Le stockage d'instance X1 apporte les meilleures performances E/S en cas d'utilisation d'un kernel Linux prenant en charge les persistent grants, une extension du protocole de cercle de blocage Xen.

Les instances X1 sont optimisées pour EBS par défaut et offrent jusqu'à 14 Gb/s de bande passante dédiée aux volumes EBS. EBS offre plusieurs types de volumes prenant en charge une large gamme de charges de travail. Pour plus d'informations, consultez le Guide de l'Utilisateur EC2.

Q : Quelles sont les options de stockage disponibles pour les clients X1e ?

Les instances X1e offrent un stockage d'instance sur SSD, idéal pour le stockage temporaire d'informations telles que les journaux, les tampons, les caches, les tables temporaires, les données de calcul temporaires et d'autres contenus temporaires. Le stockage d'instance X1e apporte les meilleures performances d'E/S en cas d'utilisation d'un noyau Linux prenant en charge les accords persistants, une extension du protocole de cercle de blocage Xen.

Les instances X1e permettent un débit dédié à Amazon Elastic Block Storage (EBS), pouvant aller de 500 Mbit/s (x1e.xlarge) à 14 Mbit/s (x1e.32xlarge), et sont optimisées pour EBS par défaut sans frais supplémentaires. Pour plus d'informations, consultez le Guide de l'utilisateur EC2.

Q : Comment puis-je créer une solution de basculement économique sur une instance X1 ou X1e ?

Vous pouvez concevoir des solutions de failover (basculement) simples et économiques sur les instances X1 avec la fonction Auto Recovery d'Amazon EC2, qui est conçue pour mieux gérer les basculements en cas de problème d'instance. Vous pouvez activer la fonction Auto Recovery pour les instances X1 en créant une alarme AWS CloudWatch. Sélectionnez la métrique « EC2 Status Check Failed (System) », puis l'action « Recover this instance ». La reprise d'instance fait l'objet de limitations sous-jacentes, notamment celles définies dans la documentation Instance Recovery Troubleshooting. Pour plus d'informations, consultez la documentation Auto Recovery et Creating Amazon CloudWatch Alarms, respectivement.

Q : Des frameworks standard de déploiement de référence de SAP HANA standard sont-ils disponibles pour l'instance X1 et le cloud AWS ?

Vous pouvez utiliser les déploiements HANA de référence AWS Quick Start pour déployer rapidement tous les composants HANA nécessaires sur des instances X1, en suivant les recommandations de SAP pour de meilleures performances et une meilleure fiabilité. Les outils AWS Quick Start sont modulaires et personnalisables. Vous pouvez y ajouter des fonctionnalités ou modifier celles définies selon vos besoins. Pour plus d'informations sur le déploiement d'HANA sur AWS, référez-vous à la documentation SAP HANA on AWS Cloud: Quick Start Reference Deployment Guide.

Q : Des frameworks standard de déploiement de référence de SAP HANA standard sont-ils disponibles pour l'instance X1e et le cloud AWS ?

Vous pouvez utiliser les déploiements HANA de référence AWS Quick Start pour déployer rapidement tous les composants HANA nécessaires sur une instance x1e.32xlarge, en suivant les recommandations de SAP pour de meilleures performances et une meilleure fiabilité. Les outils AWS Quick Start sont modulaires et personnalisables. Vous pouvez y ajouter des fonctionnalités ou modifier celles définies selon vos besoins. Pour plus d'informations sur le déploiement d'HANA sur AWS, référez-vous à la documentation SAP HANA on AWS Cloud: Quick Start Reference Deployment Guide.


Q : Pourquoi les instances M1, C1, CC2, CG1 et HS1 ne figurent-elles plus sur les pages de tarification ?

Elles ont été déplacées vers la page consacrée aux instances de la génération précédente.

Q : Cette ancienne génération d'instances est-elle encore prise en charge ?

Oui. Les instances faisant partie de la génération précédente restent totalement prises en charge.

Q : Est-il encore possible d'utiliser ou d'ajouter des instances de la génération précédente ?

Oui. Les instances de la génération précédente sont encore disponibles en tant qu'instances à la demande, réservées ou ponctuelles, et sont accessibles via nos API, les outils de ligne de commande et l'interface de la console de gestion EC2.

Q : Mes instances appartenant à la génération précédente vont-elles être supprimées ?

Non. Vos instances M1, C1, CC2, CG1 et HS1 restent parfaitement fonctionnelles et ne seront pas supprimées suite à cette évolution.

Q : Les instances de la génération précédente seront-elles bientôt désactivées ?

Il n'est pas question pour le moment d'abandonner les instances de la génération précédente. Cependant, comme pour toute technologie connaissant des évolutions rapides, la dernière génération offre généralement un meilleur rapport qualité-prix. Nous encourageons donc nos clients à profiter de ces progrès technologiques.

Q : Les instances de la génération précédente que j'ai achetées en tant qu'instances réservées seront-elles affectées d'une quelconque manière ?

Non. Vos instances réservées ne seront pas modifiées, et les instances appartenant à la génération précédente resteront disponibles.


Q : Qu'est-ce que VM Import/Export ?

VM Import/Export permet aux clients d'importer des images de machine virtuelle afin de créer des instances Amazon EC2. Les clients peuvent également exporter des instances EC2 précédemment importées afin de créer des machines virtuelles (VM). Ils peuvent utiliser VM Import/Export pour développer leurs investissements déjà réalisés dans la création de VM en migrant leurs VM vers Amazon EC2.

Q. : Quels systèmes d'exploitation sont pris en charge ?

Actuellement, VM Import/Export prend en charge les machines virtuelles Windows et Linux, notamment Windows Server 2003, Windows Server 2003 R2, Windows Server 2008, Windows Server 2012 R1, Red Hat Enterprise Linux (RHEL) 5.1 à 6.5 (à l'aide de Cloud Access), Centos 5.1 à 6.5, Ubuntu 12.04, 12.10, 13.04, 13.10 et Debian 6.0.0 à 6.0.8 et 7.0.0 à 7.2.0. Pour en savoir plus sur l'importation de machines virtuelles, y compris les formats de fichier pris en charge, les architectures et les paramètres du système d'exploitation, consultez la section VM Import/Export du manuel Amazon EC2 User Guide.

Q. : Quels formats de fichier de machine virtuelle sont pris en charge ?

Vous pouvez importer des images VMDK VMware ESX, des images VHD Citrix Xen, des images VHD Microsoft Hyper-V et des images RAW sous la forme d'instances Amazon EC2. Vous pouvez exporter des instances EC2 au format VMDK VMware ESX, OVA VMware ESX, VHD Microsoft Hyper-V ou VHD Citrix Xen. Pour une liste complète des systèmes d'exploitation pris en charge, consultez la rubrique Quels systèmes d'exploitation sont pris en charge ?.

Q : Qu'est-ce que VMDK ?

VMDK est un format de fichier qui spécifie un disque dur de machine virtuelle contenu dans un seul fichier. Il est généralement utilisé par les infrastructures informatiques virtuelles telles que celles vendues par VMware, Inc.

Q : Comment puis-je préparer un fichier VMDK pour l'importation en utilisant le client VMware vSphere ?

Le fichier VMDK peut être préparé en invoquant le modèle File-Export-Export vers OVF dans VMware vSphere Client. Le fichier VMDK obtenu est compressé pour réduire la taille de l'image, et il est compatible avec VM Import/Export. Aucune préparation spéciale n'est nécessaire si vous utilisez Amazon EC2 VM Import Connector vApp pour VMware vCenter.

Q : Qu'est-ce que VHD ?

VHD (Virtual Hard Disk) est un format de fichier qui spécifie un disque dur de machine virtuelle contenu dans un seul fichier. Le format d'image VHD est utilisé par les plates-formes de virtualisation telles que Microsoft Hyper-V et Citrix Xen.

Q : Comment puis-je préparer un fichier VHD pour importation depuis Citrix Xen ?

Ouvrez Citrix XenCenter et sélectionnez la machine virtuelle que vous souhaitez exporter. Dans le menu Tools, cliquez sur « Virtual Appliance Tools » et sélectionnez « Export Appliance » pour initier la tâche d'exportation. Une fois l'exportation terminée, le fichier d'image VHD figure dans le répertoire de destination que vous avez spécifié dans la boîte de dialogue d'exportation.

Q : Comment puis-je préparer un fichier VHD pour importation depuis Microsoft Hyper-V ?

Ouvrez Hyper-V Manager et sélectionnez la machine virtuelle que vous souhaitez exporter. Dans le panneau Actions pour la machine virtuelle, sélectionnez « Export » afin d'initier la tâche d'exportation. Une fois l'exportation terminée, le fichier d'image VHD figure dans le répertoire de destination que vous avez spécifié dans la boîte de dialogue d'exportation.

Q : Faut-il remplir d'autres conditions pour importer une machine virtuelle dans Amazon EC2 ?

La machine virtuelle doit être à l'arrêt avant de générer l'image VMDK ou VHD. La VM ne peut pas être en pause ou suspendue. Nous conseillons d'exporter la machine virtuelle avec simplement le volume de démarrage joint. Vous pouvez importer des disques supplémentaires en utilisant la commande ImportVolume et les associer à la machine virtuelle avec AttachVolume. De plus, les disques cryptés (e.g. Bit Locker) et les fichiers d'image cryptés ne sont pas pris en charge. Vous êtes aussi responsable de vous assurer que vous disposez des droits et des licences nécessaires pour importer vers AWS et exécuter n'importe quel logiciel dans votre image VM.

Q : Est-ce que la machine virtuelle doit être configurée d'une certaine manière pour permettre l'importation dans Amazon EC2 ?

Assurez-vous que Bureau à distance ou Secure Shell (SSH) est bien activé pour l'accès à distance et vérifiez que votre pare-feu (pare-feu Windows, logiciel iptables de Linux ou similaire), s'il est configuré, permet d'accéder au Bureau à distance ou à SSH. Autrement, vous serez dans l'incapacité d'accéder à votre instance après la fin de l'import. Assurez-vous également que les VM Windows sont configurées pour utiliser des mots de passe forts pour tous les utilisateurs, y compris pour l'administrateur, et que les VM Linux sont configurées avec une clé publique pour accéder à SSH.

Q : Comment puis-je importer une machine virtuelle vers une instance Amazon EC2 ?

Vous pouvez importer vos images de machine virtuelle en utilisant les outils d'API d'Amazon EC2 :

  • Importez le fichier VMDK, VHD ou RAW via l'API ec2-import-instance. La tâche d'importation d'instance capture les paramètres nécessaires à la configuration correcte des propriétés d'instance Amazon EC2 (taille d'instance, zone de disponibilité et groupes de sécurité) et télécharge l'image disque sur Amazon S3.
  • Si l'API ec2-import-instance est interrompue ou arrêtée avant la fin du téléchargement, utilisez ec2-resume-import pour reprendre le téléchargement. La tâche d'importation reprendra là où elle s'est arrêtée.
  • Utiliser la commande ec2-describe-conversion-tasks pour surveiller l'avancement de l'importation et obtenir l'ID d'instance Amazon EC2 résultant.
  • Une fois votre tâche d'importation terminée, vous pouvez démarrer l'instance Amazon EC2 en spécifiant son ID d'instance à l'API ec2-run-instances.
  • Enfin, utilisez l'outil de ligne de commande ec2-delete-disk-image pour supprimer votre image de disque d'Amazon S3, car elle n'est plus nécessaire.

Autrement, si vous utilisez la plate-forme de virtualisation VMware vSphere, vous pouvez importer votre machine virtuelle vers Amazon EC2 en utilisant une interface utilisateur graphique fournie via AWS Management Portal for vCenter. Veuillez consulter le Guide de démarrage dans AWS Management Portal for vCenter. AWS Management Portal for vCenter intègre la prise en charge de VM Import. Une fois le portail installé dans vCenter, effectuez un clic droit sur une machine virtuelle (VM) et sélectionnez « Migrate to EC2 » pour créer une instance EC2 à partir de cette machine virtuelle. Le portail se charge alors d'exporter la VM depuis vCenter, de la télécharger dans S3 et de la convertir en instance EC2, et ce, sans qu'aucune autre action de votre part ne soit nécessaire. Vous pouvez également suivre la progression de vos transferts de VM depuis le portail.

Q : Comment puis-je réexporter une instance Amazon EC2 vers mon environnement de virtualisation sur site ?

Vous pouvez exporter votre instance Amazon EC2 à l'aide des outils de ligne de commande d'Amazon EC2 :

  • Exportez l'instance à l'aide de la commande ec2-create-instance-export-task. Cette commande capture les paramètres nécessaires (ID de l'instance, compartiment S3 contenant l'image exportée, nom de l'image exportée, format VMDK, OVA ou VHD) à l'exportation correcte de l'instance dans le format choisi. Le fichier exporté est enregistré dans le compartiment S3 créé auparavant.
  • Utilisez ec2-describe-export-tasks pour surveiller l'avancement de l'exportation.
  • Utilisez ec2-cancel-export-task pour annuler une tâche d'exportation en cours.

Q : Y a-t-il d'autres conditions à remplir pour exporter une instance EC2 à l'aide de VM Import/Export ?

Vous pouvez exporter des instances EC2 en cours d'exécution ou arrêtées, que vous avez précédemment importées à l'aide de VM Import/Export. Si l'instance est en cours d'exécution, elle est temporairement arrêtée pour prendre un instantané du volume de démarrage. Les volumes de données EBS ne sont pas exportables. Les instances EC2 contenant plusieurs interfaces réseau ne sont pas exportables.

Q : Puis-je exporter des instances Amazon EC2 associées à un ou plusieurs volumes de données EBS ?

Oui, mais VM Import/Export n'exportera que le volume de démarrage de l'instance EC2.

Q : Combien coûte l'importation d'une machine virtuelle ?

Les frais standard de transfert et de stockage de données de Amazon S3 pour le téléchargement et le stockage de votre fichier d'image VM vous seront facturés. Une fois votre VM importée, les services horaires d'instances Amazon EC2 standard et de service EBS s'appliquent. Si vous ne souhaitez plus continuer à stocker votre fichier d'image VM dans S3 après la fin du processus d'importation, utilisez l'outil de ligne de commande ec2-delete-disk-image pour supprimer votre image disque d'Amazon S3.

Q : Combien coûte l'exportation d'une machine virtuelle ?

Les frais de stockage Amazon S3 standard vous seront facturés pour le stockage de l'image VM exportée. Des frais de transfert de données S3 standard vous seront également appliqués lors du téléchargement du fichier VM exporté dans votre environnement de virtualisation sur site. Enfin, vous devrez acquitter les frais EBS standard pour le stockage d'un instantané temporaire de votre instance EC2. Pour réduire le plus possible les coûts de stockage, supprimez le fichier d'image VM dans S3 après son téléchargement dans votre environnement de virtualisation.

Q : Quand j'importe une VM depuis Windows Server 2003 ou 2008, qui doit fournir la licence du système d'exploitation ?

Lorsque vous démarrez une machine virtuelle importée avec Microsoft Windows Server 2003 ou 2008, vous êtes facturé au tarif horaire d'une instance standard Amazon EC2 exécutant la version de Windows Server appropriée. Ce tarif comprend le droit d'utiliser ce système d'exploitation dans Amazon EC2. Vous êtes responsable de vous assurer que tous les autres logiciels installés disposent d'une licence.

Dans ce cas, qu'advient-il de ma clé de licence Microsoft Windows sur site lorsque j'importe une machine virtuelle de Windows Server 2003 ou 2008 ? Comme votre clé de licence Microsoft Windows sur site, associée à cette machine virtuelle, n'est pas utilisée lors de l'exécution de votre machine virtuelle importée en tant qu'instance EC2, vous pouvez la réutiliser pour une autre machine virtuelle dans votre environnement sur site.

Q : Puis-je continuer à utiliser la clé de licence Microsoft Windows fournie par AWS après avoir réexporté une instance EC2 dans mon environnement de virtualisation sur site ?

Non. Dès qu'une instance EC2 est exportée, la clé de licence qu'elle utilise n'est plus disponible. Vous devez réactiver et spécifier une nouvelle clé de licence pour la VM exportée, une fois celle-ci démarrée sur votre plate-forme de virtualisation sur site.

Q : Quand j'importe une VM à l'aide de Red Hat Enterprise Linux (RHEL), qui doit fournir la licence du système d'exploitation ?

Lorsque vous importez vos images de machine virtuelle Red Hat Enterprise Linux (RHEL), vous pouvez utiliser la portabilité de licence pour vos instances RHEL. Grâce à la portabilité de licence, vous êtes en mesure de conserver les licences RHEL pour les instances importées et ce, au moyen des souscriptions au service Cloud Access de Red Hat Enterprise Linux. Contactez Red Hat pour en savoir plus sur Cloud Access et pour vérifier votre éligibilité.

Q : Combien de temps prend l'importation d'une machine virtuelle ?

La durée de l'importation d'une machine virtuelle dépend de la taille de l'image disque et de la vitesse de votre connexion réseau. Pour exemple, pour importer une image VMDK de 10 Go Windows Server 2008 SP2 il faut environ 2 heures lorsqu'elle est transférée avec une connexion réseau de 10 Mbit/s. Si vous disposez d'une connexion réseau plus lente ou souhaitez importer un disque volumineux, l'importation pourrait prendre considérablement plus de temps.

Q : Dans quelles régions Amazon EC2 puis-je utiliser VM Import/Export ?

Consultez la page du tableau des régions pour connaître la disponibilité des produits et services par région.

Q : Combien de tâches d'importation ou d'exportation simultanées puis-je lancer ?

Chaque compte peut avoir jusqu'à cinq tâches d'importation actives et cinq tâches d'exportation par région.

Q : Puis-je exécuter des machines virtuelles importées dans Amazon Virtual Private Cloud (VPC)?

Oui, vous pouvez lancer des machines virtuelles importées dans Amazon VPC.

Q : Puis-je utiliser AWS Management Console avec VM Import/Export ?

Non. Les commandes de VM Import/Export sont disponibles dans l'API et l'interface de ligne de commande EC2. Vous pouvez également utiliser AWS Management Portal for vCenter pour importer des machines virtuelles dans Amazon EC2. Une fois importées, les instances obtenues sont disponibles et utilisables via AWS Management Console.


Q : Puis-je utiliser ma licence Windows Server existante avec EC2 ?

Oui, vous pouvez. Après avoir importé vos propres images machine Windows Server à l'aide de l'outil ImportImage, vous pourrez lancer des instances à partir de ces images machine sur des hôtes dédiés EC2 et gérer efficacement les instances et signaler leur utilisation. Microsoft vous demande généralement d'effectuer un suivi de l'utilisation de vos licences sur des ressources physiques telles que des interfaces de connexion et des cœurs, qui est réalisable via l'utilisation d'hôtes dédiés. Pour plus d'informations sur l'utilisation de vos propres licences Windows Server sur les hôtes dédiés Amazon EC2, consultez la page de présentation des hôtes dédiés.

Q : Quelles licences logicielles puis-je transférer vers l'environnement Windows ?

Les conditions des licences de logiciels spécifiques varient de vendeur à vendeur. Par conséquent, nous vous recommandons de vérifier les termes de licence de votre vendeur de logiciels pour déterminer si vos licences existantes sont autorisées pour l'utilisation avec Amazon EC2.


Q : Comment mon utilisation d'Amazon EC2 exécutant IBM m'est-elle facturée ?

Vous payez uniquement ce que vous utilisez et il n'y a pas de frais minimum. Le prix est calculé par heure d'instance consommée pour chaque type d'instance. Les heures d'instance partielles consommées sont facturées en tant qu'heures entières. Le transfert de données pour Amazon EC2 pour IBM est facturé et traité séparément de Amazon EC2. Il n'y a pas de frais de transfert de données entre deux services Amazon Web Services de la même région (p. ex. entre Amazon EC2 dans USA Ouest et un autre service AWS de la région USA Ouest). Les données transférées entre services AWS de différentes régions seront facturées en tant que transfert de données Internet de chaque côté du transfert.

Pour en savoir plus sur les tarifs d'Amazon EC2 avec exécution d'IBM, consultez la section relative à la tarification sur la page Amazon EC2 exécutant IBM.

Q : Puis-je utiliser Amazon DevPay avec Amazon EC2 exécutant IBM ?

Non, vous ne pouvez pas utiliser DevPay pour grouper les produits au-dessus d'Amazon EC2 pour IBM pour le moment.


Q : Comment utiliser ce service ?

Ce service offre un point de terminaison NTP sur une adresse IP lien-local (169.254.169.123) accessible depuis n'importe quelle instance exécutée dans un VPC. Des instructions pour la configuration de clients NTP sont disponibles pour les systèmes d'exploitation Linux et Windows.

Q : Quels sont les principaux avantages de ce service ?

Un grand nombre d'applications et de services dépendent d'une source temporelle constante et précise. Amazon Time Sync Service offre une référence temporelle accessible de façon sécurisée depuis une instance, sans nécessiter de modifier ou de mettre à jour la configuration du VPC. Ce service est basé sur l'infrastructure réseau éprouvée d'Amazon et utilise des sources temporelles de référence redondantes pour garantir une disponibilité et une précision élevées.

Q : Quels sont les types d'instances pris en charge pour ce service ?

Toutes les instances exécutées dans un VPC peuvent accéder à ce service.


Q : Que couvre l'Accord de niveau de service (SLA) d'Amazon EC2 ?

Notre SLA garantit un pourcentage de disponibilité mensuel d'au moins 99,95 % pour Amazon EC2 et Amazon EBS au sein d'une région.

Q : Comment puis-je savoir si je peux bénéficier d'un crédit de service SLA ?

Vous pouvez bénéficier d'un crédit de service SLA pour Amazon EC2 ou Amazon EBS (l'un ou l'autre, ou les deux, en fonction du service indisponible), si le pourcentage de disponibilité mensuelle de la région dans laquelle vous réalisez vos activités est inférieur à 99,95 % au cours d'un cycle de facturation mensuel. Pour consulter l'intégralité des conditions générales de l'accord de niveau de service (SLA) et en savoir plus sur la marche à suivre pour déposer une réclamation, référez-vous à la page http://aws.amazon.com/ec2-sla/