Le Blog Amazon Web Services

Discussion avec nos partenaires en France, acteurs de la transformation et de l’innovation : EKINO

Nos partenaires sont au cœur de la transformation et de l’innovation pour nos clients. Cette année, il est encore plus important pour nous de reconnaître la performance de nos partenaires qui ont aidé les clients à réduire leurs coûts et à innover malgré la situation sanitaire et de saluer leur capacité à relever les défis même en temps de crise. Avec cette série d’interviews, je laisse la parole à nos partenaires français, pour nous présenter leur vision sur l’évolution de l’adoption du cloud en France et des attentes des clients, et ce que leur apporte le réseau de partenaires AWS.

Accueillons Axel Pavageau, CTO Cloud d’ekino

Pouvez-vous nous partager votre vision de l’adoption du cloud en France, et sur les évolutions que vous avez constatées ces 5 dernières années sur le marché ?

Sans surprise, l’utilisation du cloud public a fini par s’imposer comme la nouvelle normalité dans la quasi-totalité des secteurs, et sans distinction de taille d’entreprise.

En parallèle, nos clients grands comptes se sont fortement structurés, la stratégie cloud-first étant devenue la norme. Il y a 3 ans, la plupart de nos clients nous laissaient toute latitude dans le choix et l’implémentation des projets cloud. Aujourd’hui, bon nombre d’entre eux ont défini une stratégie, signé des accords-cadres, et créé des pôles de compétences en interne.

C’est important pour les acteurs du service comme ekino, car cela est en phase avec notre vision et notre démarche de co-construction avec nos clients. C’est un travail plus exigeant, mais également plus engageant pour toutes les parties ; le fait de travailler par exemple de façon plus fluide avec les équipes sécurité améliore nécessairement la qualité globale.

D’un point de vue plus pragmatique, on peut identifier quelques grandes tendances qui se sont largement développées dans tous les contextes :

  • Utiliser en priorité les services managés (RDS, SQS, EKS, Elasticsearch Service, …) car ils sont l’un des principaux leviers d’efficacité, en particulier pour le run.
  • L’Infrastructure as Code est devenue centrale dans la démarche de qualité,
  • Beaucoup de questionnement par rapport à l’organisation des équipes, et en particulier des sujets de run. La recherche d’agilité et l’autonomie qu’apporte le cloud aux équipes invitent naturellement à s’orienter vers le principe de “you build it, you run it”. Mais cette approche bute rapidement sur les problématiques d’outillage (souvent centralisé) et de taille critique pour gérer le 24/7.

Quelles sont les principales préoccupations de vos clients aujourd’hui ? Avez-vous constaté un changement dans leurs attentes avec la pandémie ?

Le sujet de la sécurité est aujourd’hui omniprésent. De ce point de vue, nos clients attendent bien sûr que les solutions que nous concevons soient à l’état de l’art au niveau technique. Mais, et c’est un peu plus nouveau, nous les accompagnons également plus en amont, dans la conception des services, pour tendre vers une certaine frugalité en termes de données, plus respectueuse et sûre. C’est une démarche issue de notre propre expérience, acquise entre autres au travers de l’obtention de la certification ISO 27001.

L’impact de la pandémie a été assez varié suivant les secteurs : certains clients ont décidé d’accélérer leurs investissements, car leur mission ou leurs projets étaient particulièrement pertinents dans le contexte des 18 derniers mois. C’est par exemple le cas d’acteurs du domaine financier, dans leur rôle de soutien du tissu économique français, ou encore du domaine des médias.

En parallèle, il y a évidemment eu un mouvement de rationalisation. Certains projets se sont arrêtés, mais nous avons surtout constaté une réflexion de fond sur l’adéquation entre les moyens engagés et le retour sur investissement.

Concrètement, cela nous amène à trouver des solutions nouvelles pour, par exemple, simplifier les architectures et fonctionnalités en couvrant 90% du besoin pour 50% du coût.

Il y a une vraie recherche d’efficacité et de rationalisation à tous les niveaux, et nous encourageons nos équipes à challenger leurs automatismes pour trouver des solutions pragmatiques.

Quelles sont les principales raisons pour lesquelles vos clients choisissent de mettre en œuvre une solution de cloud computing ? Et quels sont selon vous les principaux obstacles qui empêchent les entreprises d’adopter ces solutions ?

Pour nos clients qui “découvrent” le cloud, le principal bénéfice attendu est généralement l’agilité : la capacité de construire une plateforme en peu de temps, et de la scale up aisément, ou au contraire de la supprimer si le projet n’atteint pas ses objectifs.

Pour ceux qui ont plus d’expérience, la question tourne souvent autour de la facilité d’exploitation. Après un ou deux premiers projets, lorsque l’on a appréhendé les grands principes d’architecture et de gouvernance, on entre dans une phase plus mature ou l’on peut examiner ses coûts, les problèmes rencontrés, et constater la qualité des services.

Côté obstacles, la difficulté d’anticiper les coûts reste un réel souci dans bien des cas. D’une part, parce qu’une plateforme cloud fait généralement appel à de multiples services, ayant chacun son modèle de facturation et rendant complexe le calcul pour un non spécialiste.

D’autre part parce qu’il est très difficile de traduire des estimations de trafic web, par exemple, en capacité technique (besoins en mémoire, taille de serveur de bases de données) avant d’avoir écrit la moindre ligne de code.

Pour les spécialistes du sujet, traiter les coûts cloud de manière itérative est naturel, mais c’est encore complexe à conjuguer avec les impératifs de prévision budgétaire d’une business unit ou d’une direction des achats.

Avez-vous mis en place des initiatives pour aider vos clients à résister aux effets de la crise liée à la pandémie de Covid ?

Nous avons régulièrement l’occasion d’accompagner certains clients sur des sujets événementiels, comme des lancements de produits ou des communications institutionnelles.

La crise sanitaire les privant de leur réseau de distribution physique, il a fallu trouver des solutions pour leur permettre de faire leurs annonces, avec un budget évidemment serré.

Nous avons pu nous appuyer sur les services de processing vidéo d’AWS Elemental pour mettre en place des plateformes de streaming éphémères “on demand”, accueillant des milliers de participants en direct, et permettant des sessions de questions / réponses.

Disposer de ces plateformes a permis à nos clients de tenir leur agenda de lancements produits et de préparer plus sereinement la réouverture des points de vente.

Que signifie pour vous être partenaire AWS en 2021 ?

C’est d’abord un indicateur de qualité pour nos clients et prospects. Ce partenariat et ses conditions d’adhésion (projets réalisés, collaborateurs certifiés, …) est un signe du sérieux de notre engagement dans l’éco système AWS.

C’est ensuite un point important pour nos collaborateurs et dans notre démarche de recrutement. Notre investissement interne sur la formation, la veille, le partage technique, est essentiel dans la progression des compétences.

C’est également être impliqué dans un écosystème riche : que ce soit commercialement, avec des points réguliers de suivi sur nos clients ou prospects communs, ou techniquement lors de discussions avec les Solution Architects.

C’est enfin bénéficier de la capitalisation de l’expérience d’AWS, au travers d’outils comme le Well Architected Framework qui peuvent nous aider à structurer notre démarche, mais aussi à l’expliquer à nos clients.

Pouvez-vous décrire votre parcours de partenariat avec AWS ? Quelles sont les principales raisons pour lesquelles votre entreprise a choisi de travailler avec AWS ?

Nous avons commencé à utiliser AWS pour nos besoins propres en 2010. A l’époque, les solutions de cloud public n’étaient pas nombreuses ! Effectuant de l’hébergement “classique” en datacenter depuis des années, nous avons tout de suite vu les possibilités ouvertes par la flexibilité d’usage.

C’est en 2014 / 2015 que nous avons constaté une réelle bascule : de plus en plus de clients ont commencé à s’intéresser au sujet, et à nous faire confiance pour développer des plateformes “cloud”. Nous avons donc naturellement développé nos compétences et sommes devenus partenaires courant 2015.

L’effort de formation, ainsi que les nombreux projets réalisés nous ont par la suite permis de devenir Advanced Partner en 2018.

Aujourd’hui si nous continuons de renouveler notre choix, c’est parce que nous utilisons quotidiennement les services d’AWS et qu’ayant connu l’infrastructure “d’avant” nous mesurons pleinement la valeur ajoutée qu’ils apportent.

Selon vous, qu’est-ce que vos clients apprécient le plus dans le fait de travailler avec vous en tant que partenaire AWS ?

L’expertise de nos équipes est systématiquement saluée par nos clients, et c’est évidemment un facteur clef de succès dans un écosystème large, complexe et mouvant comme l’IT.

Nous consacrons un temps conséquent à la veille pour suivre les évolutions AWS, en particulier sur les sujets de la conteneurisation, et d’AI/ML.

Il est également important de croiser les white papers régulièrement publiés par AWS, les retours de la communauté, et nos propres retours d’expériences. C’est le meilleur moyen de faire émerger les “best practices” d’architecture et d’avoir une approche pragmatique, transparente, des solutions techniques.

Néanmoins une expertise de pointe n’est qu’un moyen au service d’un objectif projet. Et c’est là je crois notre principale force : la capacité à se projeter pour comprendre la problématique de l’autre, et à s’interroger sur sa contribution concrète. En quoi ce que je fais va-t-il améliorer l’expérience utilisateur du client final ? Quelles solutions puis-je trouver pour avoir le time-to-market le plus court possible ? Que puis-je faire pour aider mon client à délivrer une fonctionnalité avec un budget très serré ? Comment solutionner les problématiques d’automatisation de déploiement de mes collègues ?

Cela demande une bonne dose de curiosité et d’empathie, deux fondamentaux de la culture DevOps que nous essayons de cultiver.

Ces qualités, combinées avec une capacité d’appropriation des contraintes du métier de nos clients, sont les clefs de nos succès.

Avez-vous créé des emplois liés directement à votre collaboration avec AWS ? Si oui, quels types d’emplois, et dans quelle proportion ?

Nous avons effectivement un pôle dédié à l’ingénierie cloud. Il regroupe une dizaine d’experts qui interviennent sur 3 types de sujets :

  • Les projets de nos clients, pour concevoir, déployer et maintenir les architectures et services sur lesquels sont déployées les applications que nous développons.
  • Des missions orientées conseil, pour accompagner un client sur un besoin ponctuel comme une migration, un audit, une démarche FinOps, ou la réalisation d’un prototype
  • En support auprès de nos équipes de développement applicatif, notamment sur l’outillage et l’automatisation du déploiement, du log management, de l’observabilité, de la sécurité, dans une approche DevOps.

Nous cherchons constamment à renforcer l’équipe, que ce soit par des profils débutants -que nous accompagnons dans leur apprentissage et leur certifications- ou par des profils experts qui viendront assurer le lead technique des projets.

Si vous vous reconnaissez dans cette description ou que vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter, par exemple via https://www.ekino.fr/jobs/ingenieur-cloud-confirme-h-f-fr-1180557/

Pouvez-vous nous parler d’un projet construit avec AWS dont vous êtes particulièrement fier ?

Depuis plusieurs années, nous avons la chance d’accompagner Renault, client d’ekino depuis plus de 10 ans, dans la construction d’une plateforme d’envergure mondiale hébergeant à la fois leurs sites grand public et les API d’exposition des données du SI.

Cette plateforme est un bel exemple de la façon dont on peut s’appuyer sur AWS pour déployer sur une large échelle : nous servons du contenu dans plusieurs dizaines de pays, via des plateformes déployées sur 3 continents hébergeant des centaines de micro-services grâce à AWS ECS.

Cette architecture permet de supporter efficacement les mises en production quotidiennes de plusieurs “feature teams”. Cette capacité technique est l’une des clefs de la capacité d’innovation des équipes métier de Renault.

Nous sommes fiers de ce projet, car au-delà de son échelle technique, c’est un très bon exemple de travail intégré (équipes Renault et équipes ekino, démarche DevOps avec un lien très fort entre les équipes infra & développement), mais aussi un exemple de confiance dans la durée de la part de nos clients.

Pour en savoir plus sur le Réseau Partenaires AWS (AWS)

Le Réseau Partenaires AWS (APN) est la communauté mondiale de partenaires qui tirent parti d’Amazon Web Services pour créer des solutions et des services pour des clients. AWS aide les partenaires à créer, commercialiser et vendre leurs offres AWS en leur offrant un support commercial, technique et marketing de qualité.