Le Blog Amazon Web Services

Retour d’expérience de la mise en place d’une chaîne TV éphémère 100 % AWS

42c a réalisé un Proof of Concept (PoC) d’une chaîne de diffusion dans le cloud. Son architecture repose exclusivement sur l’infrastructure et les services d’AWS. Explications.

L’industrie des médias est en pleine mutation. Sous la poussée du numérique, ses acteurs doivent réinventer la manière dont ils créent et diffusent leurs contenus. Pour répondre aux nouveaux comportements des spectateurs, ils doivent également proposer de nouveaux formats tout en accélérant les mises en production.

La création de chaînes TV dans le cloud répond à ces grands enjeux en réduisant fortement les délais de production et de diffusion des contenus vidéos. À travers un Proof of Concept (PoC) d’une chaîne éphémère, 42c a démontré sa capacité à déployer, à la demande, des chaines de diffusion personnalisées dans le cloud AWS.

Partenaire d’AWS, 42c a réussi à la fois à minimiser les coûts grâce à une industrialisation de la production de contenu (en live et linéaire) tout en proposant une expérience innovante au spectateur. Pour couvrir les différents cas de figure, 42c a adopté une architecture modulaire, découpant les problématiques en briques fonctionnelles (transport, traitement, conversion, packaging…).

Chaque brique est implémentée dans une pile (stack) générée en infrastructure as code via AWS CloudFormation. L’intérêt d’utiliser des piles est de pouvoir déployer autant de chaines souhaitées en quelques minutes et de profiter de l’élasticité sur AWS.

Le schéma ci-dessous illustre l’architecture globale du projet :

Fig 1 – POC 42c vue générale

Fig 1 – POC 42c vue générale

Un gestionnaire de médias “MAM” (Media Asset Management) est chargé de répertorier et convertir tous les enregistrements et les fichiers importés. Il est aussi en charge de référencer les endpoints des autres briques (Re-linéarisation, Remote Production). “Pour tout déploiement, chaque pile référence ses endpoints dans la base de données du gestionnaire de média. Ainsi, toutes les ressources sont accessibles par l’application frontend”, explique Roland Duboué, consultant multimédia et chef de projet chez 42c. Chaque brique présente une API HTTP (Amazon API Gateway) pour la gestion et l’exploitation.

Une architecture modulaire

La partie “Remote Production” couvre toute la chaine de production live vidéo dans le cloud. Elle supporte un grand nombre de protocoles de contribution en entrée (NDI, SRT, Zixi etc..) et formats de sortie pour diffuser simultanément le flux vidéo sur les différents canaux de distribution. Il peut s’agir de plateformes OTT, de médias partenaires (TV, institutionnels…) ou de réseaux sociaux (Facebook, Twitch, LinkedIn…).

Fig 2 – Remote production autour de VMIX

Fig 2 – Remote production autour de VMIX

La solution repose sur le logiciel vMix installé sur une instance Amazon EC2 dans un réseau privé virtuel AWS VPC. Les flux vidéo au format NDI (Network Device Interface) transitent au sein de ce VPC. Il est ainsi très facile d’ajouter n’importe quel flux NDI depuis ce VPC en installant les outils NDI (NDI Tools).  Sur site, la captation est assurée par des caméras PTZ (Pan-Tilt-Zoom) sortant un flux vidéo en NDI qui est relié au VPC grâce au NDI Bridge.

AWS Elemental MediaConnect prend en charge les signaux de contribution en utilisant les protocoles SRT/Zixi/RTP/RIST depuis et vers les partenaires. Dans le cadre de ce PoC, le protocole SRT (Secure Reliable Transport) est utilisé.

La réalisation vidéo se fait depuis le logiciel vMix, accessible à distance depuis n’importe quel accès Internet en passant par un driver PC over IP (Nice DCV ou Terradici) pour permettre une basse latence. Une fois le signal vidéo produit, il peut être ensuite distribué vers des partenaires, réseaux sociaux ou des applications OTT. AWS Elemental MediaLive permet d’assurer le transcodage Live aux profils vidéos souhaités.

Deux principaux groupes de sortie sont envisagés : les réseaux sociaux et les médias partenaires par l’intermédiaire d’AWS Elemental MediaLive ou directement vers Amazon Interactive Video Service (IVS). “Ce service permet de déployer simplement une chaîne de diffusion avec un minimum de latence tout en lui apportant une couche d’interactivité”, complète Roland Duboué.

Cette couche d’interactivité s’appuie sur Amazon IVS, qui permet de proposer une expérience engageante en insérant des métadonnées dans le flux vidéo. L’envoi de ces métadonnées se fait par API pour insérer des marqueurs ID3 qui seront interprétés à la volée par le SDK du player vidéo Amazon IVS. Puis, après le retour de l’utilisateur, les données liées à l’interaction sont enregistrées dans Amazon DynamoDB. Il est possible d’enregistrer la sortie d’Amazon IVS dans un bucket Amazon S3 pour proposer en VOD la même interactivité que celle du live.

Vote, sondage, réactions en direct, jeux, autopromotion, carrousel de produits, multiplex pour le sport (football, tennis…) les possibilités d’interaction avec les spectateurs sont infinies. Cette interactivité a pour objectifs de capter l’audience en rendant les contenus plus ludiques et vivants en recueillant les ressentis des utilisateurs mais aussi de s’adresser à de nouveaux publics.

Enfin, la dernière brique fonctionnelle correspond au module “Channel Assembly”, qui permet de ré-linéariser des contenus de stocks déjà packagés aux formats HLS ou MPEG DASH. Il s’appuie pour cela sur AWS Elemental MediaTailor, un service d’assemblage qui permet de créer des canaux OTT linéaires (diffusés sur internet) ou du contenu VOD à partir de d’un stock existant et de monétiser ces flux par l’insertion de publicités personnalisées.

Fig 3 – VOD relinéarisée

Fig 3 – VOD relinéarisée

Le module peut aussi tirer parti de médias convertis en HLS dans le gestionnaire de médias par AWS Elemental MediaConvert. Amazon CloudFront fait, lui, office de réseau de diffusion de contenus (CDN) pour la diffusion globale du flux OTT Live.

“Le PoC capitalise sur la souplesse du cloud et d’une architecture serverless, estime Sébastien Geffroy, consultant multimédia chez 42c. Il s’agit d’une solution 100% logicielle accessible à toute structure quelle que soit sa taille et ses moyens. L’investissement est limité et ne nécessite pas de locaux dédiés pour héberger une régie de diffusion.”

Une solution 100 % numérique

Avec ce PoC, 42c démontre qu’il est possible de déployer rapidement et simplement une chaîne de télévision éphémère dans le cloud et ainsi de découpler le lieu de l’évènement de l’infrastructure de production. Les choix technologiques retenus permettent de monter en charge tout en garantissant la maitrise et la supervision des coûts.

Cette solution 100 % numérique se prête idéalement à la retransmission d’événements ponctuels comme un talk-show, un festival, un concert, un meeting politique, une manifestation sportive, une conférence ou un téléthon. Elle permet aussi de fidéliser une audience, avant et après l’événement, ou de de monétiser un stock de contenus déjà acquis.

En faisant la preuve de la simplicité de mise en œuvre et d’un faible coût d’usage, 42c entend proposer, à terme, une solution clés en main qui pourrait s’adresser à des petites structures, comme des associations ou des WebTV, ou à des entreprises pour la diffusion d’événements institutionnels.