Auto scaling d'une base de données MySQL pour répondre aux fluctuations des demandes de l'application

avec Amazon Aurora

Amazon Aurora est une base de données relationnelle compatible avec MySQL et PostgreSQL qui associe les performances et la disponibilité des bases de données d'entreprises traditionnelles à la simplicité et à la rentabilité des bases de données open source. Dans ce tutoriel, vous apprendrez à créer et à dimensionner automatiquement une base de données Amazon Aurora, notamment en ajoutant ou en supprimant des réplicas en lecture afin de répondre aux demandes fluctuantes de votre application.

Ce didacticiel n'entre pas dans l'offre gratuite, et il vous coûtera moins de 1 USD, si vous respectez les étapes et que vous résiliez vos ressources à la fin.

À propos de ce didacticiel
Durée 10 à 20 minutes                                           
Coût Moins de 1 USD
Cas d'utilisation Bases de données
Produits Amazon Aurora, Amazon RDS
Public ciblé Administrateurs de bases de données, développeurs
Niveau Intermédiaire
Dernière mise à jour 2 juillet 2019

Étape 1 : Création d'un cluster de base de données Aurora

1.1 - Ouvrez votre navigateur et accédez à la console Amazon RDS. Si vous avez déjà un compte AWS, connectez-vous à la console. Dans le cas contraire, créez un nouveau compte AWS pour démarrer.

Vous possédez déjà un compte ? Connectez-vous à votre compte

1.2 - Dans le coin supérieur droit, sélectionnez la région où vous souhaitez lancer le cluster de base de données Aurora.

1.3 - Cliquez sur « Créer une base de données » dans la fenêtre Amazon Aurora.

Avant de poursuivre, passez au flux de création de base de données :

Options du moteur

1.4 - Dans Moteur de base de données, sélectionnez « Amazon Aurora ».

1.5 - Dans Édition, sélectionnez « Amazon Aurora compatible avec MySQL ».

1.6 - Dans Version, sélectionnez la version Aurora que vous préférez.

1.7 - Dans Emplacement de la base de données, sélectionnez « Regional ».

Fonctionnalités de la base de données

1.8 - Sélectionnez « Un scripteur et plusieurs lecteurs ».

Modèles

1.9 - Sélectionnez « Production ».

Paramètres

1.10 - Choisissez un identifiant pour votre cluster de base de données Aurora, comme « base de données-1 ».

Taille d'instance de base de données

1.11 - Pour la taille de l'instance de base de données, sélectionnez une grande instance (se terminant par .large).

Disponibilité et durabilité

1.12 - Choisissez « Créer un réplica/lecteur Aurora ».

Connectivité

1.13 - Sélectionnez le VPC où vous souhaitez créer la base de données.

Notez qu'une fois que la base de données a été créée, celle-ci ne peut pas être migrée vers un VPC différent.

1.14 — Cliquez sur « Configuration de connectivité supplémentaire ».

1.15 - Sélectionnez la valeur par défaut pour le groupe Sous-réseau.

1.16 — Dans Accessible publiquement, sélectionnez « Non ».

Cela signifie que vous devez vous connectez à la base de données à partir d'une instance EC2 dans le même VPC.

1.17 - Dans le groupe de sécurité VPC, sélectionnez « Créer ». Si vous disposez d'un groupe de sécurité qui autorise les connexions TCP entrantes sur le port 3306, vous pouvez le sélectionner à la place. Ce groupe de sécurité contrôlera l'entrée de votre cluster Aurora.

1.18 - Dans le nom du nouveau groupe de sécurité VPC, saisissez « aurora-tutorial ».

1.19 - Laissez la valeur par défaut pour le port de la base de données.

Configuration supplémentaire

Laissez les valeurs par défaut pour « Configuration supplémentaire ».

La meilleure pratique consiste à activer la protection contre la suppression. Si vous souhaitez supprimer la base de données à la fin du didacticiel, vous pouvez laisser l'option non cochée.

1.20 - Dans « Protection contre la suppression », décochez « Activer la protection contre la suppression ».

Vérification et création

Après une vérification rapide de tous les champs du formulaire, vous pouvez poursuivre.

1.21 - Cliquez sur « Créer une base de données ».

Pendant la création des instances, une bannière s'affiche pour vous expliquer comment obtenir vos informations d'identification. Il s'agit d'une bonne opportunité pour enregistrer les informations d'identification quelque part, étant donné que c'est la seule fois où vous pourrez consulter le mot de passe.

1.22 - Cliquez sur « Afficher les informations d'identification ».

1.23 - Enregistrez le nom d'utilisateur, le mot de passe et le point de terminaison du cluster.

1.24 - Après avoir fermé le popup des détails de l'accréditation, cliquez sur le nom de la base de données que vous avez créée.

1.25 - Copiez les points de terminaison du scripteur et du lecteur. Vous pouvez diriger n'importe quel trafic de lecture/script vers le point de terminaison du Scripteur, mais c'est une bonne pratique de diriger le trafic en lecture seule vers le point de terminaison du Lecteur.

Étape 2 : Ajouter une stratégique de mise à l’échelle

Aurora Auto Scaling peut créer et supprimer des réplicas en fonction des stratégies de mise à l'échelle que vous définissez. Lorsque la charge de travail ou le nombre de connexions à votre base de données augmente soudainement, la mise à l’échelle automatique Aurora peut ajouter des réplicas Aurora. Une fois que la charge de travail ou le nombre de connexions diminuent, Aurora Auto Scaling supprime les réplicas Aurora supplémentaires afin que vous ne dépensiez pas en capacité supplémentaire.

2.1 - Sélectionnez votre cluster de base de données Aurora.

2.2 - Cliquez sur « Actions » et sélectionnez « Ajouter un réplica de mise à l’échelle automatique ».

Détails de la stratégie

2.3 - Sélectionnez un nom de politique, par exemple « stratégie-1 ».

2.4 - Choisissez une métrique à utiliser pour la mise à l’échelle automatique.

Vous pouvez utiliser deux mesures cibles : « Utilisation moyenne du processeur des réplicas Aurora » et « Connexions moyennes des réplicas Aurora ». Aurora Auto Scaling crée et gère les alarmes CloudWatch qui déclenchent la stratégie de mise à l'échelle et calcule l'ajustement de l'échelle en fonction de la métrique et de la valeur cible. La stratégie de mise à l'échelle ajoute ou supprime des réplicas Aurora selon les besoins pour maintenir la mesure proche de la valeur cible spécifiée.

La mesure à utiliser dépend de l'architecture et de la charge de travail de votre application. Si vous devez effectuer des interrogations intensives de la base de données, mesurer l'utilisation du processeur peut être une bonne idée. Si vos requêtes sont simples mais que vous avez besoin de mettre à l'échelle les lectures et les écritures, alors mesurer le nombre de connexions pourrait être la solution.

N'oubliez pas qu'une stratégie de mise à l'échelle ne peut être basée que sur une seule mesure, mais vous pouvez créer plusieurs stratégies de mise à l'échelle. Pour ce didacticiel, vous pouvez sélectionner « Connexions moyennes des réplicas Aurora ».

2.5 - Pour la valeur cible, entrez « 20 ».

Cela signifie qu'Aurora Auto Scaling ajoutera des réplicas Aurora si le nombre de connexions atteint la valeur cible de 20, et enlèvera des réplicas supplémentaires si elle passe en dessous de cette valeur cible. Dans tous les cas, la mise à l’échelle automatique Aurora ne supprime que les réplicas Aurora qu'elle a créées - jamais celles que vous avez créées.

Détails de capacité du cluster

2.6 - Entrez « 1 » pour la capacité minimale.

2.7 - Entrez « 2 » pour la capacité minimale.

Les chiffres relatifs à la capacité minimale et maximale peuvent être modifiés ultérieurement. Les valeurs à utiliser dans un environnement de production dépendront de vos estimations concernant la charge de travail, le nombre de connexions et le budget. Les réplicas Aurora créées par Aurora Auto Scaling sont de la même catégorie d'instance de base de données que celle utilisée pour l'instance principale.

Vérifiez les informations saisies et continuez

2.8 - Revoir les champs et cliquer sur « Ajouter une stratégie ».

Étape 3 : Modifier une stratégique de mise à l’échelle

3.1 - Cliquez sur votre cluster de base de données Aurora.

3.2 - Cliquez sur « Journaux et événements ».

3.3 - Sélectionnez votre stratégie de mise à l’échelle.

3.4 - Cliquez sur « Modifier ».

Détails de capacité du cluster

3.5 - Faire passer la capacité maximale à 4.

3.6 - Cliquez sur « Enregistrer ».

Étape 4 : Supprimer une stratégique de mise à l’échelle

4.1 - Cliquez sur votre cluster de base de données Aurora

4.2 - Cliquez sur « Journaux et événements ». 

4.3 - Sélectionnez votre stratégie de mise à l’échelle

4.4 — Cliquez sur « Supprimer ».

Étape 5 : Supprimer votre cluster

Pour terminer ce didacticiel, vous apprendrez comment supprimer votre cluster de base de données Aurora lorsqu'il n'est plus nécessaire. Pour supprimer votre cluster de base de données Aurora, rendez-vous sur le tableau de bord RDS et suivez ces instructions : 

5.1 - Sélectionnez « Bases de données » dans le volet de gauche.

Vous obtiendrez ainsi une liste de tous vos clustersde base de données Aurora.

5.2 - Sélectionner l'instance de lecteur du cluster de base de données Aurora que vous avez créé pour ce didacticiel.

5.3 - Cliquez sur « Actions », puis sélectionnez « Supprimer ».

5.4 - Il vous sera demandé de confirmer l’action. Tapez « Supprimez-moi » et cliquez sur « Supprimer ».

5.5 - Sélectionner l'instance du scripteur du cluster de base de données Aurora que vous avez créé pour ce didacticiel.

5.6 - Cliquer sur « Actions » et sélectionnez « Supprimer ».

Il vous sera demandé si vous voulez créer une sauvegarde finale. C’est généralement une bonne idée, mais cela n’est pas utile aux fins du présent didacticiel.

5.7 - Décochez la case « Créer un instantané final » et cochez la case «J'accuse réception...».

5.8 - Tapez « Supprimez-moi » et cliquez sur « Supprimer. »

Le statut de votre cluster passera à « Suppression ». À ce stade, vous pouvez également supprimer le groupe de sécurité que vous avez créé si vous déterminez que vous n'en aurez plus besoin.

Félicitations

Vous avez créé un cluster de base de données Aurora avec Auto Scaling. Vous avez appris à ajuster automatiquement la capacité du cluster de base de données Aurora en ajoutant ou en supprimant des réplicas de lecture en fonction des besoins de votre application.

Ce didacticiel vous a-t-il été utile ?

Merci
Merci de nous indiquer ce que vous avez aimé.
Nous sommes désolés de vous décevoir.
Quelque chose est-il obsolète, déroutant ou inexact ? Aidez-nous à améliorer ce didacticiel en fournissant des commentaires.