Amazon RDS est un service de base de données relationnelle qui vous permet de choisir parmi six moteurs de base de données familiers, notamment Amazon AuroraMySQL, MariaDB, Oracle, Microsoft SQL Server, et PostgreSQL. Le code, les applications et les outils dont vous vous servez déjà aujourd'hui avec vos bases de données existantes peuvent ainsi être utilisés avec Amazon RDS. Amazon RDS gère des tâches de base de données communes, comme la mise en service, la correction, la sauvegarde, la récupération, la détection de pannes et les réparations.

En outre, Amazon RDS facilite l'utilisation de la réplication dans le but d'améliorer la disponibilité et la fiabilité pour les charges de travail de production. A l'aide de l'option de déploiement Multi-AZ, vous pouvez exécuter des charges de travail critiques pour votre activité avec une haute disponibilité et une fonction de basculement automatique intégrée, qui vous permet de basculer de votre base de données principale vers une base de données secondaire répliquée de façon synchrone. Les réplicas en lecture permettent un dimensionnement au-delà de la capacité inhérente au déploiement d'une seule base de données pour les charges de travail de base de données à lecture intensive.

A l'instar de toutes les offres d'Amazon Web Services, il n'y a pas d'investissement initial à réaliser et vous ne payez que les ressources que vous utilisez.

Découvrez gratuitement AWS

Créer un compte gratuit

Le niveau gratuit d'AWS inclut 750 heures d'exécution d'une instance DB Micro chaque mois durant un an, 20 Go de stockage et 20 Go de sauvegardes avec Amazon Relational Database Service (RDS).

Voir les détails relatifs au niveau gratuit d'AWS »

AmazonRDS_ProductBanner

Certaines fonctionnalités répertoriées ici sont propres à certains moteurs de base de données Amazon RDS. Consultez la page de présentation de chaque moteur pour connaître ses spécificités.

Amazon Aurora | MySQL | MariaDBOracle | SQL Server | PostgreSQL

Vous pouvez utiliser AWS Management Console, l'interface de ligne de commande Amazon RDS ou de simples appels d'API pour accéder en quelques minutes aux capacités d'une base de données relationnelle prête à s'exécuter en mode production.

Les instances de base de données Amazon RDS sont préconfigurées avec un ensemble de paramètres et de réglages appropriés pour le moteur et la classe d'instances que vous avez sélectionnés. Vous pouvez lancer une instance de base de données et connecter votre application en quelques minutes. Les groupes de paramètres DB vous permettent de contrôler et de régler précisément votre base de données.

Amazon RDS fait en sorte que le logiciel de base de données alimentant votre déploiement soit toujours à jour en appliquant les derniers correctifs. Si vous le souhaitez, vous pouvez préciser si et quand les correctifs sont appliqués à votre instance de base de données. En savoir plus »

Le stockage à usage général Amazon RDS est une option de stockage SSD présentant une ligne de base constante de 3 IOPS par Go mis en service, avec la possibilité d'atteindre des pics de 3 000 IOPS. Ce type de stockage convient à un large éventail de charges de travail de base de données. En savoir plus »

Le stockage IOPS dimensionné Amazon RDS est une option de stockage SSD conçue pour fournir des performances d'E/S rapides, prévisibles et constantes. Vous pouvez définir un taux d'E/S par seconde lors de la création d'une instance de base de données et Amazon RDS prévoit ce taux d'E/S par seconde pour toute la durée de vie de l'instance. Ce type de stockage est idéal pour les charges de travail de base de données transactionnelles à fort taux d'E/S. Vous pouvez mettre en service jusqu'à 30 000 IOPS par instance de base de données, bien que les performances réelles réalisées en termes d'IOPS peuvent varier en fonction de la charge de travail de base de données, du type d'instance et du moteur de base de données choisis. En savoir plus »

Vous pouvez augmenter ou diminuer les ressources de calcul et de mémoire de votre déploiement, jusqu'à 32 vCPU et 244 Gio de RAM. Les opérations de dimensionnement des ressources de calcul s'effectuent généralement en quelques minutes.

Vous pouvez également mettre en service des capacités de stockage supplémentaires à mesure que vos besoins en matière de stockage grandissent. Le moteur Amazon Aurora augmentera automatiquement la taille du volume de votre base de données en fonction de vos besoins de stockage de base de données, jusqu'à 64 To ou un maximum que vous définissez. Les moteurs MySQL, MariaDB, Oracle et PostgreSQL vous permettent d'allouer jusqu'à 16 To d'espace de stockage à la volée et sans la moindre interruption d'activité. En savoir plus »

Activée par défaut, la fonction de sauvegarde automatique d'Amazon RDS permet d'effectuer une récupération de votre instance de base de données à un instant donné. Amazon RDS sauvegardera votre base de données et vos journaux de transactions et les stockera pendant une période de rétention définie par l'utilisateur. Vous pouvez ainsi restaurer votre instance de base de données à chaque seconde de votre période de rétention et ce, jusqu'aux cinq dernières minutes. Vous pouvez configurer une période de rétention des sauvegardes automatiques de trente-cinq jours maximum.

Les instantanés de base de données sont des sauvegardes de votre instance initiées par l'utilisateur et stockées dans Amazon S3. Ils sont conservés jusqu'à ce que vous décidiez de les supprimer de manière explicite. Vous pouvez créer une nouvelle instance à partir d'un instantané de base de données chaque fois que vous le désirez. Bien que les instantanés de base de données servent de sauvegardes complètes sur le plan opérationnel, seule l'utilisation du stockage incrémentiel vous est facturée.

Les déploiements multi-AZ Amazon RDS fournissent une disponibilité et une durabilité accrues pour les instances de base de données, ce qui les rend particulièrement adaptés pour les charges de travail des bases de données de production. Lorsque vous mettez en service une instance DB multi-AZ, Amazon RDS réplique de manière synchrone vos données vers une instance de secours se trouvant dans une autre zone de disponibilité. En savoir plus »

En cas de défaillance matérielle, Amazon RDS remplace automatiquement l'instance de calcul utilisée par votre déploiement.

Amazon RDS vous permet de chiffrer vos bases de données à l'aide de clés que vous gérez par l'intermédiaire d'AWS Key Management Service (KMS). Sur une instance de base de données s'exécutant avec le chiffrement Amazon RDS, les données au repos dans le stockage sous-jacent sont chiffrées, de même que les sauvegardes automatisées, les réplicas en lecture et les instantanés.

Amazon RDS prend en charge le chiffrement transparent des données dans SQL Server et Oracle. Dans Oracle, le chiffrement transparent des données est intégré à AWS CloudHSM, ce qui vous permet de générer, stocker et gérer vos clés cryptographiques en toute sécurité sur des appliances HSM (Hardware Security Module ou Module de sécurité matérielle) en location exclusive au sein du cloud AWS.

Amazon RDS prend en charge l'utilisation du chiffrement SSL pour sécuriser les données en transit.

AWS vous recommande d'exécuter vos instances de base de données dans Amazon VPC, ce qui vous permet d'isoler votre base de données au sein de votre propre réseau virtuel et d'accéder à votre infrastructure informatique sur site à l'aide de connexions VPN IPsec chiffrées conformes aux normes du secteur. Vous pouvez configurer les paramètres de pare-feu et contrôler l'accès réseau à vos instances DB.

Amazon RDS est intégré à AWS Identity and Access Management (IAM) et vous permet de contrôler les opérations que vos groupes et utilisateurs IAM AWS peuvent effectuer sur certaines ressources Amazon RDS, qu'il s'agisse d'instances de base de données, d'instantanés, de groupes de paramètres ou de groupes d'options. Vous pouvez, également ajouter des balises à vos ressources Amazon RDS et contrôler ainsi les opérations que vos groupes et utilisateurs IAM peuvent effectuer sur des groupes de ressources ayant la même balise et valeur associée. Par exemple, vous pouvez configurer les règles d'IAM pour permettre aux développeurs de modifier des instances de base de données « Développement », en veillant à ce que seuls les administrateurs de base de données puissent modifier des instances DB « Production ». En savoir plus »

Amazon RDS fournit des mesures Amazon CloudWatch pour vos instances de base de données et ce, sans frais supplémentaires. Vous pouvez utiliser AWS Management Console pour consulter les principales métriques opérationnelles, notamment l'utilisation des capacités de calcul/mémoire/stockage, les opérations d'E/S et les connexions aux instances. Amazon RDS offre également une fonction de surveillance améliorée qui donne accès à plus de 50 métriques de CPU, de mémoire, de système de fichiers et d'entrées/sorties de disque. En savoir plus »

Amazon RDS peut vous informer des événements liés à la base de données par e-mail ou par SMS via Amazon SNS. Vous pouvez utiliser AWS Management Console ou les API Amazon RDS pour vous abonner à plus de 40 événements DB distincts liés à vos instances de bases de données.

Amazon RDS s'intègre à AWS Config pour soutenir la conformité et renforcer votre sécurité en consignant et en examinant les changements de configuration de votre instance DB, y compris les groupes de paramètres, les groupes de sous-réseau, les instantanés, les groupes de sécurité et les abonnements aux événements.

Avec Amazon RDS, aucun engagement initial n'est nécessaire : vous payez simplement des frais mensuels pour chaque instance de base de données lancée. Et lorsque vous n'utilisez plus une instance DB, vous pouvez la supprimer très facilement. Pour en savoir plus, consultez la page relative à la tarification d'Amazon RDS.

Les instances réservées Amazon RDS vous permettent de réserver une instance DB pour une durée d'un ou trois ans. En retour, vous bénéficiez d'une remise conséquente sur les tarifs de l'instance DB par rapport à la tarification des instances à la demande.

Amazon RDS vous permet de facilement arrêter et démarrer vos instances de base de données jusqu'à 7 jours à la fois. Ainsi, lorsque les bases de données ne sont pas obligées d'être constamment en cours d'exécution, leur utilisation à des fins de développement et de tests devient simple et abordable.

 


Amazon RDS prend actuellement en charge les classes d'instances DB suivantes : Consultez les tableaux des classes d'instances prises en charge pour les moteurs de base de données Amazon Aurora, MySQL, Oracle, SQL Server et PostgreSQL.

Type d'instance vCPU Mémoire (Gio) Optimisée pour IOPS dimensionnées
Performances réseau
Standard 
db.m4.large 2
8
Oui
Modérées
db.m4.xlarge 4
16
Oui Elevées
db.m4.2xlarge 8
32
Oui Elevées
db.m4.4xlarge 16
64
Oui Elevées
db.m4.10xlarge 40
160
Oui 10 Gigabit
db.m3.medium 1 3,75 - Modérées
db.m3.large 2 7,5 - Modérées
db.m3.xlarge 4 15 Oui Elevées
db.m3.2xlarge 8 30 Oui Elevées
Mémoire optimisée
db.r3.large 2 15 - Modérées
db.r3.xlarge 4 30,5 Oui Modérées
db.r3.2xlarge 8 61 Oui Elevées
db.r3.4xlarge 16 122 Oui Elevées
db.r3.8xlarge 32 244 -
10 Gigabit
Instances Micro        
db.t2.micro 1 1 Faibles
db.t2.small 1 2 Faibles
db.t2.medium 2 4 Modérées
db.t2.large 2 8 - Modérées

Vous recherchez des informations sur les instances DB T1, M1, M2 ou CR1 ? Consultez la page Instances de la génération précédente.